Christian Coudray

Christian Coudray
Naissance
Rouen (Seine-Inférieure)
Décès (à 32 ans)
Libye
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau français République française
Royal Air Force Royal Air Force
Drapeau de la France Forces françaises libres
Arme Armée de l'air
Grade French Air Force-adjudant-chef.svg Adjudant-chef
Années de service 1928-1941
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Compagnon de la Libération
Médaille militaire
Croix de Guerre 1939-1945

Christian Coudray (Rouen, 7 décembre 1908 - Mort pour la France[1] au-dessus de la Libye, 15 juin 1941) est un militaire français, Compagnon de la Libération. Aviateur dans l'armée de l'air française bien avant le début de la Seconde Guerre mondiale, il refuse de rester dans les rangs de la France vichyste et s'engage dans la Royal Air Force. Participant avec celle-ci aux campagnes du Moyen-Orient et d'Afrique du nord, il rallie ensuite les rangs des Forces aériennes françaises libres et poursuit les combats en Afrique et en Méditerranée avant de disparaître aux commandes de son appareil dans le ciel libyen.

Biographie

Avant-guerre

Né le 7 décembre 1908 à Rouen, Christian Coudray intègre l'armée de l'air en 1928 en tant qu'élève-mécanicien[2]. En 1933, il obtient de pouvoir devenir pilote et suis une formation de chasseur à Étampes[3]. Il atteint le grade d'adjudant-chef.

Royal Air Force

Lorsque la guerre éclate, Christian Coudray est en poste à Rayak au Liban au sein du Groupe de chasse 1/7[2]. Au moment de l'armistice de juin 1940, il est détaché aux côtés de la Royal Air Force à Ismaïlia en Égypte en compagnie d'André Ballatore et d'Antoine Péronne[3]. Refusant la défaite, les trois hommes décident de ne pas rejoindre leur base française et de s'engager dans les rangs de la Royal Air Force[2]. Christian Coudray est alors affecté au French Fighter Flight no 2 du Squadron RAF no 274 avec lequel il effectue des missions d'attaque au sol et de couverture de la flotte alliée. Il participe notamment à la défense du port d'Alexandrie, au bombardement de Bardia et à la défense de Haïfa[2].

Forces aériennes françaises libres

En mars 1941, il est incorporé aux Forces aériennes françaises libres[3]. Après avoir participé à des missions de couverture au-dessus de la Méditerranée lors de la bataille de Crète, il combat en Afrique du Nord durant la guerre du désert[2]. Le 15 juin, dans le ciel libyen dans la région du fort Capuzzo, son avion est abattu[3]. Son corps n'est pas retrouvé et le 15 juin reste officiellement enregistré comme jour de sa mort par les autorités françaises[1]. Cependant, certaines rumeurs affirment qu'il aurait été capturé par les Italiens et envoyé dans un hôpital en Allemagne où il serait mort en juillet 1941 des suites de ses blessures[3].

Décorations

Compagnon de la Libération Médaille militaire Croix de Guerre 1939-1945

Références

  1. a et b « Fiche sur le site "Mémoire des Hommes" »
  2. a b c d et e Jean-Christophe Notin, 1061 compagnons : Histoire des Compagnons de la Libération, Éditions Perrin, (ISBN 2-262-01606-2)
  3. a b c d et e « Biographie - Ordre National de la Libération »

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Henry Lafont, Aviateurs de la liberté : Mémorial des Forces Aériennes Françaises Libres, SHAA, (ISBN 2-904521-46-1).
  • Vital Ferry, Croix de Lorraine et Croix du Sud 1940-1942 : Aviateurs belges et de la France libre en Afrique, Editions du Gerfaut, (ISBN 2-914-62292-9).
  • Mémorial des Compagnons - 1940-1945 : Compagnons morts en le 18 juin 1940 et le 8 mai 1945, Paris, Imprimerie nationale, .
  • Jean-Christophe Notin, 1061 compagnons : Histoire des Compagnons de la Libération, Éditions Perrin, , 822 p. (ISBN 2-262-01606-2).
  • Vladimir Trouplin, Dictionnaire des Compagnons de la Libération, Elytis, , 1230 p. (ISBN 2-356-39033-2).
  • « Les Forces Aériennes Françaises Libres. Juin 1940 : naissance des FAFL au Moyen-Orient », Icare (revue), no 128,‎ .
  • Yves Morieult, « Les French Flight des escadrilles françaises au sein de la RAF », Aéro Journal, no 33,‎ .
  • Dominique Breffort, « Les Forces Aériennes Françaises Libres et la reconstitution de l'armée de l'air (1940-1945) », Wing Masters, no HS n°3,‎ .

Liens externes