Charlotte Kalla

Charlotte Kalla
Image illustrative de l'article Charlotte Kalla
Charlotte Kalla en 2012.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 2004 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Suède Suédoise
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Tärendö
Taille 162 cm
Poids de forme 60 kg
Surnom Lotta
Club IFK Taerendoe
Piteä Elit
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 3 6 0
Championnats du monde 2 6 4
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves ind.) 7 12 14

Charlotte Kalla, née le à Tärendö, est une fondeuse suédoise. Championne olympique lors de l'édition de 2010 sur le dix kilomètres libre, elle remporte également une médaille d'argent lors de cette édition sur le sprint par équipes. Elle obtient un deuxième titre olympique lors de l'édition suivante avec le relais suédois, et deux nouvelles médailles d'argent, sur le skiathlon et le dix kilomètres. Elle est sacrée championne olympique de skiathlon en 2018, remportant quelques jours plus tard trois médailles d'argent, sur le dix kilomètres libre, puis celle du relais et le sprint par équipes.

Elle est également détentrice de douze médailles mondiales, dont deux titres, le dix kilomètres libre des mondiaux de Falun en 2015, et le Team sprint des mondiaux 2011. Elle remporte quatre autres médailles en individuel, une d'argent sur le dix kilomètres des mondiaux 2017 et trois de bronze, et six sur des compétitions par équipe, cinq en argent et une de bronze. Elle a par ailleurs remporté le Tour de ski 2008, l'une des épreuves les plus importantes et exigeantes du calendrier de la Coupe du monde où elle compte quatre victoires individuelles.

Biographie

Carrière sportive

Lors de la saison 2004-2005, alors qu'elle est junior, elle dispute ses premières courses FIS[N 1], remportant l'une de celles-ci à Kiruna en Suède. La saison suivante, elle dispute les championnats du monde juniors à Kranj en Slovénie, terminant quatrième du sprint, troisième du cinq kilomètres classique et remportant le titre de la poursuite. Peu après, elle dispute sa première épreuve de coupe du monde, terminant quatorzième du sprint de Changchun, puis dixième d'un Team sprint à Sapporo, où elle finit également trente-quatrième d'une poursuite.

La saison suivante, elle remporte quelques courses FIS, obtient ses premiers podiums en Coupe du monde, lors des relais de La Clusaz, deuxième, Davos, victoire devant les Norvégiennes et une troisième place à Falun. Elle dispute les mondiaux de Sapporo, terminant septième de la poursuite, cinquième du dix kilomètres et quatrième avec le relais suédois. Elle enchaine avec les championnats du monde juniors à Tarvisio où elle remporte l'argent derrière Astrid Jacobsen lors du sprint, première épreuve de ces mondiaux[1]. Elle remporte ensuite deux titres de championne du monde, celui du cinq kilomètres, puis celui de la poursuite, où elle devance Marte Monrad-Hansen et Therese Johaug, remportant également la médaille d'argent avec le relais suédois[2].

Plusieurs skieuses de faces, les une derrière les autres.
Charlotte Kalla, lors du tour de ski 2007-2008.

Elle débute sa saison suivante par une victoire lors du relais de Duesseldorf. Elle termine également troisième à Beitostoelen lors d'un dix kilomètres classique. Lors du tour de ski 2007-2008, après une septième place lors du prologue, elle termine juste derrière Marit Bjørgen au terme de la deuxième étape, un dix kilomètres style libre en poursuite dont elle termine avec le meilleur temps. Elle réussit également le meilleur temps lors de la quatrième étape, disputée sur le même format, prenant ainsi la tête du classement général[3]. Lors de l'étape suivante, elle cède la tête du classement à Virpi Kuitunen, terminant septième du dix kilomètres classique où la Finlandaise termine deuxième[4]. Elle se rapproche au classement général en s'imposant lors du sprint suivant, disputé en style classique[5], mais se retrouve reléguée à trente-neuf secondes après la septième étape disputée sur dix kilomètres classique en mass-start. Bien que possédant le neuvième temps de la dernière étape, sur la montée finale de Val di Fiemme, elle remporte ce tour en devançant finalement Virpi Kuitunen et l'Italienne Arianna Follis[6],[7]. Après le Tour de ski, elle obtient deux autres podiums en Coupe du monde, une troisième place à Liberec sur un sept kilomètres six cent libre et une deuxième place lors du trente kilomètres libre d'Oslo. Elle termine finalement au quatrième rang du classement général de la Coupe du monde.

Pour sa première course de Coupe du monde de la saison 2008-2009, elle remporte le dix kilomètres libre de Gällivare, terminant également troisième le lendemain lors du relais. Lors du relais suivant, elle termine deuxième à La Clusaz. Gênée par une grippe, elle doit déclarer forfait pour le Tour de ski 2008-2009[8],[9]. Son meilleur résultat individuel lors des mondiaux de Liberec est une sixième place du sprint. Elle termine également huitième du quinze kilomètres poursuite, et dix-huitième du trente kilomètres libre, disputé lors d'une course en ligne. Elle dispute également le relais, remportant la médaille de bronze avec Lina Andersson, Britta Johansson Norgren et Anna Haag. Kalla est battue au sprint par l'Allemande Claudia Nystad, la Finlande remportant la médaille d'or[10]. En fin de saison, elle obtient deux nouveaux podiums individuels, deuxième lors d'un dix kilomètres à Lahti, puis troisième des Finales de la Coupe du monde à Falun où elle est devancée par Justyna Kowalczyk et Therese Johaug[11].

Lors de la première étape de la Coupe du monde 2009-2010 à Beitostoelen, elle termine deuxième du dix kilomètres libre derrière Marit Bjørgen. Elle obtient également une nouvelle victoire avec le relais suédois. À Davos, elle termine deuxième d'un dix kilomètres libre, derrière la Russe Irina Khazova. Comme de nombreuses skieuses, elle fait l'impasse sur le Tour de ski 2009-2010 afin de s'assurer une période de préparation avant les Jeux[9]. Elle remporte la dernière épreuve de Coupe du monde précédant les Jeux olympiques, un dix kilomètres à Canmore où elle s'impose devant Kowalczyk[12]. Lors des compétitions olympiques de Vancouver, elle remporte la première épreuve, un dix kilomètres style libre, devançant l'Estonienne Kristina Smigun-Vaehi par 6,6 secondes et la Norvégienne Marit Bjørgen[13],[14]. Lors de la poursuite, elle est déjà battue à la mi-course où elle concède un retard de trente secondes sur sept skieuses comptant parmi les principales favorites. Elle termine finalement huitième, avec un retard de une minute 20[15]. Lors de la quatrième épreuve féminine, le Team Sprint, elle forme l'équipe suédoise avec Anna Haag. Les deux Suédoises dynamitent la course avec un rythme élevé dès le premier tour. à l'entame du dernier tour, où Kalla transmet le relais à Haag, seules trois équipes peuvent encore postuler aux médailles : la Suède, l'Allemagne et la Russie. Dans le dernier tour, l'Allemande Claudia Nystad, qui fait équipe avec Evi Sachanbacher, déborde la Suédoise dans le stade d'arrivée pour remporter le titre olympique, les Suédoises prenant la médaille d'argent[16]. Lors du trente kilomètres, course disputée en en style classique sous la forme d'une mass-start et dominée par Justyna Kowalczyk, finalement vainqueure, et Marit Bjørgen, elle termine finalement cinquième, derrière Aino-Kaisa Saarinen et Evi Sachenbacher[17]. Après les jeux, son meilleur résultat est une troisième place des Finales de la Coupe du monde à Falun, remportées par Marit Bjørgen devant Justyna Kowalczyk.

Podium du Team Sprint, avec deux skieuses sur chacune des trois marches.
Charlotte Kalla et Ida Ingemarsdotter, vainqueur du Team Sprint des mondiaux 2011.

Comme lors des années précédentes, elle obtient de bons résultats lors du début de la saison 2010-2011 avec deux deuxièmes places, lors du dix kilomètres libre et du relais à Gällivare. Elle termine troisième de la première édition du Nordic Opening, derrière Marit Bjørgen et Justyna Kowalczyk[18]. Elle termine troisième avec le relais suédois à La Clusaz. Après deux ans d'absences, elle dispute de nouveau le Tour de ski 2010-2011. Son meilleur résultat lors de celui-ci est une deuxième place lors de la poursuite disputée à Oberstdorf, course remportée par sa compatriote Anna Haag[19]. Kalla est alors deuxième du classement général, à une minute vingt de Kowalczyk. Elle termine finalement cinquième du tour. Elle obtient ensuite une troisième place lors du sprint de Drammen, dernière course avant les mondiaux d'Oslo. Huitième du sprint, elle termine au pied du podium lors de la poursuite derrière Marit Bjørgen, Justyna Kowalczyk et Therese Johaug[20] puis onzième du dix kilomètres classique. Bien que ne devant initialement pas participer au Team Sprint, celui-ci étant disputé en classique, alors que Kalla est plus à l'aise en libre, et la veille du relais quatre fois kilomètres[21], elle fait finalement équipe avec Ida Ingemarsdotter. Kalla s'avère décisive lors du dernier tour pour remporter la médaille d'or, devant la Finlande et la Norvège[22]. Le lendemain, elle remporte la médaille d'argent du relais avec Ida Ingemarsdotter, Anna Haag, et Britta Johansson Norgren, derrière les Norvégiennes[23]. Elle termine quatrième de la dernière course individuelle, le trente kilomètres libre, course remportée par Therese Johaug devant Bjørgen et Kowalczyk[24]. Elle termine finalement au cinquième rang de la Coupe du monde.

Deuxième puis troisième des deux premières courses du Nordic Opening de Kuusamo, elle termine finalement quatrième de ce mini-tour. Elle obtient des résultats décevants lors des quatre épreuves suivantes, son meilleur résultat étant une treizième place. Elle dispute de nouveau le Tour de ski, terminant finalement septième de ce tour, son meilleur résultat étant le troisième temps de l'avant-dernière étape, un dix kilomètres classique mass-start. Deuxième d'un dix kilomètres libre en mass-start à Rybinsk, elle obtient deux deuxièmes places lors des Finales de la Coupe du monde à Falun, compétition dont elle termine troisième.

Non présente lors du Nordic Opening, elle débute sa saison de Coupe du monde à Gaellivare où elle termine quatrième d'un dix kilomètres libre puis deuxième avec le relais suédois. Ce sont ses seules courses de Coupe du monde avant le Tour de ski. Après une deuxième place lors du prologue derrière Kikkan Randall[25], elle réduit l'écart qui la sépare de la Polonaise Kowalczyk, de une minute trente environ à vingt-huit secondes au terme de la quatrième étape, un quinze kilomètres poursuite disputé en style libre, épreuve où Kalla termine avec le deuxième temps[26]. Elle perd ensuite du temps et des place lors des épreuves suivantes, disputées en style classique, et réalise le septième temps de la montée finale de l'Alpe Cermis, terminant également septième du classement général. Elle dispute ensuite trois épreuves de Coupe du monde, avec comme meilleur résultat une cinquième place à Davos lors du dix kilomètres, avant de disputer les Championnats du monde 2013 à Val di Fiemme. Onzième du sprint, elle termine ensuite sixième du skiathlon. Lors du Team sprint où elle concourre avec Ida Ingemarsdotter, elle remporte la médaille d'argent, les Suédoises étant devancées de sept secondes huit par la paire américaine composée de Jessica Diggins et Kikkan Randall[27]. Sur le dix kilomètres, elle termine à la septième place. Le relais suédois, composé de Ida Ingemarsdotter, Emma Wikén et Anna Haag termine deuxième derrière la Norvège[28]. Lors du trente kilomètres, elle termine une nouvelle fois en dehors des dix premières avec une onzième place.

Elle remporte finalement son premier et seul podium individuel en Coupe du monde de la saison avec une troisième place des Finales de la Coupe du monde à Falun derrière Bjørgen et Johaug[29]. Lors de ces finales, elle termine à deux reprises dans les trois premières, d'abord deuxième d'un deux kilomètres cinq cent en libre, et troisième d'un dix kilomètres libre.

Après deux victoires dans des courses FIS en début de la saison suivante, elle dispute sa première épreuve de Coupe du monde de la saison à Kuusamo où elle termine à la deuxième place du classement général du Nordic Opening, épreuve remportée par Marit Bjørgen[30]. Elle participe ensuite aux étapes de Lillehammer, obtenant une deuxième place du dix kilomètres classique, et de Davos, terminant troisième d'un quinze kilomètres libre. Elle décide de ne pas participer au Tour de ski pour affiner sa préparation, et effectue son retour sur le circuit de la Coupe du monde à Toblach, dernière étape avant les Jeux, où elle termine troisième d'un dix kilomètres classique[31]. Lors des Jeux olympiques de Sotchi, elle figure parmi les cinq prétendantes au titre après la première partie du skiathlon disputée en style classique, puis tente de s'échapper lors de la dernière montée. Seule la Norvégienne Marit Bjørgen parvient à la suivre, puis la dépasse dans le stade d'arrivée pour devenir championne olympique, la Suédoise remportant la médaille d'argent[32]. Ne disputant pas le sprint, elle dispute sa deuxième épreuve lors des Jeux sur le dix kilomètres classique. Elle termine finalement deuxième de cette course, à dix-huit secondes de Justyna Kowalczyk[33]. Partie avec vingt-cinq secondes de retard sur les équipes finlandaise et allemande sur la course du relais, qu'elle termine pour l'équipe suédoise, succédant à Ida Ingemarsdotter, Emma Wikén, et Anna Haag, elle parvient à rejoindre les deux fondeuses en haut de la dernière montée. Dans le stade d'arrivée, elle parvient à prendre la tête pour s'imposer devant la Finlandaise Krista Lähteenmäki et l'Allemande Denise Herrmann[34]. Gêné par un rhume, elle quitte le groupe suédois pour ne pas gêner d'autres concurrents[35]. Malgré ses espoirs elle ne termine que trente-quatrième du trente kilomètres où les trois médailles sont remportées par trois Norvégiennes, Bjørgen, Johaug et Kristin Stoermer Steira.

Pour la saison 2014-2015, elle annonce qu'elle fera l'impasse sur le Tour de ski afin de favoriser la préparation à son principal objectif, les Championnats du monde disputés à Falun [36]. Elle débute sa saison de coupe du monde par une troisième place du dix kilomètres classique de Ruka, puis termine à la cinquième place du Nordic Opening, disputé à Lillehammer. Elle remporte sa première victoire de l'hiver lors du dix kilomètres libre d'Östersund avec plus de trente secondes d'avance sur Marit Bjørgen[37]. Pour sa première course individuelle des mondiaux, elle termine à la troisième place du skiathlon où Bjørgen est lachée avant la mi-course, Johaug s'échappant ensuite pour remporter le titre, une autre Norvégienne, Astrid Jacobsen, devançant Kalla au sprint pour la deuxième place[38]. Lors du dix kilomètres libre, elle s'impose avec plus de quarante secondes sur la deuxième, l'Américaine Jessica Diggins, les favorites Norvégiennes, Therese Johaug et Marit Bjørgen terminant respectivement 27e et 31e , gênées par une tempête de neige, Bjørgen précisant toutefois que « la meilleure a gagné »[39]. Lors du relais 4 × 5 km, classique et libre, elle est alignée en classique en deuxième position dans son équipe, après Sofia Bleckur. Partie troisième avec un retard de douze secondes sur Johaug, elle parvient à combler une partie de son retard, transmettant le relais à Maria Rydqvist avec un retard de une seconde six[40]. La dernière relayeuse suédoise Stina Nilsson termine finalement deuxième à environ 30 secondes de Bjørgen[41]. Lors de la dernière épreuve, un trente kilomètres classique, elle termine troisième derrière Johaug qui s'échappe seule avant la mi-course et Bjørgen deuxième. Elle termine ainsi ces mondiaux avec une médaille d'or, une d'argent et deux de bronze[42]. Après les mondiaux, elle obtient son troisième podium de coupe du monde avec une troisième place lors du dix kilomètres classique de lahti. Elle termine sa sixième place lors du trente kilomètres libre d'Oslo.

Skieuse de face, arrêtée, dans l'aire d'arrivée.
Charlotte Kalla à Nové Město en 2016.

Lors de la coupe du monde 2015-2016, elle termine sixième du Nordic Opening disputé à Ruka, où elle obtient une deuxième place du cinq kilomètres libre. Troisième d'un skiathlon à Lillehammer, Elle participe au Tour de ski 2016 où elle obtient comme meilleur résultat une cinquième place lors du dix kilomètres classique de Val di Fiemme, puis termine quatrième lors de la montée finale de l'Alpe Cermis. Durant les courses suivantes, elle obtient son meilleur résultat avec une sixième place lors du trente kilomètres d'Oslo avant de participer au Ski Tour Canada, mini-tour où elle termine finalement douzième.

Durant l'été 2016, elle annonce son intention de ne pas participer au Tour de ski 2017 pour privilégier sa préparation pour les mondiaux[43]. Elle débute sa saison à Ruka. Après le dix kilomètres, où elle termine à la 75e place, sans force, sans énergie, elle fait des examens à Stockholm qui révèlent qu'elle souffre d'arythmie cardiaque[44],[45]. Elle reprend finalement la compétition au tour de ski où elle termine onzième du classement géréral, obtenant une troisième place lors du dix kilomètres classique mass-start de Val di Fiemme. Elle confirme son retour en forme à Ulricehamn sur un dix kilomètres libre remporté par Marit Bjørgen. Elle termine troisième, derrière la Finlandaise Krista Pärmäkoski[46]. Le lendemain, le relais suédois qu'elle compose avec Ida Ingemarsdotter, Sofia Henriksson et Hanna Falk termine troisième derrière la Norvège et l'Allemagne[47]. Lors de l'étape suivante, disputée à Falun, elle termine cinquième d'un quinze kilomètres classique. Elle complète sa préparation pour les mondiaux par deux victoires lors des championnats de Suède. Pour la dernière course de distance avant l'échéance de Lahti, elle termine à la deuxième place du dix kilomètres classique d'Otepää.

Elle dispute sa première épreuve lors des mondiaux de Lahti sur le skiathlon. Après le parcours classique, elle fait partie des quatre fondeuses en tête, avec les Norvégiennes Marit Bjørgen et Heidi Weng, et la Finlandaise Krista Pärmäkoski[48]. Dès le début du parcours libre, Bjørgen et Pärmäkoski s'échappent, puis plus tard, Kalla lâche Heidi Weng pour remporter la médaille de bronze[48]. Elle réalise ensuite le deuxième temps du dix kilomètres, remporté comme le skiathlon par Marit Bjørgen, qui devance la Suédoise de 41 secondes[49]. Lors du relais, elle prend le deuxième relais, succédant à Anna Haag en style classique, elle laisse s'échapper la Finlandaise Kerttu Niskanen et Heidi Weng. Ebba Andersson lui succède en style libre, avant que Stina Nilsson ne parvienne à remporter la médaille d'argent en s'imposant au sprint face à la Finlandaise Krista Pärmäkoski[50].

Dès le mois de mai, Charlotte Kalla annonce que sa préparation pour la saison suivante est organisée de façon à répondre à ses objectifs qui sont les Jeux olympiques[51]. Jugeant le tour de ski trop proche des Jeux, elle décide de faire l'impasse sur cette compétition[51]. Lors du début de saison 2017-2018, elle remporte le deuxième mini-tour de sa carrière n s'imposant lors du Ruka Triple[52]. Première du classement grâce à sa deuxième place lors de la deuxième course de la compétition, un dix kilomètres classique derrière Marit Bjørgen[53], elle accélère en fin de course lors de la principale difficulté du parcours de la poursuite libre où les deux fondeuses sont seules en tête[52]. La semaine suivante, elle s'impose devant Heidi Weng sur un quinze kilomètres skiathlon à Lillehammer[54]. Elle remporte ensuite sa troisième victoire de la saison en s'imposant en Italie à Dobbiaco sur le dix kilomètres libre[55] avant de terminer sixième de la poursuite disputée le lendemain[56].

Aux Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang, Charlotte Kalla remporte la médaille d'or lors de l'épreuve de skiathlon, s'imposant devant Marit Bjørgen et Krista Pärmäkoski[57]. Sur le dix kilomètres, disputé en style libre, elle remporte la médaille d'argent, devancée de plus de 20 s par la Norvégienne Ragnhild Haga[58]. Partie en cinquième position du relais après avoir reçu le témoin de la part d'Anna Haag, elle comble le retard et transmet le relais à la troisième relayeuse, Ebba Andersson en deuxième position derrière la Russe Yulia Belorukova représentant l'équipe OAR[N 2], après les deux premiers parcours en classique[59]. Andersson et la Russe Anastasia Sedova sont rejointes en fin de ce premier parcours libre par Ragnhild Haga. Une première accélération de Marit Bjørgen permet de lacher la Russe. Stina Nilsson parvient à rester avec la Norvégienne, mais ne parvient pas à combler lors du sprint les quelques mètres de retard sur Bjørgen[59]. Elle est associée à Stina Nilsson sur le sprint par équipes, les Suédoises étant devancées au sprint par les Américaines Kikkan Randall et Jessica Diggins, la paire norvégienne formée par Marit Bjørgen et Maiken Caspersen Falla terminant troisième[60],[61]

Vie personnelle

Elle vit à Östersund, mais continue à skier pour l'IFK Tärendö.

Palmarès

Jeux olympiques

Résultats aux Jeux olympiques[62]
Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, Jeux olympiques Épreuve inexistante à cette date 8e 6e Médaille d'argent, Jeux olympiques 5e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent, Jeux olympiques 34e Médaille d'or, Jeux olympiques
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud PyeongChang
Épreuve inexistante à cette date Médaille d'argent, Jeux olympiques Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, Jeux olympiques 5e Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent, Jeux olympiques

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par la skieuse

Championnats du monde

Après les Mondiaux 2013, le bilan de Charlotte Kalla aux championnats du monde est de cinq podiums, tous obtenus lors de courses en relais, dont une victoire, sur un total de dix neuf courses disputées, treize en individuel et six courses par équipes.

Elle porte ce bilan à neuf médailles à l'issue des Mondiaux 2015 disputés à domicile à Falun. Elle remporte ses premières médailles mondiales en individuel, le titre sur le 10 km libre et deux médailles de bronze, en skiathlon et sur le 30 km classique. Elle remporte une quatrième médaille, l'argent avec la sélection suédoise lors du relais.

Lors des mondiaux 2017 de Lahti, elle remporte une nouvelle médaille individuelle, le bronze sur le skiathlon, puis l'argent lors du dix kilomètres classique. Elle est également vice-championne du monde avec le relais suédois.

Résultats en Championnats du monde
Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
Mondiaux 2007
Drapeau : Japon Sapporo
Épreuve inexistante à cette date 5e Épreuve inexistante à cette date 7e 4e
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
6e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 8e 18e Médaille de bronze, monde
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
8e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 11e 4e 4e Médaille d'or, monde Médaille d'argent, monde
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Épreuve inexistante à cette date 11e 7e Épreuve inexistante à cette date 6e 11e Médaille d'argent, monde Médaille d'argent, monde
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, monde Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Médaille de bronze, monde Médaille d'argent, monde
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille d'argent, monde Médaille de bronze, monde 7e Médaille d'argent, monde

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Charlotte Kalla

Coupe du monde

Elle obtient son meilleur résultat au classement général de la Coupe du monde en 2008 et 2012 avec une quatrième place.

Elle détient 44 podiums :

  • 33 podiums en épreuve individuelle, dont 7 victoires. Elle compte également 12 deuxièmes places et 14 troisièmes places ;
  • 11 podiums par équipes, dont 3 victoires.

Palmarès mis à jour le 21 janvier 2018.

Détail des victoires individuelles

Épreuve / Édition Sprint 10 km Skiathlon
2 × 7,5 km
30 km
Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
Libre Classique Libre Classique Libre Classique
2007-08 Tour de ski
2008-09 Drapeau : Suède Gällivare
2009-10 Drapeau : Canada Canmore
2014-15 Drapeau : Suède Östersund
2017-18 Drapeau : Italie Dobbiaco Drapeau : Norvège Lillehammer Nordic Opening

Elle compte également cinq victoires dans des épreuves de mini-tour, sur deux dix kilomètres libre à Nove Mesto, à Asiago lors d'un sprint libre, ces trois victoires étant obtenues lors du Tour de ski 2008, le dix kilomètres libre, course par handicap, lors des Finales de la Coupe du monde 2010 et le dix kilomètres libre poursuite du Nordic Opening 2013.

Palmarès établi au terme de la saison 2015-2016.

Classements détaillés

Classement en coupe du monde et dans les principaux tours
Saison / Épreuve Général Distance Sprint   Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Ski Tour Canada (2016)
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2006 78e 18 48e 18 Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2007 37e 104 28e 79 39e 25 Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2008 4e 1048 7e 487 18e 161 1re 7e Épreuve inexistante à cette date
2009 12e 663 12e 409 17e 134 3e Épreuve inexistante à cette date
2010 8e 654 4e 493 52e 41 3e Épreuve inexistante à cette date
2011 5e 1100 6e 503 12e 217 5e 6e 3e
2012 4e 1376 4e 804 15e 208 7e 3e 4e
2013 8e 845 7e 456 20e 125 7e 3e
2014 7e 783 4e 473 38e 60 5e 2e
2015 7e 620 4e 426 21e 104 Épreuve inexistante à cette date 5e
2016 5e 1217 4e 730 22e 119 4e 12e 6e
2017 9e 660 5e 491 69e 9 11e 8e
2018 7e 934 6e 620 43e 42 7e 1re

Légende :

  • — : Épreuve non disputée par Charlotte Kalla
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve

Championnats du monde junior

  • Tarvisio, 2007 : Médaille d'or du 5 km style libre, du 5 + 5 km. Médaille d'argent du 1 km sprint style classique et du relais.
  • Kranj, 2006 : Médaille d'or du 5 + 5 km, médaille d'argent du relais et médaille de bronze du 5 km style classique.
Palmarès au 10 mars 2009

Notes et références

Notes

  1. Les courses FIS sont l’équivalente d'une deuxième division dans la hiérarchie du ski de fond, après la Coupe du monde.
  2. Après le rapport Schmid, le CIO décide d'exclure le Comité olympique russe des Jeux de 2018, autorisant toutefois certains sportifs à concourrir en tant qu'« Athlètes olympiques de Russie (OAR) ».

Références

  1. Mirko Hominal, « Mondiaux juniors Tarvisio : l'or pour Astrid Jacobsen et Ivan Ivanov ! », sur ski-nordique.net, .
  2. Mirko Hominal, « Charlotte Kalla reine des mondiaux juniors ! », sur ski-nordique.net, .
  3. (en) « Charlotte Kalla is the new Tour leader », sur nordicskiracer.com, .
  4. « Kuitunen passe en tête », sur sport.fr, .
  5. « Kall revient sur Kuitunen », sur sport.fr, .
  6. Mirko Hominal, « Le Tour 2008 pour Kalla », sur ski-nordique.net, .
  7. (en) Topher Sabot, « Kalla Overtakes Kuitunen for Tour de Ski Victory », sur fasterskier.com, .
  8. Mirko Hominal, « Charlotte Kalla forfait pour le Tour de Ski », sur ski-nordique.net, .
  9. a et b Mirko Hominal, « Charlotte Kalla retrouve le Tour », sur ski-nordique.net, .
  10. Mirko Hominal, « CM Liberec : Les finlandaises remportent un magnifique relais », sur ski-nordique.net, .
  11. « Le sacre de Kowalczyk », sur lequipe.fr, .
  12. Mirko Hominal, « Tout va bien pour Charlotte Kalla », sur ski-nordique.net, .
  13. « Charlotte Kalla remporte le 10 km style libre », sur lapresse.ca, .
  14. « Charlotte Kalla trouve de l'or sur 10km », sur rts.ch, .
  15. Mirko Hominal, « Sensationnelle Marit Bjoergen », sur ski-nordique.net, .
  16. Mirko Hominal, « La consécration pour Sachenbacher et Nystad », sur ski-nordique.net, .
  17. Mirko Hominal, « Justyna Kowalczyk sacrée au bout du suspens », sur ski-nordique.net, .
  18. (en) « Marit Björgen is the winner of Ladies’ Pursuit and Ruka Triple », sur nordicopening.com, .
  19. « Quatrième étape d'Oberstdorf > poursuite dames : Le doublé pour les Suédoises », sur dauphinordique.com, .
  20. François-Xavier Rallet, « Poursuite : Bjoergen en or », sur eurosport.fr, .
  21. (en) Inge Scheve, « No Team Sprint for Kalla and Hellner at 2011 Worlds », sur fasterskier.com, .
  22. « Le Canada et la Suède surprennent la Norvège », sur rts.ch, .
  23. « Relais dames : La Norvège remporte le championnat de Scandinavie dans une ambiance magique ! », sur dauphinordique.com, .
  24. Philippe Da Costa, « Johaug surprend Bjoergen », sur eurosport.fr, .
  25. (en) « USA's Kikkan Randall wins Tour de Ski prologue », sur usatoday.com, .
  26. Mirko Hominal, « Le Tour féminin complètement relancé », sur ski-nordique.net, .
  27. Mirko Hominal, « Jessica Diggins et Kikkan Randall en or », sur ski-nordique.net, .
  28. Mirko Hominal, « La Norvège logiquement couronnée », sur ski-nordique.net, .
  29. Mirko Hominal, « La finale pour Marit Bjoergen », sur ski-nordique.net, .
  30. Mirko Hominal, « Bjoergen renverse la vapeur », sur ski-nordique.net, .
  31. Mirko Hominal, « Marit Bjoergen impressionne ses rivales », sur ski-nordique.net, .
  32. Mirko Hominal, « JO Sochi 2014 : Marit Bjoergen entame sa moisson », sur ski-nordique.net, .
  33. Mirko Hominal, « Sochi 2014 : Justyna Kowalczyk mate les Scandinaves », sur ski-nordique.net, .
  34. Mirko Hominal, « Charlotte Kalla exceptionnelle, offre l'or à la Suède », sur ski-nordique.net, .
  35. (en) « Ski star Kalla laid low ahead of endurance race », sur sverigesradio.se.
  36. Mirko Hominal, « Charlotte Kalla : "Falun c'est mon rêve" », sur ski-nordique.net, .
  37. « Kalla assome les Norvégiennes auteur=Mirko Horminal », sur ski-nordique.net, .
  38. « Falun – Therese Johaug tient son titre en skiathon », sur eurosport.fr, .
  39. « Ski nordique: Kalla, la course d'une vie aux Mondiaux », sur lexpress.fr, .
  40. « Les Mondiaux de Falun », sur dauphinordique.com, .
  41. (en) Lander Karath, « Norway Finds Redemption in Women’s Relay Victory », sur fasterskier.com, .
  42. « Les tops et les flops des mondiaux de Falun », sur nordicmag.info, .
  43. (en) « Charlotte Kalla Won't Race Tour de Ski », sur ski-lines.com, .
  44. Mirko Hominal, « roubles cardiaques pour Charlotte Kalla », sur ski-nordique.net, .
  45. (en) « Kalla Diagnosed With Atrial Fibrillation, Cleared To Return To Normal Training », sur ski-lines.com, .
  46. Mirko Hominal, « Ulricehamn : Marit Bjoergen est de retour », sur ski-nordique.net, .
  47. Mirko Hominal, « Ulricehamn : Pas si facile pour les Norvégiennes », sur ski-nordique.net, .
  48. a et b Mirko Hominal, « Elles nous ont régalé », sur ski-nordique.net, .
  49. « Marit Björgen décroche un 16e titre mondial lors du 10km classique de Lahti », sur lequipe.fr, .
  50. Mirko Hominal, « Les reines sont toujours Norvégiennes », sur ski-nordique.net, .
  51. a et b Mirko Hominal, « Charlotte Kalla : "Tout pour les JO" », sur ski-nordique.net, .
  52. a et b « Une grande Charlotte Kalla s’offre le Ruka Triple », sur nordicmag.info, .
  53. (en) « Klaebo on course for Ruka Triple as Bjoergen comes back to form », sur eurosport.com, .
  54. « Charlotte Kalla remporte le skiathlon de Lillehammer et consolide son avance », sur lequipe.fr, .
  55. « Charlotte Kalla remporte le 10 km libre à Toblach », sur lequoê.fr, .
  56. « Marit Bjoergen remporte la poursuite de Toblach », sur lequipe.fr, .
  57. « JO 2018. Skiathlon : la Suédoise Charlotte Kalla première médaillée d’or », sur Ouest-France, (consulté le 10 février 2018)
  58. « JO 2018 - Ski de fond : Haga détrône Kalla sur le 10 km », sur francetvinfo.fr, .
  59. a et b Mirko Hominal, « Les fondeuses Norvégiennes en or », sur ski-nordique.net, .
  60. Mirko Hominal, « JO / Diggins : "C'est irréel" », sur ski-nordique.net, .
  61. (en) Bryan Armen Graham, « US skiers Jessie Diggins, Kikkan Randall stun field for historic cross-country gold », sur theguardian.com.
  62. (en) Profil olympique de Charlotte Kalla sur sports-reference.com

Liens externes