Charles Le Gobien

Charles Le Gobien
Biographie
Naissance
Saint-Malo
Ordre religieux Compagnie de Jésus
Décès
Paris
Autres fonctions
Fonction religieuse
Secrétaire des missions de la Chine

Charles Le Gobien, né le 22 décembre 1652 à Saint-Malo et mort le à Paris, est un jésuite et écrivain français, fondateur des Lettres édifiantes et curieuses.

Biographie

Charles est un fils de Charles Le Gobien, sieur de Launay, deux fois député aux États généraux, et de Guillemette Heurtault[1].

Il entre à dix-huit ans chez les jésuites à Paris en novembre 1671. Il prononce ses vœux religieux en février 1690 à Tours. Il y enseigne successivement les humanités pendant six ans et la philosophie pendant deux ans, puis il y est préfet des classes[1].

Charles Le Gobien est ensuite attaché à la maison du noviciat, à Paris, et à la maison professe. Il devient ensuite secrétaire des missions de la Chine[1]. De 1699 à 1701, il s'attache à justifier la tolérance des jésuites, et publie de nombreux argumentaires face aux dominicains et à la Faculté de théologie de Paris. Il diffuse aussi les récits missionnaires et fait paraître huit volumes de lettres des missions sous le titre de Lettres édifiantes et curieuses[2]. Il devient en 1706 procureur des missions de Chine, et meurt deux ans après, en mars 1708[1].

Publications

  • Lettres de quelques missionnaires de la Cie de Jésus écrites de la Chine et des Indes orientales
  • Lettres édifiantes et curieuses
  • Lettre sur les progrès de la religion de la Chine (1697)
  • Histoire de l'édit de l'empereur de la Chine en faveur de la religion chrestienne, avec un éclaircissement sur les honneurs que les Chinois rendent à Confucius et aux morts (1698)
  • Apologie des Dominicains missionnaires de la chine (1700)
  • Eclaircissement sur la denonciation faite a N.S.P. le Pape, des nouveaux memoires de la Chine (1700)
  • Acte de protestation signifié aux Sieurs Syndic (1700)
  • Remarques d'un docteur en theologie, sur la protestation des Jesuites (1700)
  • Réponse aux Remarques de M. ... sur la Protestation du Pere le Gobien (1700)
  • Jugement d'un grand nombre de Docteurs des Universites de Castille et d'Arragon sur les propos censurées en Sorbonne (1701)
  • Histoire des isles Marianes, nouvellement converties à la religion chrestienne: et de la mort glorieuse des premiers missionnaires qui y ont prêché la Foy (1701)
  • Second parallele des propositions du P. Le Comte, avec quelques autres propositions, adressé à monsieur le Syndic de la Faculté de Theologie de Paris (1701)
  • Nouveaux mémoires sur l'état présent de la Chine (1702)
  • Parallele de quelques propositions, dont les unes ont esté déserées au S. Siege & à la Sorbonne, les autres ne l'ont pas esté, quoy qu'elles meritassent beaucoup plus de l'estre

Sources bibliographiques

Notes et références

  1. a, b, c et d Levot 1857, p. 232.
  2. Levot 1857, p. 233.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes