Championnat de France de football 1912 (USFSA)

Championnat de France USFSA 1912
Logo de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques
Généralités
Sport football
Organisateur(s) USFSA
Édition 19e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon

Navigation

Le Championnat de France de football USFSA 1912 met aux prises les champions régionaux de l'USFSA.

Championnats régionaux

Première série de Paris

La première série de Paris est remportée par AS Française. Poule unique de douze clubs (pas de matchs retour). L'ASF et le CASG terminent à égalité de points nécessitant la tenue d'un match de barrage[1]. L'ASF remporte le titre le 25 février en gagnant 3-1 face au CASG au Stade du Matin à Colombes[2].

Championnat du Nord

L'US tourquennoise remporte le titre[3],[4],[5],[6],[note 1].

Classement du championnat du Nord[note 2]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Moy
1 US tourquennoise 38 14 11 2 1
2 RC Calais 32 14 7 4 3
3 Olympique lillois 32 14 9 1 4
4 RC Roubaix 30 14 8 0 6
5 Stade roubaisien 28 14 7 0 7
6 US boulonnaise 27 14 6 1 7
7 US Malo-les-Bains 20 14 2 2 10
8 SC tourquennois 16 14 1 0 13

Championnat de Haute-Normandie

Le FC rouennais remporte le titre[5],[note 3].

Classement du championnat du Nord
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Moy
1 FC rouennais 28 10 9 0 1
2 Le Havre AC 26 10 8 0 2
3 Le Havre Sports 19 10 4 1 5
4 FC dieppois 18 10 3 2 5
5 US quevillaise 16 10 2 2 6
6 Club havrais SA 13 10 1 1 8

Championnat du Littoral

Cinq clubs sont engagés. Parmi les quatre clubs de la saison précédente, l'Union sportive marseillaise déclare forfait général. Deux clubs sont promus de deuxième série, le Phocée Club et l'ASPTT Marseille. Le dernier à l'issue de la phase aller ne participe pas à la phase retour et dispute une poule de promotion-relégation avec des clubs de 2e série. Il s'agira de l'ASPTT Marseille. Le Stade helvétique remporte le titre en gagnant une nouvelle fois tous ses matchs[7].

Classement de la 1re série du championnat du Littoral[7]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Moy Résultats (▼ dom., ► ext.) SH OM SEB PC ASP
1 Stade helvétique T 21 7 7 0 0 Stade helvétique 2-1 - - -
2 Olympique de Marseille 17 7 5 0 2 36 8 4,5 Olympique de Marseille 1-2 2-1 10-0
3 Stade Étoile bleue 7 Stade Étoile bleue - 2-3 - -
4 Phocée Club P 7 Phocée Club - 1-7 - -
5 ASPTT Marseille P 4 ASPTT Marseille - 0-12 - -
  •      Champion et qualifié pour le championnat de France
  •      Poule de promotion-relégation

Championnat de France

Participants

Les participants sont les vainqueurs des championnats régionaux :

  • Champion de Paris : Association Sportive Française
  • Champion du Nord : Union Sportive Tourquennoise
  • Champion de Normandie : Football Club de Rouen
  • Champion de Basse-Normandie : Club Malherbe Caennais
  • Champion de Bretagne : Union Sportive Servannaise
  • Champion de Picardie : Amiens Athletic Club
  • Champion de Champagne : Racing Club de Reims
  • Champion de la Côte d'argent : Stade Bordelais Université Club
  • Champion de la Côte basque : Société nautique de Bayonne
  • Champion du Littoral : Stade Helvétique de Marseille
  • Champion de Lorraine : Cercle Sportif du Stade Lorrain
  • Champion des Pyrénées : Stade toulousain
  • Champion du Lyonnais : Football Club de Lyon
  • Champion de Languedoc : Olympique de Cette
  • Champion de la Côte d'Azur : Stade Raphaëlois
  • Champion de Beauce et Maine : Angers Université Club
  • Champion de Bourgogne-Franche-Comté: RCFC Besançon
  • Champion de l'Atlantique :
  • Champion des Charentes : Sporting Club Angérien
  • Champion de Touraine : Club Sportif de la Société Générale d’Orléans
  • Champion des Alpes : Sporting Club Dauphinois
  • Champion des Ardennes : Football Club de Braux

Tour préliminaire

Huitièmes de finale

Le tenant du titre, le Stade helvétique, est éliminé par le Stade raphaëlois, le futur champion, notamment à cause de l'absence des deux frères Hattenschwyler[8].

Quarts de finale

Demi-finales

Finale

Notes et références

Notes

  1. Le classement a été réalisé sur la base de celui de la 13e journée donnée dans L'Auto du 12 février 1912, auquel ont été ajoutés les scores de la 13e journée et le match en retard perdu par forfait par l'Olympique lillois face au RC Calais.
  2. Dont un forfait pour l'Olympique lillois.
  3. La source comprend une erreur, le nombre de nuls et de défaites étant inversés. L'erreur a été rectifiée dans le tableau ci-dessous.

Références

  1. Le Matin, N°10219 du 19 février 1912, p.6, sur gallica.bnf.fr.
  2. Le Matin, N°10226 du 26 février 1912, p.6, sur gallica.bnf.fr.
  3. « Football association », L'Auto, no 4137,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  4. « Football association », L'Auto, no 4144,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  5. a et b « Football association », L'Auto, no 4145,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  6. « Football association », L'Auto, no 4152,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  7. a et b Gilles Castagno, Olympique de Marseille : Histoire encyclopédique, t. 1 (1900-1939), , 704 p. (ISBN 978-2-9540023-0-9), « Saison 1911-1912 », p. 80-84
  8. « Football association », L'Auto, no 4173,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  9. « La finale du championnat de France de football association - Saint-Raphaël bat A.S.F. (Paris) », Le Matin, no 10289,‎ , p. 5 (lire en ligne)

Sources