Communauté de communes Flandre Lys

Communauté de communes
Flandre Lys
Blason de Communauté de communes Flandre Lys
Communauté de communes Flandre Lys
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord, Pas-de-Calais
Siège La Gorgue
Communes 8
Président Bruno Ficheux
Budget (2006)
Date de création
Code SIREN 245900758
Démographie
Population 39 104 hab. (2013)
Densité 311 hab./km2
Géographie
Superficie 125,82 km2
Liens
Site web http://www.cc-flandrelys.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
L'intercommunalité dans l'arrondissement de Dunkerque

La communauté de communes Flandre Lys (CCFL) est une communauté de communes française, située dans les départements du Nord (arrondissement de Dunkerque) et du Pas-de-Calais (arrondissement de Béthune), dans la région Nord-Pas-de-Calais.

Historique

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 31 décembre 1992 : Création de la Communauté de communes Flandre Lys par arrêté préfectoral.
  • 13 mai 1993 : 4 communes : Estaires, Haverskerque, La Gorgue, Merville
  • Décembre 1993 : Le Doulieu rejoint la CCFL
  • 5 octobre 1995 : La commune du Doulieu quitte la CCFL
  • 18 avril 2001 : Création du bureau et des commissions communautaires
  • 1er janvier 2003 : Adhésion de trois communes du Pas-de-Calais : Fleurbaix, Laventie, Lestrem
  • 1er janvier 2014 : Sailly-sur-la-Lys rejoint la CCFL

Territoire communautaire

Géographie

Comme son nom l'indique, cette communauté de communes qui regroupe quatre communes du département du Nord et quatre autres du Pas-de-Calais, est située en Flandre française ; elle est en fait limitrophe de l'Artois.

Elle concerne un territoire de 13 000 hectares habité, en 2010, par 38 932 personnes et situé à 30 km de Lille, 60 de Dunkerque, 15 de Béthune et 50 d'Arras[1].

Composition

L'intercommunalité regroupe huit communes.


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Gorgue
(siège)
Gorguillons (2014) 384


Estaires Estairois (2014) 486
Fleurbaix Fleurbaisiens (2014) 204
Haverskerque Haverskerquois (2014) 161
Laventie Laventinois (2014) 273
Lestrem Lestremois (2014) 208
Merville Mervillois (2014) 365
Sailly-sur-la-Lys Saillisiens (2014) 414

Administration

Siège

Le siège de la communauté de communes est à La Gorgue , 500 rue de la Lys.

Élus

Article détaillé : Élection des conseillers communautaires.

La communauté de communes est administrée par son Conseil communautaire, composé de 42 conseillers représentant chacune des 8 communes membres.

Le conseil communautaire du 15 avril 2014 a élu son nouveau président, Bruno Ficheux, maire de Estaires, ainsi que son bureau pour le mandat 2014-2020, qui comprend les vice-présidents et 8 autres membres.

Il s'agit de :

Vice-présidents 
  1. Joseph Catteau, maire de Fleurbaix, chargé des finances ;
  2. Joël Duyck, maire de Merville, chargé de l’emploi, du développement économique et touristique ;
  3. Philippe Mahieu, maire de La Gorgue, chargé de l’aménagement de l’espace ;
  4. Jean-Claude Thorez, maire de Sailly-sur-la-Lys, chargé de la mutualisation des compétences et du transfert des compétences juridiques ;
  5. Jean-Michel Gallois, Maire d'Haverskerque, chargé de l’environnement et du développement durable ;
  6. Geneviève Fermentel, élue de Laventie, chargée du logement et des affaires sociales ;
  7. Anne Hiel, élus de Lestrem, chargée de la santé et la petite enfance ;
  8. Michel Dehaene, élu d'Estaires, chargé de la jeunesse, les sports, la culture et des animations[2].
Autres membres 
  • Jean-Philippe Bonaert, maire de Laventie ;
  • Jacques Hurlus, maire de Lestrem ;
  • Pascale Algoet, élue d'Estaires ;
  • Bernard Cottigny, élu de Fleurbaix ;
  • Brigitte Delannoy, élus de Haverskerque ;
  • Michel Dupas, élu de La Gorgue ;
  • Philippe Kujawa, élu de Merville ;
  • Pierre-Luc Ravet, élu de Sailly-sur-la-Lys[3].

Le bureau donne les orientations stratégiques de la CCFL et retient les dossiers qui seront présentés au conseil de communauté.

Liste des présidents

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1993 1994 Gustave Lambriquet    
1994 1995 M. Herman   maire du Doulieu
1995 2001 Gérard Beun CDS maire de La Gorgue
2001 2008 Hubert Bouquet SE maire de Haverskerque
2008 2014[4] Marc Delannoy DVG maire de Lestrem (1989 → 2010)
2014[2] En cours
(au 29 janvier 2015)
Bruno Ficheux DVD puis UDI maire de Estaires

Compétences

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Gestion d'une redevance incitative d'enlèvement des ordures ménagères (REOM incitative) : tarif binomial (abonnement au service et enlèvements de conteneurs) et identique quel que soit le flux (ordures ménagères résiduelles ou tri : emballages recyclables, déchets verts, verre), gestion par la collectivité.

Régime fiscal et budget

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'intercommunalité dispose d'une fiscalité additionnelle qui s'ajoute aux impôts locaux payés par les contribuables au bénéfice de la commune.

Organismes de regroupement

Pays Cœur de Flandre

Le Pays Cœur de Flandre regroupe 41 communes dont 38 adhèrent à une communauté de communes. Ces communautés de communes sont au nombre de cinq :

Projets et réalisations

Notes et références

  1. « Fiche d'identité », La CCFL, sur http://www.cc-flandrelys.fr, (consulté le 29 janvier 2015).
  2. a et b Marie Carof-Gadel, « La Gorgue : Bruno Ficheux a été élu président de la communauté de communes Flandre-Lys : Le maire d’Estaires a été élu lors du conseil de la communauté de communes de Flandre-Lys, mardi soir. Il succède ainsi à Marc Delannoy qui ne se représentait pas. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2015).
  3. « Trombinoscope des élus », Fonctionnement de la CCFL, sur http://www.cc-flandrelys.fr (consulté le 29 janvier 2015).
  4. Raphaëlle Remande, « Communauté de communes Flandre-Lys : le président Marc Delannoy va se retirer de la vie politique : Moins on parle de lui, mieux il se porte, nous a-t-il glissé. Si Marc Delannoy, président de la communauté de communes Flandre-Lys (CCFL) se veut (et se fait souvent) discret, il a pourtant été sur le front de nombreux dossiers délicats ces dernières années (école de pilotage, piscine). Dans deux mois, l’homme, qui a également été maire de Lestrem de 1989 à 2010, se retirera complètement de la vie politique. L’occasion de revenir sur le parcours d’un passionné. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2015).

Annexes

Articles connexes

Liens externes