Championnat d'Europe de football des moins de 18 ans 2000

(Redirigé depuis Championnat d'Europe de football des moins de 19 ans 2000)
Euro moins de 18 ans 2000
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) UEFA
Édition 49e
Lieu(x) Drapeau de l'Allemagne Allemagne (14 villes)
Date du
au
Participants huit sélections nationales
Épreuves deux (phase de poule et finales)
Matchs joués 14
Affluence 103 800 ( 7 414 par match)[1]
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Portugal Portugal
Vainqueur Drapeau : France France (5)
Finaliste Drapeau : Ukraine Ukraine
Troisième Drapeau : Allemagne Allemagne
Buts 35 (2,5 par match)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Finlande Forssell et Drapeau : Allemagne Auer
(3 buts)[1]

Navigation

L'Euro 2000 des moins de 18 ans est la 49e édition du Championnat d'Europe de football des moins de 18 ans qui se déroule en Allemagne du 17 au 24 juillet 2000.

La France remporte son cinquième titre en remportant la finale face à l'Ukraine 1 à 0.

Préparation de la compétition

La compétition se déroule sur quatorze stades placés dans les villes suivantes : Aichach, Ansbach, Augsbourg, Donauwörth, Forst, Gundelfingen, Heilbronn, Ludwigsburg, Mannheim, Nördlingen, Nuremberg, Schwäbisch Gmünd, Sinsheim et Stuttgart.

Acteurs

Arbitres

Équipes qualifiées

La compétition est destinée aux joueurs nés après le 1er janvier 1981[1].

  • Allemagne
  • Croatie
  • Finlande
  • France
  • Pays-Bas
  • République tchèque
  • Russie
  • Ukraine

Déroulement de la phase finale

Phase de groupe

Groupe A

Classement Groupe A
Place Équipe Pts J V N D Buts + Buts - Diff.
1er Drapeau : Ukraine Ukraine 7 3 2 1 0 3 1 +2
2e Drapeau : Allemagne Allemagne 6 3 2 0 1 6 3 +3
3e Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 4 3 1 1 1 3 3 0
4e Drapeau : Croatie Croatie 0 3 0 0 3 3 8 -5
Date Ville Équipe 1 Résultat Équipe 2
17 juillet 2000 Mannheim Allemagne Drapeau : Allemagne 0 - 1 Drapeau : Ukraine Ukraine
Ludwigsburg Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas 3 - 0 Drapeau : Croatie Croatie
19 juillet 2000 Heilbronn Allemagne Drapeau : Allemagne 3 - 0 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Forst Ukraine Drapeau : Ukraine 2 - 1 Drapeau : Croatie Croatie
21 juillet 2000 Stuttgart Croatie Drapeau : Croatie 2 - 3 Drapeau : Allemagne Allemagne
Sinsheim Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas 0 - 0 Drapeau : Ukraine Ukraine

Groupe B

Classement Groupe B
Place Équipe Pts J V N D Buts + Buts - Diff.
1er Drapeau : France France 6 3 2 0 1 4 2 +2
2e Drapeau : République tchèque République tchèque 4 3 1 1 1 4 4 0
3e Drapeau : Finlande Finlande 4 3 1 1 1 5 5 0
4e Drapeau : Russie Russie 2 3 0 2 1 2 4 -2
Date Ville Équipe 1 Score Équipe 2
17 juillet 2000 Augsbourg République tchèque Drapeau : République tchèque 1 - 1 Drapeau : Russie Russie
Ansbach France Drapeau : France 1 - 2 Drapeau : Finlande Finlande
19 juillet 2000 Donauwörth République tchèque Drapeau : République tchèque 0 - 1 Drapeau : France France
Schwäbisch Gmünd Russie Drapeau : Russie 1 - 1 Drapeau : Finlande Finlande
21 juillet 2000 Nördlingen Finlande Drapeau : Finlande 2 - 3 Drapeau : République tchèque République tchèque
Gundelfingen Russie Drapeau : Russie 0 - 2 Drapeau : France France

Match pour la troisième place

Date Ville Équipe 1 Résultat Équipe 2
Aichach Allemagne Drapeau : Allemagne 3 - 1 Drapeau : République tchèque République tchèque

Finale

Finale[1] France Drapeau : France 1–0 Drapeau : Ukraine Ukraine Frankenstadion, Nurenberg
Lundi 24 juillet 2000
Hervé Bugnet But inscrit après 80 minutes80e (0–0) Spectateurs : 32 000
Arbitrage : Drapeau : Turquie M. Erdemir
Penneteau - Dorothée, Pelé, Givet, Vignal (Averti après 66 minute(s)66e) - B. Mendy (Averti après 85 minute(s)85e), Be. Cheyrou, Mathis, Danic (RemplacéEntré après 57 minutes57e  Roudet) - Ahamada (Averti après 90 minute(s)90e), Cissé (RemplacéEntré après 57 minutes57e  Bugnet) Équipes Rudenko - Passichnichenko (RemplacéEntré après 84 minutes84e  Kutas), Berezovchuk, Shershun, Prokhorov - Kondratovych (Averti après 82 minute(s)82e), Lysytsky (RemplacéEntré après 66 minutes66e  Stoyan Averti après 76 minute(s)76e), Bondarenko, Valeev (RemplacéEntré après 67 minutes67e  Bendovski) - Komarnitsky, Gerasimenko

Sélectionneur :
Jacques Crevoisier
Sélectionneur :
A. Kroschenko

Classement final

Classement général
Place Équipe Stade
Médaille d'or France Drapeau : France Vainqueur
Médaille d'argent Ukraine Drapeau : Ukraine Finaliste
Médaille de bronze Allemagne Drapeau : Allemagne Vainqueur Petite finale
4 République tchèque Drapeau : République tchèque Petite finale
5 Finlande Drapeau : Finlande Touroi Final
= Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas Touroi Final
= Russie Drapeau : Russie Touroi Final
= Croatie Drapeau : Croatie Touroi Final

Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour le Mondial des moins de 20 ans. Ainsi, l'Ukraine, l'Allemagne et les Pays-Bas (groupe A) ainsi que la France, la République tchèque et la Finlande (groupe B) se rendent en Argentine en 2001[1].

Le vainqueur : France

Le groupe français

Nom Équipe en 2000 Date de naissance J. Buts Yellow card.svg Yellow card.svgRed card.svg Red card.svg
Gardiens de but
1 Nicolas Penneteau Capitaine SC Bastia 28.02.1981 4 0 0 0 0
16 Jérémy Sopalski AJ Auxerre 06.02.1981 0 0 0 0 0
Défenseurs
3 Grégory Vignal Montpellier HSC 19.07.1981 3 0 2 1 0
4 Gaël Givet AS Monaco 09.10.1981 3+1 1 0 0 0
5 Philippe Mexès AJ Auxerre 30.03.1982 2 0 0 0 1
11 Bernard Mendy Paris SG 20.08.1981 3+1 0 1 0 0
12 Steven Pelé Stade rennais 28.08.1981 3 0 0 0 0
14 Jean-Félix Dorothée Stade rennais 02.10.1981 4 0 0 0 0
Milieux de terrain
6 Benoît Cheyrou Lille OSC 03.05.1981 4 0 0 0 0
8 Pascal Berenguer SC Bastia 20.05.1981 2 0 0 0 0
10 Lionel Mathis AJ Auxerre 04.10.1981 4 2 0 0 0
13 Gaël Danic Stade rennais 19.11.1981 3 0 0 0 0
2 Nicolas Fabiano Paris SG 08.02.1981 1+1 0 0 0 0
15 Sébastien Roudet LB Châteauroux 16.06.1981 0+3 0 0 0 0
Attaquants
7 Hassan Ahamada FC Nantes 13.04.1981 4 1 1 0 0
9 Mathieu Maton (forfait) Lille OSC 19.01.1981 0 0 0 0 0
17 Hervé Bugnet Girondins de Bordeaux 24.08.1981 0+3 1 0 0 0
18 Djibril Cissé AJ Auxerre 12.08.1981 3+1 0 0 0 0
Sélectionneur
Jacques Crevoisier 24.11.1947

Parcours français

C'est à Clairefontaine-en-Yvelines, le 30 juin 2000, que l'aventure tricolore commence. Soucieux du détail, Jacques Crevoisier prévoit trois stages à l'INF donc, Angers et Val-d'Isère ainsi qu'une poignée de matchs amicaux. Mais cinq jours avant le début de la compétition, une grande partie du groupe est victime d'une intoxication alimentaire. « Quinze joueurs sur les dix-huit ont été souffrant » raconte Nicolas Penneteau, gardien et capitaine de la sélection. Mathieu Maton est le plus durement touché et doit être hospitalisé, il ne dispute aucun match de la compétition. Djibril Cissé perd cinq kilos en quelques jours et les mines du camp bleu sont déconfites. Le coach doit composer et se passer de plusieurs éléments clés pour le premier match face à la Finlande, Cissé et Bernard Mendy sont notamment forfait[1].

La France commence le tournoi avec une équipe de convalescents, certains joueurs ne sont pas remis physiquement explique. Malgré une bonne entame contre la Finlande, les Bleuets craquent en seconde période et démarrent le tournoi par une défaite (1-0) contre un adversaire à leur portée. L'entraîneur français opte pour un discours musclé et fait sentir son mécontentement au groupe : « je leur ai dit que le mental devait l'emporter sur le physique. Au-delà du Championnat d'Europe, c'est la qualification pour le Mondial des moins de 20 ans 2001 en Argentine qui était en jeu. Alors plus question d'avoir mal au ventre »[1].

Trois jours après l'accident finlandais, les Tricolores se relancent malgré un nouveau scénario catastrophe contre la République tchèque. À Donauwörth, le meneur de jeu auxerrois Mathis ouvre la marque. Mais les Bleus se retrouvent rapidement à neuf : Vignal, arrière gauche, et Mexès, chef de la défense, sont exclus à la 54e minute. Le premier écope un second carton jaune et le deuxième est victime d'un cracheur-tricheur. Pendant 40 minutes, les Français résistent et se révoltent (1-0). L'UEFA inflige trois matchs de suspension à Mexès[1].

Pour Crevoisier, les soucis continuent : privé de deux joueurs, il doit former une nouvelle défense aussi efficace que sa devancière pour le match capital contre la Russie. Givet sort du banc pour diriger la défense et ouvre même la marque pour envoyer la France en finale de l'Euro ainsi qu'au Mondial 2001. Sur une nouvelle balle en profondeur, Mathis termine le bel œuvre (2-0)[1].

Face aux Tricolores se dresse l'Ukraine, seule équipe invaincue de la compétition, avec son bloc difficile à bouger. Dans cette dernière ligne droite, les Juniors français sont inarrêtables. Plus puissants, plus résistants, plus solides psychologiquement, ils gagnent la bataille tactique et s'imposent (1-0). Remplaçant depuis le début du tournoi, Bugnet est averti par Crevoisier qu'il rentrera en cours de jeu et cela arrive à la 67e minute. Treize minutes plus tard, sur une passe de Vignal, il trouve la formule et fait sauter le verrou jaune (1-0)[1].

Matchs de l'équipe de France

France 1-2 (1-0) Finlande
  • But : Ahamada (24e).
  • France : Penneteau - Dorothée, Mexès, Givet, Vignal - Fabiano (Cissé, 64e), Bérenguer, Mathis, Cheyrou (Roudet, 60e) - Danic (Mendy, 64e), Ahamada.
République tchèque 0-1 (0-1) France
  • But : Mathis (18e).
  • France : Penneteau - Dorothée, Pelé, Mexès (Carton rouge54e), Vignal (Carton rouge?e, 54e) - Mendy, Cheyrou, Danic (Roudet, 71e), Mathis - Ahamada (Bugnet, 81e), Cissé (Givet, 75e).
France 2-0 (0-0). Russie
  • Buts : Givet (73e), Mathis (84e).
    • France : Penneteau - Dorothée, Pelé, Givet, Cheyrou - Mendy (Fabiano, 85e), Bérenguer, Mathis, Danic - Ahamada (Bugnet, 69e), Cissé.
France 1-0 (0-0) Ukraine 
  • But : Bugnet (81e).
  • France : Penneteau - Dorothée, Pelé, Givet, Vignal - Mendy, Cheyrou, Mathis, Danic (Roudet, 57e) - Ahamada, Cissé (Bugnet, 67e).

Annexes

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Laurent Maltret & Alain Gadoffre, « Label bleu », Onze Mondial, no 139,‎ , p. 74 à 79

Liens externes

(en) European U-18 Championship 2000 sur rsssf.com