Cláudio Taffarel

Taffarel
Image illustrative de l’article Cláudio Taffarel
Taffarel avec le Brésil en 2018.
Biographie
Nom Cláudio André Mergen Taffarel
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilienne
Naissance (52 ans)
Lieu Santa Rosa (Rio Grande do Sul)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1985-2003
Poste Gardien de but puis entraîneur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1982-1984 Drapeau : Brésil FC Tupi020 (0)
1984-1990 Drapeau : Brésil SC Internacional050 (0)
1990-1993 Drapeau : Italie Parme AC105 (0)
1993-1994 Drapeau : Italie Reggiana AC031 (0)
1995-1998 Drapeau : Brésil Atlético Mineiro073 (0)
1998-2001 Drapeau : Turquie Galatasaray SK089 (0)
2001-2003 Drapeau : Italie Parme AC006 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1987-1998 Drapeau : Brésil Brésil101 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Cláudio Taffarel, né le 8 mai 1966 à Santa Rosa, est un footballeur brésilien.

Au poste de gardien de but, il est avec l'équipe du Brésil vainqueur de la Coupe du monde 1994 et finaliste de celle de 1998.

Biographie

En club

Taffarel remporte de nombreux titres au Brésil et en Europe. À ses débuts, il reçoit le « ballon d'or brésilien » en 1988 et le « ballon d'argent brésilien » en 1987. Il arrive en Europe en 1990 , au Parme AC, ce qui est rare pour les gardiens de but brésiliens qui ne bénéficient pas alors d'une très bonne réputation[1]. Sous les ordres de Nevio Scala, son équipe remporte la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en 1993 mais il ne joue pas la finale à Wembley. Il rejoint alors le club voisin et rival de Reggiana.

Taffarel est reconnu pour être une personnalité simple et un joueur travailleur. Il ne cache pas être très croyant[2]. Après le mondial 1994, il n’est pas prolongé par la "Regia". Sans contrat pendant plusieurs mois, il se maintient en forme au sein d'une équipe de paroisse en Italie... au poste de libéro[2].

Après le mondial 1998 disputé en France, l'agent Franck Henouda propose le gardien au Paris Saint-Germain, mais le transfert n'a pas lieu à cause du retour de Bernard Lama dans la capitale[3]. Le joueur se dirige alors vers la Turquie.

Cláudio Taffarel sous les couleurs de Galatasaray.

Sur les bords du Bosphore, il est managé par Mircea Lucescu et remporte à deux reprises le doublé Süper Lig / coupe de Turquie en 1999 et 2000.

Il est également vainqueur de la Coupe UEFA en 2000 avec le club turc de Galatasaray après la séance de tirs au but, en étant élu homme du match lors de la finale[4]. Au cours de ce match qui aurait pu se terminer par un but en or durant la prolongation, il réalise une parade déterminante sur une tête de Thierry Henry[5].

Le 25 août 2000 à Monaco, il remporte la supercoupe d'Europe contre le Real Madrid grâce à un doublé de son compatriote Mário Jardel.

En 2001, il retourne en serie A où il remporte son dernier titre professionnel (la coupe d'Italie en 2002), alors qu'il termine sa carrière au Parme AC comme doublure de Sébastien Frey[6].

En sélection nationale

Élu meilleur gardien du Festival international Espoirs de Toulon en 1987, Cláudio Taffarel participe aux Jeux olympiques de 1988. En demi-finale, il arrête trois penalties contre l’Allemagne de l’Ouest, permettant la victoire des siens (1-1, 3-2 tab)[2]. Les Brésiliens s'inclinent en finale face à l'Union soviétique et repartent avec la médaille d'argent.

Taffarel débute avec l'équipe du Brésil en juillet 1988 par une victoire lors de la Coupe du Bicentenaire de l'Australie.

Taffarel remporte la Coupe du monde 1994 avec l'équipe du Brésil en tenant un rôle prépondérant[1], notamment lors de la séance de tirs au but en finale contre l'Italie[2].

Il participe également à la Coupe du monde 1990 et à la Coupe du monde 1998 et dispute au total 18 matchs de Coupe du monde[7]. Il brille lors d'une nouvelle séance de tirs au but en 1998 en demi-finale contre les Pays-Bas, et honore sa 101e et dernière sélection en équipe nationale du Brésil lors de la finale de la Coupe du monde 1998 perdue contre la France[2]. Son bilan personnel est de 62 victoires, 12 défaites et 27 matches nuls, pour 70 buts encaissés, entre 1987 et 1998[8].

Reconversion

En 2007, Cláudio Taffarel devient agent de joueurs, particulièrement entre le Brésil et l'Italie. Sa société « Taffarel & Paulo Roberto » a eu, par exemple, sous contrat l'attaquant Fernandão, passé par l'Olympique de Marseille notamment[1].

Il est ensuite entraineur des gardiens dans le club turc de Galatasaray. En 2014, il accepte la proposition de son ancien coéquipier Dunga d'intégrer la direction technique de la sélection brésilienne[9].

Opinions politiques

Lors de l'élection présidentielle brésilienne de 2018, il apporte son soutien au candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro, notamment connu pour ses propos racistes, misogynes et homophobes[10].

Palmarès

En club

En équipe du Brésil

Distinctions personnelles

Références

  1. a b et c « Joueurs de légende - Entre les mains de Taffarel », FIFA.com (consulté le 2 octobre 2014)
  2. a b c d et e « Taffarel, grâce à Dieu », France Télévisions,
  3. Pourquoi cela ne s’est pas fait entre le PSG et Taffarel ?
  4. (en) « Terim dedicates victory to Turkey », Hürriyet Daily News, (consulté en 30 juillet2013)
  5. Galatasaray historique
  6. (en) « Fiche de Cláudio Taffarel », sur national-football-teams.com
  7. a et b « Fiche de Cláudio Taffarel », sur FIFA.com
  8. (en) « Claudio André Mergen Taffarel - Century of International Appearances », RSSSF
  9. « Dunga fait appel à Taffarel », sur FIFA.com, AFP,
  10. Éric Frosio, « Ces footballeurs brésiliens qui soutiennent Jair Bolsonaro (extrême droite) », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)

Liens externes