Chaynesse Khirouni

Chaynesse Khirouni
Illustration.
Chaynesse Khirouni, en 2012.
Fonctions
Députée de la 1re circonscription de Meurthe-et-Moselle

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Législature XIVe
Groupe politique SRC (2012-2016)
SER (2016-2017)
Prédécesseur Laurent Hénart
Successeur Carole Grandjean
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Douai (Nord)
Nationalité Française
Parti politique PS

Chaynesse Khirouni est une femme politique française, membre du Parti socialiste, née le 17 mars 1968 à Douai[1]. Elle est députée de la première circonscription de Meurthe-et-Moselle entre 2012 et 2017.

Biographie

Fille d'un ouvrier sidérurgiste algérien et d'une mère au foyer[2], Chaynesse Khirouni passe son enfance en Moselle, à Rombas, puis à Woippy[3]. Venue s'installer à Nancy pour ses études, elle est titulaire d'un DESS d'administration des entreprises et d'un DEA de sciences de gestion[4].

Dans les années 1990, elle est coordinatrice en actions sociales d’une association de quartier qui œuvre dans la lutte contre l'analphabétisme et l'illettrisme. En 1998, elle crée la délégation régionale Lorraine de l’ADIE, association de microcrédit[5].

Elle s'engage en politique lors des élections municipales de 2008 à Nancy sur la liste PS.

En mars 2011, Mathieu Klein, vice-président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle lui demande d’être sa suppléante pour l’élection cantonale de Nancy Nord. Ils sont élus avec 61,66 % des suffrages exprimés.

Elle est élue lors des élections législatives de 2012 le 17 juin 2012 députée de la première circonscription de Meurthe-et-Moselle avec 52,23 % des suffrages face à Laurent Hénart.

Elle soutient Benoît Hamon au second tour de la primaire citoyenne de 2017[6].

Après la victoire de Benoît Hamon à la primaire citoyenne de 2017, elle est nommée responsable thématique « Entrée dans la vie active des jeunes » de sa campagne présidentielle[7],[8]. La même année, elle reçoit le Out d’or de la personnalité politique[9].

Vie privée

Chaynesse Khirouni est mère de trois enfants.

Mandats

Mandats locaux

Mandats parlementaires

Élue députée de Meurthe-et-Moselle en 2012, elle siège à l’Assemblée nationale au sein du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche. Elle est membre de la commission des affaires sociales. Elle est notamment l’auteure, puis la rapporteure, de la Loi n°2014-788 du 10 juillet 2014[10] tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires qui comporte une série de mesures visant à mieux encadrer l’organisation des stages et des périodes de formation en milieu professionnel.

Elle est la rapporteure de la Commission des affaires sociales pour la Loi de finances 2016 - Mission Travail et Emploi[11].

Références

  1. Fiche de Chaynesse Khirouni, Assemblée nationale.
  2. Article du Républicain lorrain du 19 juin 2012, consulté le 20 juin 2012.
  3. « Chaynesse Khirouni – Biographie », sur chaynessekhirouni.com (consulté le 24 mai 2017)
  4. Site de Mathieu Klein.
  5. Site de Chaynesse Khirouni.
  6. « Primaire de la gauche : Martine Aubry et ses proches « voteront » pour Benoît Hamon », lemonde.fr, 23 janvier 2017.
  7. Marie-Pierre Haddad , « Présidentielle 2017 : ce que traduit le nouvel organigramme de l'équipe de Hamon », rtl.fr, 26 février 2017.
  8. Organigramme de campagne de Benoît Hamon
  9. Mélissa Perraudeau, « Les premiers Out d’or ont été décernés lors d’une cérémonie forte et inspirante », Konbini,‎ (lire en ligne)
  10. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029223331&categorieLien=id
  11. « Assemblée nationale ~ Rapport de la Commission des Affaires sociales sur le projet de Loi de finances 2016 », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 27 avril 2016)

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
  • Ressources relatives à la vie publique :
  • Site officiel