Charles Bouvard

Charles Bouvard
Fonction
Premier médecin du roi
Louis XIII
-
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Charles Bouvard, né à Montoire-sur-le-Loir en 1572, et mort le , fut Premier médecin du roi.

Biographie

Famille et études

La famille de Charles Bouvard est native de Vendôme[1]. Il devient Docteur-Régent de la Faculté de médecine de Paris en 1605, c'est-à-dire professeur.

Premier médecin du roi

Il officie comme professeur de médecine au Collège royal à partir de 1625[1].

En 1628 il est nommé Premier médecin du roi Louis XIII, charge qu'il occupe jusqu'en 1643, et consécutivement Surintendant du Jardin royal des plantes médicinales[2]. Il utilisa sa connaissance des plantes pour créer des remèdes à base de fleurs ordinaires[3]. Le roi meurt de ce qui est identifié aujourd'hui comme la maladie de Crohn, cependant que Bouvard lui infligea pendant les deux dernières années de sa vie 34 saignées, 1200 lavements et 250 purges.

Selon ses contemporains, Charles Bouvard était un homme grincheux et renfrogné.

Postérité

Son fils et homonyme Charles Bouvard est pourvu en commende dès 1632 à 14 ans, alors qu'il est encore élève au Collège de Clermont, de l'abbaye de Saint-Florent lès Saumur. C'est néanmoins un abbé réformateur qui meurt des privations qu'il s'impose dès le à l'âge de 28 ans.

Taxonomie et toponymie

Bouvardia ternifolia

Son nom est associé à la plante Bouvardia ternifolia  (ordre des rubiales), et au Cap Bouvard, en Australie-Occidentale.

Une rue porte son nom, à Montoire-sur-le-Loir.

L'école primaire de Fourqueux porte son nom.

Publications

  • Description de la maladie, de la mort et de la vie de madame la duchesse de Mercœur, décédée en son château d'Anet le 6 sept. 1623., publié à Paris : J. Libert, 1624, notice n° : FRBNF30150427
  • Historicae hodiernae medicinae rationalis veritatis @ rationales medicos, Publication : (S. l., 1655.), notice n° : FRBNF30150428

Références

  1. a et b Jean Baptiste Louis Chomel, Essai historique sur la médecine en France, chez Lottin l'ainé, libraire-imprimeur de monseigneur le duc de Berry, rue S. Jacques, près S. Yves, au Coq, (lire en ligne)
  2. (en) Mention de Charles Bouvard dans un document de l'Université de Californie
  3. (en) Citation sur un site anglophone.

Liens externes