Cloverfield

Cloverfield
Titre original Cloverfield
Réalisation Matt Reeves
Scénario Drew Goddard
Acteurs principaux
Sociétés de production Bad Robot Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film catastrophe
Durée 85 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cloverfield est un film américain réalisé par Matt Reeves et sorti en 2008. Écrit par Drew Goddard, le film relate l'histoire de New York, ravagée par un monstre inconnu, dans laquelle Rob Hawkins et ses amis tentent de survivre. Les acteurs principaux du film sont Michael Stahl-David, Mike Vogel, Jessica Lucas, Lizzy Caplan (nommée pour le Saturn Award de la meilleure actrice dans un second rôle), T. J. Miller et Odette Yustman.

À sa sortie, le film est un grand succès commercial et obtient de très bonnes critiques de la part de la presse spécialisée et des spectateurs. Il engendre la création d'une franchise qui donne lieu à deux suites : 10 Cloverfield Lane (2016) et The Cloverfield Paradox (2018). Un 4e film, Overlord, initialement prévu comme faisant partie de l'univers Cloverfield a finalement été annoncé comme étant un film indépendant, une suite à la franchise est en développement.

Synopsis

New York, 2007. Une quarantaine de jeunes gens organisent une fête pour le départ d'un des leurs pour le Japon. Robert « Rob » Hawkins, Jason Hawkins, Lily Ford, Hudson Platt et Marlena Diamond sont les personnages principaux. Au cours de la soirée, tandis que la fête bat son plein, l'immeuble dans lequel ils se trouvent est fortement ébranlé par une brusque secousse. Intrigués, les convives descendent dans la rue pour s'enquérir de ce qui se passe. Un coup sourd se fait alors entendre… et la tête de la statue de la Liberté vient se fracasser violemment au milieu de la rue. En quelques minutes, Manhattan devient le théâtre d'une attaque aussi effroyable que destructrice. Une gigantesque créature digne d'un kaiju envahit la ville, qui sombre dans le chaos.

Rob, qui veut retrouver Beth, son ex-petite amie, part à sa recherche avec ses amis à travers New York, dévastée par l'énorme animal. Entretemps, l'armée américaine, qui s'est déployée en masse, ne parvient pas à tuer le monstre malgré l'utilisation d'armes de plus en plus puissantes (mitrailleuses lourdes, lance-roquettes, chars, artillerie, hélicoptères d'attaque, avions de combat, bombardier B-2).

Une solution radicale est donc prise par l'armée : à l'aube, New York sera complètement bombardée pour éradiquer définitivement le monstre, malgré la présence de nombreux survivants restant dans la ville dont Rob et ses amis. Pour eux, la course contre la montre est engagée.

Après maintes péripéties, Rob et Beth, les seuls survivants du groupe se réfugient sous une arche de Central Park afin d'enregistrer un dernier message d'adieu, mais les bombes tombent sur Central Park avant qu'ils terminent leur message. La séquence se termine sur les cris de Rob et Beth ainsi que de la créature, la caméra étant recouverte par les débris.

Elle dévoile cependant une séquence de Rob et Beth à Coney Island le 27 avril où l'on peut apercevoir quelque chose tomber dans l'océan au loin. Le film se termine par un zoom sur Rob et Beth, Beth disant « J'ai passé une bonne journée. »

Néanmoins à la fin des crédits du film on peut entendre un message difficilement compréhensible disant « HELP US » (« Aidez-nous ») mais joué à l'envers on entend distinctement « IT'S STILL ALIVE » (C'est toujours vivant) signifiant probablement que la Créature est toujours en vie même si J. J. Abrams lui-même prétend que ce message inversé est faux vu que selon lui, « la créature est bel et bien morte ». Une version corroborée par sa suite spirituelle, 10 Cloverfield Lane, vu qu'à la fin du film on peut entendre par la radio que la résistance humaine a réussi à libérer la côte sud de l'Amérique du Nord.

Fiche technique

Distribution

Sources et légende : version française (VF) sur RS Doublage et AlloDoublage. version québécoise (VQ) sur Doublage Québec

Autour du film

Origines du projet

D'après David Fury, ce sont des recherches effectuées sur l'origine du bloop qui auraient inspiré J. J. Abrams[1]. Le bloop est un son d'ultra-basse fréquence, détecté dans l'océan Pacifique par le National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) à plusieurs reprises durant l'été 1997, et dont l'origine reste aujourd'hui inconnue. Un premier projet de série télévisée fut abandonné en décembre 2005 au profit d'un film.

En février 2007, Paramount Pictures lance secrètement le projet Cloverfield, produit par J. J. Abrams, réalisé par Matt Reeves, et scénarisé par Drew Goddard d'après une idée initiale de J. J. Abrams. Le casting est conduit sans qu'aucun script ne soit envoyé aux candidats, et ce sont des acteurs inconnus qui sont choisis[2]. Leur contrat leur interdit de révéler quelque information que ce soit au sujet du film. Avec un budget de production estimé à 25 millions de dollars[3], le tournage commence mi-juin 2007 à New York.

Le monstre

Avant la sortie du film, de nombreuses rumeurs ont circulé quant à l'identité du monstre : Godzilla, mais aussi Cthulhu[4]. Une rumeur a circulé que Cloverfield serait ainsi l'adaptation de la nouvelle L'Appel de Cthulhu (1926) de Lovecraft, dont Bad Robot Productions, la société de production de J. J. Abrams, aurait racheté les droits en 2003[4].

Le film révèle l'aspect du monstre mais ni son nom (l'équipe de tournage l'avait surnommé « Clover ») ni, surtout, son origine. On se contentera de ce commentaire de J. J. Abrams dans le dossier de presse du film : « C'est un bébé tout juste sorti de l'eau où il a passé des milliers d'années. C'est un nouveau-né. Il est désorienté et irritable… »[6] Cette citation, reliée avec la source d'inspiration de J. J. Abrams et les recherches effectuées autour du bloop, accrédite l'idée d'un monstre marin. Cette hypothèse est d'ailleurs évoquée dans le film par le personnage de Hud.

L'hypothèse la plus plausible est ainsi que la créature est un monstre marin réveillé par une société japonaise qui cherchait à extraire un ingrédient venant du fond des océans pour sa boisson énergisante, ingrédient extrait grâce à une plate-forme pétrolière. Le satellite lancé par la société dévia de son orbite et alla s'écraser dans l'eau : c'est la forme que l'on voit s'écraser durant les derniers moments du film. Le satellite et l'activité en plein essor de la plate-forme pétrolière provoquèrent le réveil du monstre, dormant au fond de l'océan, qui détruisit la plate-forme[7]. Cette hypothèse est confirmée par la présence de quatre vidéos cachées dans les DVD du film. Il s'agit de faux reportages de journaux télévisés (que l'on voit d'ailleurs dans le film, à l'arrière-plan, quand l'un des personnages cherche une batterie pour son portable) dans lesquels on voit la destruction de la plate-forme[8].

Cependant, on peut avancer une origine du monstre autre que marine. En effet, lors de la dernière scène du film, on retrouve Robert Hawkins et Beth McIntyre dans une fête foraine, la caméra est tournée vers la mer. Juste avant que le caméscope ne se tourne vers le couple pour dire — ironiquement — la dernière réplique du film (« C'était une journée extra ! »), on aperçoit au loin, sur la droite de l'écran, à côté d'un ferry, une forme tombant du ciel et plongeant dans l'océan. On peut penser qu'il s'agit là de la première apparition du monstre (puisque cette scène se déroule chronologiquement avant la catastrophe) et qu'il pourrait donc provenir de l'espace[9]. Ce détail n'a été que très peu remarqué au cinéma, mais il l'est plus depuis la sortie DVD[1]. Néanmoins, cela n'enlève rien au mystère de la provenance du monstre ou même de sa présence.

Promotion du film

Paramount Pictures avait entrepris une campagne de marketing viral pour promouvoir le film

La première bande-annonce ne dévoilait que le nom de J. J. Abrams, alors connu comme créateur de la série Lost, et la date de sortie, mais pas le titre du film[10]. Plusieurs faux titres alors ont circulé[11] :

  • Drapeau de la France France :
    • 06-02-08 (date de sortie)
  • Drapeau des États-Unis États-Unis :
    • 1-18-08 (date de sortie)
    • Cheese (faux titre)
    • Clover (faux titre)
    • Slusho (faux titre)

Le Projet 08/08/08 est le nom donné au film pour sa sortie en DVD (la date de sortie étant le )[12]. Cette sortie a été accompagnée d'une série de six vidéos mettant en action des situations catastrophes filmée caméra à la main, de la même façon que Cloverfield. Ces vidéos ont été lancées sur Internet un mois avant la sortie du DVD et ont contribué à entretenir le mystère autour du film[13].

Une novélisation a été écrite au Japon et est disponible à la vente sur le site japonais d'Amazon.com.

Style, esthétique et références

À l'instar de Cannibal Holocaust, du Projet Blair Witch[11], de •REC, de Paranormal Activity, Cloverfield est présenté comme ayant été tourné par les personnages du film, dont on aurait ensuite retrouvé l'enregistrement, d'où des mouvements de caméra très nombreux. Le film prend donc la forme d'un faux documentaire[3]. Ce type de tournage permet aussi de faire baisser les coûts de montage ou de traitement d'images. La mauvaise qualité cinématographique passe ainsi mieux.

Les scènes de panique dans les rues de Manhattan, tout comme l'écroulement des buildings et les nuages de poussière provoqués par ces derniers font écho à certaines vidéos amateur tournées lors des attentats du 11 septembre 2001[14],[15].

L'image de la tête de la Statue de la Liberté s'écrasant en plein New York est directement inspirée de l'affiche du film New York 1997 de John Carpenter[3].

Vers la fin du film, juste après le crash de l'hélicoptère, on peut apercevoir une image subliminale de King Kong sur le gratte-ciel, lorsque la caméra tombe en panne[16]. Au Comic Con de 2007, le producteur J.J. Abrams révélait d'ailleurs s'être inspiré de King Kong et de Godzilla[17].

Au début du film en regardant dans le coin en bas à droite, on peut apercevoir pendant une seconde le logo du Projet Dharma de la série Lost : Les Disparus[18].

Distinctions

Suites

Le projet d'une suite est développé dans le plus grand secret, comme pour Cloverfield, et tourné fin 2014. En janvier 2016, une mystérieuse bande-annonce est révélée. Le producteur J. J. Abrams explique que 10 Cloverfield Lane « a un lien de sang avec Cloverfield »[20] et ajoute :

« L'idée de faire une suite à Cloverfield est venue il y a un moment déjà. Nous souhaitions que les films aient un lien de parenté (...) Nous voulions garder le titre de ce nouveau projet secret le plus longtemps possible. »

— J. J. Abrams, janvier 2016

Le film est sorti le 16 mars 2016.

En octobre 2016, il est révélé que The Cloverfield Paradox (initialement God Particle), est le 3e volet de ce qui est présenté comme une anthologie Cloververse[22],[23]. Le film expliquerait enfin la venue de la créature et se focalisera sur une équipe se situant dans une station spatiale en orbite autour de la Terre, luttant pour leur survie. La première bande-annonce du film a été dévoilée pendant le Super Bowl pour une sortie surprise le 5 février 2018, juste après le match du show sur la plateforme de streaming Netflix.

Un 4e épisode a été annoncé en 2018, nommé Overlord, le film se déroulera en 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale. Des parachutistes américains découvrent que les nazis utilisent des armes surnaturelles contre les Alliés. Le tournage est d'ores et déjà bouclé pour une sortie planifiée le 26 octobre 2018 aux Etats-Unis. Néanmoins, le producteur J. J. Abrams a annoncé lors de la CinemaCon 2018 que le film serait finalement indépendant, et donc totalement délié de la saga Cloverfield. Il a cependant assuré qu'une suite à la franchise serait en développement pour une sortie courant 2019.

Notes et références

  1. a et b « Test DVD », sur planete-hd.com.
  2. « Paramount rolls in the 'Cloverfield' », sur archive.org,
  3. a, b et c « «Cloverfield» fait frissonner l'Amérique », Le Figaro,
  4. a et b « Les secrets de Cloverfield », sur ecranlarge.com,
  5. « Naissance d'un monstre : les effets visuels », sur cinemotions.com.
  6. « Cloverfield : explications, genèse du monstre et spoilers », sur onlike.net
  7. « Reportage sur une mystérieuse attaque », Dailymotion [vidéo]
  8. « Vidéo de Cloverfield », sur teva.fr.
  9. « Cloverfield : un marketing viral ultra efficace », sur vsd.fr,
  10. a et b « Fiche film », sur toutlecine.com
  11. « Cloverfield : Le Projet 08-08-08 est lancé ! », sur excessif.com,
  12. Projet 08/08/08 - Dailymotion [vidéo]
  13. « Cloverfield  : Un film fantastique où un monstre terrorise New York. Frissons garantis. », L'Express,
  14. On peut voir d'ailleurs une allusion aux attentats du 11 septembre 2001 juste après la première secousse un personnage dit : « think it's an other terrorist attack? » (« Tu penses que c'est une nouvelle attaque terroriste ? »)
  15. « Cloverfield (2008) : Toutes les erreurs », sur erreursdefilms.com
  16. (en) « JJ Abrams parle de CloverField », sur archive.org
  17. « Logos DHARMA -Anecdotes », sur lostpedia.wikia.com
  18. Cahiers du cinéma, no 641, janvier 2009, p. 6
  19. (en) « Did Bad Robot Secretly Film a Cloverfield Sequel? », sur ComingSoon, (consulté le 15 janvier 2016).
  20. (en) Peter Sciretta, « ‘God Particle’ is ‘Cloverfield 3’ », sur /film (consulté le 27 octobre 2016)
  21. « Cloverfield 3 : God Particle serait la suite », sur IGN France, (consulté le 27 octobre 2016)

Annexes

Articles connexes

Liens externes