Chemilla

Chemilla
Chemilla
Mairie que la commune partage avec Saint-Hymetière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Moirans-en-Montagne
Intercommunalité Communauté de communes Petite Montagne
Code postal 39240
Code commune 39137
Démographie
Population 114 hab. (2016 en augmentation de 12,87 % par rapport à 2011)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 21′ 29″ nord, 5° 33′ 38″ est
Altitude Min. 322 m
Max. 521 m
Superficie 1,87 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Saint-Hymetière-sur-Valouse
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Franche-Comté
City locator 15.svg
Chemilla

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 15.svg
Chemilla

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Chemilla

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Chemilla

Chemilla est une ancienne commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie

Communes limitrophes

Rose des vents Saint-Hymetière Cézia Rose des vents
N
O    Chemilla    E
S
Vosbles Lavans-sur-Valouse

Toponymie

Histoire

Le , Chemilla fusionne avec Cézia, Lavans-sur-Valouse et Saint-Hymetière pour former la commune nouvelle de Saint-Hymetière-sur-Valouse dont sa création est actée par un arrêté préfectoral du [1]. Contrairement à une majorité de communes nouvelles, les anciennes communes la composant n'obtiennent pas le statut de commune déléguée.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2019 Gérard Déprés UMP-LR Retraité

Lors du second tour de l'élection présidentielle française de 2002, Chemilla fut la dixième commune de France à avoir le plus voté pour Jean-Marie Le Pen. Son score dans la commune fut de 57,14 %[2].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 114 habitants[Note 1], en augmentation de 12,87 % par rapport à 2011 (Jura : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
87142142124150166141148136
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
139137149137125130130120117
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
108118100827470656970
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
654835366073929597
2013 2016 - - - - - - -
112114-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Foire au chevaux, chaque samedi proche du 18 mars.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Croix monumentale (XVIe s), classée MH depuis 1907[7];
  • 3 fontaines (XIXe s).

Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[8].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Chemilla sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Richard Vignon, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Saint-Hymetière-sur-Valouse », Recueil des actes administratifs spécial n°39-2018-12-004,‎ , p. 65-67 (lire en ligne [PDF])
  2. http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/resultats/presidentielle/presidentielle-2002
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Croix monumentale (XVIe s) », notice no PA00101827, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Recherches sur critères », Clochers de France.