Christophe Urios

Christophe Urios
Description de cette image, également commentée ci-après
Christophe Urios le .
Fiche d'identité
Naissance (52 ans)
à Montpellier (France)
Position talonneur
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a

1985-1990
1990-1999
AS Olonzac
US Carcassonne
Castres olympique


Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2002-2005
2005-2007
2007-2015
2015-
Castres olympique (avants)
CS Bourgoin-Jallieu
US Oyonnax
Castres olympique

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
Dernière mise à jour le 2 janvier 2018.

Christophe Urios, né le à Montpellier (Hérault), est un joueur français de rugby à XV qui a évolué au poste de talonneur avant de devenir entraîneur. Depuis 2015, il est manager du Castres olympique en Top 14. Avec ce club, il est champion de France sur le terrain en 1993, et en tant que directeur sportif en 2018.

Biographie

En tant que joueur

Il est d'abord joueur, talonneur, atteignant l'apogée de sa carrière en 1993 avec le Castres olympique qui bat Grenoble 14-11 en finale du championnat de France 1992-1993 ; deux ans plus tard, il s'incline en finale contre le Stade toulousain en finale du championnat de France 1994-1995, qu'il dispute cette fois en tant que remplaçant[1].

Il participe toutefois à la première édition de la Coupe d'Europe en 1996 avec Castres jouant les deux matchs de la phase de poule, une victoire à domicile contre le Munster et une défaite à l'extérieur contre Swansea.

En tant qu'entraîneur

Christophe Urios lors de la présentation de l'équipe du Castres Olympique en 2015.

Il se reconvertit ensuite en tant qu'entraîneur du Castres olympique. Il est d’abord entraîneur des espoirs puis directeur du centre de formation à Castres pendant 3 ans avant de prendre en charge les avants de l'équipe première en 2002 auprès du nouveau manager du club, Christian Gajan[2]. Il remporte le Bouclier européen et le Challenge Sud Radio en 2003 puis qualifie son équipe pour la Coupe d'Europe au terme de la saison 2004-2005 où l'équipe termine sixième de la phase régulière.

Il est alors limogé et part entraîner pendant deux saisons le CS Bourgoin-Jallieu qui évolue en Top 14. Il rejoint ensuite le club oyonnaxien de Pro D2 de l'Union sportive Oyonnax rugby[3]. Il permet à ce dernier de monter en Top 14 à l'issue de la saison 2012-2013 en terminant premier et champion de France de la Pro D2. Ce titre est accompagné par un titre de meilleur staff de Pro D2 décerné lors la nuit du rugby 2013[4]. Pour sa dernière saison à la tête du club, il le qualifie pour les barrages du championnat lors de la dernière journée : malgré une défaite 49 à 17 sur le terrain deToulon, le club obtient sa qualification gràce à une défaite in extremis (23-22) de Bordeaux à Toulouse[5]. Lors des barrages, Oyonnax est battu par le Stade toulousain sur le score de 20 à 19[6].

En 2015, il retourne au Castres olympique en tant que directeur sportif[7]. Il qualifie le CO dès la première année pour les barrages[8], battu par Montpellier[9], place qui qualifie également le club pour la Coupe d'Europe. La saison suivante, son équipe se qualifie de nouveau pour les barrages du championnat, battu par Toulon. Pour sa troisième saison à la tête du club castrais, il conduit son équipe à la sixième place de la phase régulière du championnat puis élimine le Stade toulousain en barrages puis le Racing 92 en demi-finale. Castres devient champion de France en battant Montpellier en finale, le favori et premier de la phase régulière, sur le score de 29 à 13[10].

Il est choisi pour entraîner les Baa-Baas, surnom des Barbarians français, aux côtés de Xavier Garbajosa, lors de leur tournée en Nouvelle-Zélande de pour affronter les Crusaders à Christchurch, puis les Highlanders à Invercargill[11], rencontres qui se teminent par deux défaites, respectivement 42 à 26[12] et 29 à 10[13].

En , le Castres olympique annonce que Christophe Urios quittera le club à l'issue de la saison 2018-2019[14].

Autres activités

Depuis 2013, il est vice-président de TECH XV[15], dont le le président est Alain Gaillard, syndicat des entraîneurs et éducateurs de rugby professionnels français, et président de l'IFER, association paritaire qui propose une offre de formation continue à l’ensemble des éducateurs et des entraîneurs de rugby.

Durant la Coupe du monde de rugby à XV 2015, il est consultant pour Canal+ et participe à l'émission Jour de Coupe du monde[16].

Il est titulaire d'un BTS de viticulture et d'œnologie[17] (ses parents, rapatriés d'Algérie, sont vignerons dans l'Aude). Il est marié et père de quatre enfants.

Carrière

En tant que joueur

En tant qu'entraîneur

Bilan

Saison Club Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge européen
2002 - 2003 Castres olympique Drapeau : France Top 16 Avants 7e poule 1, 4e de la phase de maintien - Éliminé en seizième-de-finale
2003 - 2004 Castres olympique Drapeau : France Top 16 Avants 3e poule A, 3e de la poule A de phase finale - Éliminé en huitième-de-finale
2004 - 2005 Castres olympique Drapeau : France Top 16 Avants 6e Éliminé en poule -
2005 - 2006 CS Bourgoin-Jallieu Drapeau : France Top 14 Entraîneur 6e Éliminé en poule -
2006 - 2007 CS Bourgoin-Jallieu Drapeau : France Top 14 Entraîneur 6e Éliminé en poule -
2007 - 2008 US Oyonnax Drapeau : France Pro D2 Manager 9e - -
2008 - 2009 US Oyonnax Drapeau : France Pro D2 Manager 5e, défaite en finale d'accession - -
2009 - 2010 US Oyonnax Drapeau : France Pro D2 Manager 4e, défaite en demi-finale d'accession - -
2010 - 2011 US Oyonnax Drapeau : France Pro D2 Manager 8e - -
2011 - 2012 US Oyonnax Drapeau : France Pro D2 Manager 8e - -
2012 - 2013 US Oyonnax Drapeau : France Pro D2 Manager Champion de France Pro D2 - -
2013 - 2014 US Oyonnax Drapeau : France Top 14 Manager 12e - Éliminé en poule
2014 - 2015 US Oyonnax Drapeau : France Top 14 Manager 6e, éliminé en barrages - Éliminé en poule
2015 - 2016 Castres olympique Drapeau : France Top 14 Directeur sportif 6e, éliminé en barrages - Éliminé en poule
2016 - 2017 Castres olympique Drapeau : France Top 14 Directeur sportif 5e, éliminé en barrages Éliminé en poule -
2017 - 2018 Castres olympique Drapeau : France Top 14 Directeur sportif Champion de France Éliminé en poule -

Palmarès

En tant que joueur

Entraîneur

Distinctions personnelles

Notes et références

  1. Xavier Thomas, « L'ancien Castrais Christophe Urios revient sur le sacre de 1993 », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 3 juin 2018).
  2. Jean-Louis Lafitte, « Gajan repart à Castres », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 2 janvier 2018)
  3. « Bilan Pro D2: Oyonnax, l’échappée belle », sur rugbyrama.fr, Midi olympique, .
  4. Thibault Perrin, « Nuit du Rugby : Rory Kockott meilleur joueur du Top 14, Wesley Fofana meilleur joueur international français », sur lerugbynistere.fr, .
  5. Jérôme Prevot, « Urios et ses années Oyonnax », .
  6. Julien Plazanet, « Barrage Top 14 - Toulouse-Oyonnax (20-19): Le Stade toulousain a tremblé, Guy Novès honoré », sur rugbyrama.fr, .
  7. « Christophe Urios directeur sportif de Castres la saison prochaine », sur france3-regions.francetvinfo.fr, France 3 Rhône-Alpes, (consulté le 2 janvier 2018)
  8. « Castres, contrat rempli », Midi Olympique, .
  9. Fabien Pomiès, « Top 14 - Christophe Urios (Castres): On ne peut pas être déçu, le meilleur a gagné" », sur rugbyrama.fr, .
  10. Julien Plazanet, « Finale Top 14 - Castres est sacré champion de France après sa victoire contre Montpellier », sur rugbyrama.fr, .
  11. « Urios et Garbajosa aux manettes », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 23 mars 2018).
  12. Richard Escot, « Les Barbarians français surclassés par les Crusaders », sur lequipe.fr, .
  13. Richard Escot, « Les Highlanders surclassent les Barbarians français », sur lequipe.fr, .
  14. « Top 14: Christophe Urios quittera Castres à la fin de la saison », sur rmcsport.bfmtv.com, RMC Sport, (consulté le 23 juillet 2018).
  15. « Tech XV, communiqué relatif au nouveau Comité directeur », sur lnr.fr, .
  16. « COUPE DU MONDE RUGBY : Ou regarder les matchs », sur braysports, .
  17. « Boudjellal, domaine viticole et arrivée à reculons, voici Christophe Urios », sur www.rugbyrama.fr, Eurosport, (consulté le 2 janvier 2018)
  18. Le Challenge européen de rugby à XV se nmmait Bouclier européen de rugby à XV jusqu'en 2002.