Citizens Climate Lobby

Citizens Climate Lobby
Région Monde
Type Organisation non gouvernementale internationale
Fondateurs Marshall Saunders
Georges Schulz
James Hansen
Bob Inglis
Daniel Kammen
Katharine Hayhoe
Sam Daley-Harris
Site web [1]

Citizens' Climate Lobby  (CCL) est un groupe international de défense de l'environnement qui forme et soutient des bénévoles pour établir des relations avec leurs représentants élus dans le but d'influencer la politique climatique[1]. En opération depuis 2007, l'objectif de CCL est de construire un soutien politique de tous les partis à mettre un prix sur le carbone, en particulier une  taxe sur le carbone avec dividendes (CF&D) au niveau national. CCL est apuyé par de notables climatologistes, tels James Hansen, Katharine Hayhoe, et Daniel Kammen. Le Conseil consultatif de CCL comprend également l'ancien Secrétaire d'État George Shultz, l'ancien Représentant Bob Inglis, l'acteur Don Cheadle, et le fondateur Sam Daley-Harris.

Fondée aux États-Unis, CCL a des groupes actifs en Australie, Bangladesh, Brésil, Burundi, Cameroun, Canada, Chili, France, Allemagne, Islande, Inde, Italie, Kenya, Népal, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Nigéria, Panama, Pologne, Portugal, Qatar, Roumanie, Serbie, l'Écosse, la Suède, la Suisse, l'Ukraine et le Royaume-Uni.

Introduction

Citizens' Climate Lobby est un organisme non-partisan fondé aux États-Unis, présent au Canada et d'autres pays, qui milite pour l'efficacité de la législation climatique . Ses objectifs principaux sont répertoriés comme la création d'une volonté politique pour préserver un climat sain, tout en permettant aux personnes d'exercer leur pouvoir personnel et politique. Avec son siège central à Coronado, en Californie, et un bureau national Canadien à Sudbury, en Ontario, Citizens' Climate Lobby est composé de bénévoles constitués en groupes locaux qui font du lobbying, auprès de leurs élus travaillent à travers la sensibilisation locale et les médias. Leur objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre et promouvoir une transition vers une économie basée sur l'énergie renouvelable par le biais d'une approche de marché fondée sur une taxe carbone avec dividendes dont l'effet sur les revenus individuels serait neutre. Cette tarification des émissions de carbone provenant des combustibles fossiles s'accompagnera simultanément de l'élimination des subventions aux entreprises de combustibles fossiles. Aux États-Unis, cette approche axée sur le marché, mettant un prix sur les émissions de carbone a obtenu le soutien tant de Républicains et de Démocrates. CCL estime qu'une taxe neutre avec dividendes sur les émissions de carbone est une solution bipartite qui réglerait efficacement le changement climatique lié aux émissions de carbone, tout en évitant de recourir a des réglementations très complexes.

Réalisations

Aux USA, Le nombre de groupes locaux a été pratiquement doublé chaque année, passant de 3 en 2007 à 6 en 2008, à 14 en 2009, à 24 en 2010, à 44 en 2011, à 74 en 2012, à 148 en 2013, à 228 en 2014. En mai 2016, il y avait 327 chapitres. CCL a rédigé une proposition législative intitulée The Carbon Fee and Dividend Act, présentée par le Dr James Hansen lors du Jour de la Terre sur le National Mall à Washington. -Les lettres publiées sont passées de 537 en 2012 à 2 253 en 2014.

-Les réunions avec des membres du Congrès sont passées de 534 en 2012 à 1 086 en 2014. -La conférence internationale annuelle à Washington, DC a progressé de 175 participants en 2012 à 367 participants en 2013. Ces 367 participants ont collectivement rencontré 439 des 535 membres du Congrès ou leur personnel [2]. En 2015, plus de 800 bénévoles ont participé à 487 rencontres avec les bureaux du Congrès. Citizen Climate Lobby a publié un rapport économique intitulé Construire une économie verte (septembre 2010), écrit par Joseph Robertson, membre du CCA. [3]Le rapport est maintenant utilisé comme source avec les médias et les membres du Congrès.

CCL par pays

Canada

CCL Canada participe à de nombreux projets et actions liés au climat. Certaines des initiatives à ce jour comprennent: -Rejoindre les bénévoles des États-Unis à la Conférence annuelle / Lobbying à Washington, DC; Pour rencontrer les membres du Congrès; -Rencontre avec les députés (Canada) et les membres des assemblées législatives provinciales (députés / députés / députés / députés) pour discuter des taxes sur le carbone et de la politique en matière de dividendes et d'autres problèmes climatiques; -Travailler en collaboration avec le Climate Action Network Canada pour encourager le gouvernement du Canada à supprimer les subventions aux combustibles fossiles et à influer sur la pollution par le carbone; -Participer au projet de pétition parlementaire pour un climat durable; -Développer des relations et des partenariats stratégiques avec des groupes partageant les mêmes idées sur le plan local, provincial, national et international.

Allemagne

En Allemagne, CCL est connu sous le nom de Bürgerlobby Klimaschutz et abrégé CCL-D. [4] À l'instar d'autres groupes de CCL, CCL-D cherche a appliquer un prix en hausse constante et socialement équitable sur le carbone. Cependant, leur premier objectif est de réviser le système d'échange de quotas d'émission de l'Union européenne (EU ETS) comme suit[5] :

-Étendre le les ETS de la UE afin que toutes les émissions soient couvertes et modifier le plafond annuel afin que les émissions de 2030 puissent diminuer d'au moins 50 % par rapport aux niveaux de 1990. -Introduire un prix plancher en constante augmentation pour les quotas de CO2. -Introduire un système d'ajustement aux frontières conforme à l'OMC pour égaliser les conditions de concurrence entre les entreprises européennes et leurs concurrents mondiaux -Tant qu'il n'y a pas de signal de prix effectif au niveau de l'UE, le CCL-D appelle une taxe nationale sur le carbone pour l'Allemagne sur toutes les émissions de CO2 comme mesure de transition. -Un thème central de CCL-D est que pour un prix du carbone équitable et socialement compatible, tous les revenus doivent être redistribués à la -population par habitant.

Connexions

CCL est un groupe non partisan qui développe et entretient des relations avec une large base d'organisations qui partagent des objectifs similaires. En 2013, Bill McKibben, fondateur de 350.org[6],a approuvé CCL, en affirmant que leur concentration sur la nécessité d'une solution de prox et de dividende aide à diriger le débat précisément dans la bonne direction. Je suis extrêmement reconnaissant pour leur persistance et leur créativité. "

Références

  1. (en) David Bornstein, « Lobbying for the greater good », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Citizens Climate Lobby 2013 Conference Report » (consulté le 3 février 2014)
  3. (en) « Building a Green Economy » (consulté le 3 février 2014)
  4. (en) « Bürgerlobby Klimaschutz — Citizens' Climate Lobby Germany »
  5. (de) Positionspapier — Kurzfassung, Munich, Germany, Bürgerlobby Klimaschutz, (lire en ligne)
  6. (en) « 350.org » (consulté le 3 février 2014)