Coastal Command

Royal Air Force Coastal Command
image illustrative de l’article Coastal Command
Short S.25 Sunderland Mk.I du 210 Squadron RAF au-dessus de l'Atlantique, escortant le convoi de troupes canadiennes 6 (TC.6) rentrant à Greenock (31 juillet 1940)

Création 14 juillet 1936[1]
Dissolution 27 novembre 1969[2]
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Branche Air Force Ensign of the United Kingdom.svg Royal Air Force
Rôle Lutte anti-sousmarine
, Patrouille maritime
, Secours maritime
, Reconnaissance Météo[3]
Devise Constant Endeavour
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de l'Atlantique (1939-1945),
Campagne de Norvège,
Bataille de France,
Campagne des Balkans,
Mediterranean Theater of Operations

Le Coastal Command était le commandement de la Royal Air Force, chargé de la protection des côtes du Royaume-Uni, lors de la Seconde Guerre mondiale et le début de la Guerre froide.

Historique

Il fut créé en 1936, et disparu, le 27 novembre 1969, quand ses unités furent intégrées dans le nouveau RAF Strike Command . Il remplissait des missions variées :

  • lutte contre les sous-marins,
  • patrouilles maritimes,
  • mouillage de mines,
  • secours aux équipages.

Avant la Seconde Guerre mondiale

Créé en 1936, le Coastal Command devait couvrir le côté maritime des missions de la RAF, après le transfert de la Fleet Air Arm à la Royal Navy en 1937.

Il était organisé en trois groupes, suivant en cela l'organisation de la RAF stricto sensu[4].

Les groupes 15, 16 et 17 furent désignés comme groupes de reconnaissance. Un 17e groupe fut ajouté le 1er décembre 1936, pour la formation des unités[5]. En 1936, 13 unités étaient rattachées au Coastal Command, 8 d'entre elles se trouvant en Grande-Bretagne[6]. En 1937, on était passé à 19 escadrilles dont 14 étaient basées en Grande-Bretagne[7].

Seconde Guerre mondiale

L'aviation navale fut négligée pendant l'entre deux guerres, de 1919 à 1939, et fut privée des ressources nécessaires à sa mise en place et à la réalisation de ses missions. Cette situation perdura jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle son importance fut reconnue. Le ministère de l'Air (Air Ministry) ayant choisi d'accorder la priorité aux besoins des Fighter Command et Bomber Command, Coastal Command fut souvent désigné par le sobriquet du « Service Cendrillon » ("Cinderella Service"), expression initialement utilisée par le Premier Lord de l'Amirauté de l'époque Albert Victor Alexander[8].

La première de ses missions était la protection des convois maritimes contre la menace des U-boot[note 1] de la Kriegsmarine allemande. Il devait aussi assurer la protection des convois contre la menace aérienne posée par la Luftwaffe. La majorité des opérations du Coastal Command était de nature défensive, défense des lignes de communication sur les différents théâtres de guerre de ce conflit, méditerranéen, moyen-oriental et africain, ainsi que sur celui de la bataille de l'Atlantique. Il assurait également des opérations offensives. Sur le théâtre méditerranéen et en mer Baltique, il conduisit des attaques contre le trafic maritime entre la Scandinavie et l'Allemagne ou entre l'Italie et l'Afrique du Nord. En 1943, l'importance de son rôle fut finalement reconnue et son action fut décisive dans la victoire contre les U-boote.

Le service fut actif du premier jour des hostilités au dernier jour de la Seconde Guerre mondiale. Il assura plus d'un million d'heures de vol[9], 240 000 opérations et détruisit 212 U-boote[10]. Les pertes du Coastal Command s'élevèrent à 2 060 appareils, toutes causes confondues, et à 5 866 personnes tuées au combat. Entre 1940 et 1945, le Coastal Command envoya par le fond 366 cargos allemands et en endommagea 134. Le tonnage coulé se monta à 512 330 tonnes[11] et 513 454 tonnes endommagées[10]. 10 663 personnes furent secourues par le Coastal Command, réparties entre 5 721 équipages alliés, 277 membres d'équipage ennemis, ainsi que 4 665 personnels non naviguant[12].

Guerre froide

Un Neptune MR1 de la 217e escadrille du Coastal Command en 1953.

Le Coastal Command se retrouve avec peu de ressources pour affronter la nouvelle menace identifiée, les sous-marins de la marine soviétique[13]. Les États-Unis fournirent des Lockheed P2V5 Neptune ; des Lancaster MR3 furent aussi utilisés. À partir de 1949, Le Coastal Command commence à se re-développer, avec la fourniture de Shackleton[14].

Organisation

Avant la Seconde Guerre mondiale

Le Coastal Command est organisé en 4 groupes. Le 15e est chargé des patrouilles anti-sous-marines, le 16e des missions contre le trafic maritime ennemi. Le 18e groupe, pour sa part, doit assurer une part des deux missions précédentes. Le 17e groupe est chargé de la formation des équipages. Les différents groupes devaient aussi assurer les missions météorologiques et les missions ASR (Air-Sea Rescue, sauvetage en mer)[7]

Pendant la Seconde Guerre mondiale

Le Coastal Command est organisé en 4 groupes différents, plus ou moins spécialisés dans les différentes tâches à lui confiées.

Des détachements sont envoyés en Islande, à Gibraltar, en Méditerranée, et en Extrême-Orient. Des unités aériennes américaines agissent en coopération avec le Coastal Command.

Après la Seconde Guerre mondiale

Les activités du Coastal Command sont réorientées vers la menace constituée par les forces du Pacte de Varsovie.

Commandants en chef

Les officiers généraux suivants ont dirigé ce service[15] :

Frederick Bowhill a dirigé le service pendnat 3 ans et 10 mois, la plus longue des affectations à ce poste.
Nom Arrivé le Parti le
Air Marshal Sir Arthur Longmore 14 juillet 1936 1er septembre 1936
Air Marshal Sir Philip Joubert de la Ferté 1er septembre 1936 18 août 1937
Air Marshal Sir Frederick Bowhill 18 août 1937 14 juin 1941
Air Chief Marshal Sir Philip Joubert de la Ferté 14 juin 1941 5 février 1943
Air Marshal Sir John Slessor 5 février 1943 20 janvier 1944
Air Chief Marshal Sir William Sholto Douglas 20 janvier 1944 30 juin 1945
Air Marshal Sir Leonard Slatter 30 juin 1945 1er novembre 1948
Air Marshal Sir John Baker 1er novembre 1948 1er janvier 1950
Air Marshal Sir Charles Steele 1er janvier 1950 8 juin 1951
Air Marshal Sir Alick Stevens 8 juin 1951 8 novembre 1953
Air Marshal Sir John Boothman 15 novembre 1953 5 avril 1956
Air Marshal Sir Brian Reynolds 5 avril 1956 1er juin 1959
Air Marshal Sir Edward Chilton 1er juin 1959 10 août 1962
Air Marshal Sir Anthony Selway 10 août 1962 22 janvier 1965
Air Marshal Sir Paul Holder 22 janvier 1965 2 septembre 1968
Air Marshal Sir John Lapsley 2 septembre 1968 28 novembre 1969

Notes et références

Notes

  1. Les auteurs anglophones utilisent généralement la graphie U-boat(s). Les auteurs francophones hésitent entre le graphie anglophone et la graphie germanophone. Cet article conserve la graphie allemande, U-boot/U-boote.

Références

  1. Ashworth 1992, p. 13
  2. Ashworth 1992, p. 222
  3. Saunders et Richards 1975, p. 72-79.
  4. Campbell, 2013, page 51.
  5. Campbell, 2013, page 51-52.
  6. Campbell, 2013, page 52-53.
  7. a et b Campbell, 2013, page 54.
  8. Hendrie 2006, p. 60.
  9. Bowyer 1977, p. 43.
  10. a et b Hendrie 2006, p. 179.
  11. Goulter1995, p. 353.
  12. Ashworth 1992, p. 179.
  13. Campbell, 2013, page 537.
  14. Campbell, 2013, page 541-544.
  15. Ashworth 1992, p. 223–225.

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Chris Ashworth, RAF Coastal Command: 1936–1969, Londres, Patrick Stephens Ltd, (ISBN 1-85260-345-3).
  • (en) Blumenson, Martin & Greenfield, Ken. Command Decisions. United States Government Printing. 1984. (ISBN 978-0-16-001912-8).
  • (en) Buckley, John. The RAF and Trade Defence, 1919–1945: Constant Endeavour. Ryburn Publishing. 1995. (ISBN 1-85331-069-7).
  • (en) Buckley, John. Air Power in the Age of Total War. UCL Press. 1998. (ISBN 1-85728-589-1).
  • (en) Blair, Clay. Hitler's U-Boat War: The Hunters 1939–1942. Cassel & Co. 1996. (ISBN 0-304-35260-8).
  • (en) Blair, Clay. Hitler's U-Boat War: The Hunted 1942–1945. Cassel & Co. 1996. (ISBN 0-304-35261-6).
  • (en) Bowyer, Chaz. Coastal Command at War, un film de propagan'. Shepperton, Surrey, UK: Ian Allan Ltd., 1979. (ISBN 0-7110-0980-5).
  • (en) Corum, James. The Luftwaffe: Creating the Operational Air War, 1918–1940. Kansas University Press. 1997. (ISBN 978-0-7006-0836-2).
  • (en) de la Ferté, Philiip Joubert. The Birds and the Fishes: The Story of Coastal Command. Hutchinson. 1960. (No ISBN) (OCLC 223965469).
  • (en) Delve, Ken. The Source Book of the RAF. Shrewsbury, Shropshire, UK: Airlife Publishing Ltd., 1994. (ISBN 1-85310-451-5).
  • (en) Forczyk, Robert. Fw 200 Condor Vs Atlantic Convoys, 1941–1943. Osprey Publications. 2010. (ISBN 978-1-84603-917-1).
  • (en) Goulter, Christina. A Forgotten Offensive: Royal Air Force Coastal Command's Anti-Shipping Campaign, 1940–1945. Frank & Cass. London. 2005. (ISBN 0-7146-4147-2).
  • (en) Hendrie, Andrew. The Cinderella Service: RAF Coastal Command 1939–1945. Pen & Sword Aviation. 2006. (ISBN 978-1-84415-346-6).
  • (en) Hewitt, Nick. Coastal Convoys 1939-1945: The Indestructible Highway. Pen & Sword Maritime, London. (ISBN 978-1-84415-861-4)
  • (en) Hyde, H. Montgomery. British Air Policy Between the Wars, 1918–1939. Heineman 1977. (ISBN 0-434-47983-7).
  • (en) Kessler, Gunther. German Naval History: U-boat War in the Atlantic, 1939-45. Ministry of Defence, Stationery Office Books. London. 1989. (ISBN 978-0-11-772603-1)
  • (en) March, Daniel J. British Warplanes of World War II. Rochester, Kent, UK: Grange Books, 1998. (ISBN 1-84013-391-0).
  • (en) Milner, Marc. Battle of the Atlantic. NPI Media Group, London. 2005. (ISBN 978-0-7524-3332-5)
  • (en) Nesbit, Roy Conyers. Coastal Command in Action, 1939–1945. Budding Books. 2000 (2nd Edition). (ISBN 1-84015-112-9).
  • (en) Rawlings, John D.R. Coastal, Support and Special Squadrons of the RAF and their Aircraft. London, Jane's Publishing Company Ltd., 1982. (ISBN 0-7106-0187-5).
  • (en) Hilary Aidan St. George Saunders et Denis Richards, Royal Air Force, 1939–1945., vol. III: The Fight is Won, Londres, Her Majesty's Stationery Office, (ISBN 0-11-771594-8).
  • (en) Terraine, John. Business in Great Waters: The U-Boat Wars, 1916–1945. Leo Cooper. London. 1989. (ISBN 0-85052-760-0).
  • (fr) Jubelin André (Amiral): Marin de métier, pilote de fortune. éditions France-Empire, 1952.

Documentaire

Tournage du film aux studios de Pinewood.

En 1943, le ministère de l'Information britannique fait réaliser un film de propagande sur le Coastal Command. Il est tourné par JB Holmes et distribué par la RKO. Le film raconte l'histoire d'une mission menée par l'équipage d'un Sunderland protégeant un convoi et coulant un U-boat.

Articles connexes

Liens externes