Cimetière national de fort Leavenworth

Cimetière national de fort Leavenworth
Fort Leavenworth National Cemetery.jpg
Adresse
Statut patrimonial
Inscrit au NRHP
Find a Grave
Coordonnées
39° 21′ 05″ N, 94° 55′ 48″ O

Le cimetière national de fort Leavenworth est un cimetière national des États-Unis situé à fort Leavenworth, une installation de l'armée des États-Unis au nord de Leavenworth, au Kansas. Il est officiellement créé en 1862, mais est utilisé comme lieu de sépulture dès 1844. Le cimetière est le lieu de repos de huit récipiendaires de la médaille d'honneur, mais la plupart sont des soldats inconnus de la guerre[1]. Il est nommé en l'honneur du brigadier général Henry Leavenworth, qui est ré-inhumé en 1902 dans le cimetière de Woodland à Delhi, dans l'État de New York. Administré par le département des États-Uni des affaires des anciens combattants, il occupe environ 36,1 acres (14,6 ha) et est le lieu de 22 679 inhumations, à la fin de 2005. Il est maintenu par cimetière national de Leavenworth.

Cimetière national de fort Leavenworth

Sommaire

Histoire

Le , le Congrès adopte une loi qui autorise l'achat de terrains pour des cimetières afin d'être utilisée « pour les soldats qui sont morts au service du pays ». En 1870, les restes de près de 300 000 morts de l'Union ont été enterrés dans 73 cimetières nationaux. La plupart des cimetières sont situés à proximité d'anciens champs de bataille ou de ce qui a été en temps de guerre des camps. Le cimetière national de fort Leavenworth est l'un des plus grands, sur 36.1 acres. Le cimetière de Leavenworth est également étroitement associé à la maison militaire nationale de la branche occidentale, « maison des anciens soldats » (maintenant le centre médical Eisenhower des affaires des anciens combattants) et devient un cimetière national en 1973[2].

En raison de la tradition militaire, le cimetière est à l'origine divisé en zones funéraires pour le personnel engagé et un espace séparé pour les officiers, mais, en 1858, les restes sont inhumés dans un seul site. Dans les années suivant la guerre de Sécession, les corps des soldats de l'Union de Kansas City, au Kansas et d'Independence, dans le Missouri, sont ré-inhumés dans le cimetière national à fort Leavenworth. En outre, le cimetière est utilisé comme lieu de sépulture pour les soldats qui ont servi sur des postes de la frontière au Nouveau-Mexique, en Arizona, au Colorado et au Wyoming. En 1870, il y a plus de 1 000 soldats de l'Union inhumés au fort Leavenworth, avec environ 170 civils et 7 prisonniers de guerre confédérés. Après les guerres indiennes, entre 1885 et 1907, de nombreux avant-pour de l'armée dans l'ouest sont abandonnés et de 2 000 corps sont inhumés au fort Leavenworth.

Le cimetière national du fort Leavenworth est inscrit sur le Registre national des lieux historiques le .

Sépultures notables

Notes

  1. http://www.cem.va.gov/nchp/ftleavenworth.htm
  2. United States Department of Veterans Affairs, "Cemeteries – Leavenworth National Cemetery" at http://www.cem.va.gov/cems/nchp/leavenworth.asp (accessed January 3, 2010).

Liens externes