Classe de maître

Mira Zakai  lors d'une classe de maître de chant.

Une classe de maître (en France[1]), ou cours de maître (au Québec), est un cours de perfectionnement et de partage d'expérience donné par l'expert d'une discipline. L'expression anglaise master class, ou masterclass, bien qu'il s'agisse d'un anglicisme, est couramment utilisée en France mais déconseillée au Québec.

Organisation de classes de maîtres

En musique

Un des premiers à animer une classe de maître, avant la lettre, était Franz Liszt à Weimar à partir de 1869.[réf. nécessaire]

La soprano allemande Elisabeth Schwarzkopf a donné des classes de maître, dont certaines en public à Paris, qui demeurent mémorables et qu’on peut trouver sur disque.

Les classes de maître de Maria Callas à Juilliard (New York) entre octobre 1971 et mars 1972, sont si célèbres que Terrence McNally en a fait une pièce à succès à Broadway et partout dans le monde, Les Leçons de Maria Callas.

La vogue des classes de maître, que l'on peut constater dans toute l'Europe depuis une trentaine d'années, concerne tous les niveaux de la formation des musiciens, mais il a pris une grande importance dans le perfectionnement professionnel des plus jeunes et de nombreux conservatoires en organisent également sous le nom de « cours d'interprétation ».

La différence entre une classe de maître et un cours ordinaire réside dans leur organisation. Dans une classe de maître, tous les étudiants écoutent et observent, l'intervenant s'occupant d'un étudiant à la fois. Celui-ci, de niveau au moins intermédiaire sinon avancé, joue généralement un seul morceau sur lequel il a été préparé, et l'expert lui donnera des conseils pour mieux l'interpréter ; ce qui comprend souvent des anecdotes à propos du compositeur, des démonstrations sur certains passages et des commentaires sur les erreurs fréquentes.

Lorsque le cours de maître est ouvert au public, voire filmé, l'organisation prend une toute autre dimension et s'apparente alors en partie à un spectacle (certaines salles comme la salle Cortot, la salle Gaveau ou le théâtre des Champs-Élysées à Paris, ont accueilli ou accueillent encore des classes de maîtres publiques).

Dans d'autres disciplines

Droit

Les classes de maîtres se développent désormais pour atteindre d'autres disciplines, à l'instar du droit. Des masterclasses juridiques sont organisées reprenant également le principe des procès fictifs, comme à l'université Panthéon-Assas à Paris[4].

Photographie

La marque d'appareils photographique Nikon organise annuellement des classes de maître dans le cadre du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre. Celui de 2016 était animé par Patrick Chauvel, photographe de guerre.

Notes et références

  1. L’expression « classe de maître » a été adoptée et publiée au Journal officiel de la République française le 16 septembre 2006 en remplacement de l’expression anglaise « master class ». Cette traduction n'en constitue pas moins un anglicisme, le mot « class » signifiant « cours » en anglais. Le terme « classe » (dans le sens de « cours ») s'utilise en français, souvent dans le contexte de l'école primaire mais il désigne aussi dans un conservatoire le cadre de l'enseignement artistique qu'un professeur délivre à ses élèves.
  2. Nathalie Mouly, « Université Paris 2 Panthéon-Assas - Première master class juridique à l'Université », sur www.u-paris2.fr (consulté le 12 mai 2015)

Voir aussi

Bibliographie

  • Mario d'Angelo, Perspectives de gestion des institutions musicales en Europe, OMF/Université de Paris-Sorbonne, 2006.
  • Tom Ang, Masterclass de photographie, Dunod, 2016.

Liens externes