Champ magnétique de Mercure

Champ magnétique de Mercure
Magnétosphère de Mercure
Description de cette image, également commentée ci-après
Graphique montrant la force relative du champ magnétique de Mercure
Découverte[1]
Découverte par Mariner 10
Date de découverte avril 1974
Champ interne[2],[3]
Rayon de Mercure 2 439,7 km
Moment magnétique 2 à 6 × 1012 T m3
Intensité de champ à l'équateur

300 nT (0,000 003 G)

Inclinaison du dipôle 4,5°
Longitude du pôle magnétique °
Paramètres du vent solaire[4]
Vitesse

400 km/s

Intensité du CMI nT
Densité cm−3

Paramètres magnétosphériques[5],[6]
Distance de la magnétopause 1,4 RM
Longueur de la queue magnétique 10–100 RM
Ions principaux Na+, O+, K+, Mg+, Ca+, S+, H2S+
Sources de plasma vent solaire
Taux de chargement de masse kg/s
Densité maximale du plasma cm−3
Énergie maximale des particules jusqu'à 50 keV MeV

Aurore polaire
Puissance totale TW

Le champ magnétique de Mercure est le champ magnétique entourant Mercure, la plus petite planète du Système solaire et la plus proche du Soleil. Ce champ est dipolaire ; la planète possède donc deux pôles magnétiques[7], ce qui en fait un dipôle magnétique[8], lequel est important et apparemment global[9]. Il fut découvert en 1974 parmi les données envoyées par la sonde Mariner 10, indiquant que la force de ce champ équivaut à 1,1 % de celui de la Terre[10]. Ce champ magnétique peut être expliqué par l'effet dynamo[11], et parce qu'il est assez puissant au niveau de l'arc de choc, il ralentit le vent solaire, ce qui crée une magnétosphère autour de la planète[12].

Références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mercury's magnetic field » (voir la liste des auteurs).
  1. « MESSENGER Data from Mercury Orbit Confirms Theories, Offers Surprises », The Watchtowers,‎ (lire en ligne)
  2. C. T. Russell, « Magnetic Fields of the Terrestrial Planets » [PDF], UCLA – IGPP, (consulté le 26 juillet 2011)
  3. C. T. Russell; J. G. Luhmann, « Mercury: Magnetic Field and Magnetosphere », University of California, Los Angeles (consulté le 18 juillet 2011)
  4. James A. Slavin; Brian J. Anderson; Daniel N. Baker; Mehdi Benna; Scott A. Boardsen; George Gloeckler; Robert E. Gold; George C. Ho; Suzanne M. Imber; Haje Korth; Stamatios M. Krimigis; Ralph L. McNutt, Jr.; Larry R. Nittler; Jim M. Raines; Menelaos Sarantos; David Schriver; Sean C. Solomon; Richard D. Starr; Pavel Trávníček; Thomas H. Zurbuchen, « MESSENGER Observations of Reconnection and Its Effects on Mercury's Magnetosphere » [PDF], University of Colorado (consulté le 27 juillet 2011)
  5. Reka Moldovan; Brian J. Anderson; Catherine L. Johnson; James A. Slavin; Haje Korth; Michael E. Purucker; Sean C. Solomon, « Mercury′s magnetopause and bow shock from MESSENGER observations » [PDF], EPSC – DPS, (consulté le 26 juillet 2011)
  6. A. V. Lukyanov; S. Barabash; R. Lundin; P. C. Brandt, « Elsevier; 2000 », Applied Physics Laboratory, Laurel, Laurel, Maryland, Applied Physics Laboratory, vol. v. 49, nos 14–15,‎ , p. 1677–1684 (DOI 10.1016/S0032-0633(01)00106-4, Bibcode 2001P&SS...49.1677L, lire en ligne)
  7. Tony Phillips, « New Discoveries at Mercury », Science@Nasa,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Randy Russell, « The Magnetic Poles of Mercury », Windows to the Universe, (consulté le 16 juillet 2011)
  9. (en) David R. Williams, « Planetary Fact Sheet », NASA Goddard Space Flight Center (consulté le 25 juillet 2011)
  10. (en) Jerry Coffey, « Mercury Magnetic Field », Universe Today, (consulté le 16 juillet 2011)
  11. Jon Cartwright, « Molten core solves mystery of Mercury's magnetic field », Physics World,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Randy Russell, « Magnetosphere of Mercury », Windows to the Universe, (consulté le 16 juillet 2011)

Annexes

Articles connexes