Charlie (film, 1989)

Charlie
(Charlie, mon héros)
Titre québécois Tous les chiens vont au paradis
Titre original All Dogs Go to Heaven
Réalisation Don Bluth
Scénario David N. Weiss
Acteurs principaux
Sociétés de production Sullivan Bluth Studios
Goldcrest Films
Pays d’origine Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 85 minutes
Sortie 1989

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Charlie ou Charlie, mon héros[1]Tous les chiens vont au paradis au Canada – (All Dogs Go to Heaven) est un film d'animation américano-irlando-britannique produit et réalisé par Don Bluth et sorti en 1989.

Le film a été produit aux studios Sullivan-Bluth de Dublin. À sa sortie au cinéma, il était en concurrence directe avec un autre film d'animation : La Petite Sirène des studios Disney. Bien qu'il n'ait pas eu le même succès au box-office que les films précédents produit par Sullivan-Bluth (Fievel et le Nouveau Monde et Le Petit Dinosaure et la Vallée des merveilles), il fut un succès lors de sa sortie en VHS.

Il a inspiré une suite sortie au cinéma en 1996, une série télévisée (1996-1998) et un film de Noël sorti directement en vidéo (1998).

Synopsis

En 1939, à La Nouvelle-Orléans, Charlie B. Barkin, un chien roublard, espiègle et avec un charme d'escroc, travaille avec son partenaire d'affaires et gangster Carcasse dans un casino construit à même une épave de pétrolier. Carcasse, peu disposé à partager les bénéfices, fait emprisonner Charlie à la fourrière, mais Charlie s'échappe avec l'aide de son meilleur ami Gratouille. Pour rayer Charlie du décor pour de bon, Carcasse et son acolyte, Zigouille, organisent son assassinat.

Après sa mort, Charlie va au ciel par défaut, en dépit de ne pas avoir fait une seule bonne chose dans sa vie. On lui explique que les chiens étant de nature bonne et serviable, ils ont toujours droit au paradis. Charlie triche avec la mort en volant sa montre de vie (une montre de poche dorée) et en la remontant, lui permettant de revenir sur Terre malgré les supplications de son ange qui lui crie qu'il ne pourra jamais plus revenir. Désormais, si sa montre s'arrête, il mourra à nouveau, mais n'aura plus droit au paradis. Toutefois, aussi longtemps que sa montre de vie continuera de tourner, Charlie sera immortel.

De retour sur Terre, Charlie renoue avec Gratouille et planifie sa vengeance contre Carcasse en mettant en place une entreprise rivale. Carcasse garde une petite fille orpheline nommée Anne-Marie à cause de sa capacité à communiquer avec les animaux, lui donnant un avantage lors de paris sur les courses. Charlie sauve Anne-Marie, lui promettant qu'ils vont aider les pauvres et il va retrouver sa famille, mais il exploite son don comme son rival l'avait fait, pour faire de l'argent sur des compétitions animales diverses, chose qu'elle remarque bientôt et qui la bouleverse. Charlie l'utilise de la même manière que Carcasse, mais Charlie la persuade de rester pour l'aider car il la traite réellement plus justement et plus gentiment que Carcasse.

Anne-Marie et Charlie ont une querelle quand elle trouve un portefeuille qu'il avait volé plus tôt dans le film à une famille respectable afin d'avoir de l'argent pour démarrer son entreprise. Cette nuit-là, Charlie a un cauchemar dans lequel il est condamné à l'enfer et est attaqué par un démon et ses sbires. Le lendemain, Anne-Marie va rendre le portefeuille à son propriétaire. Charlie la découvre mangeant son petit déjeuner avec la famille à qui elle avait rendu le portefeuille. Il entend que le couple prévoit même adopter la petite. Charlie tend un piège à Anne-Marie en jouant au malade imaginaire. Après avoir échappé de peu à une embuscade de Carcasse et Zigouille, Charlie et Anne-Marie passent à travers le plancher d'un ancien entrepôt dans un égout souterrain où ils évitent de justesse d'être mangé par le roi Gator, un crocodile géant qui devient finalement leur allié.

Gratouille devient jaloux et accuse Charlie de s'inquiéter plus pour Anne-Marie que pour lui ou leurs activités. Charlie, frustré, proclame à haute voix qu'il ne se soucie pas d'Anne-Marie. Anne-Marie surprend la conversation et, le cœur brisé, s'enfuit en larmes. Elle est rapidement capturée à nouveau par Carcasse qui cherchait à tout prix à la récupérer. Charlie se rend au casino/bateau de Carcasse afin de secourir Anne-Marie, mais Carcasse, ayant anticipé son arrivée, le capture. Le roi Gator vient à leur secours, libère Charlie et mange Carcasse. Dans la foulée, Anne-Marie tombe à l'eau avec la montre de Charlie. Charlie se précipite pour sauver Anne-Marie et la montre, mais est incapable de les sauver les deux. Dans un geste de pitié, son premier à vie, il sauve Anne-Marie et perd sa montre. Après quoi il meurt une seconde fois.

Anne-Marie se retrouve donc avec sa nouvelle famille et Charlie est autorisé à revenir au ciel au lieu de l'enfer, car il a donné sa vie pour sauver celle de son amie. Il lui est donné une seconde chance de faire ses adieux sincères à Anne-Marie, lui prouvant enfin son amour pour elle. Laissant Gratouille à ses soins, Charlie quitte pour l'au-delà où il retrouve Carcasse qui a également eu droit au ciel et tente d'utiliser son horloge (un réveil) pour retourner à la maison tout comme Charlie fait. L’Ange le poursuit vers la Terre en lui hurlant qu'il ne pourra jamais revenir, mais Charlie assure le public qu'ils seront tous de retour.

Fiche technique

  • Titre original : All Dogs Go to Heaven
  • Titre français : Charlie (titre principal) ; Charlie, mon héros (ressorties VHS et laserdisc)
  • Titre québécois : Tous les chiens vont au paradis
  • Réalisation : Don Bluth, Gary Goldman et Dan Kuenster
  • Scénario : David N. Weiss d'après une histoire originale de Don Bluth, Monica Parker, Ken Cromar, John Pomeroy, Gary Goldman, Guy Schulman, Larry Leker, Linda Miller, David Steinberg et David N. Weiss
  • Direction artistique : Don Bluth, Larry Leker
  • Montage : John K. Carr, Lisa Dorney
  • Musique : Ralph Burns
  • Production : Don Bluth, Gary Goldman, John Pomeroy
  • Société de production : Goldcrest Films International, Sullivan Bluth Studios
  • Société de distribution : Goldcrest Films International
  • Budget : $13,000,000[2]
  • Pays d'origine : Irlande, Royaume-Uni, États-Unis
  • Langue : Anglais
  • Format : Couleurs - 35 mm - 1,37:1 (1,85:1 étendu) - Son Dolby stéréo
  • Genre : Animation
  • Durée : 89 min.
  • Dates de sortie : Drapeau des États-Unis États-Unis : 17 novembre 1989 ; Drapeau de la France France : 28 mars 1990

Distribution

Voix originales

  • Burt Reynolds : Charlie B. Barkin (Charlie en VF)
  • Dom DeLuise : Itchy Itchiford (Gratouille en VF, La Puce en VQ)
  • Judith Barsi : Anne-Marie
  • Melba Moore : Whippet Angel (Annabelle en VF)
  • Daryl Gilley : Dog Caster
  • Candy Devine : Vera
  • Charles Nelson Reilly : Killer (Zigouille en VF, Croque-l'Œil en VQ)
  • Vic Tayback : Carface (Carcasse en VF, Croc-de-fer en VQ)
  • Rob Fuller : Harold
  • Earleen Carey : Kate
  • Anna Manahan : Stella Dallas
  • Nigel Pegram : Sir Reginald
  • Loni Anderson : Flo
  • Ken Page : King Gator (le roi Gator en VF)

Voix françaises

Voix québécoises

Source : doublage.qc.ca

Box-office

  • Monde : $27,100,027 (USA)[3]

Accueil

Charlie est sorti aux États-Unis en même temps que La Petite Sirène et fut comparé à son désavantage au film qui marqua la « renaissance de l'animation Disney » dans les années 1990. Il est néanmoins devenu culte par la suite. La plupart des fans le considèrent comme l'un des meilleurs films de Don Bluth, à côté de Fievel et le Nouveau Monde et Le Petit Dinosaure et la Vallée des merveilles.

Autour du film

  • Lors de son arrivée au paradis, un ange montre à Charlie son arbre généalogique où figurent son père et sa mère, Loni et Burt : une référence à Burt Reynolds et Loni Anderson, qui avaient été en couple à une époque.
  • Il s'agit du dernier film de la jeune Judith Barsi, qui prête sa voix à Anne-Marie en VO, morte assassinée un an avant la sortie du film aux États-Unis. La chanson L'amour survit (Love survives) du générique lui est dédiée.
  • Le titre du film est dérivé d'une citation de Robert Louis Stevenson : « You think those dogs will not be in heaven? I tell you they will be there long before any of us. »
  • Don Bluth n'est pas intervenu sur les différentes suites inspirées par le film, qui adoptent un ton plus léger.
  • Lorsque Anne-Marie aide Charlie à parier sur une tortue, celle-ci gagne la course et Anne-Marie l'embrasse. À ce moment la tortue ressemble à Petit Pied dans Le petit dinosaure et la vallée des merveilles, également un film d'animation de Don Bluth.
  • Les versions DVD du film au Québec utilisent le doublage française.
  • Dom DeLuise (voix de Gratouille en VO) et Charles Nelson Reilly (voix de Zigouille en VO) sont les seuls acteurs à avoir doublé leurs personnages durant toute la saga.

Notes et références

  1. Pour les ressorties VHS et laserdisc.
  2. Ask Us Questions at [donbluth.com]
  3. Box Office Mojo

Voir aussi

Source

Liens externes