Christophe Pellet

Christophe Pellet
Biographie
Nationalité
Activité

Christophe Pellet, est un auteur et réalisateur français. Né à Toulon en 1963, il est diplômé de La fémis en 1991, section scénario.

Biographie

Il obtient la Bourse "Villa Médicis Hors les murs" à Berlin en 2006 pour l'écriture de sa pièce Loin de Corpus Christi[1]. En 2009, il reçoit le Grand Prix de littérature dramatique pour La Conférence[2].

Il a adapté trois de ses textes pour le cinéma : Le Garçon avec les cheveux dans les yeux (2008), Soixante-trois regards (2011) et Seul le feu (2013).

Pièces de théâtre

Essai

Filmographie

Il a réalisé plusieurs courts-métrages, deux moyens-métrages et un long-métrage :

  • Le Garçon avec les cheveux dans les yeux, avec Édith Scob, en 2008 (H.D. 20 min). Sélectionné en compétition expérimentale au festival Côté Court de Pantin (2009). Projeté à la Cinémathèque Française dans le cadre de Fenêtre sur le court métrage contemporain (2008), au Festival d’Arcueil, Écrans documentaires (2008) et à La Fémis dans le cadre de la programmation pointligneplan (2013)[4].
  • Plus dure sera la chute, en 2010 (H.D. 10 min Sedna films), sélectionné au festival de Contis (2011). Projeté à la Cinémathèque Française dans le cadre de Fenêtre sur le court-métrage contemporain (2010)
  • Soixante-trois regards, avec Mireille Perrier, Dominique Reymond, Françoise Lebrun, Katarzyna Krotki, en 2011 (H.D. 50 min Bathysphère production). Sélectionné en compétition fiction au festival Côté Court de Pantin (2011). Projeté à La Fémis dans le cadre de la programmation pointligneplan[5] (2012)
  • Seul le Feu, en 2013 (40 min, Sedna Films), avec Mireille Perrier et Stanislas Nordey dans les rôles principaux. Projeté à La Fémis dans le cadre de la programmation pointligneplan (2013)[4].
  • Exoplanète[6], en 2014 (18 min, Sedna Films), avec Mireille Perrier, d'après un texte de Julien Thèves, sélectionné en compétition au festival Côté Court de Pantin
  • Burning Bridges, en 2016 (33 min, Sedna Films), avec Adrien Dantou et Cyrille Pernet, d'après un texte de Julien Thèves, sélectionné en compétition au festival Côté Court de Pantin
  • Aujourd'hui, rien[7], en 2018 (72 min, Sedna Films), d'après les journaux intimes de Cesare Pavese et Jean-Luc Lagarce, projeté en séance spéciale au festival Côté Court de Pantin

Textes publiés chez L'Arche éditeur

  • 2000 : Le Garçon girafe
  • 2001 : En délicatesse, suivi de : Des jours meilleurs.
  • 2003 : S’opposer à l’orage, suivi de : Une nuit dans la montagne
  • 2005 : Loin de Corpus Christi
  • 2006 : Erich von Stroheim
  • 2009 : Un doux reniement, suivi de : La Conférence, Le Garçon avec les cheveux dans les yeux.
  • 2010 : Soixante-trois regards
  • 2010 : Qui a peur du loup ?, pièce pour le jeune public.
  • 2011 : Seul le feu
  • 2012 : Les Disparitions, suivi de : De passage, endormi.
  • 2012 : Pour une contemplation subversive, essai.
  • 2014 : Pierre est un panda, pièce pour le jeune public.
  • 2017 : Aphrodisia

Notes et références

  1. Hors Champs, France Culture, 1er juillet 2011
  2. http://www.cnt.asso.fr/auteurs/les_laureats.cfm
  3. « Théâtre : Christophe Pellet dans le flux des mots », sur Le Monde.fr (consulté le 19 juin 2018)
  4. a et b http://pointligneplan.com/2013/753-christophe-pellet-seul-le-feu
  5. http://www.pointligneplan.com/2012/667-noel-herpe-christophe-pellet
  6. « 23ème festival Côté court à Pantin | Critique Film », sur www.critique-film.fr (consulté le 19 juin 2018)
  7. « Christophe Pellet : «L’intime est politique» (Le grand Entretien) », DIACRITIK,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2018)