Centre de référence sur les agents tératogènes

Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT)
Région France
Création 1975
Type Unité Fonctionnelle rattachée au pôle de Périnatalité (Hôpital Armand-Trousseau. Groupe Hospitalier Est Parisien).
Siège Paris
Dirigeant Dr Elisabeth ELEFANT
Organisations affiliées AP-HP, ANSM
Site web lecrat.fr

Le CRAT (Centre de Référence sur les Agents Tératogènes) est un structure publique financée par l'AP-HP et ANSM[1],[2]. Créé en 1975 et situé au sein de l'Hôpital Armand-Trousseau à Paris, le centre a pour principale mission d'informer les professionnels de santé et tout public sur les effets tératogènes de certains médicaments.

Médicaments tératogènes et mises en garde

Le CRAT formule trois types de mises en garde en fonction du type de médicaments tératogènes[3],[4].

Médicaments tératogènes à proscrire pendant au moins les 2 premiers mois de grossesse, et si possible au-delà, sauf indication exceptionnelle

Médicaments tératogènes utilisables en cours de grossesse en l’absence d’alternative thérapeutique plus sûre

Les médicaments contre-indiqués pendant la vie fœtale

Notes et références

  1. CRAT, Le CRAT, Consulté le 10/04/2017
  2. Antoine BEGUIN et Jean-Christophe BRISARD, Effets secondaires : le scandale français, EDI8, 10 mars 2016
  3. CRAT, Les médicaments dangereux pendant la grossesse, 24 août 2016
  4. Magicmaman, Les 100 questions que se posent toutes les futures mamans, Larousse, 4 janv. 2017