Championnat des États-Unis d'échecs

(Redirigé depuis Championnat d’échecs des Etats-Unis)
Gata Kamsky, champion des États-Unis en 1991, 2010-2011 et 2013-2014.

Le Championnat d'échecs des États-Unis est un tournoi d'échecs annuel sur invitation qui a pour but de décerner le titre de champion des États-Unis. Le championnat des États-Unis de 2016 réunissait trois joueurs du top 10 mondial : Fabiano Caruana (vainqueur), Hikaru Nakamura et Wesley So (deuxièmes ex æquo)[1].

Organisation

Le championnat des États-Unis est organisé depuis 1936 par la Fédération américaine des échecs (United States Chess Federation). Jusqu'en 1989, ainsi que de 1991 à 1996, l'épreuve consistait en un championnat toutes rondes de taille variable. En 1990 et 1991, ce fut un tournoi à élimination directe. Entre 1999 et 2006, le championnat a été financé et organisé par la Seattle Chess Foundation (renommée plus tard America's Foundation for Chess, ou AF4C). Le championnat était disputé comme un tournoi au système suisse de 2002 à 2009 ou comme un championnat avec deux poules qualificatives de 8 joueurs (de 1997 à 1999). AF4C a retiré son mécénat en 2007.

Premiers champions des États-Unis (avant 1936)

De 1845 à 1889 : Stanley, Morphy et Mackenzie

En dépit d'un championnat organisé, les champions suivants sont généralement reconnus comme les meilleurs joueurs américains :

Année Lieu Champion Notes
1845 La Nouvelle-Orléans Charles Stanley bat Eugène Rousseau en match (+15 −8 =8) .
1857 New York Paul Morphy vainqueur du premier American Chess Congress
(tournoi à élimination directe)
1871 Cleveland George Mackenzie vainqueur du 2e American Chess Congress
(tournoi toutes rondes)
1874 Chicago vainqueur du 3e American Chess Congress
(tournoi toutes rondes)
1880 New York vainqueur du 5e American Chess Congress
après un match de départage contre Grundy
1881 Saint-Louis bat Max Judd en match 7,5 à 5,5 (+7 −5 =1)
1886 New York bat S. Lipschütz en match 7,5 à 5,5 (+5, −3, =5)

En 1876, le quatrième congrès américain fut remporté par l'Irlandais James Mason. Le deuxième du tournoi, et premier américain en l'absence de Mackenzie, était Max Judd.

Morphy mourut en 1884. Entre 1860 et sa mort, il ne disputa aucun tournoi ni aucun match mais il était considéré comme le meilleur joueur américain et Mackenzie comme le « champion national ».

En 1880, George Mackenzie remportait le cinquième congrès américain. Après sa victoire, il ne participa pas au sixième congrès américain disputé en 1889 (tournoi international organisé par l’American Chess Federation) mais établit sa domination sur les joueurs américains.

Paul Morphy mourut en 1884.

En 1887, Mackenzie, parti en Europe, remporta le congrès allemand de Francfort avec 1,5 point d'avance sur Blackburne, Weiss, von Bardeleben, Berger, Tarrasch, Englisch, Paulsen, Schallopp, Schiffers, Alapine, Burn, Zukertort et Gunsberg. Il laissa les joueurs américains prétendants à sa succession s'affronter entre eux.

  • janvier 1888 : Max Judd bat Albert Hodges à Saint-Louis (6 à 3, +5 −2 =2) et se proclame champion des États-Unis sans avoir battu Mackenzie.
  • février 1988 : Eugene Delmar bat S. Lipschütz à New York (5 à 3).
  • septembre 1888 : Jackson Showalter remporte le premier congrès de la United States Chess Association à Cincinnati et Max Judd termine dernier du tournoi.

En 1889, le sixième congrès américain fut remporté par le Russe Mikhaïl Tchigorine et l'Autrichien Miksa Weiss. Le premier américain fut S. Lipschütz, sixième en l'absence de Mackenzie ; il devançait James Mason, Max Judd, Jackson Showalter et Eugene Delmar.

De 1890 à 1936 : Showalter, Lipschütz, Hodges, Pillsbury et Marshall

Les champions officiels

La désignation du premier champion des États-Unis, après la mort de Mackenzie en avril 1891 est peu claire. S. Lipschütz est considéré parfois comme le premier champion des États-Unis après la disparition de Mackenzie, car il termina sixième et le premier Américain du congrès américain (American Chess Congress) de New York en 1889 (tournoi remporté par le Russe Mikhaïl Tchigorine et l'Autrichien Miksa Weiss). Cependant, Showalter remporta le troisième congrès de la United States Chess Association à Saint Louis en février 1890 (avec 10,5 / 11, devant Lipschütz) et le tournoi de Chicago (12 points sur 13) en juin 1890. La même année, Lipschütz batit Delmar à New York ; Showalter battit S. Lipschütz à Louisville (Kentucky)[2] ou Indianapolis[3] (score inconnu ou match arrêté après une partie) tandis qu'en mai 1890, Max Judd interrompit la série de succès de Showalter en le battant (+7 –3) à Saint-Louis mais Judd ne se proclama pas champion des États-Unis. En 1891, année de la mort de Mackenzie, Showalter remporta le quatrième congrès de la United States Chess Association à Lexington (Kentucky) mais ce tournoi n'est pas reconnu comme championnat des États-Unis.

La fédération américaine reconnaît, dans ses publications[4], comme champions les joueurs qui ont remporté un match pour le titre[5] :

Dans les années 1930, Isaac Kashdan et les autres prétendants ne parvenaient pas à réunir le fonds de garantie demandé par Frank Marshall pour disputer un match (5 000 dollars). En décembre 1935, le champion annonça qu'il renonçait à défendre son titre. La désignation du nouveau champion des États-Unis eut lieu à New York en avril 1936 lors d'un tournoi qui réunissait seize prétendants.

Matchs entre les meilleurs joueurs américains

Année Lieu Champion Adversaire Marque Notes
1891-1892
(décembre-janvier)
Saint-Louis Jackson Showalter Max Judd 8,5 à 5,5
(+7 –4 =3)
1892 New York S. Lipschütz Jackson Showalter (+7 –1 =7) premier « Championnat des États-Unis »
1894
(février-avril)
New York Jackson Showalter Albert Hodges (+8 –6 =4)
ou (+7 –6 =4)[6]
1894
(mai-juin)
New York Albert Hodges Jackson Showalter (+5 –3 =1)
1895
(octobre-décembre)
New York Jackson Showalter S. Lipschütz (+7 –4 =3)
1896 Philadelphie Emil Kemény (+7 –4 =4) match commencé en février
1896 Boston John Barry (+7 –2 =4)
1898
(février-avril)
New York Harry Pillsbury Jackson Showalter 8 à 4
(+7 –3 =2)
match pour le titre
de champion des États-Unis.
1909 Lexington Frank Marshall Jackson Showalter (+7 –2 =3)
1923 six villes Edward Lasker (+5 –4 =9) à New York (au Marshall Chess Club),
Chicago, Cleveland, Detroit,
Washington, Long Island et New York.

En 1892, Lipschütz bat Showalter, puis il quitte les cercles d'échecs pour partir en Californie pours se soigner. En 1893, en l'absence de Lipschütz, Showalter se proclama champion des États-Unis et termina troisième du tournoi international de New York remporté par Emanuel Lasker et du tournoi du club d'échecs de Manhattan (Manhattan Chess Club) derrière Harry Nelson Pillsbury et Albert Hodges, en l'absence de S. Lipschütz.

En 1894, Hodges bat Showalter, puis se retire des échecs pour entamer une carrière dans les affaires. Showalter et Lipschutz, de retour, se disputèrent à nouveau le titre de champion des États-Unis

En 1895, Pillsbury remporta le tournoi d'Hastings 1895 devant les meilleurs joueurs du monde. En 1897; Pillsbury battit Showalter à New York 11,5 à 9,5 (+10 –8 =3) dans un match qui n'était pas pour le titre de champion des États-Unis. Showalter conserva son titre un an.

Entre 1899 et 1906, aucun prétendant ne défia Pillsbury pour le titre de champion des États-Unis. En 1899, il battit Max Judd dans un match.

En avril-mai 1904, Frank Marshall remporta le tournoi international de Cambridge Springs devant le champion du monde Lasker (2e) et devant les champions américains Showalter (5e) et Pillsbury (8e-9e). En octobre de la même année, il fut vainqueur du septième congrès américain à Saint-Louis mais ce tournoi ne comptait pas pour le titre de champion des États-Unis car Showalter et Pillsbury n'y participaient pas. En 1906, Pillsbury mourut et Frank Marshall prétendit récupérer la titre. En 1909, le Cubain José Raul Capablanca, vainqueur en match de Marshall et soutenu par la New York Chess Association, revendiqua simultanément le titre national américain en promettant de demander la nationalité américaine. Les deux joueurs désignèrent Le juriste et amateur d'échecs Walter Shipley pour trancher quel était le champion après la mort de Pillsbury et Shipley reconnut Showalter comme le champion légitime que devaient affronter les prétendants.

En décembre 1935, Marshall abandonna son titre de champion des États-Unis qui fut mis en jeu lors d'un tournoi toutes rondes, le trophée Frank Marshall, disputé à New York en avril-mai 1936. Showalter était mort en février 1935.

Depuis 1936

Multiples vainqueurs (tournois et matchs depuis 1936)

un joueur d'échecs asiatique en costume cravate s'apprêtant à toucher le pion H avec les noirs
Hikaru Nakamura champion des États-Unis en 2005, 2009, 2012 et 2015
8 titres en huit participations
Bobby Fischer (de 1957-1958 à 1960-1961, 1962-1963, 1963-1964, 1965 et 1966)
7 titres
Samuel Reshevsky (1936, 1938, 1940 (tournois), 1941 (match), 1942, 1946 et 1969 (tournois) ; il finit 2e-3e en 1972 après un départage)
6 titres
Walter Browne (1974, 1975, 1977, 1980, 1981 et 1983)
5 titres
4 titres
3 titres
2 titres

Championnats de 1936 à 1969 : Reshevsky et Fischer

De 1936 à 1948, la fédération américaine organisa le championnat tous les deux ans. Sauf en 1948, les tournois avaient lieu à New York. En 1948, la fédération américaine décida d'instaurer un cycle de qualification de trois années pour désigner le champion des États-Unis. Steiner fut champion de 1948 à 1951, Evans de 1951 à 1954 et Bisguier de 1954 à 1957. De 1954 à 1956, à New York, furent organisés trois trophées Rosenwald entre les meilleurs joueurs américains. Ils furent remportés par Reshevsky (en 1954-1955 et octobre 1956[8]), Bisguier et Evans (ex æquo en 1955-1956). Le quatrième trophée Rosenwald (1957-1958) fut désigné comme 10e championnat des États-Unis.

Bobby Fischer participa pour la première fois au tournoi Rosenwald à treize ans en octobre 1956 et finit huitième ex æquo , puis il remporta le titre lors de l'édition de 1957-1958 (à quatorze ans). Il remporta par la suite sept fois le championnat des États-Unis.

Éd. Année Champion Deuxième(s) Troisième(s) Notes
1 1936
(avril-mai)
Samuel Reshevsky Albert Simonson Reuben Fine
George Treysman
5e : Isaac Kashdan
2 1938
(avril)
Samuel Reshevsky Reuben Fine Albert Simonson 4e : Al Horowitz ; 5e : Isaac Kashdan
Reshevsky finit invaincu (13 / 16, +10 =6)
3 1940
(avril-mai)
Samuel Reshevsky Reuben Fine Isaac Kashdan Reshevsky finit invaincu (13 / 16, +10 =6)
- 1941
(mai)
Samuel Reshevsky Al Horowitz Match. Reshevsky conserve son titre 9,5 à 6,5 (+3 =13).
Match disputé dans 16 villes différentes.
4 1942
(avril)
Samuel Reshevsky Isaac Kashdan[9] Arnold Denker
A.S. Pinkus
Reshevsky finit invaincu (16 / 18, +14 =4)
5 1944
(avril-mai)
Arnold Denker Reuben Fine Al Horowitz
Herman Steiner
Reshevsky était absent du championnat.
- 1946
(mai)
Arnold Denker Herman Steiner Match. Denker conserve son titre 6 à 4 (+3 -1 =6).
6 1946
(oct.-nov.)
Samuel Reshevsky Isaac Kashdan Anthony Santasiere 4e : Jacob Levin
Reshevsky finit invaincu (13 / 16, +10 =6)
7 1948
(août)
Herman Steiner Isaac Kashdan George Kramer
Tournoi disputé à South Fallsburg  dans l'État de New York
Reshevsky et Fine étaient absents du championnat.
8 1951
(juillet-
août)
Larry Evans Samuel Reshevsky Max Pavey Quatre tournois préliminaires de 6 joueurs suivis d'une finale
entre douze joueurs en l'absence du champion (H. Steiner).
Larry Evans champion[10] à 19 ans (9,5 / 11, +8 =3).
4e : Herbert Seidman ; 5e : Al Horowitz.
- 1952
(juin-juil.)
Larry Evans Herman Steiner Match. Evans conserve son titre, 10 à 4 (+8 -2 =4)
9 1954
(mai-juin)
Arthur Bisguier Larry Evans Herbert Seidman Tournoi zonal. Bisguier (10 / 13, +7 =6) et Evans[11]
se qualifient pour le tournoi interzonal de 1955.
Reshevsky était absent du championnat.
4e-5e : James Sherwin et Max Pavey.
10 1957-1958 Bobby Fischer Samuel Reshevsky James Sherwin Tournoi zonal et quatrième trophée Rosenwald.
Fischer et Sherwin se qualifient pour l'interzonal de 1958.
À 14 ans, Fischer est le plus jeune champion américain.
4e : William Lombardy ; Evans était absent du tournoi.
Fischer finit invaincu (10,5 / 13, +8 =5)
11 1958-1959 Bobby Fischer Samuel Reshevsky James Sherwin Fischer finit invaincu (8,5 / 11, +6 =5)
12 1959-1960 Bobby Fischer Robert Byrne Samuel Reshevsky 4e : Pal Benko naturalisé américain
Fischer finit invaincu (9 / 11, +7 =4)
13 1960-1961 Bobby Fischer William Lombardy Raymond Weinstein 4e-6e : Bisguier, Reshevsky et Sherwin ; Tournoi zonal
Fischer et Bisguier qualifiés pour l'interzonal de 1962[12].
Evans était absent du championnat.
Fischer finit invaincu (9 / 11, +7 =4)
14 1961-1962 Larry Evans Robert Byrne 3e-6e :
Benko, Mednis,
Seidman et Sherwin
Evans finit invaincu (7,5 / 11, +7 =4)
Fischer, Reshevsky et Bisguier étaient absents.
15 1962-1963 Bobby Fischer Arthur Bisguier Samuel Reshevsky
Larry Evans
William Addison
Reshevsky finit 3e après départages. Tournoi zonal[13].
Première défaite (contre Mednis)
de Fischer (8 / 11, +6 -1 =4) en cinq championnats.
16 1963-1964 Bobby Fischer Larry Evans Pal Benko Fischer marqua 100 % des points (11 / 11).
4e-5e : Reshevsky et Anthony Saidy.
17 1965
(décembre)
Bobby Fischer Samuel Reshevsky
Robert Byrne
Tournoi zonal. Fischer, Reshevsky et Byrne
sont qualifiés pour le tournoi interzonal de 1967.
Fischer perdit deux parties (contre Reshevsky et Byrne).
18 1966
(décembre)
Bobby Fischer Larry Evans Pal Benko
James Sherwin
Fischer réalise un record de huit titres en huit participations.
Fischer finit invaincu (9,5 / 11, +8 =3) ; Reshevsky est 8e-10e
19 1968
(juillet)
Larry Evans Robert Byrne Samuel Reshevsky Fischer refusa de participer. 4e : Benko
Evans finit invaincu (8,5 / 11, +6 =5)
20 1969
(décembre)
Samuel Reshevsky William Addison Pal Benko Septième titre de Reshevsky en l'absence de Bobby Fischer.
Reshevsky finit invaincu (8 / 11, +5 =6) ; tournoi zonal
Reshevsky et Addison qualifiés pour l'interzonal de 1970.
(Pal Benko laissa sa place à Fischer)

Championnats de 1972 à 1994

Édition
Année
Champion(s) Deuxième(s) Lieu Notes
21 1972 Robert Byrne Samuel Reshevsky
Lubomir Kavalek
New York Byrne champion après
un match de départage[14]
Tournoi zonal
22 1973 Lubomir Kavalek
John Grefe
El Paso
23 1974 Walter Browne Pal Benko
Larry Evans
Chicago
24 1975 Walter Browne Kenneth Rogoff Oberlin College
(Oberlin (Ohio))
Tournoi zonal
25 1977 Walter Browne Robert Byrne Mentor (Ohio)
26 1978 Lubomir Kavalek James Tarjan Pasadena Tournoi zonal
27 1980 Walter Browne
Larry Christiansen
Larry Evans
Greenville
(Pennsylvanie)
28 1981 Walter Browne
Yasser Seirawan
South Bend
(Indiana)
Tournoi zonal
29 1983 Walter Browne
Larry Christiansen
Roman Dzindzichashvili
Greenville
30 1984 Lev Alburt Nick de Firmian Berkeley
(Californie)
Tournoi zonal
31 1985 Lev Alburt Joel Benjamin Estes Park
(Colorado)
32 1986 Yasser Seirawan Lev Alburt
Joel Benjamin
Estes Park
33 1987 Joel Benjamin
Nick de Firmian
Estes Park Tournoi zonal
34 1988 Michael Wilder Yasser Seirawan
Boris Gulko
Cambridge Springs
(Pennsylvanie)
35 1989 Roman Dzindzichashvili
Stuart Rachels
Yasser Seirawan
Long Beach
(Californie)
Tournoi zonal
(Interzonal de 1990)
36 1990 Lev Alburt Larry Christiansen
(finaliste)
Jacksonville
(Floride)
Tournoi à élimination directe.
37 1991 Gata Kamsky Joel Benjamin
(finaliste)
Los Angeles Tournoi à élimination directe
38 1992 Patrick Wolff Boris Gulko,
Alex Sherzer,
Yasser Seirawan
Dmitry Gurevich
Durango
(Colorado)
Tournoi zonal
(Interzonal FIDE 1993)
39 1993 Alexander Shabalov
Alex Yermolinsky
Long Beach
40 1994 Boris Gulko[15] Yasser Seirawan
Larry Christiansen
Key West
(Floride)
Tournoi zonal
(ch. du monde FIDE 1997)

Championnats de 1995 à 2008

De 2002 à 2009, le championnat des États-Unis était un système suisse.

Édition
Année
Champion(s) Deuxième(s) Lieu Notes
41 1995 Nick de Firmian
Patrick Wolff
Alexander Ivanov
Modesto
(Californie)
Wolf remporta le tournoi de départage,
mais les joueurs partagèrent le titre
42 1996 Alex Yermolinsky Boris Gulko
Gregory Kaidanov
Parsippany
(New Jersey)
43 1997 Joel Benjamin Larry Christiansen Chandler
(Arizona)
Benjamin battit Larry Christiansen en finale
44 1998 Nick de Firmian Joel Benjamin Denver
(Colorado)
de Firmian battit Joel Benjamin en finale.
Tournoi zonal (championnat du monde FIDE 1999)
45 1999 Boris Gulko Gregory Serper Salt Lake City
(Utah)
Gulko battit Gregory Serper en finale.
Tournoi zonal (championnat du monde FIDE 2000)
46 2000 Joel Benjamin
Alexander Shabalov
Yasser Seirawan
Seattle Joel Benjamin remporta le mini-tournoi de départage,
mais les trois joueurs partagèrent le titre.
Tournoi zonal (championnat du monde FIDE 2001-2002)
47 2002 Larry Christiansen Nick de Firmian Seattle de Firmian deuxième après un match de départage
Système suisse, 56 joueurs
3e-8e : B. Kreiman, A. Shabalov, A. Yermolinsky,
J. Benjamin, A. Stripunsky et A. Ivanov
48 2003 Alexander Shabalov 2e-8e : G. Kaidanov,
A. Goldin, B. Gulko,
J. Benjamin, A. Stripunsky,
A. Ivanov et J. Fedorowicz
Seattle Système suisse, 58 joueurs
Tournoi zonal (championnat du monde FIDE 2004)
49 2004-
2005
Hikaru Nakamura Alexander Stripunsky

(battu en match
de départage)
San Diego
(Californie)
Le tournoi était organisé en novembre-décembre 2004
mais appelé championnat 2005 pour des raisons légales.
Tournoi zonal (coupe du monde 2005), 64 joueurs
Retour de Kamsky (14e) à la compétition
après huit ans d'absence.
50 2006 Alexander Onischuk Ildar Ibragimov
Alexander Stripunsky
San Diego Système suisse, 32 joueurs
4e : H. Nakamura
51 2007 Alexander Shabalov Alexander Onischuk Stillwater
(Oklahoma)
Système suisse, 36 joueurs
Tournoi zonal (coupe du monde 2007)
3e-5e : G. Kaidanov, Y. Shulman et Julio Baccera
52 2008 Yuri Shulman Alexander Onischuk Tulsa
(Oklahoma)
Système suisse avec 24 participants.
3e : S. Kudrin ;
4e-6e : J. Friedel, E. Perelshteyn et V. Akobian

Depuis 2009 : championnats organisés à Saint-Louis

Édition
Année
Champion Deuxième(s) Troisième(s) Lieu Notes
53 2009 Hikaru Nakamura Robert Hess
Alexander Onischuk
Saint-Louis
(Missouri)
Système suisse avec 24 participants.
Tournoi zonal (coupe du monde 2009)
54 2010 Gata Kamsky[16] Yuri Shulman
(ex æquo)
Hikaru Nakamura
Alexander Onischuk
Système suisse avec 24 participants.
Shulman deuxième
après une partie de départage
55 2011 Gata Kamsky[17] Yuri Shulman Robert Hess
Yuri Shulman
(demi-finalistes)
Deux poules de huit joueurs
Les quatre premiers disputent deux tours de matchs
Kamsky bat Yuri Shulman en finale (1,5–0,5).
Tournoi zonal (coupe du monde 2011)
56 2012 Hikaru Nakamura[18] Gata Kamsky Alexander Onischuk Tournoi toutes rondes (12 joueurs)
Nakamura bat Kamsky une ronde ronde avant la fin.
57 2013 Gata Kamsky Alejandro Ramirez Alexander Onischuk
Timour Gareïev
Système suisse avec 24 participants
Kamsky bat Alejandro Ramirez
lors du match de départage en finale (2–1).
Tournoi zonal (coupe du monde 2013)
58 2014 Gata Kamsky Varuzhan Akobian
Aleksandr Lenderman
Tournoi toutes rondes (12 joueurs)
Kamsky bat Akobian
lors du match de départage en finale (1,5 à 0,5)
59 2015 Hikaru Nakamura Ray Robson Wesley So Tournoi toutes rondes (12 joueurs)
Tournoi zonal (coupe du monde 2015)
60 2016 Fabiano Caruana Wesley So
Hikaru Nakamura
Tournoi toutes rondes (12 joueurs)
Le championnat accueille trois joueurs dans le top 10.
61 2017 Wesley So Alexander Onischuk
(ex æquo)
Fabiano Caruana
Hikaru Nakamura
Varuzhan Akobian
Tournoi toutes rondes (12 joueurs)
Le championnat accueille trois joueurs dans le top 10.
So bat Onischuk lors du match de départage,
Tournoi zonal (coupe du monde 2017)

Notes et références

  1. (en) Championnat 2016 sur uschesschamps.com.
  2. Andrew Soltis, The United Chess Championship : 1845-1896, MacFarland, 1997, p. 29.
  3. Match Showalter - Lipschütz sur edochess.
  4. Official Blue Book and Encyclopaedia of the United Chess Federation, David Mc Kay, New York, 1956 et 1973.
  5. Walter Korn, American Chess Heritgage,David McKay Company, New York, 1978, p. 55
  6. Hilbert et Lahde, Albert Beauregard Hodges, page 148, 151, 154, 409, 512, 519.
  7. Kamsky a aussi remporté le championnat d'URSS des moins de vingt ans deux fois avant ses quinze ans avant d'émigrer en 1989 aux États-Unis.
  8. En 1957, Samuel Reshevsky battit également Arthur Bisguier dans un Match remporté 6 à 4 (+4 -2 =4) où le titre de champion américain n'était pas en jeu.
  9. Une erreur de calcul aboutit à unex aequo avec Isaac Kashdan. Reshevsky remporta le match de départage avec Kashdan six mois plus tard.
  10. Le championnat était un tournoi zonal. Evans déclina l'invitation à participer à l'interzonal. Reshevsky fut sélectionné pour le tournoi des candidats de Zurich 1953. Herman Steiner fut le seul représentant américain au tournoi zonal.
  11. Evans, qui était qualifié pour l'interzonal de 1955, préféra disputer le championnat open des États-Unis à Long Beach (Californie) qui avait lieu en août en même temps que l'interzonal de Göteborg.
  12. Lombardy, Weinstein, Sherwin et Reshevsky ne pouvaient participer à l'interzonal de 1962 : Lombardy était engagé dans le séminaire tandis que Weinstein était pris par ses études (il fut incarcéré pour meurtre et interné pour démence en 1964). Sherwin n'avait pas de temps libre pour participer à l'interzonal et Reshevsky dclina l'invitation. Benko qui avait fini 8e-11e, fut appelé pour être le représentant américain à l'interzonal de Stockholm 1962.
  13. Reshevsky batit Addison et Evans lors du match de départage pour la troisième place. Fischer refusa de participer à l'interzonal de 1964 et fut remplacé par Evans. Benko (absent) bat Bisguier lors d'un match où la place de Bisguier de représentant à l'interzonal était en jeu. Les États-Unis furent représentés par Reshevsky, Benko et Evans lors du tournoi interzonal d'Amsterdam.
  14. Départage disputé neuf mois plus tard avec Samuel Reshevsky et Lubomir Kavalek
  15. Gulko avait remporté
    le championnat d'URSS en 1977.
  16. (en) Site officiel
  17. grille finale
  18. grille finale sur le site de The Week in Chess.

Sources

  • Andrew Soltis, Gene H. McCormick, The United States Chess Championship 1845–1996, 2d ed, McFarland, (ISBN 0-7864-0248-2)
  • Isaac Kashdan, History of the United States Chess Championship, Chess Review, nov-déc 1993, (ISBN 0671619861) reproduit dans The Best of Chess Life & Review 1933-1960

Liens externes