Championnat de France de football 1905 (USFSA)

Championnat de France USFSA 1905
Logo de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) USFSA
Édition 12e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date au
Participants 13 clubs
Matchs joués 12
Statut des participants Amateur

Palmarès
Vainqueur Gallia Club
Finaliste RC Roubaix

Navigation

Le Championnat de France de football USFSA 1905 met aux prises les champions régionaux de l'USFSA.

Championnats régionaux

Championnat de Paris

Le championnat est divisé en 4 séries[1].

La première série de Paris est remportée par le Gallia Club. Une poule unique de douze clubs puis une poule finale à quatre pour attribuer le titre. Le Gallia Club, United SC, le Club Français et le Racing CF participent à cette poule finale, enlevée par le Gallia Club.

Championnat du Littoral

Seuls deux des cinq clubs engagés la saison précédente sont inscrits : l'Olympique de Marseille et le Stade marseillais. Ils doivent se rencontrer en match aller-retour avec match d'appui si nécessaire. Le Stade marseillais perd le premier match 1-0 après s'être fait refuser un but par l'arbitre, qui, alors qu'il a déclaré n'appartenir à aucun club, s'avère être sociétaire de l'OM. La réclamation du Stade est déboutée. Le Stade remporte le match retour mais l'Olympique gagne le match d'appui après prolongation[2].

Championnat de France

Participants

Les treize participants sont les vainqueurs des championnats régionaux :

  • Champion de Paris : Gallia Club
  • Champion du Nord : Racing Club de Roubaix
  • Champion de Haute-Normandie : Le Havre Athletic Club
  • Champion de Bretagne : Union Sportive Servannaise
  • Champion de Picardie : Amiens Athletic Club
  • Champion du Centre-Est : Société Athlétique de Sézanne
  • Champion du Littoral : Olympique Etoile Bleue de Marseille
  • Champion des Pyrenées : Stade Olympien des Étudiants Toulousains
  • Champion du Lyonnais : FC Lyon
  • Champion de Guyenne et Gascogne : Stade bordelais UC
  • Champion de Basse-Normandie : Association Sportive de Trouville-Deauville
  • Champion de Lorraine : Cercle Sportif du Stade Lorrain
  • Champion de la Côte d'Azur : FC Nice

La ligue régionale de l'Atlantique et celle du Sud étaient inscrites pour prendre part à l'épreuve, mais les champions de ces deux ligues ne s'y alignèrent pas.

Premier tour préliminaire

Deuxième tour préliminaire

Quarts de finale

Demi-finales

Le Racing Club roubaisien, champion du Nord, reçoit l'Amiens Athletic Club, champion de Picardie. Dans L'Auto, le RC roubaisien est annoncé favori mais l'équipe amiénoise est présentée comme « très homogène » et capable de « forcer son adversaire à s'employer sérieusement ». Le journal donne la composition attendue de l'Amiens AC, mais celle-ci n'est pas confirmée dans l'article sur le compte-rendu. Le RC roubaisien, « très supérieur », l'emporte pas cinq buts à un dans une partie « peu intéressante »[3],[4].

Le SO Étudiants de Toulouse reçoit le Gallia Club. L'Auto s'attend à une partie « disputée », mais voit la victoire des Parisiens. Le journal donne les compositions attendues mais ne les confirment pas dans l'article sur le compte-rendu. Le Gallia l'emporte « facilement » par cinq buts à zéro, notamment grâce à un doublé d'Albert Jouve[3],[4].


Finale

Gallia Club 1 – 0
a. p.
RC Roubaix Parc des Princes, Paris
Jouve But inscrit (0 – 0) Arbitrage : Drapeau : Angleterre Jack Wood
Paul Cristini – Émile Fontaine, Georges Bayrou – G. Bally, S. Bertin, S. Bally – Pougnet, Richer, Albert Jouve, Luck, Momon Équipes André Renaux – George Scott, Jean Duthoit – Jean Dubrulle, Maurice Dubly, A. Smeets – Henri Perche, Jenicot, Sartorius, A. Dubly, George Hargrave

Le Gallia marque le seul but du match après deux heures et demie de jeu[5].

Action de jeu lors de la finale.

Notes et références

  1. « Football association », L'Auto, no 1510,‎ , p. 7 (lire en ligne)
  2. a, b, c et d Gilles Castagno, Olympique de Marseille : Histoire encyclopédique, t. 1 (1900-1939), , 704 p. (ISBN 978-2-9540023-0-9), « Saison 1904-1905 », p. 46-50
  3. a, b, c et d « Football association », L'Auto, no 1636,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  4. a, b, c et d « Football association », L'Auto, no 1638,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  5. Le Matin, N°7722 du 17 avril 1905, p.4, sur gallica.bnf.fr.

Sources