Colonnes rostrales de Duilius

Colonnes rostrales de Caius Duilius
Image illustrative de l'article Colonnes rostrales de Duilius
Reproduction de la colonne rostrale de Caius Duilius du Comitium.

Lieu de construction 1. Circus Maximus
2. Comitium puis Forum Romain
Date de construction Après 260 av. J.-C.
Ordonné par Caius Duilius Nepos
Type de bâtiment Colonne commémorative, colonne rostrale
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome2b.png
Colonnes rostrales de Caius Duilius
Localisation de la deuxième colonne rostrale
dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 32″ nord, 12° 29′ 06″ est
Liste des monuments de la Rome antique

Les colonnes rostrales de Caius Duilius (en latin : Columnae Rostratae C. Duilii) sont deux colonnes rostrales érigées près du Circus Maximus et sur le Forum Romain par Caius Duilius Nepos pour célébrer sa victoire navale à Mylae en 260 av. J.-C. lors de la première bataille navale opposant les Romains aux Carthaginois.

Localisation

La première colonne est érigée ante circum a parte ianuarium[a 1], ce qui peut correspondre à l'espace à l'extérieur des carceres du Circus Maximus[1]. La deuxième colonne, plus connue, se dresse sur les Rostres républicains où à proximité immédiate, sur le Comitium[2]. Elle est plus tard déplacée sur l'esplanade du Forum[1],[a 2].

Description

La colonne du Comitium subsiste encore en partie : l'inscription dédicatoire qui semble avoir été restaurée vers 150 av. J.-C. puis durant la première moitié du Ier siècle et qui était fixée à la base de la colonne a été partiellement retrouvée en 1565 et est aujourd'hui conservée dans les musées du Capitole[a 3]. Il s'agit peut-être d'un des vestiges les plus antiques de la langue latine mais selon une autre hypothèse, cette inscription ne daterait que du règne de Claude, empereur amateur d'antiquités, qui aurait veillé à donner à l'inscription une apparence archaïque[2].

Notes et références

  • Sources modernes :
  1. a et b Richardson 1992, p. 97.
  2. a et b Platner et Ashby 1929, p. 134.
  • Sources antiques :
  1. Servius, Servianorum in Vergili Carmina Commentariorum, III, 29
  2. Pline l'Ancien, Histoire naturelle, XXXIV, 20
  3. CIL VI, 1300

Bibliographie

  • (en) Samuel Ball Platner et Thomas Ashby, A topographical dictionary of Ancient Rome, Londres, Oxford University Press, , 608 p.
  • (en) Lawrence Richardson, A New Topographical Dictionary of Ancient Rome, Johns Hopkins University Press, , 488 p. (ISBN 0801843006)