Championnat de France de football National 2014-2015

National
2014-2015
Description de l'image Logo_National.png.
Généralités
Sport football
Organisateur(s) FFF
Édition 18e
Lieu(x) Drapeau : France France
Participants 18 équipes
Matchs joués 287
Site web officiel fff.fr
Hiérarchie
Hiérarchie 3e échelon
Niveau supérieur Ligue 2 2014-2015
Niveau inférieur CFA 2014-2015

Palmarès
Tenant du titre US Orléans LF
Promu(s) en début de saison FC Chambly
SAS Épinal
GS Consolat
US Avranches
Relégué(s) en début de saison FC Istres
CA Bastia
Vainqueur Red Star FC
Deuxième Paris FC
Troisième FC Bourg-Péronnas
Promu(s) Red Star FC
Paris FC
FC Bourg-Péronnas
Relégué(s) FC Istres
US Colomiers
Le Poiré-sur-Vie VF
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Sénégal Pape Sané (22)

Navigation

La saison 2014-2015 du National est la dix-huitième édition du Championnat de France de football National. Le troisième niveau du football français oppose cette saison dix-huit clubs en une série de trente-quatre rencontres jouées d'août 2014 à mai 2015. C'est le plus haut échelon auquel peuvent accéder les équipes amateurs puisqu'au-delà, les clubs doivent avoir le statut professionnel pour participer au Championnat de France de football de Ligue 2.

Dominé dans un premier temps par les SR Colmar, le championnat se dirige rapidement vers un leadership francilien, le Paris Football Club et le Red Star Football Club occupant successivement la première place. La fin de saison est marquée par une lutte du Racing Club de Strasbourg pour la troisième place et par des résultats exceptionnels du Vendée Luçon Football. Le Red Star termine champion et remporte ainsi son premier titre national depuis 1939. Avec le Paris FC, le FC Bourg-Péronnas complète le podium.

Parmi les clubs classés de la 15e à la 18e place, seule l'US Colomiers est reléguée en CFA à la suite de sanctions de la FFF. Le retrait du Vendée Poiré-sur-Vie Football entraîne le repêchage du CA Bastia. Puis la rétrogradation de l'Athlétic Club Arles-Avignon de L2 directement en CFA entraîne celui du SAS Épinal, pourtant dernier : le FC Istres, avant-dernier, étant rétrogradé administrativement en DHR.

Les clubs promus et relégués sont remplacés pour l'édition suivante par les quatre clubs promus de CFA et par les deux clubs relégués de Ligue 2.

Clubs participants et calendrier

Liste des clubs participants

La Fédération française de football désigne officiellement les dix-huit clubs qui participeront au championnat le [1].

La majorité des participants au championnat sont des clubs de la moitié Nord de la France. Treize des dix-huit équipes se situent au-delà d'une ligne Lyon-La Rochelle. Pour autant, la région la plus représentée est la Provence-Alpes-Côte d'Azur avec trois formations : le GS Consolat à Marseille, le FC Istres et l'ÉFC Fréjus Saint-Raphaël. D'autres régions comptent deux clubs : l'Île-de-France avec le Paris FC et le Red Star, la Picardie avec l'Amiens SC et le FC Chambly, le Nord-Pas-de-Calais avec l'USL Dunkerque et l'US Boulogne CO, l'Alsace avec le RC Strasbourg et les SR Colmar et les Pays de la Loire avec le Vendée Poiré-sur-Vie Football et le Vendée Luçon Football. Enfin, le CA Bastia est basé en Corse, le FC Bourg-Péronnas en Rhône-Alpes, l'US Avranches en Basse-Normandie, l'US Colomiers en Midi-Pyrénées et le SA Spinalien en Lorraine.

Le Paris FC et l'ÉFC Fréjus Saint-Raphaël sont les deux seuls clubs présents dans ce championnat depuis les années 2000 (Paris FC, édition 2006-2007[2] et l'ÉFCFSR, édition 2009-2010[3]). Les autres équipes ont intégré le National au cours des années 2010 et ont donc au mieux quatre saisons de présences consécutives[4]. Le RC Strasbourg, le Red Star, le Paris FC, l'US Boulogne-sur-Mer, le FC Istres et les SR Colmar ont déjà évolué en Ligue 1 ou équivalent par le passé[5].

Informations clubs[4]
Club En National
depuis
Classement
2013-2014
Budget
(en M)
Entraîneur Stade Capacité
FC Istres 2014 19e (Ligue 2) 2 Drapeau : France Lionel Charbonnier remplacé par
Drapeau : France Bruno Savry
Stade Parsemain 17 170
CA Bastia 2014 20e (Ligue 2) 3,9 Drapeau : France Stéphane Rossi Stade Erbajolo 2 000
SR Colmar 2010 4e 2,2 Drapeau : France Damien Ott remplacé par
Drapeau : France Didier Ollé-Nicolle (22/03/2015)[6]
Colmar Stadium 7 000
USL Dunkerque 2013 5e 2 Drapeau : France Fabien Mercadal Stade Marcel-Tribut 3 000
Amiens SC 2012 6e 7,1 Drapeau : France Samuel Michel remplacé par
Drapeau : France Christophe Pellissier (31/12/2014)[7]
Stade de la Licorne 12 097
Red Star FC 2011 7e 2,7 Drapeau : France Sébastien Robert Stade Bauer 3 000
Paris FC 2006 9e 4 Drapeau : France Christophe Taine Stade Charléty 20 000
ÉFC Fréjus Saint-Raphaël 2009 10e 4,5 Drapeau : France Michel Estevan Stade Louis-Hon 4 000
FC Bourg-Péronnas 2012 11e 1,8 Drapeau : France Hervé Della Maggiore Stade municipal de Péronnas 4 800
Luçon VF 2013 12e 1,7 Drapeau : France Frédéric Reculeau Stade Jean-de-Mouzon 7 000
Poiré-sur-Vie VF 2011 13e 1,9 Drapeau : France Oswald Tanchot Stade de l'Idonnière 4 500
US Boulogne CO 2012 14e 4,6 Drapeau : France Stéphane Le Mignan Stade de la Libération 15 004
US Colomiers 2013 15e 1,7 Drapeau : France Dominique Veilex remplacé par
Drapeau : France Patrice Maurel (10/03/2015)[8]
Stade Bertrand-Andrieux 1 200
RC Strasbourg 2013 16e 4,8 Drapeau : France Jacky Duguépéroux Stade de la Meinau 27 500
FC Chambly 2014 1er (CFA) 1,1 Drapeau : France Bruno Luzi Stade des Marais 1 000
SA Épinal 2014 1er (CFA) 1,3 Drapeau : France Fabien Tissot remplacé par
Drapeau : France Laurent Bénier (26/12/2014)[9]
Stade de La Colombière 7 200
Marseille Consolat 2014 1er (CFA) 0,8 Drapeau : France William Prunier remplacé par
Drapeau : France Sébastien Seguin (Int. 23-30/10/2014)[10] remplacé par
Drapeau : France Nicolas Usaï (30/10/2014)[11]
Stade La Martine 1 990
US Avranches 2014 1er (CFA) 1,2 Drapeau : France Richard Déziré Stade René Fenouillère 2 000

Objectifs des clubs

Les clubs participants ont différents objectifs sportifs dans la compétition. Le FC Istres vise la remontée immédiate[12]. Il en est de même pour le CA Bastia[13].

Amiens SC, qui a perdu son statut de club professionnel après 22 ans à la suite de sa deuxième saison consécutive en National, envisage toujours de retrouver la Ligue 2 et le monde professionnel[14]. Le Paris FC et le Red Star FC visent la montée en Ligue 2 avec des recrutements aux échelons supérieurs tels que David Bellion ou Hameur Bouazza pour le Red Star, Richard Socrier ou Loïc Poujol pour le PFC. Le Red Star est grand favori des pronostics[15].

Le RC Strasbourg, bien que repêché, affirme avec l'arrivée de Stéphane Bahoken ses ambitions de Ligue 2 à court terme[16]. Les Sports réunis Colmar ont pour leur part fixé en 2012 un objectif « Ligue 2 dans les trois ans » et souhaitent donc jouer les premiers rôles pour cette édition 2014-2015[17].

Le FC Chambly, promu de CFA, a pour objectif « de s’installer dans ce championnat qui peut être le cimetière des petits clubs »[18]. Marseille Consolat, autre promu, poursuit également un objectif de maintien[19]. Pour sa part, le Vendée Luçon Football a pour objectif de « pérenniser sa présence dans le championnat National »[20]. Le Football Club Bourg-Péronnas vise simplement le maintien[21], tout comme l'US Colomiers, qui « vise un maintien... tranquille » selon l'entraîneur Dominique Veillex[22].

L'USL Dunkerque veut se sauver sans encombre pour s'installer en National avant de remonter en Ligue 2. Pour son équipe, l'entraîneur de l'Union sportive Boulogne Côte d'Opale, Stéphane Le Mignan, se contente d'affirmer : « L‘objectif, c‘est une saison moins stressante »[23].

Calendrier

Le calendrier du National ainsi que des autres championnats nationaux masculins, féminins, jeunes et Futsal de la FFF sont publiés le mercredi [24]. En règle générale, les matchs sont tous initialement programmés le vendredi soir.

Le tableau suivant récapitule le calendrier 2014-2015 des matchs de National. Les tours de Coupe de France et de Coupe de la Ligue auxquels des clubs de National participent par la suite sont également indiqués.

Éléments de règlement

Le règlement est fixé par la Fédération française de football, dans ses règlements des championnats nationaux seniors, actualisés tous les ans.

En National, le barème de points est le suivant : 3 points pour une victoire, un point pour un match nul et aucun point pour une défaite[26]. Depuis la réforme des championnats de la Fédération française de football de 2013, le championnat National, qui compte désormais 18 clubs, voit les trois équipes arrivées en tête promues en Ligue 2 pour 2015-2016 et obtenir le statut professionnel. Les quatre équipes classées de la quinzième à la dix-huitième place sont quant à elles reléguées en CFA pour l'exercice suivant[27]. Les autres équipes sont maintenues en National[28], sauf décision administrative contraire.

En cas d'égalité de points au classement, les équipes sont départagés selon les critères suivants[26] :

  • Résultat lors des faces-à-faces;
  • Différence de buts lors des faces-à-faces;
  • Différence de buts générale;
  • Nombre de buts inscrits dans la compétition;
  • Classement selon le Carton Bleu (Classement du fair-play);
  • Tirage au sort.

Si une équipe est rétrogradé administrativement ou décide de se retirer du championnat, les repêchages concernent les équipes reléguées dans l'ordre de leur classement final[28]. Si le repêchage de tous les relégables ne permet pas d'atteindre le compte des 18 clubs, les meilleurs deuxièmes de CFA 2014-2015 sont alors promus en National[29].

Les clubs participants au National sont dans l'obligation d'engager leur équipe première en Coupe de France, une équipe U19 en coupe Gambardella 2014-2015, une équipe réserve sénior en championnat, et deux équipes de jeunes[29].

Avant-saison

Relégations, promotions et décisions administratives

Selon le règlement le championnat comprend, outre les clubs classés entre la quatrième et la quatorzième place lors de la saison 2013-2014, les trois club relégués de Ligue 2 et les quatre clubs promus du championnat de France amateur (CFA).

Cependant, le , Michel Auray, le président du club de l'USJA Carquefou qui est classé huitième du dernier championnat, déclare en conférence de presse que son club ne pourra honorer une troisième saison consécutive en National faute de moyens financiers suffisants, l'USJA devant faire face à une baisse des subventions municipales de 130 000 . Le 13 juin 2014, le club annonce qu'il repartira en Division d'Honneur. L'US Colomiers, quinzième et premier club relégué à l'issue de la saison précédente, est alors repêché[30].

Un terrain de football pendant la présentation des équipes
Luzenac (à gauche, en rouge), en 2011 face au Paris Football Club.

Le 5 juin, la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), le gendarme financier du football français, notifie au Luzenac Ariège Pyrénées, classé deuxième, une interdiction de montée en Ligue 2 à cause du budget qui n'a notamment pas encore pris en compte l'accord de principe pour évoluer au stade Ernest-Wallon. Le club dit ne pas être « surpris » par cette décision, fait appel et se dit « confiant » pour la suite puisque le président Jérôme Ducros affirme qu'il « apportera les garanties nécessaires »[31].

Le , la DNCG refuse également de donner son accord pour que l'US Orléans, champion en titre, obtienne le statut professionnel, indispensable pour évoluer en Ligue 2[32]. L'organisme justifie son choix « du fait d'un manque de précisions sur le projet présenté »[32]. Une nouvelle audience est prévue le 2 juillet[33]. À l'issue de cette audition, l'US Orléans est finalement autorisée à rejoindre la Ligue 2[34].

Le , la DNCG annonce en outre que le Valenciennes FC, avant-dernier de Ligue 1 et relégué sportivement en Ligue 2, est rétrogradé administrativement en CFA pour raisons financières, ce qui permet au Racing Club de Strasbourg Alsace, seizième du dernier championnat, d'être maintenu en National[35]. Après un recours contre cette décision et avec l'aide financière de Jean-Louis Borloo et d'autres particuliers, la décision administrative est révoquée : Valenciennes est bien inscrit en Ligue 2 et, par conséquent, le RC Strasbourg n'est pas repêché en National[36].

Le 3 juillet, la DNCG confirme sa première décision à l'encontre de Luzenac et interdit son accession en Ligue 2, Luzenac faisant alors appel de cette décision devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Néanmoins les calendriers des championnats pour la nouvelle saison sont établis par la Fédération française de football (FFF) en prenant en compte cette décision : Luzenac n'apparaît dans aucun des calendriers, La Berrichonne de Châteauroux, relégué sportivement de Ligue 2 en National, retourne en Ligue 2 et le Racing Club de Strasbourg Alsace est repêché en National. Le 21 juillet, le CNOSF rend un avis défavorable pour la montée du club ariégeois, puis le 1er août, le tribunal administratif de Toulouse suspend la décision de la DNCG[37]. Cependant, le 8 août, la Ligue de football professionnel (LFP) refuse d’accorder le statut professionnel à Luzenac en raison d'un stade non conforme aux normes de sécurité et de capacité exigées en Ligue 2. Le 4 septembre, le juge des référés du tribunal administratif de Toulouse rejette la demande de Luzenac de suspendre de la décision de la LFP refusant d'autoriser le club ariégeois à participer au championnat de France de football de Ligue 2[38]. Le 5 septembre, quatre journées après le début du championnat, le club annonce qu'il ne saisira pas le Conseil d'État et souhaite réintégrer le National[39], réintégration refusée le 10 septembre par la FFF[40].

Matchs amicaux et préparation

Nombre de matchs amicaux sont prévus tout au long de l'été pour assurer la préparation des équipes de National. Parmi eux, de nombreux duels internes à la division, comme le derby Racing Club de Strasbourg Alsace - Sports réunis Colmar du (0-0), ou le match entre Boulogne-sur-Mer et FC Chambly, gagné 4-1 par les Camblysiens le 19 juillet également[41].

La hiérarchie sportive n'a pas toujours été respectée et des résultats inattendus sont à noter. Par exemple, le Red Star s'est incliné 4-0 face au FC Mantes (CFA) le [42]. Le , après son nul 3-3 contre le Sporting Club Schiltigheim (CFA 2), le RC Strasbourg est jugé peu « rassurant » par la presse[43].

Des clubs de Ligue 1 affrontent également des équipes de National au cours de l'été. Le , le SM Caen bat Chambly 3-1[44]. Le , par exemple, le Vendée Luçon Football affronte le Football Club de Nantes (0-0)[45].

On note également de nombreux matchs entre clubs de Ligue 2 et de National. Parmi eux, le , on note un derby entre Cercle athlétique bastiais et Athletic club ajaccien, remporté par l'ACA[46]. Pour son dernier match de préparation, le Red Star s'incline contre l'Association de la jeunesse auxerroise (3-0)[47].

Certaines équipes organisent des stages de préparation. C'est le cas du Vendée Poiré-sur-Vie Football qui, pour la quatrième année consécutive, s'est préparé à Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique, la semaine du avant d'affronter la semaine suivante les professionnels du Angers SCO[48].

Déroulement de la saison

Première moitié de saison

Vers un leadership des SR Colmar - Journées 1 à 5

Lors de la première journée, le match RC Strasbourg - US Colomiers est interrompu à la 36e minute en raison des intempéries[49], avant de reprendre à 21h20, à l'avantage du RC Strasbourg (score final : 1-3)[50]. Amiens SC s'impose face au Red Star FC[51], comme Colmar face à Consolat, comme le Poiré-sur-Vie VF contre le SAS Football, le FC Chambly contre le FC Istres, et l'US Boulogne contre le FC Bourg-Péronas[52]. Le RC Strasbourg et Amiens SC prennent provisoirement la tête.

Le , le FC Chambly Thelle, promu de CFA 2013-2014, prend la tête pour la deuxième journée, après sa victoire 4-0 contre le GS Consolat[53]. Le RC Strasbourg et les SR Colmar complètent le podium après leurs respectives victoires contre le SA spinalien et le FC Bourg-Péronnas[54]. Le PFC obtient quant à lui sa première victoire face au Poiré-sur-Vie[55]; il en est de même pour Avranches, le CA Bastia, l'USL Dunkerque, le FC Istres et le Red Star[56].

À la suite de la défaite 3-0 du FC Chambly face à l'ÉFC Fréjus-Saint-Raphaël[57], et grâce à leur victoire 2-1 face au CA Bastia, les Sports réunis Colmar occupent la première place avec neuf points gagnés en trois matchs[58]. Dans le choc attendu entre le RC Strasbourg et le Paris FC[59], les deux formations se séparent sur un nul 1-1 après égalisation du RCSA via Ernest Seka en toute fin de match[60]. Le Poiré-sur-Vie et Luçon VF perdent tous deux, respectivement face à l'US Boulogne et l'USL Dunkerque[61]. Amiens et Avranches gagnent également, les Normands complétant ainsi le podium provisoire[62].

À l'occasion de la quatrième journée, Strasbourg quitte le podium, à la suite d'un nul contre Boulogne[63]. Il en est de même pour Avranches, après sa défaite contre le PFC[64]. Ce dernier et le Red Star montent ainsi à la troisième et à la deuxième place[65]. Luçon VF et le FC Istres font match nul[66] tandis que le CA Bastia gagne facilement contre Consolat (4-0)[67]. Le FC Chambly évite la défaite face au FCBP en obtenant un nul 2-2 grâce à un but d'Idrissa Ba à la 71e minute[68]. Colomiers obtient sa première victoire à la suite d'une erreur défensive de l'USLD[69]. Le leader, Colmar, conserve sa place malgré un match nul sur la pelouse du Poiré-sur-Vie[70].

Le derby alsacien de la cinquième journée se clos sur un match nul 3-3, après une partie « intense »[71]. Le match entre les deux clubs de la Ligue de Picardie, le FC Chambly et Amiens SC, est remporté par les Amiénois, bien que les Camblysiens furent les premiers à marquer[72]. Enfin, le derby de Paris entre Red Star et PFC a été remporté par les locataires du stade Charléty, grâce à un but sur pénalty[73]. Le Poiré s'impose 2-0 face à Marseille Consolat[74] tandis que l'ÉFC Fréjus-Saint-Raphaël bat Luçon VF sur le même score[75]. Dunkerque s'impose à l'extérieur contre Épinal, qui enchaîne cinq défaites en autant de matchs[76]. Boulogne s'impose face à Avranches et gagne en confiance[77]. Colmar reste leader, à égalité avec le Paris FC.

Début d'hégémonie du Paris FC - Journées 6 à 11

C'est lors de la sixième journée que les Sports réunis Colmar enregistrent leur première défaite, contre l'US Avranches (3-1)[78]. Le Paris FC garde la tête du classement, grâce à son nul face à l'USL Dunkerque[79], à égalité de points avec le Red Star, qui bat l'USBCO[80], et le RC Strasbourg, vainqueur du GS Consolat par deux buts à zéro dans un match « physique et fermé »[81]. Cette journée est également marquée par la première victoire de Luçon VF[79].

L'affiche attendue de la septième journée est le match entre Red Star et SR Colmar, respectivement troisième et cinquième[82]. On assiste toutefois à un match nul 0-0. Consolat s'impose pour la première fois de la saison, 2-0 face à Avranches malgré un carton rouge sur Giglioti[83],[84]. Bourg-Péronnas bat le RC Strasbourg 3-0 et le Racing, défait, quitte le podium tandis que le FCBP monte à la neuvième place[85]. Le Paris FC, vainqueur d'Istres, devient la seule équipe invaincue[86].

La huitième journée est marquée par une victoire 5-0 du FC Chambly sur le Poiré-sur-Vie[87]. Le Paris FC, tenu en échec par l'ÉFC Fréjus Saint-Raphaël (1-1)[88] conserve la tête du championnat tandis que le RC Strasbourg revient à la deuxième place en gagnant contre le CA Bastia[89]. Le Red Star et Consolat (0-0), Amiens SC et le SAS Football (2-2) ainsi que le FC Istres et l'US Boulogne CO (1-1) dont les classements sont antithétiques, se séparent sur des scores nuls[89]. Les SRC atteignent leurs objectifs de la journée en ramenant le point du match nul de Dunkerque[90].

Les SR Colmar, vainqueurs du FC Istres sur un « but gag » de Diawara, remontent à la deuxième place à l'issue de la neuvième journée[91]. En même temps, le Paris FC « fait le trou » en gagnant sur Amiens SC (3-1)[92]. Dans un match attendu, Bourg-Péronnas l'emporte sur le Red Star contre toute attente et remonte à la onzième place[92],[93]. Outre cette déception audonienne, les professionnels du CA Bastia, « peu inspirés, approximatifs et fébriles », enchaînent leur cinquième match sans victoire avec un nul contre Avranches[94]. Malgré ses déboires de la journée précédente, le Poiré « a bien réagi » et bat le RC Strasbourg en toute fin de match (1-0) : les Strasbourgeois quittent le podium[95]. Le FC Chambly, vainqueur de l'US Colomiers (2-0), confirme sa forme du moment[95] tandis que Fréjus Saint-Raphaël, vainqueur de Boulogne-sur-Mer, monte à la troisième place[95].

Aucun match n'est prévu le weekend du en raison de l'entrée en lice des clubs de National en Coupe de France. Il faut donc attendre le vendredi pour la 10e journée, marquée notamment par la première défaite de la saison pour le Paris FC, défait par le Vendée Luçon Football, pourtant plus mauvaise attaque du championnat[96].L'ÉFCFSR essuie une grande déception et quitte le podium en perdant contre Colmar à domicile après avoir pourtant mené au score[97]. Le RC Strasbourg déçoit également en perdant contre le FC Chambly, qui enchaîne sa troisième victoire sur un pénalty accordé en fin de rencontre[98]. Le Red Star retrouve le chemin de la victoire en battant le CA Bastia, qui tombe à « une préoccupante quinzième place »[96] et Bourg-Péronnas confirme sa forme en battant Dunkerque, quatrième.

Le , la onzième journée est notamment marquée par la première victoire du SAS Épinal, contre le FC Chambly (3-2)[99]. Le Red Star bat le Poiré-sur-Vie 3-0 tandis que le Paris FC se contente du nul face à l'US Colomiers[100] tandis que l'US Avranches fait subir au RC Strasbourg sa troisième défaite de rang (2-1)[101]. De ce fait, quatre équipes sont ex-æquo à la première place avec 20 points : le Paris FC, l'US Avranches, le Red Star, et les SR Colmar[99], ces derniers ne ramenant qu'un nul d'Amiens (1-1)[99]. Luçon VF confirme en battant l'US Boulogne CO (2-1) et s'éloigne de la zone de relégation[102]. Le CA Bastia ne parvient plus à gagner et quitte l'USLD sur un score nul (0-0)[103].

Bourg-Péronnas sur le podium - Journées 12 à 16

Pour le compte de la douzième journée, le Paris Football Club, toujours leader, retrouve le chemin de la victoire en battant le SAS Football 4-0[104]; l'US Avranches s'installant à la deuxième place en battant le FC Chambly 3-0[105]. Le Red Star s'incline à domicile face au RC Strasbourg qui met fin à un mois de contre-performances[106]; de son côté, l'USL Dunkerque « renoue avec la victoire » en battant le Poiré-sur-Vie 2-0[105]. Le Football Club Bourg-Péronnas, qui s'impose 1-0 contre Fréjus-Saint-Raphaël, amène du doute dans les rangs varois[107]. En bas de classement, Istres et le CA Bastia, respectivement 15e et 16e, font match nul[105], tout comme l'US Colomiers et Boulogne, les Boulonnais égalisant sur penalty en toute fin de match[108].

Le weekend des 15 et étant marqué par le septième tour de la Coupe de France, les matchs de la treizième journée se jouent la semaine suivante. La rencontre Avranches - Red Star, choc attendu de cette journée[109] tourne à l'avantage des Audoniens (2-4)[110]. Dans un autre choc, le Paris FC bat nettement le FC Chambly (3-0), qui « rentre dans le rang »[111]. Bourg-Péronnas enchaîne en battant Amiens SC et monte à la deuxième place[112]. Strasbourg ne confirme pas ses résultats en faisant match nul contre l'USL Dunkerque[113] tandis que Colmar perd face à l'US Colomiers et quitte le podium[114]. Contrairement au CA Bastia, qui fait match nul contre l'ÉFC Fréjus Saint-Raphaël, l'US Boulogne renoue avec la victoire en vainquant le SAS Football, dernier au classement[112]. Quant au Vendée Luçon Football, son nul 1-1 face à Consolat amène à huit le nombre de ses matchs sans défaite[112].

Lors de la quatorzième journée, le Red Star et le Paris FC perdent tous deux respectivement contre le FC Chambly (1-0) et l'US Boulogne CO (3-1). le Paris FC reste toutefois leader[115]. Le FCBP perd également, contre Luçon VF (1-0) et perd une place[116]. L'US Colomiers, invaincu depuis quatre matchs, subit aussi un « sérieux coup d'arrêt » en perdant contre Marseille Consolat (2-0)[117]. Avranches déçoit avec un nul « arraché » par l'USL Dunkerque[118] Strasbourg s'impose difficilement face à Istres[119] tandis que Colmar bat le SAS Football (2-1) et remonte provisoirement à la deuxième place[120]. Le match entre Fréjus et le Poiré est reporté pour raisons météorologiques[118].

Le huitième tour de la Coupe de France, prévu le weekend des 6 et , entrecoupe à nouveau le championnat. La quinzième journée se joue donc le vendredi . La rencontre attendue entre Paris FC et SR Colmar, dominée par Colmar, tourne toutefois l'avantage des Parisiens (1-0)[121] qui consolident leur place de leader tandis que les SRC quittent à nouveau le podium. Avranches, vainqueur d'Istres (4-1) et Bourg-Péronnas, vainqueur de Colomiers (2-0) « tiennent le rythme »[122] et le Red Star, qui bat l'USL Dunkerque 1-0, remonte à la quatrième place[122]. Fréjus « se relance » en battant le RC Strasbourg à la Meinau, tout comme Amiens SC, qui bat le Poiré-sur-Vie (2-0)[123]; et Boulogne enchaîne une troisième victoire contre le FC Chambly[124]. Enfin, le CA Bastia gagne pour la première fois depuis 11 journées en battant Luçon VF[123].

Les derniers matchs de l'année sont prévus le avec la seizième journée. Le PFC, vainqueur de Marseille Consolat (3-1), maintient sa première place[125], suivi par Bourg-Péronnas, vainqueur « rocambolesque » du SAS Épinal (4-3) sous une pluie battante[126]. Le Red Star, large vainqueur d'Istres (5-0), complète le podium[127]. Boulogne monte à la quatrième place en battant Colmar (2-1)[128]. Le derby vendéen entre Poiré-sur-Vie VF et Luçon VF s'achève sur un nul décevant (0-0)[129], comme Colomiers - CA Bastia (1-1) et Fréjus - Avranches (2-2)[125]. Samuel Michel, entraîneur d'Amiens SC, joue son poste contre le RC Strasbourg[130], tenu en échec 1-1. Le FC Chambly réalise une bonne opération en battant l'USL Dunkerque 3-0[125].

Le tableau suivant montre le classement à l'issue de la seizième journée :

Classement à l'issue de la 16e journée[note 2]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris FC 32 16 9 5 2 27 12 +15
2 FC Bourg-Péronnas 30 16 9 3 4 27 15 +12
3 Red Star FC 29 16 9 2 5 27 13 +14
4 US Boulogne CO 28 16 8 4 4 25 15 +10
5 US AvranchesP 28 16 8 4 4 25 17 +8
6 FC ChamblyP 24 16 7 3 6 27 23 +4
7 SR Colmar 24 16 6 6 4 20 18 +2
8 Amiens SC 23 16 6 5 5 23 21 +2
9 RC Strasbourg 23 16 6 5 5 18 16 +2
10 USL Dunkerque 21 16 5 6 5 12 14 -2
11 ÉFC Fréjus Saint-Raphaël 20 15 5 5 5 17 16 +1
12 Vendée Luçon Football 20 16 4 8 4 11 12 -1
13 CA bastiaisR 18 16 3 9 4 18 17 +1
14 US Colomiers 17 16 4 5 7 12 20 -8
15 Le Poiré-sur-Vie VF 13 14 3 4 7 12 24 -12
16 GS ConsolatP 13 16 3 4 9 13 31 -18
17 FC IstresR 10 15 1 7 7 13 25 -12
18 SA spinalienP 8 16 1 5 10 15 33 -18

Deuxième moitié de saison

Fin de série pour le PFC - Journées 17 à 19

La reprise se fait le avec la 17e journée. Celle-ci comptant encore pour la phase « aller », la victoire du Paris Football Club contre le Football Club Bourg-Péronnas, son dauphin, le sacre officiellement champion d'automne[131]. La veille, Dunkerque battait Istres 2-0 tandis que toutes les autres équipes se neutralisaient. Par ailleurs, le match Amiens SC - US Avranches est reporté car Avranches dispute les seizièmes de finale de la Coupe de France[132].

Les matchs de la 18e journée Luçon VF - Red Star, US Boulogne - CA Bastia et SR Colmar - FC Bourg-Péronnas sont reportés en raison des intempéries[133]. Ainsi, le Paris FC, vainqueur du Poiré-sur-Vie, prend provisoirement huit points d'avance sur son dauphin[133]. Le RC Strasbourg, qui affronte Épinal, concède le nul au Stade de La Colombière, bien que menant de deux buts à 10 minutes de la fin[134]. L'US Avranches s'incline 4-2 face à Colomiers, ce qui inquiète les supporters avant le match de Coupe contre le FC Metz[135]. Istres, défait à Saint-Raphaël, enchaîne son quinzième match sans victoire[136] tandis que Marseille Consolat, relégable, surprend Chambly, battu 1-0[137].

En parallèle de la Coupe de France, quatre matchs de retard sont prévus le vendredi 23 et le samedi [138]. Bourg-Péronnas bat Colmar au Colmar Stadium, malgré la « vivacité » montrée par les Alsaciens en première période. Le FCBP « consolide ainsi sa deuxième place »[139]. Boulogne-sur-Mer, large vainqueur du CA Bastia, remonte pour sa part à la troisième place. Enfin, dans un « duel capital pour le maintien », le Poiré-sur-Vie bat Istres 2-0[140]. Par contre, le match US Avranches - Amiens SC est reporté une nouvelle fois, la pelouse avranchinaise étant « dans un état déplorable »[141].

Les matchs Avranches - Epinal, CA Bastia - Colmar, et Chambly - Fréjus du sont reportés en raison du mauvais temps[142]. Le RC Strasbourg renoue avec le succès avec retentissement en battant le Paris FC à domicile (2-1)[143] et remonte à la sixième place[144]. Le lendemain, Bourg-Péronnas et le Red Star, qui battent respectivement Consolat 2-0 et Colomiers 3-1, réduisent l'écart avec le leader[144]. Luçon VF, vainqueur de l'USL Dunkerque dans les arrêts de jeu, remonte à la onzième place[145]. Le match nul d'Istres contre Amiens SC met fin à une série de sept défaites pour le club provençal[144]. Boulogne-sur-Mer, également tenu en échec, quitte sa troisième place après un nul « mitigé » face au Poiré-sur-Vie (1-1)[146].

D'anciens favoris en plein doute - Journées 20 à 24

Malgré son coup d'arrêt face au RC Strasbourg, le Paris FC gagne le match suivant contre Avranches et garde 5 points d'avance en tête[147]. La vingtième journée est également marquée par une victoire du Poiré-sur-Vie sur les SR Colmar, ces derniers « s'enfon[ça]nt dans la crise »[148]. Le Poiré n'est plus relégable[149]. Consolat, qui bat le CA Bastia malgré l'ouverture du score par les Corses, n'est plus qu'à un point du premier non-relégable tandis que le CAB retombe à la 16e place[149]. À l'inverse de Colmar, le Vendée Luçon Football, vainqueur « logique » 3-0 d'Istres, remonte à la septième place[150]. Tous les autres matchs sont reportés[149].

Pour la 21e journée, le RC Strasbourg reçoit Colmar pour le Derby d'Alsace. Bien qu'ayant ouvert le score, les Colmariens s'inclinent 3-1, dans une Meinau où se massaient plus de 25 000 spectateurs. Ce résultat permet au RCSA de remonter à la cinquième place, tandis que les verts chutent à la onzième place[151]. Dans l'autre derby, bien qu'ayant ouvert le score, le Paris FC concède une seconde défaite de rang face au Red Star, le [152]. Les matchs CA Bastia - FC Bourg-Péronnas et US Avranches - US Boulogne se closent sur un score nul. Dunkerque, en s'imposant 3-1 face à Épinal, gagne en confiance avant d'affronter le leader, tandis que les Spinaliens s'enfoncent davantage dans la zone rouge[153]. Istres met fin à une série de 18 matchs sans victoires en s'imposant face à Colomiers[154].

La 22e journée est marquée par une lourde défaite des SR Colmar face à Avranches[155]. Le FC Bourg-Péronnas, pourtant « en manque d’inspiration », s'impose au Poiré-sur-Vie (1-0)[156] tout comme le Paris FC, vainqueur de Dunkerque (2-1)[157]. Le RC Strasbourg, quant à lui, ne parvient à ramener qu'un décevant point de Marseille (1-1)[158]. Le match entre l'US Boulogne CO et le Red Star est reporté[155].

Le , six matchs en retard sont programmés. Le FC Bourg-Péronnas obtient mathématiquement son maintien et confirme sa place sur le podium en s'imposant 3-0 face à Chambly-Thelle. Luçon, en tenant le nul face au Red Star, enchaîne son sixième match sans défaite. Colomiers et Dunkerque font match nul, il en est de même pour le CA Bastia et les SR Colmar, Colmar n'ayant plus gagné depuis le [159].

Pour le compte de la 23e journée, le RC Strasbourg réalise une « belle affaire » en battant le FC Bourg-Péronnas (1-0), invaincu depuis le [160]. Luçon VF et le Poiré-sur-Vie VF réalisent également de « bonnes opérations » en battant respectivement Consolat et le CA Bastia[161]. Luçon monte ainsi à la cinquième place, profitant des contre-performances de l'US Boulogne CO à Dunkerque (2-0), et de l'US Avranches face à Consolat (1-0)[162]. Le leader parisien s'impose encore mais difficilement contre Istres (3-2) et le Red Star, « convaincant », bat Colmar 2-0[162], désormais moins bien classé que Consolat[163]. L'ÉFC Fréjus Saint-Raphaël « enchaîne » une deuxième victoire d'affilée, 4-1 contre le SAS Football, toujours dernier[163].

Le RC Strasbourg, « décevants dans l’envie, sans idée dans le jeu », est battu 1-0 à Bastia[164]; le Paris FC perd également, 1-3 face à Fréjus-Saint-Raphaël[165]. Tous deux réalisent des opérations décevantes, tout comme le Red Star, qui a tenu difficilement le nul face à Consolat[165]. Ainsi, le FC Bourg-Péronnas, vainqueur d'Avranches (2-0), remonte à un point du Paris FC[165]. L'US Colomiers accroche Luçon VF en marquant à la quatrième minute du temps additionnel (1-1)[166] tandis que Colmar enchaîne une sixième défaite d'affilée à domicile contre Dunkerque et se résigne à jouer le maintien, loin de ses ambitions[167]. Boulogne se relance en battant Istres (1-0), comme Amiens, qui bat Épinal (3-2)[168].

Le Red Star prend la tête - Journées 25 à 28

Le Paris FC essuie une deuxième défaite d'affilée pour la 25e journée, contre Amiens SC (1-0)[169]. Ses poursuivants directs, le Red Star et Bourg-Péronnas, s'affrontaient en un choc attendu remporté par le Red (2-1), désormais à trois points du leader, avec deux matchs de retard[170]. Colmar se relance après dix matchs sans victoire en battant le FC Istres (2-0)[171]. En même temps, le Vendée Luçon Football bat Épinal 4-0[169]. Ces deux équipes semblent de plus en plus évidemment proches du CFA.

Le mardi , en match de retard, le Red Star bat Boulogne-sur-Mer 2-1, ce qui permet au club francilien de prendre la tête du championnat, à égalité de points avec le Paris FC[172]. Le RC Strasbourg, avec cinq points de retard sur Bourg-Péronnas, troisième, doute déjà de ses chances d'accession[172].

Le vendredi soir, le Red Star confirme son nouveau statut en battant le CA Bastia pour le compte de la 26e journée de championnat (3-2)[173]. Au contraire, le FCBP ne gagne qu'un point face à l'USL Dunkerque, invaincue depuis quatre matchs[174], après un match peu maîtrisé (1-1)[175]. Le Paris FC fait également match nul contre Luçon VF (2-2)[173]. Le RC Strasbourg, quatrième et vainqueur 2-0 de Chambly, réduit ainsi son écart sur le podium[176]. Amiens SC, invaincu depuis un mois, perd 2-1 face à Boulogne, conservant toutefois sa neuvième place[176]. Au bas du classement, dans un derby des Bouches-du-Rhône, Marseille Consolat bat le FC Istres 2-1[177].

Début avril, la 27e journée voit le FCBP s'imposer 2-1 en fin de match face à Istres et conforter sa troisième place[178]. En même temps, le Paris FC renoue avec la victoire en battant l'US Colomiers (1-0) tandis que le Red Star « cale » à domicile face au Poiré (0-0)[179] et que le RC Strasbourg « encaisse un échec lourd de conséquence » à Avranches (2-1), puisque les Alsaciens ont désormais six points de retard sur le podium[180]. Dunkerque, toujours prétendant, bat le CA Bastia 3-0, les Cabistes tombant à la seizième place, à un point du premier relégable[181]. Amiens, Luçon, Chambly et Consolat s'imposent également, respectivement contre Colmar (2-1), Boulogne (2-0), Fréjus (2-0) et Chambly (2-1)[182].

La 28e journée voit les outsiders revenir. En outre, Luçon VF bat les SR Colmar (1-0) qui se retrouvent à nouveau en position délicate tandis que les Vendéens montent à la cinquième place[183]. De son côté, le RC Strasbourg vainqueur du Red Star à la Meinau (1-0) ne réduit pas son écart sur le podium en raison de la large victoire de Bourg-Péronnas sur l'ÉFC Fréjus-Saint-Raphaël (4-0)[184]. Le revers audonien permet néanmoins au Paris FC, vainqueur d'Épinal, de revenir en tête à égalité de points[184]. L'US Colomiers, qui fait match nul à Boulogne-sur-Mer, est « entre-deux-eaux » en bas de classement, tandis que le Poiré, vainqueur de Dunkerque dans les arrêts de jeu, s'éloigne de la zone rouge[185]. Le CA Bastia s'incline à nouveau, face à Istres (3-1) qui gagne « trois points qui feront du bien au moral »[186]. Consolat bat Amiens 3-1.

La lutte pour la troisième place - Journée 29 à 34

Depuis fin mars, la montée en Ligue 2 semble se jouer entre le Paris FC, le Red Star, le FC Bourg-Péronnas et le RC Strasbourg.

Pour la 29e journée, les cinq équipes en tête s'imposent : le Red Star bat Avranches (2-1), le Paris FC bat le FC Chambly (2-1), Bourg-Péronnas bat Amiens (1-0), le RC Strasbourg bat l'USL Dunkerque (2-0) qui ne peut plus mathématiquement prétendre au podium, et Luçon bat Consolat (3-1)[188]. Ainsi, le podium reste inchangé, les « poursuivants » ne réduisant pas leur retard. En bas du classement, Épinal, battu 2-0 par Boulogne-sur-Mer est officiellement relégué sportivement en CFA[189]. Istres se donne un sursis en accrochant le Poiré-sur-Vie (0-0)[189]. À l'opposé, les SR Colmar réalisent un « match plein » et une bonne opération pour le maintien en battant l'US Colomiers (2-0)[190]. Fréjus fait un bon match et bat le CA Bastia (3-1).

À quatre journées de la fin, le samedi , le Red Star impressionne en battant largement le FC Chambly (8-0) dans un match marqué notamment par deux penaltys et une expulsion[191]. Par contre, la veille, le Paris FC est accroché par Boulogne-sur-Mer (0-0)[192] tandis que Bourg-Péronnas est battu 1-0 par Luçon[193]. Ainsi, le RC Strasbourg, vainqueur 4-1 d'Istres, n'a plus que trois points de retard sur la troisième place[193]. Istres est mathématiquement relégué en CFA[194] tandis que le CA Bastia, qui tient le nul contre Amiens (0-0), semble s'en rapprocher[194]. Les SR Colmar enchaînent une deuxième victoire face à Épinal (2-1)[195] et « prennent de l'air »[194], au contraire de Consolat, battu à la 85e minute par Colomiers (3-2)[194]. Ainsi, le bas de tableau reste incertain.

Pour la 31e journée, le , le Red Star s'impose encore, contre Dunkerque (1-0). Le PFC renoue avec la victoire, stoppant ainsi la dynamique de Colmar grâce à un doublé de Socrier (2-0)[196]. Le Vendée Luçon Football, mené par Slimane Sissoko, bat le CA Bastia dans les arrêts de jeu et prend sa « revanche »[197],[note 3]. Bourg-Péronnas s'imposant 3-0 face à Colomiers et Strasbourg 2-0 face à Fréjus-Saint-Raphaël, l'écart sur le podium reste inchangé[198]. Marseille Consolat, vainqueur 3-1 d'Épinal, valide pour sa part mathématiquement son maintien sportif[199]. Amiens SC, « a priori démobilisé »[200] s'incline 1-0 face au Poiré tandis que le FC Chambly et l'US Boulogne se neutralisent, et qu'Istres bat Avranches dans un match sans enjeu.

La 32e journée consacre la première montée sportive en Ligue 2 : le Red Star, vainqueur d'Istres (4-0), est assuré de finir parmi les trois premiers[201]. Le Paris FC s'en rapproche en battant Consolat (3-1) et Bourg-Péronnas gagne logiquement 3-0 contre Épinal ce qui fait que pour le RC Strasbourg, malgré sa victoire « sur le fil » sur Amiens (2-1), « l’espoir de monter s’est un peu plus évaporé »[202]. Luçon, toujours cinquième, enchaîne sa cinquième victoire d'affilée en battant le Poiré. Colmar, vainqueur de Boulogne, assurent mathématiquement son maintien. Par contre, le nul entre CA Bastia et US Colomiers (1-1) « n’arrange personne ». Ainsi, ces deux équipes, ainsi que le FC Chambly, battu 3-1 à Dunkerque, sont contraints à la victoire lors de la journée suivante pour espérer se maintenir[203].

Journée 34
Rencontre Rés.
RC Strasbourg - US Colomiers 2-0
CA Bastia - Paris FC 0-0
FC Bourg-Péronnas - US Boulogne CO 2-0
Matchs joués le(s) 22 mai 2015

Maints chocs sont à l'affiche pour la 33e journée. Le Paris FC et le FC Bourg-Péronnas se neutralisent (1-1). Ainsi, non seulement ni l'un ni l'autre ne valident leur montée en L2, mais leur match nul permet au RC Strasbourg, qui a « réalisé l’impossible » en battant Luçon, invaincu depuis septembre (3-1), de revenir à un point du podium[204]. Pour sa part, le Red Star, vainqueur « abracadabrantesque » contre Fréjus alors que les Varois menaient 3-1 à la 90e minute (score final : 4-3)[205], s'assure le titre de champion de National[206]. Après sa « victoire surprise » face à Colomiers (1-0), le Poiré assure son maintien. Seuls le FC Chambly, défait à Colmar (2-0), l'US Colomiers, et le CA Bastia, pourtant vainqueur à Épinal (1-0)[207], sont encore en course pour le maintien[206].

Avant la dernière journée, ni le FCBP ni le Paris FC n'ont assuré leur promotion. Le suspense reste donc total quant au podium final[208]. La possibilité d'une montée in extremis du RC Strasbourg entraîne une ferveur inédite en National et une « frénésie [...] remarquable » autour de la rencontre opposant le club alsacien à l'US Colomiers[209]. Dans un stade comble dont l'ambiance « rappelait la grande époque du Racing »[210] et qui en fait le record absolu d'affluence pour cette division, les Alsaciens s'imposent 2-0 mais en vain : la victoire du FC Bourg-Péronnas sur Boulogne (2-0) et le nul du Paris FC face au CA Bastia (0-0) qualifient ces deux équipes pour la Ligue 2[211]. Le FC Chambly se maintient grâce à sa victoire 4-0 contre Istres[212]. Ainsi, ce sont l'US Colomiers et le CA Bastia qui sont sportivement relégués en CFA. Cette dernière journée est également riche en but : le Red Star finit par un nul 3-3 contre Amiens, Colmar bat Consolat 4-3 et remonte à la dixième place, le Poiré bat Épinal 3-0[213].

Classement général et résultats

Classement

Les équipes sont classées selon leur nombre de points, lesquels sont répartis comme suite : trois points pour une victoire, un point pour un match nul, zéro point pour une défaite et zéro point en cas de forfait. Pour départager les égalités, les critères suivants sont utilisés

  1. Faces-à-faces
  2. Différence de buts lors des faces-à-faces
  3. Différence de buts générale
  4. Nombre de buts marqués
  5. Fair-play
  6. Tirage au sort

Le classement du championnat de France de football National se calcule selon les mêmes méthodes que pour la Ligue 1 et et la Ligue 2. L'exception notable est à la différence de but : en outre, dans les championnats amateurs français, c'est la différence de but particulière qui prime en cas d'égalité de points au classement final.

Classement — mise à jour : 3 aout 2015
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Red Star FC 70 34 21 7 6 68 30 +38
2 Paris FC 66 34 19 9 6 50 28 +22
3 FC Bourg-Péronnas 66 34 20 6 8 57 25 +32
4 RC Strasbourg 65 34 19 8 7 50 29 +21
5 Luçon VF 58 34 15 13 6 40 25 +15
6 USL Dunkerque 52 34 14 10 10 38 31 +7
7 US Boulogne CO 50 34 13 11 10 49 39 +10
8 ÉFC Fréjus Saint-Raphaël 49 34 12 13 9 42 38 +4
9 SR Colmar 48 34 13 9 12 41 44 -3
10 US Avranches P 46 34 12 10 12 42 38 +4
11 Marseille Consolat P 43 34 12 7 15 41 55 -14
12 Amiens SC 41 34 10 11 13 45 48 -3
13 Le Poiré-sur-Vie VF [214] 41 34 10 11 13 36 44 -8
14 FC Chambly P 37 34 9 10 15 42 54 -12
15 CA Bastia R 34 34 6 16 12 34 42 -8
16 US Colomiers [215] 25 34 6 10 18 26 54 -28
17 FC Istres OP R [216] 22 34 4 10 20 27 61 -34
18 SAS Épinal P 15 34 2 9 23 30 73 -43
Promotions et relégations
Abréviations

Résultats

Le tableau suivant récapitule les résultats « aller » et « retour » du championnat :

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AMI AVR BAS BOU B-P CHA CLM CLO CON DUN EPI FSR IST LPV LUC PAR RED STR
Amiens SC 0-2 2-2 1-1 0-1 2-1 2-1 2-0 2-0 1-2 2-2 1-1 2-1 0-1 2-3 1-0 3-1 1-1
US Avranches 2-2 0-0 0-0 2-1 0-0 3-1 1-0 0-1 1-1 0-2 0-1 4-1 1-0 2-1 1-2 2-4 2-1
CA Bastia 0-0 1-1 3-2 2-2 1-1 0-0 3-0 4-0 0-0 1-1 1-1 1-3 2-2 1-0 0-0 2-3 1-0
US Boulogne 2-1 1-0 4-1 1-0 2-0 2-1 2-2 3-1 3-0 3-1 0-1 1-0 4-1 1-2 0-0 1-2 1-2
FC Bourg-Péronnas 2-0 2-0 1-0 1-0 3-0 1-2 2-0 2-0 1-1 3-0 4-0 1-1 1-1 0-1 0-1 2-1 3-0
FC Chambly 2-2 0-3 1-1 1-1 2-2 0-0 2-3 4-0 3-0 2-1 0-0 4-0 5-0 0-1 1-2 1-0 2-1
SR Colmar 1-1 0-3 2-1 3-2 0-2 2-0 1-2 3-2 0-1 2-1 1-1 1-0 2-3 0-1 0-1 0-0 3-3
US Colomiers 0-2 4-2 1-1 1-1 0-3 0-2 0-3 0-2 1-1 1-0 0-2 1-1 0-1 1-1 0-1 0-1 1-3
GS Consolat 3-1 2-0 2-1 2-2 0-3 1-0 3-4 3-0 0-2 1-1 2-0 2-1 0-2 1-1 1-2 0-0 1-1
USL Dunkerque 1-0 1-1 3-0 2-0 0-2 3-1 0-0 0-1 2-0 3-1 0-0 2-0 2-0 0-1 1-1 0-1 0-2
SA Épinal 2-3 0-2 0-1 0-2 3-4 3-2 1-2 0-0 1-3 1-3 1-1 1-1 0-2 0-0 0-4 2-4 2-2
EFC Fréjus Saint-Raphaël 2-0 2-2 3-1 2-2 0-1 3-0 1-3 1-2 0-2 1-1 4-1 1-0 2-1 0-0 1-1 3-4 0-2
FC Istres 1-1 2-1 1-1 1-1 1-2 2-3 0-2 1-0 1-1 1-2 2-2 2-0 0-0 0-0 2-3 0-5 0-1
Le Poiré-sur-Vie VF 0-2 1-1 1-0 1-1 2-2 1-1 0-0 2-2 1-2 4-2 3-0 2-2 2-0 0-2 1-3 0-3 1-0
Luçon VF 2-1 0-0 2-1 2-0 0-0 1-1 0-0 1-1 3-1 0-1 4-0 0-2 3-0 0-0 1-0 1-1 1-3
Paris FC 3-1 1-0 0-0 1-3 1-1 3-0 2-0 1-1 3-1 2-1 2-0 1-3 2-0 1-0 2-2 1-0 1-1
Red Star FC 3-3 2-1 2-0 2-0 2-1 8-0 2-0 3-1 1-1 1-0 3-0 0-0 4-0 0-0 2-1 2-1 1-2
RC Strasbourg 2-1 1-2 1-0 0-0 1-0 2-0 3-1 2-0 2-0 0-0 1-0 0-1 4-1 1-0 1-1 2-1 1-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Issue de la saison

Promotions et relégations

À l'issue de la saison, le Red Star Football Club est sacré champion de National et est promu en Ligue 2 2015-2016 en compagnie des équipes classées deuxième et troisième : le Paris Football Club et le Football Club Bourg-Péronnas[217]. Au bas du classement, le Cercle athlétique bastiais, l'Union sportive Colomiers football, le Football Club Istres Ouest Provence et le Stade athlétique spinalien sont relégués sportivement en CFA 2015-2016[218].

Toutefois, dès le , le Vendée Poiré-sur-Vie Football annonce la non-réinscription de son équipe première en National 2015-2016[219]. Les équipes dirigeantes du club annoncent un nouveau départ en CFA 2 pour privilégier le travail de formation[220] et libèrent ainsi une place en National. De ce fait, le CA Bastia, premier relégable, est repêché[221].

Le , on apprend que l'US Colomiers serait rétrogradée en CFA 2 pour raisons disciplinaires. Le club et son président ne confirment toutefois pas l'information et déclarent « les réseaux sociaux ont repris une information non officielle venant de la commission des contentieux de la FFF » tout en annonçant un appel en cas d'officialisation des sanctions[222]. Après confirmation de la décision de la FFF, l'US Colomiers fait effectivement appel[223]. Le , la Fédération intègre l'équipe columérine au groupe C de CFA[224] avant de valider d'autres sanctions trois jours plus tard[225].

Le SA Spinalien, bien que dernier au classement, est repêché le , soit la veille de l'annonce des calendriers pour la saison suivante, en raison de la rétrogradation administrative de l'Athlétic Club Arles-Avignon[226], l'US Colomiers ne pouvant plus être repêchée. Ainsi, pour la deuxième année consécutive, aucun club de National n'est relégué en CFA pour raisons uniquement sportives.

Récompenses

La Fédération française de football organise une remise de récompenses individuelles à l'issue de la saison. La cérémonie de remise des Trophées du National a lieu le . Pape Sané, attaquant du FC Bourg-Péronnas, est élu Meilleur joueur de l'édition 2014-2015. Le portier du Red Star Vincent Planté est élu Meilleur gardien et Frédéric Reculeau, coach du Luçon VF, reçoit la distinction de Meilleur entraîneur[227].

Le webmédia Foot-national.com organise également une élection du meilleur joueur de National. Cette récompense est informelle et n'a pas le caractère officiel de celle décernée par la FFF. Au coude-à-coude avec le défenseur du RC Strasbourg Ernest Seka et le milieu de l'US Boulogne CO Elohim Rolland[228], l'attaquant du Red Star Kévin Lefaix est élu meilleur joueur par les entraîneurs des équipes du championnat[229],[230].

Extra sportif

Le , la préfecture du Haut-Rhin menace d'annuler le derby Colmar - Strasbourg au Stadium pour des raisons de sécurité[231]. Finalement, un accord est trouvé entre les deux présidents et le lendemain, la préfecture annonce le maintien du derby[232]. Le , le derby Paris FC - Red Star est marqué par des incidents entre supporters, donnant notamment lieu à trente-six gardes-à-vue de supporters des deux camps. Quatre blessés et des dégâts matériels sont à déplorer[233].

Le , le match de la troisième journée entre Marseille Consolat et Bourg-Péronnas a été donné gagnant à l'équipe visiteuse sur tapis vert 0-3 car le club marseillais avait aligné en début le joueur Jérémy Bru alors que ce dernier était suspendu pour quatre matchs à la suite d'un carton rouge en fin de saison précédente. Le score initial était de 2-2[234].

À l'issue du match US Colomiers - Vendée Luçon Football du , le président luçonnais Michel Reculeau fait un malaise dans le tunnel menant aux vestiaires. Le match, marqué par plusieurs buts et cartons rouges en fin de rencontre, avait généré une atmosphère tendue et une cohue dans les travées du Stade Bertrand-Andrieux. Michel Reculeau écrit quelques jours plus tard un communiqué pour rassurer l'entourage du club sur son état de santé et remercier « ceux qui [lui] ont témoigné leur sympathie »[235].

Le , l'US Colomiers écope d'un point de pénalité relatif au match disputé face au Cercle athlétique bastiais le [236].

Peu après la fin du match opposant le FC Chambly au FC Istres, Mohamed Dridi, un dirigeant du club istréen, mécontent de la défaite 4-0 de son club et de la relégation en CFA, frappe violemment à la mâchoire l'entraîneur Bruno Savry. Ce dernier, qui souffre de « sérieuses blessures », porte plainte le [237].

La FFF a accordé 3 points supplémentaires aux SR Colmar pour un match gagné sur tapis vert contre l'US Colomiers[238].

Statistiques

Leader par journée

La frise suivante montre l'évolution des équipes ayant successivement occupé la première place :

Red Star Football ClubParis Football ClubRacing Club de StrasbourgParis Football ClubSports réunis ColmarFootball Club de Chambly ThelleAmiens SC

Classement des buteurs

Le tableau suivant liste les joueurs selon le classement des buteurs pour la saison 2014-2015 de National.

Rang Buteur Club Buts
Note 1
Pen.
Note 2
Ratio
Note 3
1 Drapeau : France Kévin Lefaix
Drapeau : Sénégal Pape Sané
Red Star FC
FC Bourg-Péronnas
21 0
7
0,70
0,66
3 Drapeau : Sénégal Oumar Pouye Amiens SC 16 3 0,48
4 Drapeau : France Vincent Créhin US Avranches 14 5 0,44
Mis à jour au 22 mai 2015[239].


1 : Nombre de buts inscrits incluant le nombre de pénaltys
2 : Nombre de pénaltys
3 : Ratio (buts inscrits/matchs joués)

Évolution du classement

Le tableau suivant récapitule le classement journée par journée en tenant compte des matchs en retard et des pénalités.

Classement journée par journée
Club \ Journée 1[240] 2[241] 3[242] 4[243] 5[244] 6[245] 7[246] 8[247] 9[248] 10[249] 11[250] 12[251] 13[252] 14[253] 15[254] 16[255] 17[256] 18[257] 19[258] 20[259] 21[260] 22[261] 23[262] 24[263] 25[264] 26[265] 27[266] 28[267] 29[268] 30[269] 31[270] 32[271] 33[272] 34[273] Promu Relégable
Amiens 1 10 9 11 6 10 8 9 11 11 10 8 10 11 7 8 8 11 12 10 11 11 10 10 9 9 9 10 10 10 10 10 11 11 1
US Avranches MSM 12 6 3 9 8 4 5 5 10 5 4 2 4 2 2 5 5 5 5 6 8 6 9 9 10 10 10 9 9 9 11 11 9 9 4
CA Bastia 9 5 7 5 11 11 11 11 13 15 15 14 15 14 13 13 13 14 14 15 15 14 15 14 14 15 16 16 16 16 15 16 16 15 14
US Boulogne CO 6 11 8 6 4 6 2 4 8 7 8 10 7 5 4 3 4 2 4 4 4 5 5 5 6 5 7 7 6 6 6 8 7 7 3
FC Bourg-Péronnas 15 15 12 15 12 13 12 13 7 6 6 5 2 6 5 4 3 4 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 3 3 3 3 3 3 15 3
FC Chambly 5 1 5 8 9 7 9 6 3 3 5 7 9 8 9 6 6 7 9 11 10 10 11 11 12 13 12 12 12 13 14 14 14 14 3
SR Colmar 4 3 1 1 2 3 4 3 2 2 3 3 5 3 6 7 7 9 10 12 12 12 13 13 11 12 13 13 13 12 12 12 10 10 11
US Colomiers 16 16 16 14 15 15 14 15 15 14 13 13 13 13 14 14 14 13 13 13 14 15 16 16 15 14 14 15 15 15 16 15 15 16 19
GS Consolat 14 18 18 17 17 18 17 17 18 17 17 17 17 15 15 15 16 15 16 16 13 13 12 12 13 11 11 11 11 11 9 9 12 13 19
Dunkerque 8 4 2 10 1 1 1 2 6 10 7 6 6 9 10 10 11 6 8 9 6 9 8 7 5 6 4 6 8 8 8 6 6 6 5
Épinal 18 17 17 18 18 17 18 18 17 18 18 18 18 18 18 18 18 18 17 17 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 34
ÉS Fréjus Saint-Raphaël 7 14 6 7 3 5 6 7 4 8 9 11 11 10 11 11 9 10 6 7 7 7 6 6 7 7 8 8 7 7 7 7 8 8 1
FC Istres OP 13 8 13 12 14 16 16 16 16 16 16 16 16 17 17 17 17 17 18 18 17 17 17 17 17 17 17 17 17 17 17 17 17 17 29
Luçon VF 10 13 15 16 16 12 13 12 14 13 12 12 12 12 12 12 12 12 11 8 9 8 7 8 8 8 6 5 5 5 5 5 5 5 2 3
Paris FC 11 7 11 3 7 9 7 8 1 1 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 2 2 2 2 2 2 25
Poiré-sur-Vie VF 3 9 14 13 13 14 14 13 12 12 14 15 14 16 16 16 15 16 15 14 16 16 14 15 16 16 15 14 14 14 13 13 13 12 1 14
Red Star FC 17 12 10 2 10 8 10 10 9 4 1 4 3 4 3 2 2 3 3 2 2 3 3 3 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 23 1
RC Strasbourg 2 2 4 4 5 2 3 1 5 9 11 9 8 7 8 9 10 8 7 5 5 4 4 4 4 4 5 4 4 4 4 4 4 4 8

Trophées du National

Pour cette première édition des trophées du National, la Fédération Française de Football (FFF) a décerné plusieurs distinctions individuelles à l'issue du vote de l'ensemble des entraineurs et des capitaines des dix-huit équipes participantes au championnat du National[274].

Aspects socio-économiques

Éléments économiques et financiers

La saison précédente, le prix moyen d'un billet de National est de 6,70  pour des recettes totales d'environ 2,9 millions[275].

Le budget moyen des clubs de National s'élève cette saison à environ 2,5 millions d'euros[275]. Amiens (7,1 millions d'euros), Strasbourg (4,8 millions d'euros) et Boulogne-sur-Mer (4,6 millions d'euros) ont les trois plus gros budgets. À l'opposé, Avranches (1,2 million d'euros), Chambly (1,1 million d'euros) et Marseille Consolat (0,8 million d'euros) disposent des budgets les plus restreints[4]. Le FC Istres souhaite conserver un budget relativement similaire à celui de la saison précédente, en Ligue 2[276] mais sa situation financière en fin de saison entraîne son exclusion des championnats nationaux par la DNCG[277].

Avec un budget maintenu à 3 millions d'euros, l'ÉFC Fréjus Saint-Raphaël n'est plus que le cinquième club de National en termes de finances[278].

Avec la montée en National, le Groupe sportif Consolat voit son budget augmenté à hauteur de 300 000 à 800 000 [279]. Le budget du FC Chambly est pour sa part quasiment doublé, et passe pour la première fois la barre du million d'euros[280]. Le SAS Épinal garde un budget faible, à environ un 1,5 million d'euros[281].

Les subventions et recettes de sponsoring représentent une part importante du budget des clubs. Par exemple, le budget du SAS Épinal est notamment composé de 400 000 euros de subventions directes, de 100 000 euros de mise à disposition d'éducateurs, et de 400 000 euros de sponsoring[282]. Les SR Colmar comptent sur un fort soutien des collectivités locales, comme la région Alsace, le Département du Haut-Rhin et la ville de Colmar[283]. En octobre 2014, la mairie de Marseille vote une subvention de 80 000  accordée au GS Consolat[284].

Couverture médiatique

Depuis 2013, certains matchs de National sont diffusés par la chaîne câble/satellite Ma Chaîne Sport (MCS)[285]. Cette saison, des multiplex sont organisés, par exemple lors de la dernière journée, où RC Strasbourg - US Colomiers, Paris FC - CA Bastia et FC Bourg-Péronnas - US Boulogne sont programmés en simultané[286]. Ces diffusions constituent des opportunités pour de nombreux clubs à la visibilité limitée : par exemple, la rencontre entre Vendée Luçon Football et Paris FC du est la première du club vendéen à être entièrement diffusé en direct à la télévision, exception faite des matchs de Coupe de France[287]. En règle générale, Nicolas Vilas et Helder Esteves commentent les matchs sur MCS[288].

Le webmédia Foot-national.com, qui publie régulièrement des mises à jour sur le championnat National, diffuse occasionnellement des matchs en streaming sur son site web[289]. Le site web propose également un service de matchs en direct avec évolution instantanée des scores et des classements.

Les journaux régionaux accordent une place importante aux clubs de National dans leurs pages. C'est le cas notamment des Dernières Nouvelles d'Alsace pour le RC Strasbourg et les SR Colmar, d'Ouest-France pour le Vendée Luçon Football et le Vendée Poiré-sur-Vie Football, du Parisien pour le Red Star Football Club et le Paris FC, du Courrier Picard pour le FC Chambly, de La Voix du Nord pour l'US Boulogne CO et l'USL Dunkerqueetc.

Enfin, la radio France Bleu couvre le National grâce à ses antennes régionales partout en France. Par exemple, France Bleu Picardie retransmet en direct tous les matchs de l'Amiens Sporting Club Football et encourage le club sur les réseaux sociaux avec le hashtag #AllezAmiens[290]. Le , à l'issue de la saison, France Bleu Alsace organise une émission spéciale de 26 minutes sur le Racing Club de Strasbourg[291].

Stades et affluences

Stades utilisés

Le stade de la Meinau, plus grande enceinte du championnat, accueille la rencontre Strasbourg-Colomiers, record absolu d'affluence de National, le 28 mai 2015.

Cinq stades ont une capacité effective de dix mille places ou plus : le Stade de la Meinau à Strasbourg, le Stade Charléty à Paris, le Stade Parsemain à Fos-sur-Mer, le Stade de la Libération à Boulogne-sur-Mer et le Stade de la Licorne à Amiens. Le FC Chambly possède la plus petite enceinte avec le Stade des Marais qui contient mille places[4]. La montée d'un club en Ligue 2 lui procure le statut professionnel et il doit alors répondre à des règles qu'il n'avait pas à appliquer en National. Le stade est l'une de ces normes et « il est recommandé que les stades disposent d'au moins 12 000 places dont 8 000 places assises »[292]. Les cinq infrastructures citées précédemment sont les seules de National à pouvoir prétendre aux normes de Ligue 2[275].

Le stade Bauer à Saint-Ouen où joue le Red Star a une capacité réduite par rapport à sa capacité réelle. Il dispose de dix mille places mais sa capacité opérationnelle est portée à trois mille spectateurs pour des raisons de sécurité car l'enceinte centenaire est vétuste[293]. Avec la montée sportive du Red Star en deuxième division, le club doit trouver un stade répondant aux normes. Les hypothèses avancées sont le stade Michel-Hidalgo à Saint-Gratien, le Stade Jean-Bouin à Paris ou le Stade de France à Saint-Denis[294].

Pour les deux autres promus en Ligue 2, le Paris FC est le résidant d'un stade aux normes (Stade Charléty)[295] et Bourg-Péronnas quitte son stade municipal de Péronnas pour aller jouer au stade Jean-Laville à Gueugnon dans un premier temps puis au stade Marcel-Verchère à Bourg-en-Bresse une fois les travaux de mise aux normes de ce dernier terminés[296].

Le stade de la Licorne est utilisé conjointement par l'Amiens SC, le club résident, et par le RC Lens. Lens, qui est pensionnaire de Ligue 1, se délocalise à Amiens en raison des travaux de rénovation de son stade en vue de l'Euro 2016. Le club nordiste y joue seize matchs[297].

Affluences moyennes par club

L'affluence moyenne des matchs est de 1 972 spectateurs par match[298]. Seuls trois clubs sont au-dessus de cette moyenne : le RC Strasbourg avec 12 884 spectateurs par match, soit plus de deux fois plus que le deuxième, l'Amiens SC, avec 4 971 spectateurs par match, soit plus de deux fois plus que le troisième, US Boulogne, avec 2 094 spectateurs par match. La moyenne de spectateurs est nettement augmentée par les affluences des clubs strasbourgeois et amiénois. À l'inverse, six clubs ne dépassent pas les 1 000 spectateurs par match, dont le CA bastiais, l'un des deux clubs professionnel du championnat, avec seulement 369 spectateurs par match[298].

Le Paris FC, avec une affluence moyenne de 1 026 spectateurs par match à domicile, double ses affluences par rapport à l'année précédente. Au contraire, le CA Bastia et le FC Istres, relégués de Ligue 2, voient leurs affluences moyennes fondre respectivement de 73,8 % et 52,8 %[299].

Classement des affluences moyennes par club[298]
Rang Club Moyenne
1 RC Strasbourg 12 884
2 Amiens SC 4 971
3 US Boulogne 2 094
4 Red Star FC 1 795
5 SR Colmar 1 794
6 FC Bourg-Péronnas 1 623
7 Poiré-sur-Vie Football 1 607
8 US Avranches 1 114
9 USL Dunkerque 1 100
10 FC Istres 1 100
11 Luçon Football 1 026
12 Paris FC 1 026
13 EFC Fréjus Saint-Raphaël 946
14 FC Chambly Thelle 719
15 US Colomiers 518
16 GS Consolat 485
17 CA bastiais 369
18 SA spinalien 324

Meilleures affluences de la saison

Le Racing Club de Strasbourg, déjà détenteur du record d'affluence en CFA 2 et en CFA, bat à deux reprises le record d'affluence de National, dont il était également déjà détenteur.

En outre, le record de 20 403 spectateurs, atteint par le RC Strasbourg le lors du derby contre les Sports réunis Colmar[300] est battu lors de la même affiche, le , et est élevé à 25 096[301]. Enfin, lors de la dernière journée de championnat le , le club établi un nouveau record d'affluence pour cette division avec 27 820 spectateurs présents lors du match contre l'Union sportive Colomiers[302].

Aucun autre club ne parvient à rassembler plus de 10 000 spectateurs pour une rencontre. La meilleure affluence d'Amiens SC, deuxième affluence moyenne du championnat, n'est que de 5 996 spectateurs, lors du match contre l'US Boulogne CO[303].

Affluences journée par journée

En tout, environs 610 028 places sont vendues en 34 journées, ce qui fait une moyenne de 17 942 spectateurs par journée et 1 972 par match. On note que les journées où le RC Strasbourg joue à domicile, au Stade de la Meinau, les totaux d'affluences sont nettement plus élevés, ceci en raison des affluences en moyenne cinq à six fois supérieures à la normale du championnat enregistrées par l'ancien club professionnel.

Le graphique suivant représente le nombre de spectateurs (en milliers) lors de chaque journée[note 4] :

Parcours en coupes nationales

Coupe de France

Les dix-huit clubs de National ont l'obligation de participer à la Coupe de France 2014-2015 et ils sont exempts des quatre premiers tour. Ils débutent donc la compétition au cinquième tour. Une équipe devrait jouer dix matchs pour gagner la Coupe : cinquième, sixième, septième et huitième tour, trente-deuxièmes de finale, seizièmes de finale, huitièmes de finale, quarts de finale, demi-finales et finale[304].

L'US Boulogne est le club qui va le plus loin dans la compétition en atteignant les quarts de finale[305]. Il perd à domicile 3-4 aux tirs au but contre l'AS Saint-Étienne. Le match s'était conclu sur un score de 1-1 après prolongation[306].

Certaines équipes ont réussi à battre des clubs de divisions supérieures. Cette hypothèse ne peut arriver qu'à partir du septième tour avec l'entrée en lice des formations de Ligue 2[304]. Au huitième tour, Boulogne-sur-Mer, Épinal et Strasbourg ont respectivement gagné contre Le Havre, Clermont-Ferrand et Sochaux qui évoluent en deuxième division[307]. En trente-deuxièmes de finale, Avranches élimine Lorient, club de Ligue 1, le Red Star bat l'AC Arles-Avignon (Ligue 2) et Marseille Consolat bat l'AC Ajaccio (Ligue 2)[308].

Le tableau suivant montre le nombre de clubs de National en lice par tour :

Nombre d'engagés par tour.
Divisions / Manches 5e tour
6e tour
7e tour
8e tour
32es de finale 16es de finale Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
Clubs de National engagés 18 17 15 (176) 13 (88) 10 (64) 5 (32) 3 (16) 1 (8) aucune équipe

Légende : (2) : nombre de clubs engagés au total

Coupe de la Ligue

Le FC Istres et le CA Bastia sont les deux formations de National à participer à la Coupe de la Ligue 2014-2015 car la compétition est réservée aux clubs professionnels. Ils commencent au premier tour et ils auraient sept étapes à franchir pour gagner le trophée : premier et deuxième tours, seizièmes de finale, huitièmes de finale, quarts de finale, demi-finales et finale[309].

Les deux équipes sont éliminées par des clubs de deuxième division dès leur premier match. Le FC Istres perd 1-0 contre le Clermont Foot 63 à l’extérieur et le CA Bastia perd à domicile 1-2 après prolongation contre l'US Créteil-Lusitanos[310].

Notes et références

Notes

  1. a et b Aucun club de National ne participant après ce tour, les tours suivants ne sont pas indiqués.
  2. La phase « aller » s'achevant officiellement après la 17e journée, ce classement ne correspond pas officiellement à celui de la mi-saison.
  3. Le CA Bastia est alors le dernier club à avoir battu le Vendée Luçon Football, le
  4. Les matchs Avranches-Amiens (J17), Chambly-Epinal (J27) et Bourg-Péronnas-Epinal (J32) ne sont pas pris en compte.

Références

  1. Ludovic Bruneau, « LES GROUPES CONNUS ! », sur fff.fr, (consulté le 5 juin 2015)
  2. « Paris Football Club », sur www.footballenfrance.fr (consulté le 16 juin 2015)
  3. « Etoile Sportive Fréjussienne », sur www.footballenfrance.fr (consulté le 16 juin 2015)
  4. a, b, c et d « Guide saison 2014-2015 », Le Foot Magazine, no 105H,‎ , p. 96 à 124 (National)
  5. « Bilan des clubs en Ligue 1 », sur www.lfp.fr, (consulté le 16 juin 2015)
  6. Erwann Penland, « Colmar : Damien Ott remercié, un nouveau coach nommé (off) », sur foot-national.com,
  7. Licia, « Amiens : Samuel Michel remercié, le nouveau coach connu », sur foot-national.com,
  8. Erwann Penland, « Colomiers : Dominique Veilex démissionne (off) », sur foot-national.com,
  9. Licia, « Epinal : Fabien Tissot remplacé », sur foot-national.com,
  10. « SEGUIN : "SANS TREMBLER !" », sur actufoot13.com,
  11. Alexandre Chochois, « Source : Marseille-Consolat : un tandem Usaï-Chelle sur le banc (off.) », sur foot-national.com,
  12. Philippe Würsten, « Olivier Blondel, le dernier rempart tant attendu ? », sur showfoot.fr, (consulté le 30 août 2014)
  13. Fabien Rouschop, « SR COLMAR - CA BASTIA 2-1 », sur lalsace.fr, (consulté le 30 mai 2015)
  14. Hubert Himbourg, « Les SR Colmar rentrent bredouilles d'Amiens (2-1) », sur lalsace.fr, (consulté le 30 mai 2015)
  15. Inès Tayeb, « Foot : Amiens SC - Red Star, c'est l'affiche du premier jour de championnat national », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 1er juin 2015)
  16. Fr. N., « Attendu comme le messie », sur dna.fr, (consulté le 28 juillet 2014)
  17. Amaury Prieur, « SR Colmar : « la Ligue 2 dans les trois ans » », sur dna.fr, (consulté le 30 mai 2015)
  18. Clément Michel, « Présentation National 2014/2015 : Chambly (1/18) », sur foot-national.com, (consulté le 30 juillet 2014)
  19. G-D., « LE BILAN DE LA SAISON : LA SATISFACTION DU TRAVAIL ACCOMPLI », sur marseille-consolat.com (consulté le 1er juin 2015)
  20. Alexis Texier, « LUÇON - DOSSIER : TOUT SAVOIR SUR LE VENDÉE LUÇON FOOTBALL AU MERCATO ! », sur sudvendeeinfo.tv, (consulté le 27 mai 2015)
  21. S.M; avec AFP, « Le FC Bourg-Peronnas en Ligue 2 : les Burgiens exultent ! », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 1er juin 2015)
  22. « Dominique Veilex : «On vise un maintien… tranquille» », sur ladepeche.fr, (consulté le 1er juin 2015)
  23. Céline Rudz, « Football : l’USBCO de retour sur les terrains… en attendant d’être fixée sur son avenir », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 23 août 2015)
  24. Bastien Lhéritier, « LES CALENDRIERS DÉVOILÉS ! », sur fff.fr, (consulté le 6 juin 2015)
  25. Fédération française de football, « Calendriers par journée », sur fff.fr, (consulté le 6 juin 2015)
  26. a et b FFF 2014, p. 7
  27. Erwann Penland, « Réforme des championnats amateurs : Qui monte, qui descend ? », sur foot-national.com, (consulté le 2 juin 2015)
  28. a et b FFF 2014, p. 3
  29. a et b FFF 2014, p. 4
  30. « Football. L'USJA Carquefou renonce au National », sur ouest-france.fr, 13 juin 2015 - consulté le = 21 juillet 2015
  31. « L'affaire Luzenac pour les Nuls », sur lefigaro.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  32. a et b Patrick Paumier, « L'US Orléans recalée par la DNCG pour sa montée en Ligue 2 [mis à jour] ! », sur larep.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  33. « L'US Orléans devant la DNCG le 2 juillet », sur larep.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  34. « Orléans jouera bien en L2 », sur lequipe.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  35. Rédaction avec AFP, « Valenciennes rétrogradé en National », sur lequipe.fr, (consulté le 13 juin 2015)
  36. « Valenciennes maintenu en Ligue 2 », sur lequipe.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  37. « Luzenac entrevoit la Ligue 2 », sur https://www.lequipe.fr/, (consulté le 1er août 2014)
  38. « La justice aussi contre Luzenac », sur L'Equipe,
  39. « Luzenac demande à être réintégré en National », sur L'Equipe,
  40. « Clap de fin pour Luzenac », sur France Football,
  41. Clément Michel, « Matchs amicaux : Les résultats du 19 juillet », sur foot-national.com, (consulté le 13 juin 2015)
  42. Aboubakry N’diaye, « Football – Amical : le FC Mantois domine le Red Star », sur mantes-actu.net, (consulté le 13 juin 2015)
  43. Olivier Arnal, « Le Racing vraiment pas rassurant », sur lalsace.fr, (consulté le 14 juin 2015)
  44. « Caen s'impose contre Chambly », sur lefigaro.fr, (consulté le 29 juillet 2015)
  45. Jérôme Bouchacourt, « Les résultats des matchs amicaux du mercredi 30 juillet », sur footamateur.fr, (consulté le 13 juin 2015)
  46. « Football - En amical, l'AC Ajaccio bat le CA Bastia (2-1) », sur alta-frequenza.com, (consulté le 13 juin 2015)
  47. « L’AJA conclut sa préparation estivale par un succès face au Red Star », sur lyonne.fr, (consulté le 13 juin 2015)
  48. Jérôme Bouchacourt, « National. Le Poiré-sur-Vie continue sa préparation à Saint-Brévin », sur footamateur.fr, (consulté le 13 juin 2015)
  49. Steve Beretta, « Colomiers – Strasbourg : Match interrompu », sur totalsportlive.com, (consulté le 9 août 2014)
  50. « Strasbourg s'impose à Colomiers », sur lalsace.fr, (consulté le 9 août 2014)
  51. « FOOT, NATIONAL: Le Red Star coule à Amiens, le Paris FC patine à domicile », sur leparisien.fr, (consulté le 9 août 2014)
  52. Erwann Penland, « National (J1) : Résultats et classement », sur foot-national.com, (consulté le 9 août 2014)
  53. É.M., « Chambly, l'épatant leader », sur leparisien.fr, (consulté le 21 août 2014)
  54. « Chambly Champagne ! », sur dna.fr, (consulté le 21 août 2014)
  55. gerovinho, « France/National-J2: Ogounbiyi marque, première victoire francilienne », sur bjfoot.com, (consulté le 21 août 2014)
  56. Erwann Penland, « National (J2) : Résultats et classement », sur foot-national.com, (consulté le 21 août 2014)
  57. Didier Lebrun, « Chambly prend une claque », sur leparisien.fr, (consulté le 23 août 2014)
  58. Fabien Rouschop, « Football : Colmar prend les commandes du National », sur lalsace.fr, (consulté le 23 août 2014)
  59. Kévin Briand, « Paris FC – RC Strasbourg : Présentation du match », sur parisfootballclub.com, (consulté le 23 août 2014)
  60. Steve Beretta, « Un point mérité », (consulté le 23 août 2014)
  61. Michaël Michée, « LES VENDÉENS CHUTENT DE NOUVEAU », sur atlantiquefootballclub.com, (consulté le 23 août 2014)
  62. Erwann Penland, « Colmar seul en tête, Boulogne et Fréjus cartonnent », sur foot-national.com, (consulté le 23 août 2014)
  63. Philippe Cadart, « Strasbourg-Boulogne : de là-haut, Mauricio a dû adorer la parade décisive de son pote... », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 30 août 2014)
  64. « Football. Avranches s'incline face au Paris FC », sur ouest-france.fr, (consulté le 30 août 2014)
  65. Erwann Penland, « Le Red Star et le Paris FC se placent avant la journée des derbys », sur foot-national.com, (consulté le 30 août 2014)
  66. « Foot - National : Istres accroché par Luçon », sur laprovence.com, (consulté le 30 août 2014)
  67. « Football (National) - Le CA Bastia étrille Marseille-Consolat (4-0) », sur alta-frequenza.com, (consulté le 30 août 2014)
  68. « Foot National - Bourg-Péronnas ramène un point de Chambly », sur voixdelain.fr, (consulté le 30 août 2014)
  69. Frédéric Sourice et Marc Demeure, « Foot - National : et Dunkerque offrit le ballon pour se faire battre… », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 30 août 2014)
  70. Hubert Himburg, « Les SR Colmar toujours invaincus », sur lalsace.fr, (consulté le 30 août 2014)
  71. « Football : Colmar-Strasbourg, 3-3 à l'issue d'un match intense », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 14 septembre 2014)
  72. Raphaël Nappey, « FOOTBALL En dix minutes, le derby Amiens - Chambly a basculé », sur courrier-picard.fr, (consulté le 14 septembre 2014)
  73. « (J5) : Paris FC-Red Star (1-0) », (consulté en 14 septembre 2014 site = lesechos.fr)
  74. « Marseille Consolat - Le Poiré-sur-Vie : (0-2), National - 5e journée », sur lequipe.fr, (consulté le 14 septembre 2014)
  75. Laurent Prieto, « Superbe victoire de l’Etoile à Luçon (2 à 0) », sur efc-frejus-saintraphael.com, (consulté le 14 septembre 2014)
  76. F.V., « Foot - National : Dunkerque repart de l’avant », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 14 septembre 2014)
  77. Philippe Cadart, « L’US Boulogne peut dire merci à Bègue, son diablotin malin », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 14 septembre 2014)
  78. Hubert Himbourg, « Sévère défaite (3-1) des SR Colmar à Avranches », sur lalsace.fr, (consulté le 16 septembre 2014)
  79. a et b Fr. N., « Déblocages de compteurs », sur dna.fr, (consulté le 16 septembre 2014)
  80. « Foot - National : Boulogne malheureux face au Red Star », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 16 septembre 2014)
  81. Michael Schaeffer, « Strasbourg - Marseille Consolat: la patience est une vertu », sur spacefoot.com, (consulté le 16 septembre 2014)
  82. Clément Michel, « National : Colmar – Red Star, à qui le podium ? », sur foot-national.com, (consulté le 18 septembre 2014)
  83. « Marseille Consolat - Avranches 2-0 », sur lequipe.fr (consulté le 17 février 2015)
  84. « [VIDÉO] CONSOLAT, PREMIÈRE ! [MAJ] », sur actufoot13.com (consulté le 17 février 2015)
  85. « Bourg-Péronnas - RCS 3-0 », sur racingstub.com (consulté le 17 février 2015)
  86. Kévin Briand, « Paris FC – FC Istres : Le Paris FC toujours invaincu (2-0) », sur parisfootballclub.com, (consulté le 1er juin 2015)
  87. « Chambly - Le Poiré-sur-Vie : (5-0), National - 8e journée », sur lequipe.fr, (consulté le 1er juin 2015)
  88. Sebastien Serrano, Laurent Prieto, « NATIONAL (8e journée) : Étoile – Paris FC (1-1) », sur efc-frejus-saintraphael.com, (consulté le 2 juin 2015)
  89. a et b boto, « National 8e journée : Paris FC leader, Strasbourg réalise la bonne opération », sur meneurdejeu.com, (consulté le 2 juin 2015)
  90. J-T.W, « Les SR Colmar rapportent un nul de Dunkerque (0-0) », sur dna.fr, (consulté le 2 juin 2015)
  91. « Foot : un but opportuniste et une victoire pour les SR Colmar », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 2 juin 2015)
  92. a et b « Foot, National : le Paris FC fait le trou, le Red Star tombe de haut », sur leparisien.fr, (consulté le 2 juin 2015)
  93. Gaël Bernolin, « Foot National - La victoire au finish du FCBP devant le Red Star », sur voixdelain.fr, (consulté le 5 juin 2015)
  94. LQ, « Football National : Avranches décroche le nul à Bastia », sur https://france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 5 juin 2015)
  95. a, b et c Aurélien Durand, « J9 : La bonne opération pour le Paris FC », sur fff.fr, (consulté le 5 juin 2015)
  96. a et b Aurélien Durand, « J10 : Luçon fait chuter le leader », sur fff.fr, (consulté le 5 juin 2015)
  97. Philippe Corbin, « 10e journée / Etoile FC – Colmar : 1-3 », sur efc-frejus-saintraphael.com, (consulté le 5 juin 2015)
  98. « 10e journée de National : défaite du Racing, victoire de Colmar », sur france3-regions.francetvinfo.fr/, (consulté le 5 juin 2015)
  99. a, b et c Philippe Descottes, « National : Analyse de la 11ème journée », sur parisfootballclub.com, (consulté le 7 juin 2015)
  100. « Foot, National. Le Paris FC ralentit, le Red Star cartonne », sur leparisien.fr, (consulté le 7 juin 2015)
  101. Barbara Schuster, « Les maux bleus », sur dna.fr, (consulté le 7 juin 2015)
  102. « National. Luçon enchaîne, Avranches contraint au nul, Le Poiré s'incline », sur ouest-france.fr, (consulté le 7 juin 2015)
  103. « CA Bastia vs USL Dunkerque », sur usldunkerque.com, (consulté le 7 juin 2015)
  104. « FOOT, NATIONAL: Le Paris FC cartonne à Epinal », (consulté le 7 juin 2015)
  105. a, b et c Aurélien Durand, « J12 : Le Paris FC et Avranches brillent, Strasbourg se relance », sur fff.fr, (consulté le 8 juin 2015)
  106. « Red Star – Racing », (consulté le 7 juin 2015)
  107. Philippe Corbin, « NATIONAL (12e journée) : l’Étoile cède encore à domicile (0-1) », sur efc-frejus-saintraphael.com, (consulté le 8 juin 2015)
  108. Socrates, « National (vidéo) - COLOMIERS cale encore contre BOULOGNE », sur footpy.fr, (consulté le 8 juin 2015)
  109. M. Jules, « Focus sur le choc de la 13e journée de National : Avranches / Red Star », sur beinsports.fr, (consulté le 10 juin 2015)
  110. « Foot, National. Le Paris FC et le Red Star s'éclatent », sur leparisien.fr, (consulté le 10 juin 2015)
  111. « Chambly rentre dans le rang », sur leparisien.fr, (consulté le 11 juin 2015)
  112. a, b et c Aurélien Durand, « J13 : BOURG-PÉRONNAS DAUPHIN DU PFC », sur fff.fr, (consulté le 11 juin 2015)
  113. Fr. N., « Pas plus avancé », sur dna.fr, (consulté le 10 juin 2015)
  114. Fabien Rouschop, « Les SR Colmar battus 2-1 par Colomiers », sur lalsace.fr, (consulté le 10 juin 2015)
  115. « FOOT, NATIONAL: Le Paris FC et le Red Star tombent », sur leparisien.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  116. « Foot National - Bourg-Péronnas s'incline à Luçon », sur voixdelain.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  117. Jorge Aibar, « Colomiers dans ses travers », sur ladepeche.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  118. a et b « (J14) : Avranches repris sur le fil », sur football365.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  119. Stéphane Godin, « Racing Strasbourg vainqueur à Istres (0-1) », sur lalsace.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  120. J-T.W, « Colmar s'impose à Epinal (1-2) », sur dna.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  121. Fabien Rouschop, « Les SR Colmar s'inclinent face au Paris FC (0-1) », sur lalsace.fr, (consulté le 16 juin 2015)
  122. a et b « (J15) : Le Paris FC en patron, les poursuivants dans le tempo », sur football365.fr, (consulté le 16 juin 2015)
  123. a et b Aurélien Durand, « J15 : Avranches et Bourg-Péronnas suivent le rythme du PFC », sur fff.fr, (consulté le 16 juin 2015)
  124. J-T.W, « La grimace alsacienne », sur dna.fr, (consulté le 16 juin 2015)
  125. a, b et c Philippe Descottes, « National : Analyse de la 16e journée », sur parisfootballclub.com, (consulté le 17 juin 2015)
  126. « Le FC Bourg-Péronnas, deuxième du championnat National ! », sur leprogres.fr, (consulté le 17 juin 2015)
  127. « FOOT, NATIONAL: La bonne affaire pour le Red Star, le Paris FC tranquille », sur leparisien.fr, (consulté le 17 juin 2015)
  128. Hubert Himburg, « Colmar cède à Boulogne-sur-Mer (2-1) », sur lalsace.fr, (consulté le 17 juin 2015)
  129. Alex Texier, « FOOT : LES COACHS SE LIVRENT APRÈS LUÇON / LE POIRÉ SUR VIE », sur sudvendeeinfo.tv, (consulté le 17 juin 2015)
  130. Jennifer Alberts, « Football: Samuel Michel joue son poste d'entraîneur sur le match de l'Amiens SC contre Strasbourg », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 17 juin 2015)
  131. « Foot, le Paris FC champion d'automne ! », sur leparisien.fr, (consulté le 17 juin 2015)
  132. Rédaction Football365, « (J17) : Le Red Star n'en profite pas », sur football365.fr, (consulté le 18 juin 2015)
  133. a et b Rédaction Football365, « (J18) : Le Paris FC s'envole », sur football365.fr, (consulté le 19 juin 2015)
  134. Floréal Hernandez, « Football: Face à Epinal, Le Racing a joué aux montagnes russes avec les émotions de ses supporters », sur 20minutes.fr, (consulté le 19 juin 2015)
  135. Jean-Christophe Dupuis-Remond, « Coupe de France : Avranches - FC Metz, défaite interdite », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 19 juin 2015)
  136. « Fréjus St.Raphaël-Istres : La mauvaise série continue... », sur fcistres.com, (consulté le 20 juin 2015)
  137. Raphaël Nappey, « FOOTBALL Chambly piégé à son tour à Marseille », sur courrier-picard.fr, (consulté le 20 juin 2015)
  138. Pierre LG., « Paris domine le National », sur footballsupps.com, (consulté le 19 juin 2015)
  139. « FOOTBALL - NATIONAL. Bourg-Péronnas réussit le coup parfait », sur leprogres.fr, (consulté le 16 février 2015)
  140. Aurélien Durand, « Boulogne sur le podium, Le Poiré sur Vie se relance », sur fff.fr, (consulté le 20 juin 2015)
  141. Rachel Touazi, « FOOTBALL (National) Avranches - Amiens SC encore reporté », sur courrier-picard.fr, (consulté le 19 juin 2015)
  142. Erwann Penland, « Matchs reportés : Le point sur le week-end », (consulté le 31 janvier 2015)
  143. Fabien Rouschop, « Le Racing s'offre le leader (2-1) », sur lalsace.fr, (consulté le 20 juin 2015)
  144. a, b et c Maxime Eyrignoux, « RETOUR SUR LES MATCHES DE VENDREDI », sur redstar.fr, (consulté le 20 juin 2015)
  145. Alexis Texier, « LUÇON : LE VLF S'OFFRE UNE VICTOIRE IMPORTANTE À DUNKERQUE », sur sudvendeeinfo.tv, (consulté le 20 juin 2015)
  146. « VSPVF - USBCO : Un nul "rageant" », sur lepoiresurvie-vendee-football.com, (consulté le 20 juin 2015)
  147. Rédaction Football365, « (J20) : Le Paris FC s'envole un peu plus », sur football365.fr, (consulté le 20 juin 2015)
  148. « Les SR Colmar s'inclinent face au Poiré-sur-Vie et s'enfoncent dans la crise (2-3) », sur dna.fr, (consulté le 20 juin 2015)
  149. a, b et c Aurélien Durand, « Le Poiré sur Vie sort de la zone rouge », sur fff.fr, (consulté le 21 juin 2015)
  150. « Succès logique du VLF », sur vendeeluconfoot.fr, (consulté le 21 juin 2015)
  151. Danièle Léonard, « Le RC Strasbourg-Alsace remporte le derby face aux SR Colmar (3-1) dans une Meinau comble », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 23 février 2015)
  152. Kévin Briand, « Red Star – Paris FC : Défaite à Bauer (2-1) », (consulté le 16 février 2015)
  153. Alain Beyaert, « Foot (National) - Dunkerque : un résultat parfait avant d’aller à Paris », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 23 février 2015)
  154. « Istres - Colomiers : enfin ! », sur fcistres.com, (consulté en 23 févruer 2015)
  155. a et b Philippe Cadart, « National : Paris continue, Avranches épate, Strasbourg est en embuscade », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 21 juin 2015)
  156. Gaël Bernolin, « Foot National - Le FCBP sous une bonne étoile », sur voixdelain.fr, (consulté le 21 juin 2015)
  157. « Foot, National : le Paris FC s'échappe en tête, le Red Star au repos », sur leparisien.fr, (consulté le 21 juin 2015)
  158. Fr. N., « L’ombre d’un doute », sur dna.fr, (consulté le 21 juin 2015)
  159. Erwann Penland, « Source : Le FCBP en pleine bourre, Fréjus et Strasbourg en embuscade », (consulté le 28 février 2015)
  160. Barbara Schuster, « La belle affaire », sur dna.fr, (consulté le 22 juin 2015)
  161. « National. Avranches s'incline, bonnes opérations pour Luçon et le Poiré », sur ouest-france.fr, (consulté le 22 juin 2015)
  162. a et b Aurélien Durand, « Le PFC toujours leader, Strasbourg se rapproche », sur fff.fr, (consulté le 22 juin 2015)
  163. a et b Philippe Descottes, « National : Analyse de la 23e journée », sur parisfootballclub.com, (consulté le 22 juin 2015)
  164. Barbara Schuster, « La fin des illusions ? », sur dna.fr, (consulté le 26 juin 2015)
  165. a, b et c « Foot, National: le Paris FC tombe de haut, le Red Star à la peine », sur leparisien.fr, (consulté le 26 juin 2015)
  166. Alexis Texier, « LUÇON RESTE SUR SA FAIM À COLOMIERS », sur sudvendeeinfo.tv, (consulté le 26 juin 2015)
  167. Amaury Prieur, « Les SR Colmar touchent le fond face à Dunkerque (0-1) », sur dna.fr, (consulté le 26 juin 2015)
  168. Rédaction Football365, « (J24) : Bourg-Péronnas se rapproche du Paris FC », sur sport365.fr, (consulté le 26 juin 2015)
  169. a et b Philippe Descottes, « National : Analyse de la 25ème journée », sur parisfootballclub.com, (consulté le 25 juin 2015)
  170. Isabelle Gonzalez, « Football: Bourg Péronnas échoue face au Red Star », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 27 juin 2015)
  171. Hubert Himbourg, « Les SR Colmar remportent le match à Istres (0-2) », sur lalsace.fr, (consulté le 27 juin 2015)
  172. a et b Floreal Hernandez, « Football: Le Racing perd gros sans jouer », sur 20minutes.fr, (consulté le 20 juin 2015)
  173. a et b « Foot, National : le Red Star inarrétable, le PFC n'avance plus », sur leparisien.fr, (consulté le 8 juillet 2015)
  174. « L’USLD toujours invaincue », sur usldunkerque.com, (consulté le 9 juillet 2015)
  175. Romain Brusc, « NATIONAL (26E JOURNÉE) FC BOURG-PÉRONNAS - USL DUNKERQUE : 1-1. Un moindre mal pour les Bressans », sur leprogres.fr, (consulté le 8 juillet 2015)
  176. a et b Mickael Guiho, « Foot, National : fin de série pour l'Amiens SC à Boulogne, Chambly chute à Strasbourg », sur france3-regions.francetvinfo.fr, 28 mars 2015 consulté le= 8 juillet 2015
  177. « Consolat – Istres : les Violets pas récompensés », sur fcistres.com, (consulté le 9 juillet 2015)
  178. « FOOTBALL. National : Bourg-Péronnas renverse Istres », sur leprogres.fr, (consulté le 18 juillet 2015)
  179. « Foot, National: le Paris FC se retrouve, le Red Star cale », sur leparisien.fr, (consulté le 18 juillet 2015)
  180. « Avranches – Racing : 2-1, une défaite malvenue... », sur dna.fr, (consulté le 18 juillet 2015)
  181. « Football (National) - Le CA Bastia sombre à Dunkerque (0-3) », (consulté le 18 juillet 2015)
  182. « (J27) : Les résultats », sur football365.fr, (consulté le 18 juillet 2015)
  183. Pierre Chatelus, « Les SR Colmar battus sur leur terrain par Luçon VF (0-1) », sur lalsace.fr, (consulté le 18 juillet 2015)
  184. a et b Philippe Descottes, « National : Analyse de la 28e journée », sur parisfootballclub.com, (consulté le 18 juillet 2015)
  185. B.W., « Colomiers entre deux eaux », sur ladepeche.fr, (consulté le 18 juillet 2015)
  186. « CA Bastia-Istres : trois buts et trois points ! », sur fcistres.com, (consulté le 18 juillet 2015)
  187. « (J24) : Le trio de tête ne cède rien », sur football365.fr, (consulté le 18 juillet 2015)
  188. a et b Erwann Penland, « Source : Le trio de tête ne lâche rien, Epinal relégué en CFA », sur foot-national.com, (consulté le 18 juillet 2015)
  189. Amaury Prieur, « Colomiers – SR Colmar : 0-2 », (consulté le 18 juillet 2015)
  190. NT avec Emilie Montcho, « Football National : Chambly écrasé 8 - 0 par le Red Star », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  191. « Foot, National: le Paris FC perd du terrain », sur leparisien.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  192. a et b Stéphane Godin, « Le Racing Strasbourg écrase Istres 4-1 », sur lalsace.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  193. a, b, c et d Erwann Penland, « Luçon relance la course au podium, Istres en CFA », sur foot-national.com, (consulté le 19 juillet 2015)
  194. Amaury Prieur, « Les SR Colmar s'imposent face à Epinal : 2-1 », sur dna.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  195. « Foot, National: le Red Star et le Paris FC filent vers la Ligue 2 », sur leparisien.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  196. Alexis Texier, « FOOT : LUÇON INVINCIBLE ? », sur sudvendeeinfo.tv, (consulté le 19 juillet 2015)
  197. « (J31) : Le Red Star y est presque », sur football365.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  198. « LA RÉALITÉ EN PLEINE FACE », sur vosgesmatin.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  199. Stéphane Godin, « Premières balles de match », sur lalsace.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  200. Jean-Michel Normand, « Football : club historique, le Red Star retrouve la Ligue 2 », sur lemonde.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  201. Fr.N. (avec G.C.), « Amères victoires », (consulté le 19 juillet 2015)
  202. Philippe Descottes, « National : Analyse de la 32e journée », sur parisfootballclub.com, (consulté le 19 juillet 2015)
  203. Barbara Schuster, « L’ultime sursis », sur dna.fr, (consulté le 19 juillet 2015)
  204. FL, « Le Red Star fait le come-back du siècle ! », sur sofoot.fr, (consulté le 20 juillet 2015)
  205. a et b Philippe Descottes, « National : Analyse de la 33ème journée », sur parisfootballclub.com, (consulté le 20 juillet 2015)
  206. J.-PH.T., « Le CA Bastia doit gagner et prier », sur corsematin.com, (consulté le 31 mai 2015)
  207. Erwann Penland, « Bourg Péronnas et Paris FC en L2, CA Bastia et Colomiers en CFA », sur foot-national.com, (consulté le 31 mai 2015)
  208. « National : affluence record attendue à Strasbourg », sur europe1.fr, (consulté le 20 juillet 2015)
  209. avec AFP, « Le Racing a battu Colomiers... mais reste en National », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  210. « Le Paris FC et Bourg-Péronnas en L2 ! », sur lequipe.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  211. Philippe Grand, « FOOTBALL Et à la fin, c’est Chambly qui se maintient… », sur courrier-picard.fr, (consulté le 21 juillet 2015)
  212. Erwann Penland, « Bourg Péronnas et Paris FC en L2, CA Bastia et Colomiers en CFA », sur foot-national.com, (consulté le 21 juillet 2015)
  213. « Le Poiré-sur-Vie quitte le Championnat de National », sur lequipe.fr
  214. « Colomiers rétrogradé en CFA2 », sur foot.national.com
  215. « FC Istres, l'énorme gâchis », sur laprovence.com
  216. Rédaction, « Le Paris FC et Bourg-Péronnas rejoignent le Red Star en L2 », sur sports.fr, (consulté le 5 juin 2015)
  217. « National : le Paris FC et Bourg-Péronnas accompagnent le Red Star pour monter en Ligue 2 », sur francebleu.fr, (consulté le 5 juin 2015)
  218. Fabienne Béranger, « Vendée : Le Poiré-sur-Vie ne repart pas en National », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 6 juin 2015)
  219. Jérôme Bouchacourt, « Le Vendée Poiré-sur-Vie Football a privilégié la raison à la passion », sur footamateur.fr, (consulté le 6 juin 2015)
  220. « Le CA Bastia reste en National et engage Christian Bracconi comme entraîneur », sur lequipe.fr, (consulté le 6 juin 2015)
  221. Jorge Aibar, « L'US Colomiers sanctionnée ? », sur ladepeche.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  222. Jorge Aibar, « Colomiers attend d'être entendu », sur ladepeche.fr,
  223. Alexandre Chochois, « Colomiers : Finalement, le club repart en CFA (off.) », sur foot-national.com, (consulté le 26 juillet 2015)
  224. Jorge Aibar, « USC : Jean-Jacques Mars ne décolère pas », sur ladepeche.fr, (consulté le 26 juillet 2015)
  225. Thomas Toussaint, « Le SAS Épinal est repêché en National », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 15 juillet 2015)
  226. « Les temps forts des Trophées du National », sur fff.fr, (consulté le 19 mai 2015)
  227. Erwann Penland, « Meilleur joueur National 2014-2015 : Les trois candidats », sur foot-national.com, (consulté le 12 juin 2015)
  228. « BRAVO KÉVIN ! », sur redstar.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  229. « Kévin Lefaix sacré meilleur joueur… », sur panamefoot.fr, (consulté le 12 juin 2015)
  230. « SR Colmar - Racing Club de Strasbourg : le derby menacé ? », sur dna.fr, (consulté le 3 septembre 2014)
  231. Alexia Ighirri, « Strasbourg: le derby SR Colmar-Racing aura bien lieu », sur 20minutes.fr, (consulté le 3 septembre 2014)
  232. Clément Michel, « Paris FC - Red Star : Incidents en marge du derby », sur foot-national.com,
  233. Erwann Penland, « Marseille Consolat : Perte de points sur tapis vert », sur foot-national.com, (consulté le 7 juin 2015)
  234. Alexis Texier, « LUÇON : DES NOUVELLES RASSURANTES DU PRÉSIDENT DU VLF, MICHEL RECULEAU », sur sudvendeeinfo.tv, (consulté le 26 juin 2015)
  235. Alexandre Chochois, « National : Colomiers prend un point de pénalité », sur foot-national.com, (consulté le 31 mai 2015)
  236. Éric Miguet, « L’entraîneur du FC Istres frappé par un de ses dirigeants », sur metronews.fr, (consulté le 23 juin 2015)
  237. « Trois points de plus pour Colmar »
  238. « Football - Fiche Compétition : National 2014/2015 » (consulté le 1er avril 2018)
  239. « Classement National après la 1e journée », sur sports.fr (consulté le 13 juin 2015)
  240. « Classement National après la 2e journée », sur sports.fr (consulté le 13 juin 2015)
  241. « Classement National après la 3e journée », sur sports.fr (consulté le 13 juin 2015)
  242. « Classement National après la 4e journée », sur sports.fr (consulté le 18 juin 2015)
  243. « Classement National après la 5e journée », sur sports.fr (consulté le 18 juin 2015)
  244. « Classement National après la 6e journée », sur sports.fr (consulté le 18 juin 2015)
  245. « Classement National après la 7e journée », sur sports.fr (consulté le 18 juin 2015)
  246. « Classement National après la 8e journée », sur sports.fr (consulté le 18 juin 2015)
  247. « Classement National après la 9e journée », sur sports.fr (consulté le 19 juin 2015)
  248. « Classement National après la 10e journée », sur sports.fr (consulté le 22 juillet 2015)
  249. « Classement National après la 11e journée », sur sports.fr (consulté le 22 juillet 2015)
  250. « Classement National après la 12e journée », sur sports.fr (consulté le 29 juillet 2015)
  251. « Classement National après la 13e journée », sur sports.fr (consulté le 29 juillet 2015)
  252. « Classement National après la 14e journée », sur sports.fr (consulté le 2 août 2015)
  253. « Classement National après la 15e journée », sur sports.fr (consulté le 2 août 2015)
  254. « Classement National après la 16e journée », sur sports.fr (consulté le 2 août 2015)
  255. « Classement National après la 17e journée », sur sports.fr (consulté le 2 août 2015)
  256. « Classement National après la 18e journée », sur sports.fr (consulté le 2 août 2015)
  257. « Classement National après la 19e journée », sur sports.fr (consulté le 2 août 2015)
  258. « Classement National après la 20e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  259. « Classement National après la 21e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  260. « Classement National après la 22e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  261. « Classement National après la 23e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  262. « Classement National après la 24e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  263. « Classement National après la 25e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  264. « Classement National après la 26e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  265. « Classement National après la 27e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  266. « Classement National après la 28e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  267. « Classement National après la 29e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  268. « Classement National après la 30e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  269. « Classement National après la 31e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  270. « Classement National après la 32e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  271. « Classement National après la 33e journée », sur sports.fr (consulté le 14 août 2015)
  272. « Classement National après la 34e journée », sur sports.fr (consulté le 13 juin 2015)
  273. « Les lauréats des trophées du National », sur www.fff.fr (consulté le 19 mai 2017)
  274. a, b et c Nicolas Vilas, « Derrière l'affaire Luzenac, une question : A quoi sert le National ? », sur eurosport.fr (consulté le 9 juin 2015)
  275. Quentin Gil, « Henri Crémadès : « On se prépare pour le National » », sur showfoot.fr, (consulté le 23 juin 2015)
  276. R.B., « football : istres exclu des championnats nationaux », sur laprovence.com, (consulté le 23 juin 2015)
  277. Philippe Grand, « FOOTBALL (NATIONAL) Chambly, grande dynamique et petit budget », sur courrier-picard.fr, (consulté le 27 décembre 2014)
  278. Jérémy Tordjman, « Football : Consolat, l'esprit libéré », sur laprovence.com, (consulté le 9 juillet 2014).
  279. Philippe Grand, « FOOTBALL Chambly, National nous voilà! [PHOTOS] », sur courrier-picard.fr, (consulté le 20 mai 2014)
  280. Stéphane Godin, « Racing : franchir le SAS », sur lalsace.fr, (consulté le 29 juillet 2015)
  281. Philippe Nicole, « Le SA Spinalien avancera à son rythme », sur e-monsite.com, (consulté le 20 octobre 2014)
  282. Maxime Ducap, « SRC : Un nouveau sponsor maillot débarque », sur totalsportlive.com, (consulté le 22 août 2014)
  283. Gilles Rof et Yann Bouchez, « A l’ombre de l’OM », sur lemonde.fr, (consulté le 28 octobre 2014)
  284. « Le National va passer à la télé », sur leparisien.fr, (consulté le 9 juin 2015)
  285. Hélène David, « Comment voir le match sans y être », sur dna.fr, (consulté le 9 juin 2015)
  286. « Le VLF sur Ma Chaine Sport ! », sur vendeeluconfoot.fr, (consulté le 9 juin 2015)
  287. Franck Loisel, « Foot (National, 13ème Journée) Paris FC / Chambly (direct 20h30) sur Ma Chaine Sport ! », sur sport-tv.org, (consulté le 11 juin 2015)
  288. « Championnat National les matchs en direct », sur foot-national.com (consulté le 11 juin 2015)
  289. « Allez Amiens ! », sur francebleu.fr (consulté le 19 août 2015)
  290. « Emission 100% Racing : retour sur la saison du club strasbourgeois avec la presse régionale. », sur francebleu.fr, (consulté le 11 juin 2015)
  291. « Recommandations de la Commission des stades », sur www.lfp.fr
  292. Grégory Canale, « Stade Bauer : l’antre du Red Star menacée », sur www.webfootballclub.fr, (consulté le 19 mai 2015)
  293. Jean-Michel Normand, « Football : club historique, le Red Star retrouve la Ligue 2 », sur www.lemonde.fr, (consulté le 8 mai 2015)
  294. Laurent Pruneta et Stéphane Corby, « Alors, qui est déjà prêt pour la Ligue 2 ? », sur www.leparisien.fr, (consulté le 13 février 2015)
  295. « Foot : Bourg-Péronnas va jouer à Gueugnon », sur www.lejsl.com, (consulté le 18 juin 2015)
  296. « Lens jouera à Amiens et au Stade de France », sur www.lequipe.fr, (consulté le 29 juillet 2014)
  297. a, b et c « Classement National Domicile spectateurs 2014 / 2015 », sur foot-national.com
  298. (en) « ATTENDANCES FRANCE 2014-2015 », sur european-football-statistics.co.uk, (consulté le 28 juin 2015)
  299. « http://www.rcstrasbourgalsace.fr/actualites/record-daffluence-en-national-battu », sur rcstrasbourgalsace.fr, (consulté le 29 juillet 2015)
  300. « Le RC Strasbourg a battu le record d'affluence pour un match de National ! », sur lequipe.fr, (consulté le 29 juillet 2015)
  301. « Football : 27820 spectateurs, affluence record à Strasbourg en National », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  302. « AFFLUENCES DE SPECTATEURS AMIENS 2015 », sur stades-spectateurs.com (consulté le 19 août 2015)
  303. a et b « Réglement de la Coupe de France 2014-2015 », sur fff.fr, (consulté le 1er juillet 2014)
  304. Martin Mosnier, « PSG-Monaco, une finale avant l'heure en quart de finale », sur eurosport.fr, (consulté le 11 février 2015)
  305. « Perrin : «C'est cruel pour Boulogne» », sur lequipe.fr, (consulté le 4 mars 2015)
  306. « Résultats du 8e tour de Coupe de France », sur lequipe.fr, (consulté le 5 décembre 2014)
  307. « Résultats des 32e de finale de Coupe de France », sur lequipe.fr, (consulté le 3 janvier 2015)
  308. « Réglement de la Coupe de la Ligue 2014-2015 », sur lfp.fr, (consulté le 1er juillet 2014)
  309. « Résultats du 1er tour de Coupe de la Ligue 2014-2015 », sur lequipe.fr, (consulté le 12 août 2014)

Bibliographie

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 1 septembre 2015 ().
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 1 septembre 2015 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.