Claude Frochaux

Claude Frochaux
Claude Frochaux
Claude Frochaux and Vladimir Dimitrijević (1983) by Erling Mandelmann.jpg
Claude Frochaux avec Vladimir Dimitrijević en 1983
Biographie
Naissance
(83 ans)
Berne
Nationalité
Activité

Claude Frochaux, né le à Berne, est un libraire, éditeur et écrivain vaudois.

Biographie

Claude Frochaux (d'origine neuchâteloise) fait des études classiques au gymnase de Neuchâtel qu'il interrompt à 17 ans pour se consacrer entièrement à sa passion du livre et de l'écrit. En 1954, il commence un apprentissage de libraire à la Librairie Payot à Lausanne et obtient un diplôme de libraire en 1956. De 1956 à 1958, il travaille à la libraire Payot de Zurich et participe, par deux longs articles, l'un consacré au théâtre contemporain et l'autre à Georges Bataille, à la revue Présence animée par Gilbert Troilliet. De 1958 à 1959, libraire à Londres, Claude Frochaux participe, sans travaux concrets, au Free Cinema Group de Lindsay Anderson en même temps qu'il adresse quelques articles sur le cinéma anglais à La Tribune de Genève. De retour en Suisse il est libraire à Genève de 1959 à 1962, réalise un voyage au Moyen-Orient en pratiquant un peu de journalisme libre. De 1962 à 1964, il part travailler à Paris comme libraire et éditeur chez Jean-Jacques Pauvert, Le Palimugre.

Libraire à Lausanne dès 1965, il rejoint en 1968 Vladimir Dimitrijevic qui vient de fonder L'Âge d'Homme et où il dirige la collection « Contemporains ». Dès lors, il réalise divers travaux de journalisme écrit et radio, dialogues d'une dramatique de Noël pour la Télévision suisse romande, dialogues français d'un film de Von Gunten, Die Auslieferung.

Cet éditeur également auteur fait œuvre de création en s'essayant à différents genres : outre une pièce de théâtre, Djakarta (1972), et trois essais dont L'homme seul (1997), il publie quatre romans et récits, Le lustre du Grand-Théâtre (1967), Lausanne ou les sept paliers de la folie (1970), Les amis de Pamela Gibson (1976), Aujourd'hui, je ne vais pas à l'école (1982).

Membre du Groupe d'Olten des écrivains suisses et de la Société des auteurs dramatiques de Suisse romande, il reçoit le prix Lipp Suisse en 1997 pour L'homme seul, 1997.

Sources

Liens externes