Chava Alberstein

Chava Alberstein
Description de cette image, également commentée ci-après
Chava Alberstein en 2007.
Informations générales
Naissance
Szczecin, Pologne
Genre musical folk
Instruments guitare
Années actives depuis les années 1960
Labels CBS Records
Rounder Records
Shanachie Records

Chava Alberstein ( חוה אלברשטיין, née le 8 décembre 1947 à Szczecin, Pologne) est une chanteuse israélienne de musique folk.

Biographie

Chava Alberstein est née en Pologne. Elle rejoint l'État d'Israël avec ses parents alors qu'elle est âgée de quatre ans[1],[2]. Sa famille s'établit à Kiryat-Bialik, dans le district de Haïfa[3].

Chava Alberstein se lance dans la chanson durant les années 1960. Elle est invitée à chanter dans différentes émissions radiophoniques et est signée par le label discographique CBS Records[3]. Son premier album, The Lilac, paraît en 1967[4]. Chava Alberstein est considérée comme l'une des plus grandes chanteuses israéliennes[2],[4], sa discographie compte une cinquantaine d'albums[5], dont six ont obtenu le prix Kinor David . En 2005, elle reçoit un doctorat honoris causa de l'université de Tel Aviv[3]. En 2011, la société de gestion des droits d'auteur ACUM lui décerne un prix récompensant l'ensemble de son œuvre[6].

Alberstein épouse le cinéaste Nadav Levitan , rencontré en 1981 sur le tournage de son film An Intimate Story , dont elle tient le premier rôle féminin. Ils travaillent fréquemment ensemble, Alberstein compose plusieurs bandes originales pour le réalisateur. Avant sa mort, survenue en 2010, Levitan a écrit des textes pour trois de ses albums[7].

Style musical

Chava Alberstein chante principalement en hébreu, mais aussi dans la langue de ses parents, le yiddish[1],[8]. Elle enregistre notamment The Well, un album de poèmes yiddish mis en musique par ses soins, avec The Klezmatics, groupe new-yorkais pratiquant le klezmer[3]. Alberstein chante parfois dans d'autres langues, comme l'anglais[9].

Son répertoire mélange le jazz, le rock et la musique folk. Elle a également produit des disques de musique pour enfants[4]. La chanteuse commence à composer durant les années 1980 et signe la majorité des titres de l'album Mehagrim, édité en 1986[3].

Chava Alberstein commence à écrire des chansons engagées au cours des années 1970[1]. Elle critique la politique du gouvernement dans plusieurs de ses chansons, notamment à l'époque de la première Intifada[2],[10].

Discographie

Albums

  • 2013 : Ve'ech etslecha (And How's it going for you?) (NMC)
  • 2010 : Baruch Haba (Welcome) (NMC )
  • 2008 : Teva headam (Human Nature")
  • 2007 : Shvil hachalav – Shirey Eres (Milky Way) (NMC)
  • 2006 : Lemale (NMC)
  • 2005 : Cocus (Coconut) (NMC)
  • 2003 : Motzai Khag (End of the Holiday) (NMC)
  • 2001 : Otiyot Zarot (Foreign Letters) (Rounder Records)
  • 1999 : Tekhef Ashuv (Be Right Back) (NMC)
  • 1998 : Crazy Flower (Shanachie Records)
  • 1997 : Adaber Itcha (I Will Talk to You) (NMC)
  • 1996 : Yonat ha'Ahava (The Dove of Love) (NMC)

En concert

  • 2008 : Human Nature (NMC)
  • 1995 : London beHofaah (London Live) (NMC)

Collaboration

  • 1998 : The Well: Klezmatics with Chava Alberstein (Xenophile Records )

Compilations

  • 2003 : The First Years (NMC)
  • 2000 : Children's Songs - The Collection (NMC)
  • 1999 : Chava Alberstein - Yiddish Songs (EMI Hemisphere)
  • 1998 : Chava Alberstein - The Collection (NMC)

Notes et références

  1. a b et c (en) Simon Broughton, Mark Ellingham et Richard Trillo, World Music : Africa, Europe and the Middle East, vol. 1, Rough Guides, coll. « The Rough Guide to World Music », , 762 p. (ISBN 978-1-85828-635-8, lire en ligne), p. 364
  2. a b et c (en) « Chava Alberstein, Israeli Singer and Peace Activist »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), NPR,
  3. a b c d et e (en) Nili Belkind, « Biographie de Chava Alberstein »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), National Geographic
  4. a b et c (en) Barry Davis, « She even surprises herself », The Jerusalem Post,
  5. (en) Mike Joyce, « Chava Alberstein, Foreign Letters », The Washington Post,
  6. (en) Lea Penn, « Veteran singers Alberstein and Pik win lifetime achievement awards », Haaretz,
  7. (en) Nirit Anderman, « Nadav Levitan, 1945-2010 », Haaretz,
  8. (en) Jon Pareles, « POP REVIEW; A Tone Rooted in Compassion And Peace », The New York Times,
  9. (en) Seth Rogovoy, « Chava Alberstein: End of the Holiday », Sing Out!,
  10. (en) Mike Boehm, « A Voice Strong Enough for Heat of Israel Politics », Los Angeles Times,

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque nationale d’Israël
    • Bibliothèque nationale tchèque
    • WorldCat
  • Chava Alberstein sur le site de Aviv Productions Inc.