Christian Eckert

Christian Eckert
Christian Eckert le 22 mai 2014.
Christian Eckert le 22 mai 2014.
Fonctions
Secrétaire d'État chargé du Budget et
des Comptes publics

(3 ans, 1 mois et 1 jour)
Président François Hollande
Gouvernement Manuel Valls I et II
Bernard Cazeneuve
Prédécesseur Bernard Cazeneuve
Successeur Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics)
Rapporteur général du Budget de l’Assemblée nationale

(1 an, 9 mois et 18 jours)
Législature XIVe
Prédécesseur Gilles Carrez
Successeur Valérie Rabault
Député de la 3e circonscription
de Meurthe-et-Moselle

(6 ans, 10 mois et 19 jours)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
Législature XIIIe et XIVe
Groupe politique SRC
Prédécesseur Édouard Jacque
Successeur Jean-Marc Fournel
Maire de Trieux

(27 ans, 1 mois et 8 jours)
Prédécesseur Jean Merjai
Successeur Patrick Javelle
Conseiller régional de Lorraine

(12 ans et 2 jours)
Élection 15 mars 1998
Réélection 28 mars 2004
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Algrange (Moselle, France)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Professeur agrégé de mathématiques

Christian Eckert, né le à Algrange en France, est un homme politique français. Il est membre du Parti socialiste et député de la septième circonscription de Meurthe-et-Moselle du 17 juin 2007 au 9 mai 2014. Il est nommé, le 9 avril 2014, secrétaire d’État chargé du Budget au Ministère des Finances et des Comptes publics dans les gouvernements Valls I et II, et dans le gouvernement Cazeneuve.

Biographie

Christian Eckert fréquente l’École normale supérieure de Saint-Cloud en tant qu'auditeur libre et réussit l'agrégation de mathématiques[2],[3]. Il enseigne cette matière au lycée en BTS et en classes préparatoires aux grandes écoles. Il a notamment exercé au lycée Saint-Exupéry de Fameck (Moselle) de 1981 à 1991 et au lycée Louis Bertrand de Briey (Meurthe-et-Moselle) de 1991 à 2007[4]. Christian Eckert est adjoint au maire de la commune anciennement minière de Trieux (Meurthe-et-Moselle) du 12 mars 1983 au 1er mars 1987, date à laquelle il a accédé au poste de maire. Il a été membre du conseil régional de Lorraine à partir du 15 mars 1998, puis vice-président chargé de l'aménagement du territoire et de l'après-mine jusqu'en mars 2010, date de sa fin de mandat régional. Il est membre du Parti socialiste et fait partie du courant de Laurent Fabius.

Christian Eckert a été élu au deuxième tour des élections législatives de 2007 avec 53,95 % des voix face à Édouard Jacque, député UMP sortant.

Il a été porte-parole du PS à l'Assemblée nationale contre le texte libéralisant le travail dominical. En décembre 2009, il a souligné le conflit d'intérêt des différentes fonctions d'Éric Woerth[5].

Christian Eckert est à partir du 28 juin 2012 rapporteur général de la Commission des Finances, de l'Économie générale et du Contrôle budgétaire de l'Assemblée nationale. En avril 2013, Christian Eckert se dit opposé au projet de loi sur le contrôle du patrimoine des élus[6]. En avril 2014, à la suite de la défaite des élections municipales pour le PS, il fait partie des 89 députés réclamant un nouveau contrat de majorité[2].

Le 9 avril 2014, il est nommé secrétaire d'État chargé du Budget, dans le gouvernement Valls I[7]. La députée Valérie Rabault devient alors rapporteur général du Budget à l'Assemblée.

Il est le rapporteur de la commission des finances de la loi Eckert portant son nom, loi relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d’assurance-vie en déshérence, promulguée en juin 2014.

Le 16 décembre 2015, au nom du gouvernement, il fait revoter et annuler l'amendement socialiste sur la transparence fiscale des grandes sociétés[8],[9],[10]. Il reçoit en janvier 2016 le prix « Casserole » de l'association Anticor[11].

Pendant la primaire citoyenne de 2017, il soutient Manuel Valls[12].

Il est candidat à sa succession dans la 3e circonscription de Meurthe-et-Moselle, les 11 et 18 juin 2017 avec Jean-Marc Fournel, maire de Longwy comme suppléant. Il est battu dès le premier tour.

Détail des fonctions et des mandats

Mandats locaux
Mandat parlementaire
Nomination au gouvernement
  • depuis le  : secrétaire d’État chargé du Budget au Ministère des Finances et des Comptes publics.

Notes et références

  1. a et b Anne de Guigné, « Christian Eckert : un pur et dur au Budget », Le Figaro, vendredi 11 avril 2014, page 5.
  2. « Christian Eckert », sur Gouvernement.fr (consulté le 28 avril 2016)
  3. « Biographie Christian ECKERT », sur www.trombinoscope.com (consulté le 6 mars 2016)
  4. « Affaire Woerth: un député finalement pas si “stupide” », L'Express, 12 juillet 2010.
  5. Patrimoine: Le socialiste Christian Eckert ne votera pas le projet de loi «tel quel», 20minutes.fr, 25 avril 2013
  6. Décret du 9 avril 2014 relatif à la composition du Gouvernement, JORF no 0085 du 10 avril 2014, p. 6560.
  7. Vittorio De Filippis, « Evasion fiscale : le couac du gouvernement », Libération,‎ (lire en ligne)
  8. Le gouvernement bloque en pleine nuit une loi anti paradis fiscaux.
  9. « "Reporting" pour les entreprises : désavoué par les députés, le gouvernement obtient un second vote… contraire au premier », sur LCP Assemblée nationale (consulté le 17 décembre 2015)
  10. « Les prix éthiques et casseroles 2016 | ANTICOR », sur le site de l'association Anticor (consulté le 30 janvier 2017)
  11. http://www.lejdd.fr/Politique/Primaire-de-la-gauche-pour-qui-votent-les-ministres-831985

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes