Colligny-Maizery

Colligny-Maizery
Colligny-Maizery
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Metz
Canton Le Pays messin
Intercommunalité Communauté de communes Haut Chemin-Pays de Pange
Maire
Mandat
Francine Konieczny
2016-2020
Code postal 57530
Code commune 57148
Démographie
Population
municipale
579 hab. (2016)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 58″ nord, 6° 19′ 33″ est
Altitude Min. 218 m
Max. 291 m
Superficie 6,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Colligny-Maizery

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Colligny-Maizery

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Colligny-Maizery

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Colligny-Maizery

Colligny-Maizery est, à partir du , une commune nouvelle française située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Géographie

La commune nouvelle regroupe les communes de Colligny et de Maizery le [1]. Son chef-lieu se situe à Colligny.

Localisation

Les villages de Colligny et Maizery se trouvent à l'est de Metz.

Géologie et relief

Hydrographie

Climat

Voies de communication et transports

Urbanisme

Toponymie

Colligny

Colligny est mentionnée en 977 dans les archives sous le nom de Collini, Collau ; en 993 Colini; en 1292 Colinei. La similitude des formes anciennes avec celle d'un autre Coligny (Marne) (Colegni vers 1252) incite Albert Dauzat et Charles Rostaing[2] à proposer l'archétype gallo-roman *Colliniacum, basé sur le nom de personne gallo-romain Collinius, curieusement graphié avec deux L, suivi du suffixe -acum (< -āko-). En effet, les formes anciennes, comme les autres Coligny, n'impliquent pas nécessairement le redoublement du L. On trouve pourtant la variante [?] Colinius semble-t-il. En outre, ils le mettent en parallèle avec Colognac (Colonhiacum 1384) et Coligny (Ain) (Coloniacum 974) qu'ils attribuent au nom de personne Colonius. Le passage de /o/ à /i/ fait difficulté. On peut penser que ce nom de personne est un Deckname pour le celtique *kolino, houx (vieux breton colaenn, breton kelenn ; gallois celyn ; irlandais cuileann, houx). Colligny s'interprèterait alors comme un *kolin-iāko- pour Pierre-Yves Lambert[3], équivalent des Kelennec (cf. Quelneuc) Bretons, Clynnog  Gallois et Cuilneach Irlandais, et signifierait donc houssaie « endroit planté de houx ».

Durant l’annexion, le nom allemand du village demeure Colligny (1916-1918), puis Kollingen (1940-1944).

Maizery

  • Maiserei/Maiseri (1252), Mayzericq (1252), Maixerey (1404), Mezeris (XVIIe siècle), Meziéry (XVIIe siècle), Meseci (1606), Mazery (1610), Mezery (1756), Macheringen (1915–1918 et 1940–1944).

Histoire

Colligny

Les premières traces d’habitation du village datent de l’époque gallo-romaine : une villa gallo-romaine a été mise au jour lors de la réfection de la route départementale 4. D’autres fouilles sont en cours actuellement au niveau de la construction du lotissement Le Domaine de Pange. Les archéologues y ont mis au jour les fondations d’un bâtiment agricole du Ier siècle[4].

Le village fait partie d’une enclave du duché de Lorraine dans les terres de l’évêché de Metz. Il fait partie du Pays messin.

En 1792, sous le nouveau gouvernement révolutionnaire, Colligny obtient le statut de commune à part entière[4].

En 1844, le village compte 207 habitants pour 38 maisons. L’école est fréquentée par 36 garçons et 16 filles. Les revenus de l'instituteur sont de 360 fr. Le village possède 364 ha de territoires productifs dont 45 en bois et 2 en friches[5].

De cette commune sont issues les lignées seigneuriales Maclot, Balbo et Thomas de Colligny.

La commune fut rattaché au canton de Pange le 21 novembre 1801 (29 vendémiaire de l’an X), elle appartenait auparavant au canton de d’Ars-Laquenexy.

En août 1840, la commune entreprend la construction d’une fontaine, d’un gué à chevaux et d’un lavoir couvert[4].

L’école de Colligny fut ouverte en 1845, les plans de l’école furent dessinés par l’instituteur de l’époque M. Faulin.

État économique du village en 1860 : on compte à cette époque deux marchands de bois, onze coquetiers, six tisserands, deux menuisiers, un maréchal-ferrant, un tonnelier, un charron, deux maçons et deux épiciers.

Lors de la guerre de 1870, Colligny fut le siège de deux postes de secours prussiens durant la bataille de Borny-Colombey.

Juin 1914, arrivée du téléphone à Colligny.

En 1940, les expulsés de Colligny trouvèrent refuge en Dordogne dans le village de Neuvic.

Une exposition retraçant la vie de la commune en photos est prévue pour 2010.

Maizery

Dépendait du Pays messin (Haut-Chemin).

Politique et administration

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Colligny
(siège)
CC du Pays de Pange (2014) 107


Maizery CC du Pays de Pange (2014) 62

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
En cours Francine Konieczny[6]    

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 579 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016
581579
(Sources : Insee à partir de 2015[7].)

Économie

Il y a un restaurant à Colligny. L'hôtel-restaurant L'Auberge du Gros se trouve dans le lieu-dit Landremont, à Silly-sur-Nied, village voisin de Maizery.

Culture locale et patrimoine

Il n'y a pas d'église. Les paroissiens se rendent dans les églises des villages voisins de Pange, Ogy ou Silly-sur-Nied.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, éditions Larousse 1968.
  2. La langue gauloise, éditions errance 1994.
  3. a b et c CCPP, Vies communes, nº 4, juin 2009, p. 4.
  4. Verronais, 1844.
  5. « Francine Konieczny élue maire de Colligny-Maizery » dans le Républicain lorrain du 9 juin 2016. Consulté le 12 juin 2016.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015 et 2016.