Clinozoïsite

Clinozoïsite [1]
Catégorie IX : silicates[2]
Image illustrative de l’article Clinozoïsite
Clinozoïste - Gisement topotype - Tyrol Autriche
Général
Classe de Strunz 9.BG.05a
Formule chimique Ca2Al3(SiO4)3(OH)
Identification
Masse formulaire 454.36 uma
Couleur incolore; jaune pâle; gris; vert; rose; verdâtre; blanc grisâtre; rose rouge; vert pâle; vert jaunâtre.
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique - P 21/m
Système cristallin Monoclinique
Réseau de Bravais Primitif P
Macle Commun sur {100}-Rare sur {001}
Clivage Très bon sur {001}
Cassure Conchoïdale, esquilleuse
Habitus Prismatique allongé, rarement tabulaire, lamellaire, isométrique.
Échelle de Mohs 6,50
Trait Blanche, grisâtre
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction a=1.706-1.724, b=1.708-1.729, g=1.712-1.735
Biréfringence Biaxial (+);0.0060-0.0110
Dispersion 2 vz ~ 72-86
Fluorescence ultraviolet aucune
Transparence Transparent, translucide, opaque
Propriétés chimiques
Densité de 3,21 à 3,38
Fusibilité foisonne et fond dans la flamme
Solubilité insoluble dans les acides
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La clinozoïsite est une espèce minérale du groupe des silicates sous-groupe des sorosilicates, de formule Ca2Al3(SiO4)3(OH) avec des traces de Ti;Fe;Mn;Mg. Elle est le dimorphe de la zoïsite.

Inventeur et étymologie

Décrite par le minéralogiste A. Weinschenk en 1896[3]. Du grec "Klinein" = incliné et zoïsite espèce très proche morphologiquement.

Topotype

Gösleswand (Goslerwand), Ströden, Prägraten, Virgental, Osttirol, Tyrol, Autriche.

Cristallographie

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 8.98, b = 5.64, c = 10.22, Z = 2 ; beta = 115.4° V = 467.58
  • Densité calculée = 3,23

Cristallochimie

  • Elle forme une série avec l'épidote.
  • La clinozoïsite fait partie du groupe de l'épidote.

Groupe de l'épidote

L'épidote sert de chef de file à un groupe de formule générique : X2Y3 (Si2O7) (SiO4) O (OH, F) dans laquelle :

  • X = Ca2+, Fe2+, Mn2+, Mn3+, Ce3+, La3+, Y3+, Th3+ ;
  • Y = Al3+, Fe3+, Fe2+, Mn3+, Mn2+, Ti4+ ;

soit, par exemple :

Ca2(Al, Fe)3(SiO4)3(OH).

C'est un groupe de vingt minéraux, comprenant 19 sorosilicates monocliniques et un sorosilicate orthorhombique (la zoïsite).

Gîtologie

On trouve la clinozoïsite dans les roches métamorphiques, hydrothermales, métasomatiques de contact. Par altération des plagioclases (saussuritisation)[4].

Minéraux associés

Amphiboles, plagioclase, quartz.

Synonymes

Variété

  • Chrome-Clinozoïsite : variété de clinozoïsite riche en chrome et pauvre en fer de formule idéale : Ca2(Al, Cr)3(SiO4)3(OH)[7]
  • Clinothulite : variété de clinozoïsite riche en manganèse de couleur rose, trouvée en Lombardie, Italie, et sur plusieurs sites aux États-Unis [8]

Gisements remarquables

  • Autriche
Gösleswand (Goslerwand), Ströden, Prägraten, Virgental, Osttirol, Tyrol (Topotype)
  • Belgique
La Helle, Ternell, Eupen, Province de Liège[9]
  • Canada
Mine de Norlartic, Val d'Or, La Vallée-de-l'Or RCM, Abitibi-Témiscamingue, Québec[10]
  • France
Plage de Cromenac'h, Ambon, Morbihan, Bretagne[11]
Sauviat-sur-Vige, Haute-Vienne, Limousin[12]
Mine de l'Anglade, Salau, Seix, Cauflens, Ariège, Midi-Pyrénées [13]
Carrière de Trimouns, Luzenac, Ariège, Midi-Pyrénées [14]

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Utilité

  • Certaines pierres gemmes peuvent être taillées.

Notes et références

  1. American Mineralogist, volume 053, pp. 1882(1968)
  2. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  3. E. Weinschenk: "Die Mineralvorkommen des Großvenedigerstockes in den Hohen Tauern", Zeitschr. Krist. 26, 337-508 (1896)
  4. The Handbook of Mineralogy Volume II, 1995 Mineralogical Society of America by Kenneth W. Bladh, Richard A. Bideaux, Elizabeth Anthony-Morton and Barbara G. Nichols
  5. Charles S. Sonnini, Nouveau Dictionnaire d'histoire naturelle, volume 10, 1817, p. 356
  6. Alfred Lacroix, « La Fouquéite », Bull. Soc. Min., 12, 1889, p. 327
  7. An index of mineral species & varieties, 1955, p. 177
  8. Rocks & Minerals, July 2001
  9. A. M. Fransolet, U. Kramm, W. Schreyer (1977), "Metamorphose und Magmatismus im Venn-Stavelot-Massiv, Ardennen", Fortschr. Miner., vol. 55, Beiheft 2, p. 75-103
  10. A. P. Sabina (2003), Rocks & Minerals for the collector; Kirkland Lake - Rouyn-Noranda - Val d'Or, Ontario & Quebec, GSC Misc. Report 77
  11. Roland Pierrot, Louis Chauris, Claude Laforêt, François Pillard, Inventaire minéralogique de la France n°9 - Morbihan, Éditions du BRGM, 1980
  12. D. Coffrant, Bull. Soc. Fr. Minéral. Cristallogr. , 1974, 97, p. 70-78
  13. C. Derré, M. Fonteilles, L.Y. Nansot : "Le Gisement de Scheelite de Salau, Ariège - Pyrénées", Publications du 26e Congrès Géologique International, Paris, 7-17 July, 1980
  14. Le Cahier des Micromonteurs Year 1990 No 4