Charles Olier de Nointel

Charles Olier de Nointel

Charles Marie François Olier, marquis de Nointel (1635-1685) est un diplomate français du Grand Siècle, connu pour son cabinet de curiosités.

Biographie

Né dans le pays chartrain, il suit d'abord la carrière de la magistrature. Il est chargé en 1670 d'une mission diplomatique relative aux Échelles du Levant et au commerce de la mer Rouge.

Nommé ambassadeur près la Sublime Porte, où il est tout particulièrement chargé du renouvellement des capitulations, actes qui réglaient les privilèges accordés par le Sultan aux Français, il obtient en juin 1673 une réductions des droits de douanes, mettant ainsi la France, l’Angleterre et les Provinces-Unies sur un pied d’égalité et relançant par là-même le commerce français avec l’Orient.

Parallèlement, Nointel tente de faire adopter un protectorat de la France sur les missions chrétiennes de l’Empire ottoman, mais le résultat est si ambigu qu'il sera la source de nombreux litiges ultérieurs.

En septembre 1673, il entreprend une tournée dans les Échelles pour faire enregistrer l’ensemble des nouvelles prérogatives : cette expédition, qui dure dix-sept mois, le conduit à Chio, dans les Cyclades, en Palestine, en Égypte et s’achève à Athènes.

Il fait en Orient de précieuses acquisitions de médailles, de marbres, et autres objets d'art et d'antiquités : mais il se laisse entraîner par ces recherches à tant de dépenses que Louis XIV, ne voulant plus payer ses dettes, le rappelle en 1680.

Source

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Charles Olier, marquis de Nointel » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)
  • Albert Vandal, L'Odyssée d'un ambassadeur : les voyages du marquis de Nointel, 1670-1680, Paris, Plon-Nourrit et Cie, , 355 p.