Chemins de campagne

Les Chemins de campagne
Territoires traversés
Région Lanaudière

Les Chemins de campagne est une route touristique de la région de Lanaudière au Québec. Elle met en valeur la région de Lanaudière par l'agrotourisme, le patrimoine rural et culturel, et par la nature. Les activités offertes sur cette route sont des visites guidées à la ferme, des dégustations de produits régionaux, des visites de jardins et de sites naturels, des centres d'interprétation, de l'autocueillette et de sites patrimoniaux. Les entreprises situées le long de cette route sont identifiées par des panneaux rouges conçus par Tourisme Lanaudière et le Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière. Elles sont liées par les critères contenus dans une charte de qualité et d'authenticité, comme aussi par des horaires communs.

Histoire de la route

Commencée en 2000, cette route a été animée par le Réseau agrotouristique et agroalimentaire de Lanaudière (RAAL) qui en publia quatre éditions de la carte (2000 à 2003). En 2004, le réseau regroupait 38 entreprises agrotouristiques et agroalimentaires qui mettent en valeur les produits régionaux[1].

Créée en 2004[2], la route des Chemins de campagne est une réalisation conjointe du Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière (CDBL), de Tourisme Lanaudière[3], de Tourisme des Moulins, du Réseau agrotouristique et agroalimentaire de Lanaudière, des centres locaux de développement de Montcalm, Matawinie, D'Autray, Joliette, Les Moulins, ainsi que de la municipalité régionale de comté de L'Assomption[4]. La carte produite en 2004 par Tourisme Lanaudière, en collaboration avec le CDBL, en est la cinquième édition[5]. Mais pour la première fois, étaient ajoutés des lieux à visiter et des services touristiques : des jardins, des sites naturels et culturels ainsi que des artisans et leur boutique de métiers d'art, des restaurants et des établissements d'hébergement[6].

La route a commencé par trois premiers circuits[7]. Le sixième des six circuits actuels est apparu dans l'édition de 2011-2012[8].

  • Statistiques :

En 2008, 56 entreprises sont répertoriées sur la carte des Chemins de campagne. Elles travaillent principalement en agrotourisme, en services touristiques, en hébergement et en restauration[9].

Dans son édition 2008-2009, la carte regroupe 36 entreprises en agrotourisme ainsi que des lieux naturels et patrimoniaux, des ateliers d'art, des jardins et 15 entreprises diverses de services touristiques comme l'hébergement et la restauration[10].

En 2010-2011, la carte compte quatre circuits et une cinquantaine d'entreprises[2].

En 2011, la carte regroupait soixante entreprises, principalement des producteurs agricoles, mais aussi des sites naturels et patrimoniaux, des ateliers d'art, des jardins, de l'hébergement et de la restauration[11].

En 2011-2012, la carte compte 61 entreprises, dont 11 nouvelles[12].

En 2012-2013, la carte compte 47 lieux à visiter[13].

En 2013-2014, la carte compte 59 lieux à visiter[14].

Trajet

Pour les besoins de cette route touristique, la région de Lanaudière a été découpée en six zones qui donnent six circuits routiers. À cela s'ajoutent cinq circuits thématiques.

Circuits par zones

  • En sillonnant la plaine : Ce circuit regroupe les lieux à visiter surtout à L'Assomption et L'Épiphanie.
  • Au pied des montagnes : Ce circuit regroupe les lieux situés plus au nord.
  • De par les vertes vallées : Ce circuit regroupe les lieux situées le long du lac Maskinongé et ses environs.
  • Entre le fleuve et la terre : Ce circuit regroupe les lieux situés plus près du fleuve.
  • Les vieilles seigneuries
  • D'histoire et de culture

Circuits thématiques

  • Temps des Fêtes : Ce circuit comprend des produits exclusifs à la période de Noël et du Jour de l'an.
  • Autocueillette : Ce circuit passe par tous les producteurs qui offrent la possibilité de faire de l'autocueillette, que ce soit des petits fruits, des courges, etc.
  • Jardins et horticulture : Ce circuit relie des jardins de lavande ou de fleurs comestibles, des jardins de type anglais ou français, ainsi que des variétés de lieux d'horticulture.
  • Viandes et charcuterie : Ce circuit met en valeur les produits du bison, du cerf rouge, du canard et autres.
  • Vins et fromage : Ce circuit met en valeur les vignobles et les fermes laitières productrices de fromage.

Stratégie promotionelle de la route

Depuis sa création en 2004, la route est promue par Tourisme Lanaudière à l'aide d'une carte et d'une page web. La carte est distribuée dans les lieux d'accueil et d'information touristiques ainsi que dans les entreprises associées. Le site web comporte des capsules d'information qui peuvent servir d'audioguides durant les visites.

En 2006 et en 2007, Tourisme Lanaudière a produit et vendu des boîtiers de fiches-recettes à partir des produits de Lanaudière[15].

Depuis 2007, les entreprises sont identifiées par un panneau rouge[16].

En 2009, Tourisme Lanaudière a mis en marché des sacs glacières à l'effigie de la route[17].

Prix

En 2008, les Chemins de campagne de Lanaudière ont mérité le Grand Prix régional du tourisme, de la région de Lanaudière, dans la catégorie «Services touristiques». Quelques semaines plus tard, lors du gala national des Grands Prix du tourisme québécois, ils ont été consacrés lauréat bronze dans la catégorie «Prix Services touristiques»[9].

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Presse

  • Nathaëlle Morissette, «Lanaudière, Sur les chemins de Noël», La Presse, cahier Voyages Québec, 4 décembre 2013, pages 1–3.
  1. «Lancement de la carte Les chemins de campagne de Lanaudière», L'Expression de Lanaudière, Joliette, 30 mai 2004, page
  2. 2,0 et 2,1 Louise Bourget, «Prendre Lanaudière par le ventre», Hebdo Rive Nord, 7 août 2010, page 44.
  3. Tourisme Lanaudière est l'association touristique régionale (ATR) reconnue par le gouvernement du Québec. Elle est un organisme sans but lucratif qui regroupe près de 400 entreprises et organismes. Elle coordonne l'accueil, le développement et la promotion touristiques.
  4. Geneviève Blais, «Les Chemins de campagne remporte [sic] les honneurs», L'Action d'Autray, 25 mai 2008, page 16, L'Action Montcalm, même date, page 7.
  5. Cette cinquième édition a été imprimée en plus de 100 000 exemplaires. Voir : «Lancement de la carte Les chemins de campagne de Lanaudière», L'Expression de Lanaudière, Joliette, 30 mai 2004, page
  6. «Les Chemins de campagne de Lanaudière, édition 2004», L'Artisan, Repentigny, 2 juin 2004, page
  7. Ce sont le circuit de la plaine, le circuit le fleuve et la terre et le circuit du piedmont. Voir : «Lancement de la carte Les chemins de campagne de Lanaudière», L'Expression de Lanaudière, Joliette, 30 mai 2004, page
  8. «Faites le plein de suggestions de circuits agrotouristiques», Hebdo Rive-Nord, 25 mai 2011, page 6. / À en croire la journaliste Louise Bourget, il n'y avait que quatre circuits routiers en 2010; ce sont les circuits suivants : Au pied des montagnes; En sillonnant la plaine; De par les vertes vallées; Entre le fleuve et la terre. Voir : Louise Bourget, «Prendre Lanaudière par le ventre», Hebdo Rive Nord, 7 août 2010, page 44. / Des articles publiés en 2007 et 2009 soulignent que cette route touristique compte déjà cinq circuits. Voir : Martine Bouliane, «Cuisiner avec les produits de Lanaudière», La Presse, cahier Vacances/Voyages, 26 mai 2007, page 12. Voir aussi : «Des glacières à l'effigie des Chemins de campagne», Hebdo Rive Nord, 29 juillet 2009, page 13
  9. 9,0 et 9,1 Geneviève Blais, «Les Chemins de campagne remporte [sic] les honneurs», L'Action d'Autray, 25 mai 2008, page 16.
  10. «Découvrez Lanaudière en empruntant Les Chemins de campagne !», Le Trait d'union, Lachenaie, 26 avril 2008, page A40.
  11. L'Express Montcalm, 6 avril 2011, page 40
  12. «Faites le plein de suggestions de circuits agrotouristiques», Hebdo Rive-Nord, 25 mai 2011, page 6.
  13. En 2012-2013, la carte compte 12 entreprises de moins que l'année suivante. Voir : «Nouvelle édition des Chemins de campagne», L'Action du mercredi, 3 juillet 2013, page 31.
  14. «Nouvelle édition des Chemins de campagne», L'Action du mercredi, 3 juillet 2013, page 31.
  15. Martine Bouliane, «Cuisiner avec les produits de Lanaudière», La Presse, cahier Vacances/Voyages, 26 mai 2007, page 12
  16. Martine Bouliane, «Cuisiner avec les produits de Lanaudière», La Presse, cahier Vacances/Voyages, 26 mai 2007, page 12 / De nouveaux panneaux sont peut-être apparus en 2009 : «Des glacières à l'effigie des Chemins de campagne», Hebdo Rive Nord, 29 juillet 2009, page 13
  17. «Des glacières à l'effigie des Chemins de campagne», Hebdo Rive Nord, 29 juillet 2009, page 13