Cojeul

le Cojeul
(Rio Grand Mère, ruisseau le Cojeul)
Illustration
Le Cojeul à Boisleux-Saint-Marc
Carte.
Cours de l'Escaut (France, Belgique, Pays-Bas)
Caractéristiques
Longueur 26,6 km [1]
Bassin 594 km2 (sous-bassin du Cojeul uniquement)
Bassin collecteur l'Escaut
Débit moyen 0,18 m3/s (Boisleux-Saint-Marc) relevé le 8 juin 2014
Nombre de Strahler 2
Régime pluvial océanique
Cours
Source source
· Localisation Bucquoy
· Altitude 122 m
· Coordonnées 50° 10′ 19″ N, 2° 40′ 48″ E
Confluence la Sensée
· Localisation Éterpigny
· Altitude 45 m
· Coordonnées 50° 16′ 09″ N, 2° 58′ 46″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Petite Sensée, Guemappe
· Rive droite Boiry-Becquerelle, Ancien Moulin de Lannoy
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Pas-de-Calais
Arrondissements Arras,
Cantons Croisilles, Beaumetz-les-Loges, Vitry-en-Artois
Régions traversées Hauts-de-France

Sources : SANDRE, Géoportail

Le Cojeul est un cours d'eau français de la région Hauts-de-France, dans le département du Pas-de-Calais, un affluent de la Sensée, et donc un sous-affluent de l'Escaut.

Géographie

La longueur de son cours d'eau est de 26,6 km[1].

Le Cojeul prend sa source à l'ouest de Douchy-lès-Ayette, sur la commune de Bucquoy 50° 10′ 18,6″ N, 2° 40′ 41,8″ E, dans le canton de Croisilles, traverse briévement le canton de Beaumetz-lès-Loges, et revient dans le canton de Croisilles qu'il traverse dans sa longueur, puis rejoint le canton de Vitry-en-Artois où il se jette dans la Sensée, au nord d'Éterpigny 50° 16′ 08,5″ N, 2° 58′ 46,5″ E, sans avoir quitté l'arrondissement d'Arras.

Sa pente moyenne est de 2,89 ‰ (77 mètres de dénivelée sur 26 600 mètres).

Sur la commune de Douchy-lès-Ayette, le Cojeul est aussi identifié sous le nom de Fossé Magramère.

Le Cojeul rencontre sur son parcours :

Communes traversées

Le Cojeul traverse seize communes[1], dans le sens amont vers aval :

Toponymes

Le Cojeul a donné son hydronyme aux deux communes de Hénin-sur-Cojeul, Saint-Martin-sur-Cojeul.

Vallée du Cojeul

La vallée du Cojeul, zone humide, est essentiellement occupée par l'agriculture extensive (blé et autres céréales, betterave sucrière, pomme de terre).

Situé en limite du Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, on y trouve également des industries de transformation agroalimentaire, tel que :

  • Pulpes Sèches (pour l'alimentation du bétail),
  • Sucrerie,
  • Conserverie.

Enfin, axe de communication entre Paris et le Nord de la France et de l'Europe, on y trouve voies de Chemin de fer classique et à grande vitesse, autoroutes, routes nationales et canaux.

Affluents

Le Cojeul a quatre affluents référencés[1] :

D'autres ruisseau, aux cours irréguliers ou non permanents, les plus souvent localement nommés "petit cojeul" sont également identifiés :

  • à Boiry-Sainte-Rictrude, provenant d'Ayette.
  • à Hénin-sur-Cojeul,
  • à Vis-en-Artois.

Le rang de Strahler est donc de deux.

Hydrologie

Aucune station hydrologique n'est identifiée sur la Cojeul. Le débit a été mesuré le 8 juin 2014, au lieu-dit « le marais » à Boisleux-Saint-Marc, à 180 l/s (coupe de 36 dm² et vitesse de 0,5 m/s).

Le Cojeul traverse une seule zone hydrographique 'Canal du Nord de l'écluse numéro 1 Palluel au confluent du Canal de la Sensée' de 594 km2. Le débit varie très significativement avec les saisons, du fait de la collecte des eaux pluviales du bassin versant. Ce bassin versant est constitué à 90,95 % de territoires agricoles, à 6,49 % de territoires artificialisés, à 1,37 % de forêts et milieux semi-naturels, à 0,89 % de zones humides, et à 0,37 % de surfaces en eau[1]

Il est également alimenté par des sources, à Monchy-au-Bois, en son amont, et le long de son cours, notamment à Boisleux-Saint-Marc et à Guémappe. Il n'est jamais à sec à partir de Boisleux-Saint-Marc.

Aménagements

Le Cojeul n'est pas navigable. Il n'est pas objet d'activité touristique ou économique significative.

Le lit du Cojeul est utilisé entre Boisleux-Saint-Marc et Boisleux-au-Mont pour une canalisation hydraulique destinée à l'alimentation en eau de la sucrerie de Boiry-Sainte-Rictrude. L'eau est pompée dans la nappe phréatique à l'origine des sources du Marais à Boisleux-Saint-Marc.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Gesoriacum - Taruanna - Nemetacum Atrebatum - Camaracum - Bagacum
  2. (numéro SANDRE : E1560690)
  3. (numéro SANDRE : E1560680)
  4. (numéro SANDRE : E1560670)
  5. (numéro SANDRE : E1560660)

Références

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Cojeul (E1560650) » (consulté le 7 juin 2014)
  2. Géographie ancienne historique et comparée des Gaules cisalpine et transalpine, de Charles Athanase Walckenaer, chez P. Dufart, 1839