Classe Hawkins

Classe Hawkins
Image illustrative de l’article Classe Hawkins
Le HMS Frobisher vers 1930.
Caractéristiques techniques
Type Croiseur lourd
Longueur 184,4 m
Maître-bau 19,8 m
Tirant d'eau 5,9 m
Déplacement 9 906 t
Port en lourd 12 304 t
Propulsion Hawkins :
4 turbines Parsons
12 chaudières Yarrow
Raleigh :
4 turbines Brown-Curtis
12 chaudières Yarrow
Effingham, Frobisher :
4 turbines Brown-Curtis
10 chaudières Yarrow
Puissance Hawkins : 60 000 ch
Raleigh : 70 000 ch
Effingham, Frobisher : 65 000 ch
Vitesse Hawkins :
30 nœuds (56 km/h)
Raleigh :
31 nœuds (57 km/h)
Effingham, Frobisher :
30,5 nœuds (56,5 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement Commun :
7 canons de 7,5 pouces
2 canons de 2 livres
6 TLT de 533 mm
Hawkins :
6 canons de 3 pouces
4 canons de 3 pouces
4 canons de 47 mm
Raleigh :
4 canons de 3 pouces
Frobisher, Effingham :
3 canons de 4 pouces
Rayon d’action Hawkins, Raleigh :
5 400 milles marins (10 000 km) à 14 nœuds (26 km/h)
Effingham, Frobisher :
7 000 milles marins (13 000 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 712 hommes
Histoire
Constructeurs Chatham Dockyard
William Beardmore
Devonport Dockyard
Portsmouth Dockyard
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Période de
construction
1916 - 1925[1]
Période de service 1919 - 1949
Navires construits 4 croiseurs
Navires perdus 2

La classe Hawkins est une classe de quatre croiseurs lourds construits pour la Royal Navy vers la fin de la Première Guerre mondiale. Cinq sont initialement prévus, mais l'un d'entre eux, le HMS Vindictive est finalement converti en porte-avions durant sa construction, et les quatre autres sont terminés vers la fin de la guerre. L'un des croiseurs s'échoue au large du Canada peu après et les trois derniers participent à la Seconde Guerre mondiale.

Conception

Diagramme de la classe Haxkins.

En 1915, l'Amirauté demande au Director of Naval Construction de concevoir un modèle de croiseur lourd inspiré de la classe Town mais plus lourdement armé, plus rapide et disposant d'un meilleur rayon d'action. Ce modèle est destiné à répondre à la menace des croiseurs auxiliaires allemands dans les mers lointaines sans diminuer l'effectif déjà faible des croiseurs de la Grand Fleet.

La première mouture dispose d'un déplacement de 9 000 tonnes armé d'un assortiment varié de canons : 8, 12 ou 14 canons de 6 pouces (152 mm) ou 2 canons de 9,2 pouces (234 mm) et 8 de 6 pouces. Ces derniers ayant une portée trop faible, et deux canons de 9,2 pouces disposant de peu de chances de coup au but, il est finalement décidé d'armer les croiseurs de canons de 7,5 pouces (191 mm). Les navires de la classe devant opérer dans les mers lointaines, des chaudières à combustion mixte charbon et fioul sont installées. En 1917 la conception des chaudières est modifiée et leur puissance est portée à 70 000 chevaux ; le Hawkins ne bénéficiera pas de ces modifications, sa construction étant trop avancée. Les Effingham et Frobisher voient de leur côté leurs chaudières mixtes remplacées par des chaudières Yarrow standard au fioul : elles développent ainsi une puissance de 65 000 chevaux.

Bien que la conception des croiseurs de la classe Hawkins soit inspirée des unités de la classe Town, leur unique ressemblance se situe au niveau de la longueur du gaillard d'avant. La coque est basée sur celle des croiseurs de bataille de la classe Courageous. Le canon de 7,5 pouces BL Mk VI est basé sur le Mk I  de la classe Devonshire et possède une élévation de 30° ainsi qu'une portée de 20 000 mètres. En 1918 le mécanisme est électrifié, ce qui n'empêche pas le canon de rester encombrant à manœuvrer, le chargement se faisant à la main[1].

Unités de la classe

Les quatre navires de la classe Hawkins portent le nom de quatre capitaines de l'ère victorienne de la Royal Navy :

Nom D'après Pennant number Chantier[1] Quille Lancement Service Destin
HMS Hawkins John Hawkins D86 Chatham Dockyard juillet 1919 Revendu pour démolition en août 1947.
HMS Raleigh Walter Raleigh William Beardmore and Company juillet 1921 Échoué au large de Forteau (Canada) le .
HMS Frobisher Martin Frobisher D81 Devonport Dockyard septembre 1924 Revendu pour démolition en mars 1949.
HMS Effingham Charles Howard of Effingham D98 Portsmouth Dockyard juillet 1925 Échoué vers Bodø (Norvège) le .

Histoire

Le HMS Raleigh échoué au large de Forteau.

Le HMS Hawkins est lancé le et armé en juillet 1919. Il participe à la Seconde Guerre mondiale, croisant dans l'océan Indien et participant aux bombardements lors du débarquement de Normandie. Il est désarmé après la guerre et revendu pour démolition en août 1947.

Le HMS Raleigh est lancé le et armé en 1921. Il connaît une carrière très courte, s'échouant au large de Forteau au Canada le . Il est abandonné et finalement déconstruit en 1926.

Le HMS Frobisher est quant à lui lancé le et armé en 1924. Il participe à la Seconde Guerre mondiale, escortant des convois et prenant part aux bombardements lors du débarquement de Normandie. Endommagé par une torpille le , il subit des réparations avant d'être utilisé comme navire d'entraînement à partir de l'année suivante puis revendu pour démolition en mars 1949.

Le HMS Effingham est lancé le et armé en 1925. Le , durant la campagne de Norvège, il s'échoue sur un banc de sable non répertorié et doit être détruit par les forces alliées afin de ne pas tomber aux mains des Allemands[1].

Notes et références

Bibliographie

  • (en) D. K. Brown, The Grand Fleet, Warship Design and Development 1906-1922, Chatham Publishing (ISBN 1-86176-099-X)
  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921), [détail de l’édition]
  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition]
  • (en) H. T. Lenton, British and Empire Warships of the Second World War, Greenhill Books (ISBN 1-85367-277-7)
  • (en) M. J. Whitley, Cruisers of World War Two; An International Encyclopedia, Caxton Editions (ISBN 1-86019-874-0)

Voir aussi

Article connexe

Liens externes