Château-la-Vallière

Château-la-Vallière
Château-la-Vallière
L'étang du Val Joyeux à Château-la-Vallière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Chinon
Intercommunalité Communauté de communes Touraine Ouest Val de Loire
Maire
Mandat
Jean-Claude Gauthier
2020-2026
Code postal 37330
Code commune 37062
Démographie
Gentilé Castelvalériens
Population
municipale
1 780 hab. (2017 en augmentation de 6,33 % par rapport à 2012)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 32′ 52″ nord, 0° 19′ 33″ est
Altitude Min. 58 m
Max. 110 m
Superficie 21,94 km2
Élections
Départementales Canton de Langeais
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Château-la-Vallière
Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire
Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Château-la-Vallière
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Château-la-Vallière
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Château-la-Vallière
Liens
Site web chateaulavalliere.com/

Château-la-Vallière est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie

Localisation

La commune se situe à 35 km au nord-ouest de Tours (Indre-et-Loire), 55 km au sud du Mans (Sarthe) et à 60 km à l'est d'Angers (Maine-et-Loire).

Hydrographie

Réseau hydrographique de Château-la-Vallière.

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 10,85 km, comprend deux cours d'eau notables, la Fare (5,85 km) et la Maulne (1,704 km), et trois petits cours d'eau pour certains temporaires[1],[2].

La Fare, d'une longueur totale de 36,9 km, prend sa source dans la commune de Sonzay et se jette dans le Loir à La Chapelle-aux-Choux (Sarthe) après avoir traversé 8 communes[3]. Ce cours d'eau est classé dans la liste 2[Note 1] au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement sur le Bassin Loire-Bretagne. Du fait de ce classement, tout ouvrage doit être géré, entretenu et équipé selon des règles définies par l'autorité administrative, en concertation avec le propriétaire ou, à défaut, l'exploitant [4]. Sur le plan piscicole, la Fare est classée en première catégorie piscicole. Le groupe biologique dominant est constitué essentiellement de salmonidés (truite, omble chevalier, ombre commun, huchon)[5].

La Maulne, d'une longueur totale de 28,7 km, prend sa source au nord de Courcelles-de-Touraine et se jette dans le Loir à La Chapelle-aux-Choux, après avoir traversé 10 communes[6]. Sur le plan piscicole, la Maulne est également classée en première catégorie piscicole

Six zones humides[Note 2] ont été répertoriées sur la commune par la direction départementale des territoires (DDT) et le conseil départemental d'Indre-et-Loire : « la vallée de la Fare de Château-la-Vallière à Villiers-au-Bouin », « la vallée de l'étang des Bois au Château de Vaujours », « l'étang de plaine de la Croix Pattée », « la vallée de la Fare de Souvigné à Château-la-Vallière », « la vallée de la Maulne du Tertre aux Cartes » et « l'étang du Val Joyeux »[7],[8].

L'étang du Val Joyeux est un plan d'eau d'environ 36 hectares de deuxième catégorie s'étirant en contrebas de Château-la-Vallière, alimenté par la Fare [9].

Toponymie

La localité était dénommée « Châteaux-en-Anjou » avant qu'en mai 1667, Louis XIV érige Vaujours (actuelle commune de Château-la-Vallière) en duché et l'offre à Louise de La Vallière, sa maîtresse.

Histoire

Sous l'Ancien Régime, Château-la-Vallière faisait partie intégrante de l'Anjou et plus précisément de la sénéchaussée angevine de Baugé (dépendante de la sénéchaussée principale d'Angers) jusqu'à la Révolution française.

Lors de la création des départements français en 1790, toute la partie orientale de l'Anjou, de Château-la-Vallière au nord jusqu'à Bourgueil au sud en passant par le domaine du château de Gizeux, fut rattachée au tout nouveau département d'Indre-et-Loire.

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Val-Joyeux[10].

Aujourd'hui, cette région est appelée la Touraine angevine.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Population et société

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12].

En 2017, la commune comptait 1 780 habitants[Note 3], en augmentation de 6,33 % par rapport à 2012 (Indre-et-Loire : +1,6 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5785676271 1741 2391 3371 3701 3081 344
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3231 3091 2431 1751 1791 2281 4001 2601 246
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2661 2721 2961 2001 2441 2341 3231 3191 212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 4311 5301 5921 6281 4821 5351 5871 6501 768
2017 - - - - - - - -
1 780--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

Château-la-Vallière se situe dans l'Académie d'Orléans-Tours (Zone B) et dans la circonscription de Saint-Cyr-sur-Loire.

La commune compte une école maternelle, l'école élémentaire Vallée du Lac, l'école primaire privée Saint Joseph et le collège Joachim du Bellay.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1973 ? Charles Poitte PS  
? mars 2001 Maurice Duron DVD Conseiller général (1979-1998)
mars 2001 mai 2020 Patrice Berthelemot UMP Retraité
Ancien conseiller général (1998-2004)
mai 2020 En cours Jean-Claude Gauthier LR  
Les données manquantes sont à compléter.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Le château de Vaujours, situé à trois kilomètres au sud de Château-la-Vallière, est une ancienne forteresse des XIIe et XVe siècles. Il appartenait à la seigneurie de Chasteaux-en-Anjou, futur Château-la-Vallière. Il fut édifié pour protéger les limites orientales de l'Anjou.

Personnalités liées à la commune

  • Henri Voisin, né à Saint-Mandé (Val-de-Marne) le 6 août 1861 , mort à Château-la-Vallière le 4 décembre 1945, illustrateur et graveur, fondateur de l'association des Amis du Mont-Saint-Michel[15];
  • Jean Schubnel (1894-1987), peintre naïf.

Héraldique

Blason de Château-la-Vallière

Les armes de Château-la-Vallière se blasonnent ainsi :

Coupé de gueules et d'or au léopard lionné coupé d'argent et de sable, armé, lampassé, viléné et couronné aussi d'or, brochant sur la partition[16].

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

Notes et références

Notes

  1. Le classement en liste 2 au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement est attribué aux parties de cours d'eau ou canaux sur lesquels il est nécessaire d'assurer le transport suffisant des sédiments et la circulation des poissons migrateurs.
  2. D’après l’article L. 211-1 du Code de l’environnement, « on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ».
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 3 février 2019)
  2. « Carte hydrologique de Château-la-Vallière », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  3. « Fiche Sandre - la Fare », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 3 février 2019)
  4. « Arrêté du 10 juillet 2012 portant sur la liste 2 des cours d'eau, tronçons de cours d'eau ou canaux classés au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement du bassin Loire-Bretagne », sur http://www.legifrance.gouv.fr (consulté le 3 février 2019)
  5. (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  6. « Fiche Sandre - la Maulne », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 3 février 2019)
  7. Direction Départementale des Territoires d'Indre-et-Loire-37, « Liste des Zones humides d'Indre-et-Loire-37 », sur http://terresdeloire.net/ (consulté le 3 février 2019)
  8. « L'inventaire départemental des zones humides », sur http://www.indre-et-loire.gouv.fr/, (consulté le 3 février 2019)
  9. [1], sur le site de l'Entente Halieutique du Grand Ouest (EHGO). Consulté le 20 septembre 2012.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Château-la-Vallière », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 12 décembre 2012)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  15. François Groualle, « Rétrospective de l'illustrateur et graveur Henri Voisin au musée d'Art et d'Histoire d'Avranches », Avranches.info, 3 juin 2012
  16. Le blason de la commune sur « Gaso »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?) (consulté en mars 2009).