Christian Guilleminault

Christian Guilleminault
Biographie
Activité

Dr Christian Guilleminault, est un neurologue et psychiatre français, professeur de médecine et directeur du Centre du Sommeil de l'université Stanford (Californie, États-Unis) est à l'origine de créations de centres du sommeil aux États-Unis[1].

Carrière

Il a contribué en très grande partie à mieux expliquer le syndrome d'apnée du sommeil et plus récemment le syndrome de résistances des voies aériennes supérieures.

Alors qu'il travaillait à la Clinique des troubles du sommeil de l'Université Stanford en 1972, Guilleminault s'intéressa vivement aux rapports publiés par le chercheur italien sur le sommeil Elio Lugaresi qui avait rapporté que l'hypertension nocturne était présente chez les patients qui ronflaient. Guilleminault a persuadé les cardiologues John Shroeder et Ara Tilkian de passer des nuits dans le centre de recherche clinique de l'hôpital pour surveiller la pression sanguine artérielle systémique et pulmonaire chez les patients endormis. L'équipe a observé que lorsque les patients s'endormaient et commençaient à ronfler, on notait des pauses prolongées dans leur respiration (apnées) correspondant à des élévations dramatiques de leur tension artérielle au repos, simulant un exercice intense comme si le patient soulevait des poids. Guilleminault a ensuite publié plusieurs articles illustrant les améliorations spectaculaires et l'inversion de l'apnée du sommeil à la suite de trachéotomies. La trachéotomie s'est révélée curative chez ces patients et a démontré une inversion des arythmies cardiaques et des anomalies de la pression artérielle pendant le sommeil; le fait de boucher temporairement ces voies aériennes artificielles reviendrait à capituler les changements de l'apnée du sommeil, établissant davantage la relation causale entre l'apnée du sommeil et les anomalies cardiovasculaires.

Guilleminault a ensuite décrit l'apnée obstructive du sommeil chez des patients non obèses, en étant le premier à désigner le terme «syndrome d'apnée obstructive du sommeil» (OSAS), un terme couramment utilisé de nos jours. En outre, il a décrit la présence de SAOS chez les enfants, démontrant son association avec des problèmes d'apprentissage et d'attention ainsi que des dérangements cardio-vasculaires. À la suite de ce travail, il a décrit la présence d'une résistance élevée des voies respiratoires chez les enfants en 1982, soulignant les symptômes de déficit de l'attention, d'hyperactivité et de comportement anormal durant l'éveil et le sommeil, les difficultés d'apprentissage et le sommeil. forme de trouble respiratoire lié au sommeil; il a décrit le même syndrome chez les adultes et a écrit le terme «syndrome de résistance des voies respiratoires supérieures» (SRAS) chez les adultes. Enfin, en collaboration avec le Dr William C. Dement, Guilleminault a établi l'indice d'apnée-hypopnée (AHI), encore utilisé aujourd'hui pour caractériser la présence et la sévérité de l'apnée du sommeil.

Guilleminault continue d'être un chercheur prolifique dans le domaine de la médecine du sommeil et a publié plus de six cents articles dans des revues médicales à comité de lecture à ce jour et a remporté plusieurs prix pour ses recherches dans le domaine de la médecine du sommeil. Il a été membre fondateur de l'Association des centres des troubles du sommeil en 1975 et a été élu premier rédacteur en chef de la revue Sleep en juin 1976, poste dans lequel il a continué de siéger jusqu'en 1997. Il continue de pratiquer la médecine clinique et de contribuer aux efforts de recherche au Centre de Stanford pour les sciences du sommeil et de la médecine.

Publications

Liens externes

Références

  1. (en) « 2011 FARRELL PRIZE RECIPIENT: CHRISTIAN GUILLEMINAULT », sur harvard.edu, (consulté le 21 septembre 2018).