Christian Bekamenga

Christian Bekamenga
Image illustrative de l'article Christian Bekamenga
Bekamenga sous les couleurs du RC Lens.
Situation actuelle
Équipe Drapeau de la République populaire de Chine Liaoning Whowin FC
Biographie
Nom Christian Bekamenga Bekamenga Aymard
Nationalité Drapeau : Cameroun Camerounaise
Naissance (31 ans)
Lieu Yaoundé (Cameroun)
Taille 1,85 m (6 1)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1998-2000 Drapeau du Cameroun Jeunesse Stars FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2004-2007 Drapeau de la Malaisie Negeri Sembilan 038 (26)
2007-2008 Drapeau de l'Indonésie Persib Bandung 019 (17)
2008-2011 Drapeau de la France FC Nantes 048 0(9)
2010-2011 Drapeau de la Grèce Skoda Xanthi 004 0(0)
2012 Drapeau de la France US Orléans 013 0(2)
2012-2013 Drapeau de la France USJA Carquefou 035 (18)
2013-2015 Drapeau de la France Stade lavallois 055 (22)
2015 Drapeau de la France ES Troyes AC 009 0(2)
2015-2016 Drapeau de la France ES Troyes AC 000 0(0)
2015 Drapeau de la France RC Lens 014 0(1)
2016 Drapeau de la France FC Metz 017 0(8)
2016-2017 Drapeau de la Turquie Balıkesirspor 028 (14)
2017 Drapeau de la République populaire de Chine Liaoning Whowin FC 08 (2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2008 Drapeau du Cameroun Cameroun olympique 004 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 28 avril 2016

Christian Bekamenga Bekamenga Aymard (surnommé Beka) est un joueur de football camerounais né à Yaoundé le 9 mai 1986. Son poste de prédilection est attaquant.

Parcours

Passé entre autres par la Malaisie et l'Indonésie, il signe au FC Nantes le 1er janvier 2008 mais n'arrive à la Jonelière que courant février 2008. En effet, le joueur est dans l'attente de son permis de travail en France. Amoindri par un problème au genou, nécessitant un travail de renforcement musculaire, il ne prend pas part aux matchs avec le FC Nantes durant la fin de la saison 2007 - 2008[1].

Il est retenu dans la pré-sélection camerounaise pour la CAN 2008. Il ne fait néanmoins pas partie de la sélection finale qui perd en finale face à l'Égypte (0-1). Lors des JO de Pékin en 2008, il est quart-de-finaliste du tournoi olympique avec le Cameroun, jouant 3 matchs : contre le Brésil, le Honduras et l'Italie.

Il commence à jouer au FC Nantes en tant que remplaçant en début de saison, puis devient titulaire. Il marque deux journées d'affilée les buts décisifs de la victoire contre Grenoble puis contre St Etienne, où il est littéralement excellent. La Ligue 1 fait alors connaissance avec Christian Bekamenga : il est élu dans le meilleur onze de la semaine par Eurosport, au poste d'ailier droit.

Malgré sa percussion et le dynamisme qu'il apporte à l'attaque nantaise, ses lacunes techniques en font un joueur qu'on ne peut utiliser durablement sur le côté droit. Il est plus à l'aise sur le front de l'attaque, même si la concurrence est rude (Mamadou Bagayoko, Ivan Klasnic ou encore Filip Djordjevic) et que, de surcroît, l'entraîneur nantais, Élie Baup, privilégie généralement un système de jeu à une pointe. Ce contexte difficile est renforcé par la saison morose du FC Nantes, en lutte constante pour rester en Ligue 1, ce qui n'est pas favorable à l'intégration des jeunes joueurs. Malgré le temps de jeu limité qu'implique la situation, Bekamenga profite d'une de ses rares titularisations pour marquer le premier but de la victoire nantaise face à l'OGC Nice lors de la 32e journée de Ligue 1.

Durant la saison 2008-2009 du FC Nantes, il devient un pion essentiel du système d'Elie Baup, et marque son 6e but en Ligue malgré la défaite contre Le Havre (1-2). Après la relégation du FC Nantes en Ligue 2, la découverte d'une maladie du cœur et de longues blessures, il fait son retour dans le groupe face à Bastia où il rentre en cours de jeu à la 79e min. En août 2010, il est prêté au club grec du Skoda Xanthi.

Le 28 mai 2013, Christian signe en faveur du Stade Lavallois pour une durée de 3 ans[2]. Titulaire sur le front de l'attaque Mayennaise, le Camerounais inscrit un total de 18 buts et participe activement au maintien du club en 2e division. Il signe là sa saison la plus aboutie en Europe.

Lors du mercato estival 2014, il trouve un accord avec le Club Africain pour un contrat de 3 ans avant que le club tunisien ne fasse marche arrière à la suite des tests médicaux qui auraient révélé une lésion ancienne au niveau du genou, susceptible de provoquer une rupture des ligaments croisés. Alors qu'il avait affiché ses désirs de départ, Bekamenga fait finalement partie de l'effectif lavallois pour la saison de Ligue 2 2014-15[3].

Il est prêté, lors du dernier jour du mercato hivernal 2015, au club de Troyes jusqu'au terme de la saison avec option d'achat. Cette dernière est levée à la suite de l'accession du club en Ligue 1[4].

À la suite de son transfert avorté en Turquie, il est prêté le par Troyes au Racing Club de Lens[5]. Après cinq mois difficiles où il ne parvient pas à se faire une place dans l'effectif lensois, le club décide de mettre fin à son prêt[6]. L'entraîneur du RCL, Antoine Kombouaré, confirme le nouveau prêt de Bekamenga, par Troyes, au Football Club de Metz, le [6]. Dès son premier match en championnat avec son nouveau club (le 22 janvier 2016), il marque un doublé qui donne la victoire au FC Metz.

Palmarès

Lien externe

Notes et références

  1. Polémique sur l'état de santé de Christian Bekamenga, "Labaule.maville.com"
  2. « Laval : Bekamenga pour trois ans », sur www.mercato365.com (consulté le 26 août 2015)
  3. « Bekamenga est rentré à Laval. Avant de repartir ? », sur Ouest-France.fr,
  4. « Christian Bekamenga (Troyes) intéresse Göztepe » (consulté le 20 juillet 2015)
  5. « Christian Bekamenga (Troyes) prêté à Lens » (consulté le 11 août 2015)
  6. a et b Romain Pechon, « Antoine Kombouaré confirme le départ de Christian Bekamenga », sur madeinlens.com, (consulté le 13 janvier 2016)