Championnat de Belgique de football D2 1980-1981

Division 2
1980-1981
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 64e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du
au
Participants 16
Matchs joués 240 matches + 12 (TF)
Statut des participants Professionnel & Semi-professionnel
Affluence 916,900 spect,
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Division 1
Niveau inférieur Division 3

Palmarès
Promu(s) en début de saison 2:
K. SV Oudenaarde
R. FC Sérésien
Relégué(s) en début de saison 2:
R. Charleroi SC
K. SC Hasselt
Vainqueur K. SK Tongeren
Promu(s) 1+1:
K. SK Tongeren
KV Mechelen
Relégué(s) 2:
R. Olympic Montignies
K. St-Niklaasse SK
Buts 617 buts (590 + 27 TF)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Brésil Salva
(K. SCE. Aalst)

Navigation

Le Championnat de Belgique de football de Division 2 1980-1981 est la 64e édition du championnat de deuxième niveau national en Belgique.

La compétition conserve le même schéma que la saison précédente, à savoir une phase classique pendant laquelle les 16 équipes s'affrontent deux fois chacune en matches aller-retour. Le champion est directement promu en Division 1. Ensuite un tour final concerne quatre formations et désigne le second montant. À l'autre bout du classement, les deux derniers sont relégués en Division 3 en vue de la saison suivante.

Cette compétition sacre le K. SK Tongeren qui précédemment a décroché de nombreuses places d'honneur mais connu cinq échecs dans autant de tours finaux. Le matricule 54 décroche les lauriers devant un épatant Seraing pourtant néo-promu. Les autres "cadors" de cet exercice sont Alost et Hasselt auquel, en apparence, sa pitoyable saison en D1 ne semble pas avoir fait trop de tort. L'autre descendant, le Sporting de Charleroi manque de peu l'accès au tour final au profit du "Club Malinois".

L'autre montant de D2, Oudenaarde, qui retrouve l'antichambre de l'élite 36 ans après une première apparition furtive, termine tranquillement au milieu du classement.

En bas de tableau, deux formations sont rapidement décrochées. D'une part les Waaslandiens de Saint-Nicolas qui étaient pourtant présents au tour final la saison précédente. D'autre part, l'Olympic Montignies voit un énorme chapitre de son Histoire se terminer. Le matricule 246 vient de passer 45 ans dans les deux plus hautes divisions nationales et retourne à un 3e niveau dont il était sorti en 1936 ! Les "Dogues" ne se sont jamais totalement remis ni de leur dernier passage parmi l'élite 6 saisons plus tôt, ni surtout des troubles internes que cette montée avait engendrés. Dans les saisons qui suivent, l'Olympic va connaître une (première) descente aux enfers.

Clubs participants

Les matricules en gras indiquent les clubs qui existent toujours aujourd'hui, les autres ont disparu.

Clubs participant à la saison 1980-1981 du championnat de Division 2
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D2 depuis (série) Total
en D2
Saison
précéd.
1 Royal Charleroi Sporting Club 22 Charleroi Mambourg en diminution1980-1981 (1er) 24e D1, 17e
2 Koninklijke Sportig Club Hasselt 37 Hasselt Stedelijke en diminution1980-1981 (1er) 23e D1, 18e
3 Koninklijke Racing Club Mechelen 24 Malines O. Van Kesbeeck en diminution1976-1977 (5e) 29e 7e
4 Koninklijke Voetbalclub Mechelen 25 Malines achter de Kazerne en diminution1977-1978 (4e) 25e 11e
5 Koninklijke Football Club Diest 41 Diest De Warande en diminution1975-1975 (6e) 15e 12e
6 Koninklijke Sportklub Tongeren 54 Tongres Stedelijke en augmentation1971-1972 (10e) 22e 3e
7 Koninklijke Boom Football Club 58 Boom du Parc communal en diminution1978-1979 (3e) 35e 8e
8 Koninklijke Sport-Club Eendracht Aalst 90 Alost Pierre Corneliss en augmentation1977-1978 (4e) 17e 10e
9 Royale Association Athlétique Louviéroise 93 La Louvière du Tivoli en diminution1979-1980 (2e) 7e 14e
10 Koninklijke Sint-Niklaasse Sportkring 221 Saint-Nicolas Stade Puyenbeke en augmentation1964-1965 (17e) 34e 4e
11 Royal Olympic Montignies 246 Charleroi de La Neuville en diminution1975-1975 (6e) 18e 6e
12 Koninklijke Sint-Truidense Voetbal Vereniging 373 Saint-Trond Stayen en diminution1974-1975 (6e) 15e 13e
13 Koninklijke Racing Club Harelbeke 1615 Harelbeke Forestier en augmentation1978-1979 (3e) 3e 9e
14 Racing Jet Bruxelles 4549 Jette Annexe du Heysel en augmentation 1979-1980 (2e) 2e 5e
15 Koninklijke Sport Vereniging Oudenaarde 81 Audenarde Burg. Thienpontstadion en augmentation 1980-1981 (1er) 2e D3A, 1er
16 Royal Football Club Sérésien 17 Seraing du Pairay en augmentation 1980-1981 (1er) 27e D3B, 1er

Localisation des clubs

Classements et Résultats

Légende
  •      Champion de Belgique de Division 2 1981 et promu en Division 1 la saison suivante
  •      Club qualifié pour le tour final pour la montée en Division 1
  •      Club relégué en Division 3 la saison suivante
Abréviations

en augmentation : club promu de Division 3 depuis la saison précédente
en diminution : club relégué de Division 1 depuis la saison précédente

Classement final

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 K. SK Tongeren 45 30 18 9 3 63 26 +37
2 R. FC Sérésien en augmentation 40 30 15 10 5 49 22 +27
3 K. SC Eendracht Aalst 37 30 15 7 8 46 32 +14
4 K. SC Hasselt en diminution 34 30 12 10 8 37 33 +4
5 KV Mechelen 33 30 12 9 9 32 24 +8
6 R. Charleroi SC en diminution 32 30 13 6 11 42 37 +5
7 K. SV Oudenaarde en augmentation 31 30 12 7 11 35 37 -2
8 K. Boom FC 31 30 11 9 10 27 35 -8
9 K. RC Harelbeke 30 30 11 8 11 37 37 0
10 R. AA Louviéroise 30 30 11 8 11 35 44 -9
11 K. St-Truidense VV 28 30 9 10 11 43 42 +1
12 K. RC Mechelen 25 30 7 11 12 31 34 -3
13 Racing Jet Bruxelles 25 30 7 11 12 31 39 -8
14 K. FC Diest 25 30 6 13 11 28 40 -12
15 R. Olympic Montignies 17 30 5 7 18 27 54 -27
16 K. St-Niklaasse SK 17 30 3 11 16 27 54 -27

Leader du classement journée par journée

Tableau des résultats

Avec seize clubs engagés, 240 matches

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BOO CHA DIE AAL HAR HAS KVM LOU OLY OUD RCJ RCM SER NIK STT TON
K. Boom FC 2-1 0-2 2-1 1-2 1-0 1-1 1-1 1-1 0-1 2-0 3-2 0-2 2-2 1-0 0-5
R. Charleroi SC 0-2 1-0 3-1 2-0 0-0 3-0 3-0 2-0 1-0 1-1 2-0 0-1 1-0 1-1 3-1
K. FC Diest 2-3 0-4 0-2 3-3 1-4 3-2 0-0 3-0 1-1 0-0 2-1 0-0 0-0 1-0 1-2
K. SC Eendracht Aalst 1-0 2-1 3-3 1-0 2-2 1-2 1-0 3-1 1-1 2-0 5-0 0-1 4-1 1-1 1-1
K. RC Harelbeke 0-1 3-1 4-0 3-1 1-1 2-1 2-3 0-0 0-0 1-0 0-0 2-1 2-1 3-0 0-3
K. SC Hasselt 1-1 2-0 1-2 0-0 3-1 2-1 2-1 1-1 4-2 1-0 1-0 0-0 2-2 2-1 1-3
KV Mechelen 0-0 1-0 0-0 0-1 0-0 0-0 0-1 4-0 1-0 0-0 1-0 2-0 1-0 1-0 2-0
R. AA Louvièroise 0-0 4-1 0-0 0-1 2-2 0-2 1-0 2-1 1-2 3-0 2-1 1-0 2-1 4-2 0-3
R. Olympic Montignies 2-0 1-2 3-1 3-0 0-1 0-2 0-3 0-1 2-3 2-2 1-1 2-1 0-1 3-0 1-3
K. SV Oudenaarde 0-1 2-0 1-0 0-1 1-0 1-0 0-0 5-1 2-0 2-3 0-0 1-4 3-0 3-0 0-2
Racing Jest Bruxelles 2-0 1-2 1-1 0-3 1-1 3-0 0-2 5-1 3-0 0-2 1-1 1-1 2-1 1-2 1-0
K. RC Mechelen 0-0 3-1 1-1 0-2 0-1 2-0 2-0 3-1 2-1 1-1 0-0 0-0 4-0 2-0 1-2
R. FC Sérésien 1-1 2-2 1-0 3-0 2-1 2-1 4-1 3-0 0-0 6-0 5-1 1-0 2-0 0-2 1-1
K. St-Niklaasse SK 0-1 2-2 0-0 1-3 2-0 0-1 1-1 1-1 1-1 4-0 1-1 1-1 0-2 1-2 0-5
K. St-Truidense VV 3-0 5-2 1-1 1-1 3-0 1-1 0-3 1-1 3-1 2-0 1-1 1-1 1-1 7-2 1-1
K. SK Tongeren 2-0 0-0 1-0 2-1 3-2 4-0 2-2 1-1 6-0 1-1 1-0 3-2 2-2 1-1 2-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

La saison en bref

Depuis la saison 1974-1975, l'URBSFA a mise sur pied un système de "périodes". Le principe est que la compétition de 30 rencontres est partagée en 3 périodes de 10 rencontres: (1 à 10, 11 à 20 et 21 à 30).

  • Un classement distinct est établi par "période". Les trois vainqueurs de période se qualifient le tour final où il accompagne le 2e du classement général final.
  • Si le "Champion" ou le 2e classé, ou si un autre club gagne plus d'une période, on repêche le nombre de clubs nécessaire via le classement général final.
  • Un vainqueur de période ne peut pas prendre part au tour final s'il termine à une des deux places relégables. Familièrement, les "périodes" sont fréquemment appelées "tranches".

1re période

Cette période concerne les 10 premières journées. Elle est disputée du au . Toutes les rencontres de la 10e journée se jouent le même jour à la même heure.

2e période

Cette période concerne les matches des journées n°11 à 20. Elle est disputée théoriquement du au . Toutes les rencontres de la 20e journée se jouent le même jour à la même heure.

3e période

Cette période concerne les 10 dernières journées. Elle est disputée du au . Toutes les rencontres des 29e et 30e journée se jouent le même jour à la même heure.

Tour final

Participants

R. FC Sérésien (2e du général), K.SC Eendracht Aalst (3e du général), K. SC Hasselt (4e du général), KV Mechelen (5e du général) .

Classement final

L'ordre des match du tour final est désigné par un tirage au sort, effectué au siège de l'URBSFA

Légende
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) KVM AAL HAS SER
1 KV Mechelen 7 6 3 1 2 7 6 +1 KV Mechelen 0-0 1-0 2-1
2 K. SC Eendracht Aalst 6 6 2 2 2 7 7 0 K. SC Eendracht Aalst 2-3 3-0 0-3
3 K. SC Hasselt 6 6 2 2 2 5 7 -2 K. SC Hasselt 1-0 1-1 2-2
4 R. FC Sérésien 5 6 2 1 3 8 7 +1 R. FC Sérésien 2-1 0-1 0-1

Leader du tour final journée par journée

KV MalinesEendracht AlostRFC Sérésien (17)

Résumé du Tour final

Ce tour final est joué du au . Il est particulièrement indécis et reste passionnant jusqu'à son ultime journée.

Promu de Division 3, le R. FC Sérésien, déjà auteur d'un très beau championnat qu'il a bouclé en vice champion de Tongres, prend un excellent départ dans ce tour final et est en tête après trois journées (4 points). A ce moment, le "FC Malinois" ferme la marche avec 2 unités.

Mais pour les "Métallos" la fin de parcours est pénible. Battus derrière les Casernes malinoises, ils s'incline ensuite à domicile contre Hasselt. Avant la dernière journée, les quatre formations se tiennent en 2 points.

Malines termine contre Alost et ne parvient pas à s'en dépêtrer. Les "Ajuinen" montent s'ils obtiennent une victoire. Le suspense est palpable toute la rencontre car le marquoir reste figé. Pendant ce temps, Seraing mène au score à Hasselt. Les banlieusards liégeois sont virtuellement "montants" grâce à une meilleure différence de buts. Mais les Limbourgeois obtiennent un partage (2-2) qui n'arrange aucune des deux formations.

Quatre ans après sa dernière relégation, le matricule 25 retrouve l'élite nationale.

Meilleur buteur

Récapitulatif de la saison

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (10) Province de Brabant (2)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (4)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 3 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 1 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 3
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 1 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 1 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 1
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 3 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 3   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.

Admission et relégation

Tongres et le KV Mechelen sont promus en Division 1 d'où sont relégués le Berchem Sport et le Beerschot, celui-ci par sanction dans une affaire de falsification de compétition.

La St-Nicolas/Waas et l'Olympic Montignies sont renvoyés en Division 3; d'où sont promus Witgoor Dessel et le Stade Louvain.

Bilan de la saison

Début en D2

Aucun club n'effectue ses débuts au 2e niveau national.

Annexes

Notes

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Le FC Sérésien termine vice-champion mais c'est le "Maliwa" qui remporte le tour final et monte en Division 1.

Références


Sources et liens externes