Chronologie des attentats en France en 2016

Cette page présente une chronologie des attentats ou projets d'attentat durant l'année 2016.

Attentats

Janvier

Date Lieu Description
Valence (Drôme) Attaque à la voiture-bélier contre des militaires en faction devant la mosquée. Un soldat est blessé et un fidèle du lieu de culte est blessé par une balle perdue tirée par un des militaires. Le conducteur, un homme de 32 ans, est grièvement blessé par les tirs de riposte. Il explique son geste par la volonté de tuer des militaires. Des images de propagande djihadiste sont retrouvées sur son ordinateur[1].
7 janvier Paris, 18e

arrondissement

Attaque à la hache contre des policiers au commissariat de la Goutte d'or dans le 18e arrondissement de Paris[2], par Tarek Belgacem, un Tunisien de 24 ans[2], qui a été aussitôt abattu par la police. L'assaillant portait une ceinture d'explosif[3] factice et une lettre de revendication au nom de l'État islamique[3]. Les enquêteurs ont aussi découvert sur son portable une image du drapeau de Daesh [3].
Marseille (Bouches-du-Rhône) Attaque à la machette contre un enseignant juif portant une kippa par un adolescent de 15 ans se revendiquant soutien de l’État islamique. L'enseignant parvient à se défendre en parant les coups avec un exemplaire de la Torah. Il ne souffre que de blessures légères mais garde de fortes séquelles psychologiques. En mars 2017, l'agresseur est condamné à sept ans de prison et cinq ans de suivi sociojudiciaire dans ce qui est le premier procès terroriste criminel devant le tribunal pour enfants de Paris[4].

Mars

Date Lieu Description
Argenteuil, (Val-d'Oise) Reda Kriket est arrêté alors qu'il préparait un attentat à un stade avancé sur le sol français. Un deuxième homme, Abderahmane Ameuroud, en relation avec la préparation de l'attentat d'Argenteuil est arrêté le lendemain à Bruxelles en Belgique[5]. Un autre homme, Anis Bahri est arrêté à Rotterdam, son numéro de téléphone avait été retrouvé dans l'appartement d'Argenteuil[6]. Le djihadiste français Boubaker El Hakim est suspecté d’être impliqué « dans la conception et la direction du projet » de Reda Kriket[7] que le procureur François Molins avait décrit comme « la commission d'une action d'une extrême violence ». Le la Belgique remet à la France trois complices présumés interpellés le à Bruxelles. Ils sont mis en examen et écroués en France[8].

Avril

Date Lieu Description
Strasbourg, (Bas-Rhin) Un militaire de l'opération Sentinelle a été légèrement blessé au cutter samedi soir dans la gare de Strasbourg, par un homme qui a tenu des propos en arabe et a réussi à prendre la fuite. "Il était près de 19 h 50 quand un individu s'est jeté sur l'un des militaires en essayant de l'agresser avec un cutter", a indiqué à Europe 1 Dominique Jane, directeur de cabinet du préfet. Le militaire attaqué est "légèrement blessé à la joue. Ses camarades militaires et lui-même ont réussi à repousser l'assaillant", a-t-il ajouté.

Les motivations de l'assaillant qui a réussi à prendre la fuite étaient encore incertaines ce dimanche. "La seule chose que l'on sait c'est qu'en même temps qu'il portait le geste avec le cutter, il a proféré en arabe un certain nombre de mots dont je ne connais ni la teneur ni la traduction", a indiqué Dominique Jane. Une source policière a précisé à l'AFP que l'homme n'aurait pas dit "Allah akbar"[9].

http://www.europe1.fr/faits-divers/strasbourg-un-militaire-de-loperation-sentinelle-blesse-au-cutter-2727826

Juin

Date Lieu Description
Magnanville (Yvelines) Double meurtre du 13 juin 2016 perpétré par Larossi Abballa attaque un commandant de police et sa compagne également fonctionnaire de police, à l'arme blanche à leur domicile. Le RAID intervient et abat le terroriste présumé, tandis que le fils du couple est retrouvé vivant dans la maison. Le soir, le parquet antiterroriste de Paris se saisit de l'enquête et dans la nuit, Daech revendique l'action par la voie de son agence[10]. Le meurtrier, déjà condamné pour divers délits, et pour « association de malfaiteurs avec une entreprise terroriste » dans le cadre d'une filière djihadiste au Pakistan, avait suivi et surveillé ses victimes au préalable[11].

Juillet

Date Lieu Description
Nice (Alpes-Maritimes) Attentat du 14 juillet 2016 perpétré par Mohamed Lahouaiej Bouhlel est commis au moyen d'un poids lourd parcourant deux kilomètres sur la promenade des Anglais au travers d'une foule de personnes à l'issue du feu d'artifice donné pour la Fête nationale française. Le conducteur est abattu par les policiers. L'État islamique revendique l'attaque le . Le bilan est de 86 morts dont une dizaine d'enfants et 434 blessés.
Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) Attentat de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray perpétré par deux individus armés de couteaux prenant en otage un prêtre, deux religieuses et deux paroissiens dans une église. Les preneurs d’otage égorgent le prêtre et tentent de tuer un paroissien qui est grièvement blessé. Les deux terroristes sont abattus par la BRI[12]. L'État islamique revendique l'attaque[13].

Tentatives d'attentat déjouées

Date Lieu Description
13 juin Carcassonne Vers 21 heures, un homme de 22 ans fiché S proche du groupe Front-al-Nosra est interpellé in extremis en gare de Carcassonne en possession d'un couteau et d'un marteau[14]. En garde a vue le suspect a déclaré vouloir s'en prendre à des touristes anglais ou américain ainsi qu'a des forces de l'ordre[15].
3 septembre Metz Attentats déjoués à Metz de deux marocains, Redouane Dahbi et Ayyoub Sadki voulant perpétrer plusieurs attaques dont à l'arme à feu dans des restaurants et une boite de nuit, une avec un camion bélier ainsi qu'une autre brûlant des immeubles. Les deux suspects sont arrêtés au Maroc. Ces attaques seraient encadrées par l'État Islamique[16].
Rue de la Bûcherie (5e arrondissement de Paris). Tentative d'attentat terroriste ayant pour cible les abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris commandité par l'État islamique, à l'aide d'une voiture piégée par un commando de trois femmes, envisageant aussi d'attaquer, la gare de Lyon à Paris et celle de Boussy Saint-Antoine par des projets « d'attentat kamikaze » ainsi qu'à des policiers9.
19 novembre Strasbourg, (Bas-Rhin) Attentat déjoués d'un commando de quatre hommes, téléguidé par l'État islamique[17], est arrêté par le RAID à Strasbourg[7]. Ils s'apprêtaient à attaquer le et envisageaient plusieurs cibles à Paris : le siège de la police judiciaire parisienne, le marché de Noël des Champs-Élysées, le parc d'attractions Disneyland Paris, des terrasses de cafés dans le nord-est de la capitale, une station de métro parisien et plusieurs lieux de cultes[17]. Plusieurs armes ont été retrouvées lors des perquisitions, dont un pistolet-mitrailleur et des pistolets automatiques[18].
20 novembre Marseille, (Bouches-du-Rhône) Deux personnes sont arrêtées dans le cadre d'une opération anti-terroriste, qui auraient projeté un attentat dans les marchés de Noël. Des armes et des revendications faisant allégeance à l'État islamique ont été retrouvées lors de la perquisition. L'attentat commandité par l'État islamique devait être simultané avec les personnes interpellées la veille à Strasbourg[19].

Notes et références

  1. « Un homme fonce avec sa voiture sur des militaires en faction devant la mosquée de Valence », sur Libération.fr (consulté le 15 mars 2016)
  2. a et b « L’assaillant du commissariat de la Goutte-d’Or n’a pas de lien avec un réseau islamiste », Le Monde.fr, (ISSN 1950-6244, consulté le 26 avril 2017)
  3. a, b et c « L'attaque d'un commissariat à Paris relance la hantise de nouveaux attentats en France » (consulté le 26 avril 2017)
  4. « L’adolescent qui avait agressé un enseignant juif condamné à sept ans de prison », sur lemonde.fr, (consulté le 5 mars 2017)
  5. http://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/un-homme-neutralise-a-l-arret-de-tram-a-schaerbeek-le-parquet-revele-son-identite-805264.aspx
  6. http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/03/27/un-francais-soupconne-de-preparer-un-attentat-arrete-aux-pays-bas_4890898_1653578.html
  7. a et b Matthieu Suc, « Boubakeur el-Hakim, vie et mort d'un émir français », sur mediapart.fr, (consulté le 18 décembre 2016)
  8. Projet d'attentat de Reda Kriket: trois complices présumés remis à la France, L'Express, 17 mai 2017
  9. Europe1, le 24 avril 2016
  10. http://videos.lexpress.fr/actualite/societe/video-l-attentat-de-magnanville-revendique-par-daech_1802073.html
  11. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/06/16/01016-20160616ARTFIG00353-policiers-tues-a-magnanville-le-tueur-aurait-suivi-et-surveille-sa-victime.php
  12. Le Figaro
  13. « Attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray : ce que l'on sait sur l'attaque de l'église près de Rouen mercredi soir » (consulté le 28 juillet 2016)
  14. « Un attentat terroriste déjoué à Carcassonne », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 31 mai 2017)
  15. « Carcassonne: Interpellation d'un homme fiché S soupçonné de préparer un attentat », sur www.20minutes.fr, (consulté le 31 mai 2017)
  16. « Terrorisme : deux Marocains expulsés de France projetaient des attentats à Metz », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  17. a et b Christophe Cornevin, « Des terroristes voulaient frapper la France le 1er décembre », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  18. « «Nouvel attentat déjoué» en France : ce que l'on sait », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  19. Elise Vincent, « Un projet présumé d’attaques terroristes simultanées « déjoué » en France », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Voir aussi

Articles connexes