Centre hospitalier spécialisé Albert-Bousquet

Centre hospitalier spécialisé Albert-Bousquet
Présentation
Coordonnées 22° 16′ 00″ sud, 166° 23′ 47″ est
Pays France
Adresse 42, rue Eschembrenner, Nouville
98845 Nouméa
Fondation 1868
1936 (asile)
1990 (CHS)
Site web www.dass.gouv.nc
Organisation
Type Centre hospitalier spécialisé
Hôpital pavillonnaire
Services
Standards +687 24.36.36
Service d’urgences oui
Nombre de lits 184
Spécialité(s) Psychiatrie
Gériatrie

Géolocalisation sur la carte : Nouméa

(Voir situation sur carte : Nouméa)
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie/Nouméa

Le centre hospitalier spécialisé (CHS) Albert-Bousquet est un établissement public de psychiatrie et gériatrie créé en 1990 à Nouméa en Nouvelle-Calédonie. Il se situe dans la presqu'île de Nouville, mais comporte plusieurs annexes.

Historique

  • 1868: création de l'hôpital du Marais, servant à soigner les transportés et déportés au bagne. Comme l'essentiel des établissements pénitentiaires à Nouméa sont installés sur l'île Nou, actuelle Nouville, c'est donc là que l'on construit l'hôpital.
  • 1927: après l'abolition du bagne (en 1894 par le gouverneur Feillet), les derniers "bagnards" sont libérés et l'hôpital est cédé à la colonie, comme tous les autres bâtiments de l'administration pénitentiaire.
  • 1936: l'hôpital est officiellement transformé en l'asile de Nouville.
  • 1941: répondant à son passé d'hôpital pénitentiaire, l'asile prend en charge la gestion d'un camp d'internement.
  • 1952: on entreprend de rénover les locaux afin de donner un hébergement plus décents aux malades et aux personnes âgées, l'asile se transformant peu à peu en hospice.
  • 1990: devenu un établissement public à part entière, l'asile devient le centre hospitalier spécialisé Albert-Bousquet.

Chiffres

Capacité en lits

184 lits réparties en :

  • gériatrie : 80 lits ;
  • psychiatrie : 104 lits dont 60 en long séjour, 23 en pavillon administratif fermé et 21 en pavillon administratif ouvert.

Capacité en places

82 places dont :

  • 4 pour l'hospitalisation de nuit ;
  • 25 pour l'hospitalisation de jour ;
  • 14 en ateliers thérapeutiques ;
  • 5 au centre d'accueil à temps partiel (CATP) ;
  • 4 au foyer Réinsertion des anciens prisonniers dans une société accueillante ;
  • 5 au CATP - centre d'aide pour les troubles liés à l'alcool (CATA) ;
  • 25 places en pédopsychiatrie dont 15 places en hôpital de jour à l'Anse Vata et 10 places au CATP de Magenta.

Notes et références

Annexes

Liens externes