Championnat de Belgique de football D2 1975-1976

Division 2
1975-1976
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 59e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du
au
Participants 16
Matchs joués 240 matches + 12 (TF)
Statut des participants Professionnel & Semi-professionnel
Affluence 866,400 spect,
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Division 1
Niveau inférieur Division 3

Palmarès
Tenant du titre K. RC Malines
Promu(s) en début de saison 2:
K. AA La Gantoise
Patro Eisden
Relégué(s) en début de saison 3:
K. FC Diest
R. Olympic Montignies
FC Winterslag
Vainqueur FC Winterslag
Promu(s) 1+1:
FC Winterslag
+
KV Kortrijk
Relégué(s) 3:
K. Merksem SC
R. AEC Mons
R. Tilleur FC
Buts 624 buts (587 + 37)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Johan Vermeersch
(Courtrai)
15 buts

Navigation

Le Championnat de Belgique de football de Division 2 1975-1976 est la 59e édition du championnat de deuxième niveau national en Belgique. Il oppose 16 équipes, qui s'affrontent deux fois chacune en matches aller-retour. Le champion est directement promu en Division 1, tandis qu'un tour final opposant les équipes classées de la deuxième à la cinquième place est organisé pour désigner le second montant. À l'autre bout du classement, les trois derniers sont relégués en Division 3, ceci en raison de la relégation de trois équipes de première division, ramenée à 18 clubs en vue de la saison suivante.

Avec le jeu des montées et descentes, la compétition prend une forte coloration limbourgeoise avec 6 clubs sur les 16 participants. Duel parmi les duels, la rivalité entre les deux « frères ennemis-voisins » de Winterslag et de Waterschei. Grâce à leur défense de fer (seulement quatorze buts encaissés en trente rencontres), les « Rouge et Noir » émergent et retrouvent l'élite un an après l'avoir quittée. Renvoyés au tour final, les « Jaune et Noir » se heurtent à un autre Limbourgeois(Tongres) et c'est Courtrai qui décroche la palme lors du mini-championnat. Avec dans ses rangs, le futur « big boss » de Molenbeek, Johan Vermeersch, le « matricule 19 » accède à la « D1 » pour la première fois de son Histoire, 65 ans après le premier passage de son ancêtre et précurseur du SC Courtraisien.

Miné par les problèmes internes et criblé de dettes, l'Olympic de Montignies ne fait que paraître et passe la saison dans le « ventre mou » du classement. Pour le glorieux « matricule 246 » les belles années sont révolues.

Dans le bas de tableau, le K. Merksem SC, en proie à des dissensions internes, termine bon dernier. Il est accompagné au niveau inférieur par deux clubs wallons promus deux ans plus tôt. Tilleur quitte l'antichambre de l'élite après une 37e saison qui restera la dernière de son Histoire à ce niveau. Pour « l'Albert de Mons » c'est la relégation après une neuvième saison. Le « matricule 44 » devra attendre 10 ans pour vivre la 10e.

Changement d'appellation

Suite à des désaccords internes, le K. OLSE Merksem SC change de dénomination et redevient le Koninklijke Merksem Sport-Club. Ce changement est officialisé par l'URBSFA le [1].

Clubs participants

Les matricules en gras indiquent les clubs qui existent toujours aujourd'hui, les autres ont disparu.

Clubs participant à la saison 1975-1976 du championnat de Division 2
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D2 depuis (série) Total
en D2
Saison
précéd.
1 Koninklijke Football Club Diest 41 Diest De Warande en diminution1975-1976 (1er) 10e Division 1, 18e
2 Royal Olympic Montignies 246 Charleroi de La Neuville en diminution1975-1976 (1er) 13e Division 1, 19e
3 Koninklijke Football Club Winterslag 322 Diest De Warande en diminution1975-1976 (1er) 6e Division 1, 20e
4 Koninklijke Voetbalclub Kortrijk 19 Courtrai Guldensporen en augmentation1973-1974 (3e) 33e 6e
5 Royal Tilleur Football Club 21 Tilleur de Buraufosse en augmentation1974-1975 (2e) 37e 13e
6 Koninklijke Vanneste Genoostschap Oostende 31 Ostende ?? en augmentation1974-1975 (2e) 6e 5e
7 Royal Albert Elisabeth Club de Mons 44 Mons Tondreau en augmentation1974-1975 (2e) 9e 10e
8 Koninklijke Sportklub Tongeren 54 Tongres Stedelijke en augmentation1971-1972 (5e) 17e 4e
9 Koninklijke Boom Football Club 58 Boom du Parc communal de Boom en augmentation1971-1972 (5e) 31e 2e
10 Koninklijke Football Club Turnhout 148 Turnhout Stade Villapark en augmentation1968-1969 (8e) 35e 7e
11 Koninklijke Sint-Niklaasse Sportkring 221 Saint-Nicolas Stade Puyenbeke en augmentation1964-1965 (12e) 29e 12e
12 Koninklijke Sint-Truidense Voetbal Vereniging 373 Saint-Trond Stayen en diminution1974-1975 (2e) 11e 8e
13 Koninklijke Merksem Sport-Club 544 Merksem Stedelijke en augmentation1973-1974 (3e) 7e 11e
14 Kon. Waterschei Sport Verningin THOR Genk[note 2] 553 Genk André Dumont en augmentation1974-1975 (2e) 23e 9e
15 Koninklijke Athletoische Associatie Gent 7 Gand Jules Otten en augmentation 1975-1976 (1er) 16e Division 3A, 1er
16 Patro Eisden 3434 Eisden ?? en augmentation 1975-1976 (1er) 14e Division 3B, 1er

Localisation des clubs

Classements & Résultats

Légende
  •      Champion de Belgique de Division 2 1976 et promu en Division 1 la saison suivante
  •      Club qualifié pour le tour final pour la montée en Division 1
  •      Club relégué en Division 3 la saison suivante
Abréviations

en augmentation : club promu de Division 3 depuis la saison précédente
en diminution : club relégué de Division 1 depuis la saison précédente

Classement final

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 FC Winterslag en diminution 46 30 20 6 4 40 14 +26
2 K. FC Diest en diminution 38 30 16 6 8 45 32 +13
3 K. Waterschei SV THOR Genk 38 30 13 12 5 50 28 +22
4 KV Kortrijk 37 30 14 9 7 54 30 +24
5 K. SK Tongeren 35 30 12 11 7 38 24 +14
6 Patro Eisden en augmentation 33 30 14 11 5 46 34 +12
7 VG Oostende 32 30 13 6 11 32 32 0
8 K. Sint-Truidense VV 32 30 11 10 9 36 31 +5
9 K. FC Turnhout 31 30 11 9 10 24 27 -3
10 K. Sint-Niklaasse SK 28 30 10 8 12 36 34 +2
11 R. Olympic Montignies en diminution 28 30 8 12 10 28 38 -10
12 K. AA Gent en augmentation 26 30 10 6 14 41 45 -4
13 K. Boom FC 25 30 8 9 13 30 40 -10
14 R. AEC Mons 21 30 8 5 17 27 57 -30
15 R. Tilleur FC 19 30 6 7 17 30 52 -22
16 K. Merksem SC 11 30 4 3 23 30 69 -39

Leader du classement journée par journée

Résultats des rencontres

Avec seize clubs engagés, 240 matches sont au programme de la saison.

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AAG BOO DIE KOR MER MON OLY VGO PAT NIK STT TIL TON TUR WAT WIN
K. AA Gent 2-1 1-4 0-1 3-1 4-2 1-2 1-2 2-0 3-1 2-1 1-0 1-2 1-1 1-1 1-2
K. Boom FC 1-0 2-1 2-2 0-0 1-1 0-0 2-4 0-2 2-0 0-0 4-1 0-0 1-1 1-1 0-1
K. FC Diest 1-0 4-0 2-1 2-0 1-0 3-1 2-0 2-1 0-0 1-0 1-0 3-0 1-0 0-0 0-0
KV Kortrijk 3-0 2-1 3-1 6-0 4-1 4-0 2-1 1-1 2-2 2-2 4-2 0-0 1-0 5-1 1-3
K. Merksem SC 0-3 1-2 3-3 2-0 1-2 2-0 1-2 2-3 1-3 2-0 2-1 1-3 0-1 1-1 1-2
R. AEC Mons 1-0 2-1 3-1 0-5 3-2 1-0 1-1 3-1 2-4 0-1 0-2 1-2 1-0 0-1 0-1
R. Olympic Montignies 0-0 3-2 1-1 1-0 1-0 0-0 0-2 1-1 0-0 2-2 2-0 1-0 0-0 1-0 0-0
K. VG Oostende 2-1 0-1 2-0 0-0 2-1 2-1 3-1 0-2 1-3 0-1 2-0 1-1 0-0 1-0 1-1
Patro Eisden 3-1 0-1 2-4 0-1 2-0 2-0 3-0 1-0 2-0 3-0 3-0 0-0 1-2 1-5 0-0
K. St-Niklaasse SK 1-1 0-1 3-0 0-0 4-1 1-1 3-0 0-1 0-4 3-0 2-1 1-1 0-0 2-3 0-1
K. St-Truidense VV 2-1 3-1 1-2 3-0 5-1 0-0 2-2 0-1 2-1 1-0 3-1 0-0 3-0 1-1 1-0
R. Tilleur FC 1-1 3-3 2-1 1-1 1-0 4-0 0-5 3-1 2-2 0-1 1-1 1-2 1-1 0-4 2-0
K. SK Tongeren 2-2 2-0 0-1 1-0 6-0 4-0 4-2 2-0 0-1 1-0 1-1 0-0 1-0 1-1 0-2
K. FC Turnhout 1-4 1-0 3-1 0-2 3-1 1-0 1-1 0-0 1-2 0-2 2-0 1-0 1-0 1-1 0-2
K. Waterschei SV THOR 6-2 2-0 2-2 0-0 3-2 6-0 1-1 2-0 3-2 1-0 1-0 3-0 0-0 0-1 0-0
K. FC Winterslag 0-1 1-0 1-0 3-1 2-1 4-1 2-0 2-0 1-0 3-0 0-0 1-0 3-2 0-1 2-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

La saison en bref

Depuis la saison 1974-1975, l'URBSFA a mise sur pied un système de "périodes". Le principe est que la compétition de 30 rencontres est partagée en 3 périodes de 10 rencontres: (1 à 10, 11 à 20 et 21 à 30).

  • Un classement distinct est établi par "période". Les trois vainqueurs de période se qualifient le tour final où il accompagne le 2e du classement général final.
  • Si le "Champion" ou le 2e classé, ou si un autre club gagne plus d'une période, on repêche le nombre de clubs nécessaire via le classement général final.
  • Un vainqueur de période ne peut pas prendre part au tour final s'il termine à une des deux places relégables. Familièrement, les "périodes" sont fréquemment appelées "tranches".

1re période

Cette période concerne les 10 premières journées. Elle est disputée du au . Toutes les rencontres de la 10e journée se jouent le même jour à la même heure.

2e période

Cette période concerne les matches des journées no 11 à 20. Elle est disputée du au . Toutes les rencontres de la 20e journée se jouent le même jour à la même heure.

3e période

Cette période concerne les 10 dernières journées. Elle est disputée du au . Toutes les rencontres des 29e et 30e journée se jouent le même jour à la même heure.

Tour final

  • 3e édition.

Participants

K. FC Diest (2e du général), THOR Waterschei (3e du général), KV Kortrijk (4e du général), K. SK Tongeren (5e général).

Classement final

L'ordre des match du tour final est désigné par un tirage au sort, effectué au siège de l'URBSFA

Légende
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) KOR WAT TON DIE
1 KV Kortrijk 10 6 4 2 0 12 5 +7 KV Kortrijk 3-2 2-0 2-1
2 THOR Waterschei 6 6 2 2 2 8 8 0 THOR Waterschei 0-0 1-0 0-0
3 K. SK Tongeren 5 6 2 1 3 10 9 +1 K. SK Tongeren 1-1 4-1 3-1
4 K. FC Diest 3 6 1 1 4 7 15 -8 K. FC Diest 1-4 1-4 3-2

Leader du tour final journée par journée

KV Courtrai

Résumé du Tour final

Courtrai prend les commandes dès la première journée et ne les lâchent plus. Les Flandriens sont solides d'autant plus que les deux cercles limbourgeois (Waterschei et Tongres) se battent mutuellement. Diest n'est jamais dans le coup pour la première place.

Meilleur buteur (hors tour final)

Classement des buteurs (top 10)

Récapitulatif de la saison

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (12) Province de Brabant (1)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (3)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 3 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 0 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 2
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 1 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 1
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 2 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 5   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation

Le K. FC Winterslag et le KV Kortrijk sont promus en Division 1, d'où sont relégués Berchem Sport, le RC Mechelen et La Louvière. Le fait qu'il y ait un descendant de plus que de montants s'explique par le fait de vouloir ramener de 19 à 18 le nombre de clubs de l'élite nationale.

Merksem, Mons et Tilleur descendant en Division 3, d'où sont promus l'Eupen et la Royale Union. La raison du descendant supplémentaire et identique: réduction de la D1 de 19 à 18 clubs.

Bilan de la saison

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football D2 1975-1976
Champion FC Winterslag (2e titre)
Dauphin KV Kortrijk[note 3]
Promotions et relégations
Promus en Division 2 Union Royale
K. AS Eupen
Relégués en Division 3 R. AEC Mons
R. Tilleur FC
K. Merksem SC

Annexes

Notes

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. L'abréviation « THOR » accolée au nom du club de Waterschei signifie: « Tot Herstel Onze Rechten » (littéralement: Jusqu'au rétablissement de nos droits). Il s'agissait aux origines d'une contestation du monde ouvrier envers le patronat, lorsque le cercle fut créé majoritairement par des ouvriers-mineurs.
  3. Le KV Kortrijk termine quatrième du classement mais remporte le tour final pour la montée en Division 1.

Références

Sources et liens externes