Charles Haquet

Charles Haquet
Naissance (51-52 ans)
Activité principale
Distinctions
Prix du roman d'aventures 2014
Prix Louise Weiss du journalisme européen 2017
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Charles Haquet, né en 1966, est un journaliste[1] et un écrivain français, auteur de roman policier.

Biographie

Il est grand reporter à L'Express, spécialisé en économie et en politique internationale.

En littérature, il est l'auteur de quatre romans policiers historiques situés au Japon à l'ère Meiji (de 1868 à 1912).

Son roman Les Fauves d'Odessa, un thriller fondé sur une enquête dénonçant le milieu crapuleux de l'industrie agroalimentaire mondiale, a remporté le prix du roman d'aventures en 2014[2].

Il a reçu le Prix Louise-Weiss du journalisme européen[3] pour son reportage sur la montée du salafisme dans les Balkans, paru dans l'Express en mai 2017[4].

Œuvre

Romans

Essais

  • Bréviaire des petits plaisirs honteux, Hugo et Compagnie, 2010 ; réédition sous le titre Inventaire des petits plaisirs honteux, mais utiles pour supporter le quotidien en temps de crise, J'ai lu, 2014 (avec Bernard Lalanne)
  • Procès du grille-pain et autres objets qui nous tapent sur les nerfs, Mercure de France, 2014 (avec Bernard Lalanne) ; réédition chez Folio en 2016
  • Tyrannie du mot de passe et autres petits tracas de notre temps, Mercure de France, 2017 (avec Bernard Lalanne)

Pièces radiophoniques

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • WorldCat
  • Biographie sur babelio.com
  • Biographie sur lemasque.com

Références

  1. Entretien de Charles Haquet sur le site de France info
  2. Lauréats du prix du roman d'aventures
  3. « Remise du prix Louise Weiss par Nathalie Loiseau », sur La France en Bulgarie (consulté le 4 avril 2018)
  4. Charles Haquet, « Comment le salafisme d'Arabie saoudite gangrène l'islam des Balkans », Lexpress.fr,‎ (lire en ligne)