Commandement militaire

Officiers supérieurs de l'armée américaine supervisant les opérations de débarquement de troupes le 8 juin 1944, deux jours après le Jour J en Normandie ; ils sont à bord du bâtiment USS Augusta (CA-31). Le Lieutenant Général Omar N. Bradley, qui dirige le premier corps d'armée U.S., est le deuxième en partant de la gauche sur la photo.

Dans le milieu militaire, le commandement est l'action de diriger des forces armées, que ce soit quelques individus, une armée entière voire un groupement international d'armées, et désigne par métonymie l'autorité qui assume les responsabilités de cette action. Dans ce dernier sens, il est formé d'un groupe de personnes, généralement des généraux, dirigeant les opérations militaires, tant sur le plan stratégique que tactique. La chaîne de commandement assure la diffusion de l'ordre donnée jusqu'à la troupe.

Le commandement, concept essentiel à l’efficacité des armées, est non un grade mais une fonction définie dans le cadre d'une mission, qui s'impose au cadre hiérarchique. Le militaire d'un certain grade pourvu d'un commandement est dit « chef » de l'unité ou des unités mises à sa disposition pour l'accomplissement de sa mission. Ainsi un militaire d'un grade inférieur peut, dans le cadre de sa mission, avoir autorité sur un supérieur. Par exemple un commandant doit, en théorie, se soumettre aux ordres du chef de poste, fut il sergent, quand il s'agit du franchissement de ce poste.

Dans l'histoire

Un vieux dicton militaire décrit les sentiments mutuels de deux officiers gravissant ensemble les degrés de la hiérarchie : « Lieutenants, amis. capitaines, camarades. Commandants, collègues. Colonels, rivaux. Généraux, ennemis[1]. »

"Commander n'est pas apporter une expertise. C'est écarter le superflu, avoir une vision d'ensemble et assurer l'interaction des différents leviers pour atteindre un objectif. "J'ai le don de simplifier les problèmes" aimait à dire Napoléon.[2]"

Description

L'armée dispose de véhicule poste de commandement, tout comme les pompiers, afin de d'exercer le commandement sur le terrain.

Notes et références

  1. Marc Bloch, L'Étrange Défaite, (ISBN 978-2-07-0325696), p. 128
  2. Raphaël Chauvancy, La jeunesse et l'armée, Paris, Apopsix, , 134 p. (ISBN 978-2-35979-126-6)

Articles connexes

Commandement militaire | État-major