Charles-Philippe d'Orléans (1905-1970)

Charles-Philippe d’Orléans
Biographie
Titulature duc de Nemours
Dynastie maison d’Orléans
Nom de naissance Charles-Philippe Emmanuel Ferdinand Louis Gérard Joseph Marie Ghislain Baudouin Christophe Raphaël Antoine Expédit d’Orléans
Naissance
Neuilly-sur-Seine (France)
Décès (à 64 ans)
Neuilly-sur-Seine (France)
Sépulture Chapelle royale de Dreux
Père Emmanuel d’Orléans, duc de Vendôme
Mère Henriette de Belgique
Conjoint Marguerite Watson
Enfants sans postérité
Religion catholicisme romain

Charles-Philippe d’Orléans, duc de Nemours, né le à Neuilly-sur-Seine et décédé dans la même commune le , est un membre de la maison d’Orléans descendant du deuxième fils de Louis-Philippe, le prince Louis, duc de Nemours.

Famille

Charles-Philippe d’Orléans est le dernier enfant et le seul fils d’Emmanuel d’Orléans (1872-1931), duc de Vendôme, et de son épouse la princesse Henriette de Belgique (1870-1948), duchesse en Saxe[1]. Par sa mère, fille du prince Philippe de Belgique (1837-1905), comte de Flandre, il est affilié à la dynastie belge des Saxe-Cobourg et Gotha : Charles-Philippe est l'arrière-petit-fils du roi Léopold Ier et le neveu d’Albert Ier de Belgique. Du côté paternel, le prince appartient au lignage cadet de la maison d’Orléans issu du duc de Nemours, considéré par les orléanistes comme la branche des princes du sang, héritière de la branche aînée en cas d’extinction, selon les traditions monarchiques françaises.

Le , le prince Charles-Philippe d’Orléans épouse Marguerite Watson (1899-1993), une Américaine qu’il a connue lors d’un voyage aux États-Unis ; de leur union, non reconnue par le duc de Guise (alors prétendant orléaniste au trône de France et chef de la famille)[2], ne naît aucun enfant[3].

Biographie

Charles-Philippe d’Orléans naît le au domicile familial[4], un hôtel particulier de la rue Borghèse à Neuilly-sur-Seine ; il est surnommé « Chappy » dans le contexte familial[5]. Le prince Charles-Philippe reçoit dans son enfance l’éducation d’un précepteur un temps convoité par la duchesse de Guise pour le comte de Paris[6].

Il est grand maître de l’ordre de Saint-Lazare de 1967 à 1969, avec pour coadjuteur, le prince Michel d'Orléans (né en 1940).

En 1967, le prince Charles-Philippe est le seul membre de la famille d'Orléans à assister au mariage du prince Michel d'Orléans avec Béatrice Pasquier de Franclieu. Le comte de Paris, père du prince Michel, désapprouvait cette union et avait interdit aux membres de sa famille d'y assister. Pour le remercier de ce soutien, le prince Michel demandera au duc de Nemours d'être le parrain de son premier enfant, la princesse Clotilde (née le 28 décembre 1968 à Casablanca)[7], et prénommera son premier fils Charles-Philippe.

Le duc de Nemours souhaitait que son titre passe au prince Michel après son décès[2]. Toutefois le 10 décembre 1976, six années après le décès du prince Charles-Philippe, le prince Michel sera titré comte d'Evreux par son père, le comte de Paris.

Titres et décorations

Titulature

Les titres portés par les membres de la maison d’Orléans nés après la fin de la monarchie de Juillet, n’ont pas d’existence juridique en France et sont considérés comme des titres de courtoisie. Ils sont attribués par l'aîné des Orléans, prétendant orléaniste au trône de France :

  • 4 avril 1905 - 10 mars 1970 : Son Altesse royale le duc de Nemours.

Fils du duc de Vendôme, Charles-Philippe reçoit à sa naissance du chef de famille, le duc d'Orléans, les titres de prince d’Orléans et de duc de Nemours[8],[9] ainsi que le prédicat d’altesse royale en tant que membre de la maison d’Orléans.

Charles-Philippe d’Orléans est également, à partir de 1926, un prince du sang royal de France puisqu’il appartient à la première branche cadette de la maison d’Orléans[10]. À la mort de son père le duc de Vendôme, le , le prince devient l’aîné du rameau cadet de la maison royale de France et le premier prince du sang royal de France[3],[10].

Décorations

Charles-Philippe d’Orléans détient plusieurs honneurs[11] :

Drapeau du Royaume des Deux-Siciles Royaume des Deux-Siciles
Ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges Bailli Grand-croix de justice de l’ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges
Drapeau de l'Ordre souverain de Malte Ordre souverain de Malte
Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte Bailli Grand-croix d'honneur et de dévotion de l’ordre souverain de Malte (1926)[12],[13],[14]
Ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare
Ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare Grand-croix de justice de l’Ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare
Drapeau du Vatican Vatican
Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem Chevalier Grand-croix de l’ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem

Ascendance

Bibliographie

  • Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha », (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1)

Notes et références

  1. Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 475.
  2. a et b Philippe de Montjouvent, Le comte de Paris et sa descendance, éditions du Chaney, , p. 310
  3. a et b Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 476.
  4. Archives départementales des Hauts-de-Seine, archives des actes de naissances pour l’année 1905 pour la commune de Neuilly-sur-Seine, sous la cote 133 [lire en ligne].
  5. Louis Wilmet, Élisabeth, reine des Belges, Paris, Éditions J. Petitpas, , 226 p. (OCLC 18429027, lire en ligne), p. 65.
  6. Bruno Goyet, Henri d’Orléans, comte de Paris (1908-1999) : Le Prince impossible, Paris, Éditions Odile Jacob, coll. « Histoire », , 363 p. (ISBN 978-2-7381-0934-7, lire en ligne), p. 62.
  7. Philippe de Montjouvent, Le comte de Paris et sa descendance, éditions du Chaney, , p. 316
  8. Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 476.
  9. Almanach de Gotha,
  10. a et b Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 448.
  11. Pierre Nicolas et Jacques-Régis Du Cray, Martyrologe du Bazar de la charité, les victimes de l’incendie du 4 mai 1897 et leurs familles : Dictionnaire prosopographique, Paris, Éditions P. Nicolas, , 730 p. (ISBN 978-2-9515318-0-2), p. 49.
  12. « Annuaire de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe », sur Gallica, (consulté le 24 mai 2019)
  13. « Tableau représentant le duc de Nemours portant le collier de bailli grand-croix d'honneur et dévotion de l'ordre de Malte »
  14. « Tableau représentant le duc de Nemours portant l'uniforme de l'ordre de Malte »

Annexes

Articles connexes

Liens externes