Cimetière de Sainte-Walburge

Cimetière de Sainte-Walburge
Pays
Région
Commune
Superficie
20 hectares
Mise en service
Coordonnées
50° 39′ 53″ N, 5° 34′ 25″ E
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg

Le cimetière de Sainte-Walburge est un cimetière de 20 hectares créé en 1874 sur les hauteurs de Liège. Second en importance après le cimetière de Robermont, il abrite entre autres les dépouilles de Berthe Bovy et Georges Truffaut.

Le cimetière paroissial

Autrefois, le cimetière ceinturait l'église Sainte-Walburge mais la loi républicaine française de 1801 ayant exigé de ne plus inhumer autour des églises, suivie du décret de Napoléon du , la Municipalité définit 3 nouveaux cimetières : le cimetière de Robermont, les Bayards supprimé en 1816 et le cimetière de Hocheporte, rue Naimette, supprimé en 1821.

En 1855, alors que la Ville de Liège envisage de fermer définitivement le cimetière de Sainte-Walburge, la famille Orban y demande une concession à perpétuité en échange de la cession de terrains avoisinants. Frappé d'interdit en 1866, un débat relatif à l'implantation d'un nouveau cimetière va durer des mois.

Le cimetière paroissial sera désaffecté pour la construction de la nouvelle église en 1878 et les restes du célèbre combattant de la révolution belge de 1830 Jean-Joseph Charlier, dit « La Jambe-De-Bois », disparurent. Seul le monument Orban fut sauvegardé.

Le cimetière actuel

Après de nombreuses études et débats sur les risques de contaminations des nappes aquifères, on inaugure enfin le nouveau cimetière Sainte-Walburge le vendredi situé boulevard Fosse Crahay[1] qui deviendra une large chaussée pavée, baptisée par les toujours facétieux Liégeois, le boulevard des étendus.

Quelques célébrités qui y sont inhumées

Notes et références

  1. ancienne voie qui menait au charbonnage de la Fosse Crahay

Bibliographie