Charles Pacôme

Charles Pacôme
Charles Pacôme
Charles Pacôme reçu triomphalement à Bergues en 1932, après son succès en lutte aux JO.jpg
Charles Pacôme,
reçu triomphalement à Bergues en 1932,
après son succès en lutte aux JO.
Biographie
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Wasquehal
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Lutteur
Autres informations
Distinction
Médaille d'or olympique ()

Charles Bénoni Louis Pacôme (né le [1] à Bergues (Nord) et mort le à Wasquehal (Nord)), est un lutteur français.

Biographie

Fils de Benoni Pacôme, champion de France puis champion du monde, il tient de son père la passion du sport[2].

Il représenta la France aux Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928 où il remporta une médaille d'argent dans la discipline lutte libre, et également aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1932 où il remporta dans la même discipline la médaille d'or[3]. Il remporte aussi en 1931 une médaille de bronze aux championnats d'Europe[4].

Il exerça en même temps la profession d'avoué dans la région du Nord-Pas-de-Calais et sortit du conservatoire de Lille avec un premier prix de violon mais encore un prix de premier violon du conservatoire de Rome[5].

Décédé en 1978, il repose au cimetière de l'Est de Lille.

Son parcours lui permit de recevoir les hommages de sa ville natale mais encore de la ville de Lille qui donna son nom à une salle de sport (située boulevard Moselle)[5].

Références

  1. sports-reference.com indique une naissance en 1902 mais cette version est minoritaire
  2. « Charles PACOME », sur lutte-ail.sportsregions.fr (consulté le 21 octobre 2016)
  3. « Charles PACÔME - Olympic Wrestling Freestyle | France », International Olympic Committee,‎ (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2016)
  4. « International Wrestling Database », sur www.iat.uni-leipzig.de (consulté le 21 octobre 2016)
  5. a et b « Il y a quatre-vingts ans, Charles Pacôme devenait champion olympique de lutte », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
Charles Pacôme, champion olympique de lutte poids légers en 1932, sur le japonais E. Suzuki.