Champey

Champey
Champey
La mairie de Champey
Blason de Champey
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Héricourt-2
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Héricourt
Maire
Mandat
Jean Valley (PS)
2014-2020
Code postal 70400
Code commune 70121
Démographie
Population
municipale
869 hab. (2016 en augmentation de 0,58 % par rapport à 2011)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 35′ 08″ nord, 6° 40′ 53″ est
Altitude Min. 342 m
Max. 524 m
Superficie 11,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Champey

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Champey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Champey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Champey

Champey est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie

Une entrée du bourg.

Situation

Communes limitrophes

Géologie

Le territoire communal repose sur le bassin houiller keupérien de Haute-Saône[1].

Histoire

Henri de Champey, chevalier, ainsi que ses deux frères Guyemard et Girard, étaient cités en 1258, leur maison portait : de sable à la bande d'argent, chargé de trois molettes d'éperons de gueules. À cette même date vivait Jean dit Malecher, sire d'Aroz et de Champey, bienfaiteur des abbayes de la Charité (située à Corneux, commune de Saint-Broing) et de Lieu-Croissant (érigée à Mancenans). Jean avait des terres à Champey, Bavans et Étouvans et son fils aîné Pierre devait lui succéder dans ses fiefs avant de décéder en 1327. La maison de Champey devait subsister encore un siècle avant de s'éteindre dans la personne d'Otthenin de Champey, écuyer, qui tenait aussi le village de Couthenans. Avant de décéder, il vendait à Henri de Cemboing et Jeanne de Romain, son épouse, "ses héritages et terres de Champey, compris une maison-forte et cheminée de pierre, fosselée entour et pont-levis, étant du fief de Neufchâtel". En 1550, Jean d'Andelot, premier écuyer de Charles Quint, possédait ce fief qu'il tenait d'Olivier et Claude de Diesse. En 1570, le fief était réuni à la seigneurie d'Héricourt[2].

Visserey ou Vicerey était un village situé dans les environs de Champey. Le chapitre de Montbéliard possédait des terres dans ce hameau en 1196. Soixante ans plus tard, Guyemard, chevalier de Champey, et Henri son frère réalisaient un échange avec l'abbaye Notre-Dame de Belchamp : ".. et tout ce que leur appartient dedans les bornes de Visserey devers Vaux". Le village semble avoir disparu au XIVe siècle car une charte de 1333 précisant la désignation des biens abandonnés au comte de Montbéliard, Henri de Montfaucon, reprend en détail l'acte de 1196 mais sans citer Visserey[2].

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

Champey fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune était historiquement rattachée depuis la Révolution française au canton d'Héricourt. Celui-ci a été scindé en 1985 et la commune rattachée au canton de Héricourt-Ouest. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du Canton d'Héricourt-2[3].

Intercommunalité

La commune est membre de la communauté de communes du Pays d'Héricourt, intercommunalité créée au

Tendances politiques et résultats

Longtemps socialiste, Champey penche désormais vers le Front national à l'instar de nombreuses communes rurales.

Résultats des élections nationales à Champey

Élections municipales

2014
  • Liste d’Intérêt Communal « Champey 2014-2020 » conduite par Jean Valley[4]
  • Liste Ensemble pour l'Avenir de Champey conduite par Jimmy Aristidini[5]
2008

À l'issue de ces élections, le maire PS Jean Valley a été réélu pour un mandat de six ans.

2001

Le 11 mars 2001, la liste d'intérêt communal fut la seule liste en lice. À l'issue de ces élections, Jean Valley, premier adjoint depuis dix-huit ans, a été élu maire.

1995
1989
1983

Lors de ces élections, deux listes s'affrontent. Une liste d'Union soutenu par le maire sortant (qui ne se représente pas) et une liste d’intérêt communal. Les quinze sièges du conseil municipal reviennent alors à la liste d’intérêt communal. Ginette Valley est élue à la tête de la commune.

Ginette Valley, maire de Champey de 1983 à 2001.

Liste des maires

Liste des maires successifs[8]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1888 1912 Pierre Duvernoy    
1912 1925 Charles Jeand'heur    
1925 1945 Alfred Valley DVG  
1945 1971 Louis Adam DVG  
1971 1983 Henry Receveur DVD  
1983 2001 Ginette Valley[9] Divers gauche Chevalière de l'Ordre national du Mérite
2001 En cours
(au 9 juin 2016)
Jean Valley PS Petit-fils d'Alfred Valley
Vice-président de la CC du Pays d'Héricourt (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[10]

Population et société

En 2016, la commune de Champey comptait 869 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
204552545642727727755742755
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
715744696717732719703680632
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
626571522455419417398398402
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
456508603763785713817864869
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • La Pierre qui tourne ;
  • le temple.

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Blason de Champey Blason De sable à la bande d'argent chargée de trois molettes à huit pointes de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Les villages ruinés du comté de Montbéliard, avec quelques autres d'origine moderne, Charles Duvernoy, 1847, p.  15 à 16 et 36 à 38. Google livres

Notes et références

  1. [PDF] R. Dormois et J.Ricours, Houille triasique sur le versant N.O. du Jura, BRGM, (lire en ligne), p. 5-6.
  2. a et b Les villages ruinés du comté de Montbéliard
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Champey », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 9 août 2016)
  4. Jean Valley candidat à sa succession
  5. Jimmy Aristidini, candidat
  6. a et b Candidats officiels aux élections municipales de 2014 à Champey
  7. Résultats des élections municipales de 2008 à Champey, Le Figaro
  8. « Les maires de Champey », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 9 août 2016).
  9. « Champey : Ginette Valley, maire honoraire, est décédée », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  10. « Compte rendu du conseil municipal de la commune de Champey : Séance du 28 mars 2014 à 17h30 en Mairie » [PDF], Commune de Champey (consulté le 9 août 2016).
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes

  • Champey sur le site de l'Institut géographique national