Charles-Robert Hecquet

Charles-Robert Hecquet
Charles-Robert Hecquet
Fonctions
Député de la Seine-Inférieure

(3 ans, 1 mois et 20 jours)
Député au Conseil des anciens

(1 an, 1 mois et 4 jours)
Maire de Candebec
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Caudebec-en-Caux (Seine-Maritime
Date de décès (à 46 ans)
Lieu de décès Paris
Parti politique Modérés
députés de la Seine-Inférieure

Charles-Robert Hecquet, né en 1750 à Caudebec-en-Caux, mort le à Paris, est un homme politique français[1].

Biographie

Praticien, Hecquet est élu maire de Caudebec au début de la Révolution française, puis député de la Seine-Inférieure à la Convention nationale, le 5e sur 16 « à la pluralité des voix », le .

Siégeant parmi les modérés, lors du procès de Louis XVI, il vote la réclusion et le bannissement. Le 6 juin, il proteste contre les journées du 31 mai et du 2 juin 1793, qui voient la chute des Girondins.

Le 3 octobre, il fait partie des « 73 » décrétés d'arrestation et est incarcéré durant plusieurs mois.

Le 18 frimaire an III (), il est réintégré dans la Convention, où il accorde son suffrage aux mesures les plus réactionnaires.

Le 4 brumaire an IV (), il fait partie des conventionnels réélus par leurs collègues dans le cadre du décret des deux tiers et rejoint le Conseil des Anciens. Il meurt à Paris peu après[2].

Source principale

Notes et références

  1. Jean-François-Eugène Robinet, Adolphe Robert, Julien Le Chaplain, Dictionnaire historique et biographique de la Révolution et de l'Empire, 1789-1815, Libraire historique de la Révolution et de l'Empire, 1899, vol. 2, p. 158.
  2. Sa mort est annoncée lors de la séance du 10 frimaire. Voir Réimpression de l'ancien Moniteur, Paris, Henri Plon, 1863, tome 28, p. 501.