Commandement terre pour le territoire national

Commandement terre pour le territoire national
Création 2016
Pays Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau de la France France
Type Commandement
Effectif 10 000 (en 2 016)
Garnison Paris
Surnom COM TN

Le commandement terre pour le territoire national (COM TN) est une unité militaire de l'Armée de terre française.

Commandement terre pour le territoire national

Sommaire

Présentation

Ce commandement, du niveau divisionnaire, est créé le 1er juin 2016 dans le cadre du plan de réorganisation de l'Armée de terre nommé « Au contact ». Il est placé sous l'autorité du major général de l'Armée de terre, son commandant en second est le général de brigade Yann Poincignon[1]. Sa mission est de préparer l'engagement opérationnel des forces de l'Armée de terre sur l'ensemble du territoire national français.

Le commandement terre pour le territoire national est installé à l'École militaire de Paris, il est l'autorité fonctionnelle de milieu pour 10 000 personnels de l'Armée de terre. Son premier commandant est le général de division Gaëtan Poncelin de Raucourt.

Composition

Unités Abréviation Localisation Fonction
Brigade de sapeurs-pompiers de Paris BSPP Paris Service public
Unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile no 1 UIISC 1 Nogent-le-Rotrou Service public
Unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile no 5 UIISC 5 Corte Service public
Unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile no 7 UIISC 7 Brignoles Service public
25e régiment du génie de l'air 25e RGA Istres Soutien à l'Armée de l'air
Service militaire volontaire SMV Montigny-lès-Metz, Brétigny-sur-Orge, La Rochelle, Châlons-en-Champagne, Brest Formation et insertion
Service militaire adapté SMA Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Périgueux Formation et insertion
Délégation aux réserves de l'Armée de terre DRAT Paris

Notes et références

  1. « Décret du 1er août 2017 portant affectations d'officiers généraux », sur jo.toutelaloi.fr (consulté le 6 décembre 2017)

Voir aussi

Liens externes