Cinémathèque suisse

Cinémathèque suisse
Le Casino de Montbenon
Le Casino de Montbenon
Informations générales
Autres noms Archives nationales du film
Nationales Filmarchiv
Archivio nationale del film
Archiv naziunal dal film
Type Cinémathèque
Création 1943 Bâle)
1948 Lausanne)
Forme juridique Fondation
Directeur Frédéric Maire (depuis 2009)
Ampleur 80 000 films, 300 000 affiches, 2,8 millions de photographies[1]
Collaborateurs 60 (49,25 EPT) (2016)[2]
+ auxiliaires et civilistes
Protection Bien culturel d'importance nationale (Penthaz)
ISIL CH-001183-0
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
Ville Lausanne
Adresse Casino de Montbenon
CH-1002 Lausanne
Coordonnées 46° 31′ 14″ nord, 6° 37′ 30″ est
Site web www.cinematheque.ch

Géolocalisation sur la carte : Lausanne

(Voir situation sur carte : Lausanne)
Cinémathèque suisse

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Cinémathèque suisse

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Cinémathèque suisse

La Cinémathèque suisse est une fondation privée à but d'utilité publique ayant son siège à Lausanne et financée aux deux tiers par les pouvoirs publics. Les archives de la cinémathèque suisse sont inscrites comme bien culturel suisse d'importance nationale.

Buts

Les buts de la Fondation sont de:

  • Recueillir et sauvegarder les archives de la cinématographie, quelle qu’en soit l’origine
  • Veiller à l’accroissement, à la conservation, à la restauration et à la présentation de ses collections
  • Constituer un musée national et un centre d’étude de la cinématographie
  • Servir l’utilité publique et ne viser aucun but lucratif

Sites

Histoire

Travaux du centre d'archivage de Penthaz en 2011.
  • Le 1er octobre 1943 : Les « Archives cinématographiques suisses » sont créées à Bâle mais la ville leur coupera les subsides en avril 1948 en raison de l'opinion des responsables jugée « trop à gauche ».
  • 1946 : Naissance du ciné-club de Lausanne
  • Le 3 novembre 1948 : Création de l'Association Cinémathèque suisse à Lausanne. Claude Emery, premier directeur.
  • 1949 : Transfert des collections bâloises à Lausanne.
  • 1950 : Première subvention de la Ville de Lausanne. Inauguration officielle de la Cinémathèque suisse parrainée par Erich von Stroheim. Semaine du cinéma et bal au Lausanne Palace.
  • 1951 : La Cinémathèque est animée par Freddy Buache.
  • 1952 : Installation de la Cinémathèque suisse dans un deux-pièces à la Place de la Cathédrale.
  • 1954 : 10e Congrès de la Fédération internationale des archives du film à Lausanne.
  • 1957 : Début d'une collaboration à long terme avec le Festival international du film de Locarno.
  • 1963 : Première subvention de la Confédération qui vient s'ajouter à celles du canton de Vaud (depuis 1955) et d'autres cantons.
  • 1966 : Début des projections bi-mensuelles de la Cinémathèque suisse à l'Aula du collège de Béthusy.
  • 1969 : Aménagement de locaux au Maupas (Lausanne) en vue de la conservation des collections de photos et d'affiches.
  • 1973 : 25e anniversaire. Exposition "Images du cinéma" au Musée des arts décoratifs (ancêtre du mudac), alors situé à l'Avenue Villamont
  • 1975 : Les archives du Ciné-Journal suisse sont déposées à la Cinémathèque suisse.
  • 1979 : Au Festival de Cannes, carte blanche de la Cinémathèque suisse qui présente des films du patrimoine restaurés. 35e congrès de la Fédération internationale des archives du film à Lausanne.
  • 1981 : Entreposées depuis 1980 dans les anciennes écuries du parc de Mon-Repos, les bobines nitrate sont déplacées dans la centrale nucléaire démantelée de Lucens (VD). Transformation de la Cinémathèque suisse en fondation privée. Inauguration des nouvelles installations au Casino de Montbenon où elle dispose de deux salles de projection. Projections quotidiennes.
  • 1987 : Parution de l'ouvrage de Hervé Dumont "Histoire du cinéma suisse - Films de fiction (1896-1965).
  • 1992 : Inauguration du Centre d'archivage de Penthaz dans un ancien atelier de reliure qui permet de rassembler les archives conservées sur dix sites différents.
  • 1996 : La direction passe à Hervé Dumont. Fondation de l'Association "Les Amis de la Cinémathèque suisse" (LACS).
  • 1998 : 50e anniversaire. Rachat par la Confédération du bâtiment de Penthaz.
  • 2002 : La Cinémathèque suisse reprend à son compte le centre de documentation cinématographique « Zoom » à Zurich avec la totalité de ses collections (30 000 dossiers de presse en allemand, 75 000 photos). Rebaptisé "Dokumentationstelle", il devient l'antenne alémanique de la Cinémathèque suisse.
  • 2007 : "Histoire du cinéma suisse (1966-2000)", dirigé par Hervé Dumont et Maria Tortajada (UNIL), est édité en deux volumes.
  • 2008 : Suite à l'arrêté du Conseil fédéral prévoxant un nouveau Centre de recherche et d'archivage à Penthaz (2005), vote par le Parlement du crédit d'engagement pour le chantier. Marc Wehrlin assume la direction ad interim.
  • 2009 : La direction passe à Frédéric Maire, directeur artistique du Festival de Locarno de 2005 à 2009[3].
  • 2010 : Rachat par la Ville de Lausanne du Capitole (cinéma), mis à disposition de la Cinémathèque suisse. Début du chantier à Penthaz. Mise en oeuvre de la stratégie numérique de l'institution. Signature du "contrat de collaboration UNIL + Cinémathèque suisse.
  • 2015 : Avant-projet de rénovation du Capitole (cinéma).
  • 2018 : 70e anniversaire de la Cinémathèque suisse.
  • 2019 : 75e congrès de la Fédération internationale des archives du film à Lausanne. Inauguration du nouveau Centre de recherche et d'archivage de Penthaz.

Collections

Les films conservés peuvent être des œuvres de fiction, documentaires, archives du Ciné-Journal suisse, films publicitaires et de commande, films de famille, ou encore des films d’amateurs. Les collections « Non-Film » regroupent des livres, scénarios, périodiques, dossiers documentaires, photographies, affiches, diapositives, appareils cinématographiques, matériel de « pré-cinéma », archives institutionnelles et fonds privés.

Les collections comptent, en 2016, 85 000 films (700 000 bobines), 500 000 affiches, 3 millions de photographies et d’autres supports iconographiques (diapositives, laques de verres, ektachromes, celluloïds), 20 000 livres et 720 000 périodiques, 9000 scénarios, 201 fonds d’archives papier, 51'800 dossiers documentaires, 2000 appareils anciens ainsi que des objets tels que des décors et trophées[1].

Association

  • Les Amis de la Cinémathèque suisse (LACS)

Notes et références

  1. a et b « La politique de collection », sur www.cinematheque.ch, (25 mars 2015) (consulté le 11 septembre 2017).
  2. « Cinémathèque suisse. Rapport d’activités 2016 », sur www.cinematheque.ch, Cinémathèque suisse, (consulté le 11 septembre 2017).
  3. « Frédéric Maire à la tête de la Cinémathèque », rts.ch,‎ (lire en ligne)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes