Centrosome

Schéma d'un centrosome.
Schéma d'une cellule animale type. Organites :
(1) Nucléole
(2) Noyau
(3) Ribosomes
(4) Vésicule
(5) Réticulum endoplasmique rugueux (ou granuleux) (REG)
(6) Appareil de Golgi
(7) Cytosquelette
(8) Réticulum endoplasmique lisse
(9) Mitochondries
(10) Vacuole
(11) Cytosol
(12) Lysosome
(13) Centrosome (constitué de deux centrioles)
(14) Membrane plasmique

Dans les cellules animales, le centrosome est le centre cellulaire organisateur des microtubules.

Description

Un centrosome est un organite non membrané qui se compose d'une paire de centrioles, entourée par un nuage de matériel amorphe appelé matériel péricentriolaire. Il s'agit d'un édifice composé de deux fois neuf triplets de microtubules (avec trois protofilaments entre chaque microtubule), formant la paroi d'un cylindre. Cet ensemble constitue donc un centre organisateur des microtubules ou MTOC, à partir duquel s'effectue la nucléation des microtubules grâce à la présence, à sa surface, d'anneaux de tubuline γ, homologue de la protéine ARP pour l'actine.
Les microtubules polymérisent à partir de ce centre organisateur qui représente le point de ralliement des microtubules, lui forgeant alors un rôle primordial dans le trafic intracellulaire. Le centrosome a un rôle dans l'orientation des cellules et est à l'origine des cils et des flagelles.

Durant l'interphase, le centrosome est responsable de la nucléation microtubulaire.
Le centrosome se duplique au cours de la phase de synthèse (pendant l'interphase) et, pendant la mitose, se sépare pour former les deux pôles du fuseau mitotique (appareil mitotique). Il y a donc 2 paires de centrioles appelées chacune « diplosome », c'est de ces deux pôles que seront nucléés les microtubules du fuseau mitotique.

Remarques

  • Dans les cellules végétales, il y a des centrosomes, mais pas de centrioles. Les microtubules, en particulier aux deux pôles du fuseau mitotique, s'organisent de la même manière mais à partir d'un centre organisateur morphologiquement moins bien défini.
  • Les neurones ne possèdent plus de centrosome, ce qui explique la perte de leur capacité mitotique.
Cependant, de nouveaux neurones peuvent toutefois se former, ainsi qu'en atteste la récente découverte de cellules souches dans le gyrus denelé de l'hippocampe.
  • Les cellules cancéreuses contiennent un ou plusieurs centrosomes supplémentaires, mais peuvent néanmoins se reproduire. Ceci constitue une caractéristique propre, connue depuis le début du XXe siècle, et qui pourrait permettre de mieux cibler ces cellules par de nouveaux médicaments anti-cancéreux que l'on cherche à développer[1].


Cycle du centrosome

Schéma explicatif du cycle du centrosome.

Notes et références

  1. Guiguen Anthony ; Les centrosomes surnuméraires, faille des cellules cancéreuses  ; RevueBiofutur, no 313, p. 12 ; ISSN:0294-3506 2010 (Résumé avec Inist/Cnrs)

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes